5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE AUTOMNE2021

Le guide pour devenir courtier en vins

Tout savoir sur le négoce de vins

Le domaine du vin peut présenter de multiples opportunités professionnelles si vous êtes passionné. De nombreuses professions sont impliquées dans le processus qui va de la grappe de raisin à sa transformation en bouteille de vin. Le négociant en vin, peu connu en comparaison du sommelier, de l’œnologue, ou encore du vigneron, joue pourtant un rôle important. 

Connu avant le XVIIIème sous le nom du courtier Gourmet, le métier a évolué pour devenir celui de négociant. Polyvalent, le négociant sait allier expertise technique, connaissance des marchés, commercialisation et capacités logistiques. Le négociant en vin se distingue de ces autres professions, dont le courtier en vin notamment.

Parmi toutes ces différences, comment identifier le négociant en vin ? Quelles sont ses activités ? Quelles formations et quels diplômes sont nécessaires pour devenir négociant en vin ? À combien s’élève la rémunération du négociant ? Qui peut devenir négociant en vin ? Quelles sont les démarches administratives à faire pour devenir négociant ? Quelle carte professionnelle pour un négociant en vin ? 

Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele

Négoce de vins Business Plan

€39,90

Le business plan complet pour prouver que votre projet de négoce de vins est viable et rentable ! 

En savoir plus

Qu’est-ce qu’un négociant en vin ?

Le négociant en vin est un acteur du commerce viticole. C’est l’un des intermédiaires qui intervient entre le vigneron et le consommateur ou l’acheteur professionnel. Son rôle consiste à collecter les vins de différents producteurs et à les revendre à des restaurateurs ou des sommeliers, entre autres. Il est, à la fois, un sélectionneur et un créateur de goût. 

Quelles sont les activités d’un négociant en vin ?

Il faut distinguer les activités qui relèvent du négociant-propriétaire et du négociant non propriétaire en vin. 

Le négociant-propriétaire en vin est chargé de prospecter et de sélectionner les récoltes de raisin auprès des viticulteurs. Ces sélections de raisin seront ensuite vieillies en chai puis mises en bouteille. Il se charge de l’étiquetage, de la signature, de la bouteille et de la promotion de la marque.

L’activité du négociant classique en vin consiste à surveiller les marchés qui varient d’un pays à un autre, afin d’identifier les tendances à venir. Il se charge alors de sélectionner et d’assembler des vins issus de producteurs différents. Cela lui permet de proposer un éventail d’appellations assez large et de répondre au besoin de ses clients. Il recherche également des vins en fonction des exigences des clients.

Quel diplôme pour devenir négociant en vin ?

Pour devenir négociant en vin, il existe des diplômes de différents niveaux : CAPA Vigne et Vin et les licences professionnelles. Certains établissements délivrent également un Master 2 en Management commercial du vin et des spiritueux. 

Comment devenir un négociant en vin?

Existe-t-il des formations pour devenir négociant en vin ? 

En France, différentes formations préparent au métier de négociant. Le CAPA Vigne et Vin est une formation, qui s’étale sur deux ans. Il est possible d’intégrer cette formation directement après la classe de troisième.  

Le BTSA TC Vins et Spiritueux, est destiné à former les personnes dans le secteur de la production, de la distribution et de l’interprofession. 

Il existe également une formation de Licence professionnelle Vin et Spiritueux (Bac+3), dispensée par l’Académie Internationale des Vins en Alsace. 

Combien gagne un négociant en vin ?

Le négociant en vin est rémunéré en fonction des cours des vins et des quantités qu’il met à la disposition de ses clients. Sa rémunération est fluctuante et peut très bien attendre plusieurs centaines de milliers d’euros par an. 

Est-ce qu’un vigneron peut être négociant en vin ? 

La plupart des vignerons sont aujourd’hui eux-mêmes négociants. On parle dans ce cas, de négociant-propriétaire ou négociant-éleveur. Il se charge lui-même de la mise en vente de ses produits finis, sur les marchés déterminés.

Est-ce qu’un restaurateur peut être négociant en vin ? 

Le négociant en vin est censé sélectionner et obtenir le vin auprès des vignerons à destination des acheteurs professionnels, dont : les restaurateurs. 

De plus, l’activité de négociant en vin nécessite une certaine spécialisation dans le domaine du vin. Le restaurateur, menant une activité qui couvre de nombreux aliments, ne peut donc pas être un négociant en vin.

Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele
Négoce de vins / Cave à Vin Business Plan modele

Négoce de vins Business Plan

€39,90

Le business plan complet pour prouver que votre projet de négoce de vins est viable et rentable ! 

En savoir plus

Quelles sont les démarches administratives pour devenir négociant en vin ?

Selon qu’il est propriétaire ou non, le négociant n’est pas tenu par les mêmes obligations. 

En tant que propriétaire, aucune formalité supplémentaire n’est indispensable pour obtenir le statut d’entrepositaire agréé. Une demande de confirmation à son bureau de douane est suffisante. Son numéro d’exploitation viticole (n° CVI) sera, son numéro d’identification. Il est alors dispensé de cautionnement, pour la détention des produits soumis à accises (impôts indirects frappant la consommation). 

À la différence du négociant propriétaire, pour devenir négociant, il faut obtenir le statut d’entrepositaire agréé. La demande est adressée aux services de douanes et de droits indirects des territoires où le négociant exerce ses activités. 

Sa demande doit être accompagnée de la présentation de la caution solidaire. Cette caution est obtenue auprès d’une banque ou d’un organisme de cautionnement, avant le début de l’exercice. 

Quelle réglementation pour un courtier en vin ?

Une ordonnance de Philippe le Bel, de 1321 codifie pour la première fois le métier de courtier en vin. À notre époque, la profession est régie par la loi n° 49-1652 du 31 décembre 1959, réglementant la profession de courtiers en vins. Elle a fait l’objet de nombreux amendements, dont le plus récent est la loi n° 2016-1691 du 09 décembre 2016 relative à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique. La loi est complétée par le décret n° 2020-12-54 du 13 octobre 2020 relatif à l’accès et à l’exercice de la profession de courtier en vins et spiritueux. 

Quelle carte professionnelle pour un négociant en vin ?

Depuis le 1er janvier 2016, l’obligation de posséder une carte professionnelle a été supprimée. Une déclaration d’exercice de l’activité donnant lieu à l’inscription sur un registre national des courtiers en vin est suffisante. 

Négoce et vente de vin : les chiffres clés du secteur

Comment trouver de bons vins quand on est courtier ? 

Le courtier est un intermédiaire entre le producteur et le négoce. 

Le courtier doit avant tout être passionné. Il doit avoir une bonne connaissance des intervenants. Tout d’abord la propriété, les capacités des propriétaires. Une connaissance pointue du terroir (proximité avec les vignerons) est aussi indispensable. Le métier requiert également la capacité à anticiper et analyser les fluctuations du marché, ainsi qu’une expérience avérée dans le domaine. Le courtier doit être à l’écoute du marché, des besoins des consommateurs, des tendances en cours.

À lire également

– Réussir un business plan pour de la vente et du négoce de vins