5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE ETE2020

Quels sont les avantages et inconvénients de l’auto-entreprise ?

Avant de démarrer votre activité indépendante, vous devrez choisir un statut juridique. Mais devant la multitude de statuts qui existent, il est parfois compliqué de s’y retrouver. D’autant que chaque statut a ses avantages et ses inconvénients.

À travers cet article, vous allez comprendre quels sont les principaux avantages du statut auto-entrepreneur, mais aussi quels peuvent être ses inconvénients
.

Les avantages du statut auto-entrepreneur

Le régime de la micro-entreprise a plusieurs avantages pour le créateur d’entreprise : de la simplicité tant sur le plan de la création de l’entreprise que sur sa gestion, un régime social plutôt avantageux et certains avantages également d’un point de vue fiscal.

L’avantage principal de l’auto-entreprise : sa simplicité

Le statut auto-entrepreneur a été créé en 2009 dans le but de simplifier l’entrepreneuriat en France. Ce qui fait que le principal avantage de ce statut tient dans sa relative simplicité, en comparaison aux autres formes juridiques (comme les SARL ou SAS).

Les formalités de création sont simplifiées pour les auto-entrepreneurs : elles peuvent être effectuées en ligne gratuitement. Et les documents à fournir sont assez limités. Il ne sera pas nécessaire de rédiger des statuts de société ou de faire une parution dans un journal d’annonces légales, comme c’est le cas pour les sociétés.

Toutefois, derrière l’apparente simplicité des démarches de création d’une auto-entreprise, se cachent des choix pouvant avoir des conséquences sociales et fiscales. Il est donc tout de même recommander de se faire accompagner pour créer son auto-entreprise en ligne !

Et concernant la gestion, là aussi les auto-entrepreneurs bénéficient de la simplicité de ce statut
. En effet, il n’est pas nécessaire de tenir une comptabilité complète puisque les obligations comptables de l’auto-entrepreneur se limitent à la tenue d’un livre de recette et d’un registre des achats. Inutile donc de faire appel à un expert-comptable pour rédiger un bilan et produire les fameuses liasses fiscales !

Il faudra également créer des factures comportant bien toutes les mentions obligatoires pour vos clients. Et vous devrez conserver toutes vos factures (celles des ventes mais aussi celles liées à vos dépenses et achats professionnels) pendant 10 ans. Vous trouverez un guide complet sur les factures auto-entrepreneur ici.

avantages auto-entrepreneur
pour et contre auto-entrepreneur

Un régime social avantageux pour les auto-entrepreneurs

Un autre avantage non négligeable du statut auto-entrepreneur est son régime social. En effet, les auto-entrepreneurs devront effectuer des déclarations de chiffre d’affaires mensuelles ou trimestrielles. Les cotisations sociales seront ensuite calculées en appliquant un pourcentage sur ce chiffre d’affaires, tout simplement.

Le principal avantage de cette méthode de calcul des cotisations sociales, c’est qu’en l’absence de chiffre d’affaires, l’auto-entrepreneur n’aura aucune cotisations sociales à payer. Et oui : il n’y a pas de cotisations sociales minimales en micro-entreprise !

En résumé, vous ne payez des cotisations que si vous gagnez de l’argent. Et vous connaissez à l’avance le montant de ces cotisations, puisqu’il suffit de les calculer avec le pourcentage correspondant (12,8% du CA pour les activités de ventes et 22% pour les activités de services).

Un autre avantage. Si vous pouvez bénéficier de l’ACRE, ces cotisations seront réduites en 1ère année d’activité.

Les avantages fiscaux accordés aux auto-entrepreneurs

En matière de fiscalité, le statut auto-entrepreneur présente 2 avantages.

Le premier avantage est l’exonération de TVA pour les auto-entrepreneurs. En dessous d’un certain seuil de CA, les auto-entrepreneurs ne doivent pas facturer la TVA à leurs clients. Ils facturent donc en hors taxes.

L’avantage est double : les auto-entrepreneurs peuvent être moins chers que des sociétés (20% de moins car pas de TVA facturée), et ils n’ont pas non plus de déclaration de TVA à effectuer (ce qui, encore une fois, simplifie la gestion) !

L’autre avantage, c’est la possibilité d’opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu auto-entrepreneur. Cette option permet, dans certains cas, de diminuer le montant de l’impôt à payer (à condition d’être suffisamment imposable).

Et là encore, cela va simplifier le paiement de l’impôt : il sera prélevé en même temps que les cotisations sociales lors des déclarations mensuelles ou trimestrielles de chiffre d’affaires en appliquant un pourcentage supplémentaire sur le CA (entre 1% et 2,2% selon la nature de l’activité).

Les auto-entrepreneurs peuvent être moins chers que des sociétés (20% de moins car pas de TVA facturée)

Auto-entrepreneur Business Plan modele
Auto-entrepreneur Business Plan modele
Auto-entrepreneur Business Plan modele

Auto-entrepreneur Business Plan

€39,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Les inconvénients de l’auto-entreprise

Malheureusement, le statut auto-entrepreneur n’a pas que des avantages. Voici les principaux inconvénients de ce statut.

Des plafonds de chiffre d’affaires à ne pas dépasser

Le premier inconvénient de ce statut tient au fait qu’il est limité en terme de chiffre d’affaires. En effet, pour bénéficier des avantages du statut auto-entrepreneur indiqués ci-dessus, il ne faudra pas dépasser les plafonds suivants :
- 72 500 euros de CA par an pour les activités de prestations de services ;
- 176 200 euros de CA par an pour les activités de ventes de marchandises.

Autre précision importante : l’exonération de TVA ne s’applique qu’en dessous de :
- 34 400 € de CA/an pour les activités de prestations de services ;
- 85 800 € de CA/an pour les activités de ventes.

Si les seuils de TVA sont dépassés, l’auto-entrepreneur devient redevable de la TVA
. Il doit alors la facturer à ses clients et faire des déclarations de TVA.

L’impossibilité de récupérer la TVA sur ses achats et frais professionnels

Puisque l’auto-entrepreneur ne facture pas de TVA en dessous de certains seuils de CA, il ne pourra pas non plus récupérer la TVA qu’il paye sur ses achats, investissements ou frais professionnels.

Cela peut être un inconvénient important si le démarrage de l’activité nécessite de faire des investissements importants (achats de matériels, d’outillage, d’un véhicule, etc.), ou encore si l’activité génère des frais importants avec de la TVA (les activités d’achat/revente par exemple).

Les calculs des cotisations et impôts basés sur le chiffre d’affaires

Le fait que l’auto-entrepreneur payent ses cotisations et ses impôts sur son chiffre d’affaires au lieu de les payer sur ses bénéfices peut être un inconvénient majeur.

En effet, dans le cas où l’auto-entrepreneur réalise du chiffre d’affaires mais qu’il ne fait pas (ou très peu) de bénéfices, il paiera quand même des cotisations et impôts calculés sur son CA. Il peut donc se retrouver à perdre plus d’argent qu’il n’en gagne !

Exemple : Un auto-entrepreneur achète un produit 90 euros et il le revend 100€. Il réalise donc 10€ de bénéfices. En revanche, il paiera 13,8% de son chiffre d’affaires pour les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu, soit 13,80€. Il a donc en réalité perdu 3,80€ sur cette vente.

auto-entreprise avantages

L’absence de protection du patrimoine personnel

L’auto-entrepreneur a une responsabilité illimitée. Cela signifie qu’en cas de dette avec son auto-entreprise, les créanciers peuvent se saisir sur son patrimoine personnel pour rembourser leurs dettes.

Sachez toutefois que votre responsabilité pourra être limitée en optant pour l’option EIRL
. Cette option permet de déclarer le patrimoine affecté à l’auto-entreprise pour distinguer le patrimoine professionnel et le patrimoine personnel.

Le manque de crédibilité et de confiance de certains partenaires

Si vous projetez de travailler avec d’autres entreprises, ou de contracter un emprunt bancaire, le statut auto-entrepreneur en lui-même pourra être un inconvénient.

En effet, certains professionnels seront réticents à l’idée de travailler avec des auto-entrepreneurs (soit par manque de confiance, soit parce qu’ils ne pourront pas récupérer la TVA).

De même, les banques ne prêtent que très rarement à des auto-entrepreneurs, que ce soit dans le cadre du projet de création d’entreprise, ou plus tard, si vous souhaitez faire un crédit immobilier à titre personnel par exemple. Pour cela, il vous faudra un bon business plan pour auto-entrepreneur

Enfin, notez que généralement les auto-entrepreneurs ont plus de difficultés à trouver une location, en raison de l’absence de fiche de paie ou de bilan comptable à fournir pour justifier leurs revenus.

Vous avez décidé d'opter pour le statut d'auto-entrepreneur ? Il est temps de réussir un business plan pour élaborer une stratégie solide pour votre auto-entreprise (et éventuellement obtenir un financement). Retrouvez tous nos modèles de business plan pour vous aider.