5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir un centre auto : le guide complet

Le guide complet pour ouvrir un centre auto

Si vous êtes mécanicien ou que vous souhaitez le devenir, l'ouverture d'un centre auto peut s’avérer rentable comme projet d'entreprise.

En effet, avec la demande croissante des réparations automobiles, ce marché est porteur.

De plus, la création de centres auto est, actuellement, en baisse en raison de la complexité technologique des nouveaux véhicules sur le marché. À vous de profiter de cette opportunité.

Avec la quantité d’informations disponible, il peut être difficile de savoir par où commencer pour créer un établissement de réparation automobile prospère ?

Dans cet article, nous vous présentons toutes les étapes à suivre pour créer un centre de maintenance automobile viable et rentable.

Qu'est-ce qu'un centre auto ?

Un centre auto est un établissement qui offre des services d'entretiens réguliers des véhicules. À noter que ces prestations peuvent parfois se faire sans rendez-vous.

Un centre automobile propose également la vente de pièces détachées et d'accessoires de véhicules en libre-service.

Cependant, il ne faut pas confondre les centres auto avec les chaînes de réparation rapide. Bien que ces dernières proposent également des réparations mécaniques simples et sans rendez-vous, elles ne vendent pas de pièces détachées ou d'accessoires en libre-service.

En général, les centres auto font partie de grands groupes de distribution, d'autres sont organisés en franchises ou en succursale.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un centre auto ?

Pour ouvrir un centre automobile en France, vous devez être titulaire d'un CAP mécanique, d'un Bac Professionnel Mécanique ou encore d'un BTS en Mécanique.

Dans le cas où vous n'avez pas de diplôme, vous devez justifier d'une expérience d'au moins trois ans dans ce domaine d'activité.

Si vous n'avez aucune qualification ou expérience, il reste possible d'ouvrir votre propre centre auto. Vous devez, alors, recruter un personnel ayant des compétences techniques et au moins 5 ans d'expérience dans le domaine de l'automobile.

Il est recommandé d’avoir des connaissances en gestion, en administration ou en affaires pour l’ouverture de votre centre auto. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours vous former.

Par ailleurs, il faut savoir que la plupart des réseaux de franchise ne demandent pas de qualifications en mécanique pour délivrer un agrément.

Quelles sont les démarches et étapes pour ouvrir un centre auto ?

Pour ouvrir un centre auto, vous devez effectuer un certain nombre de démarches.

Trouver un local adapté

L'emplacement d'un centre auto est déterminant pour son succès. Ainsi, vous devez accorder une grande importance au local de votre future activité.

Le local doit être bien situé et donc proche des grands axes routiers. Il doit également disposer d'un espace de stationnement suffisamment grand. De plus, il est préférable d'éviter les environnements à forte concurrence.

Choisir un statut juridique

Pour ouvrir un centre auto en France, de multiples choix s'offrent à vous en termes de statut juridique. En règle générale, les entrepreneurs préfèrent les sociétés commerciales, à savoir :
- la Société à Responsabilité Limitée (SARL)
- la Société par Actions Simplifiée (SAS)
- l'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

Il existe également d'autres statuts, comme par exemple l'Entreprise Individuelle (EI).

Immatriculer votre entreprise

Une fois le statut juridique choisi, vous devez immatriculer votre centre auto. Compte tenu de la nature artisanale de l'activité, vous devez faire la demande d'immatriculation auprès de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA) de votre région.

Vous devez, aussi, immatriculer votre activité au Registre du Commerce (RM) et au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Quant au contenu du dossier, il dépend du statut juridique choisi et de la forme juridique retenue dans le cas d'une société.

Obtenir des autorisations et faire des déclarations

En fonction de votre activité, vous devez effectuer plusieurs déclarations et demandes d'autorisation préalable. Il s'agit essentiellement de formalités liées aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE).

Faut-il faire un business plan pour ouvrir un centre de réparation automobile ?

La réalisation d'un business plan est nécessaire pour l'ouverture d'un centre de réparation automobile.

Tout d'abord, le business plan de votre centre auto vous permet de vous familiariser davantage avec le marché et le secteur dans lequel vous vous implantez. Il sert également de feuille de route et vous offre une stratégie de développement bien définie pour votre centre auto.

Ce document est un outil essentiel pour optimiser votre chiffre d'affaires. En effet, il vous permet de mettre en place une bonne stratégie marketing.

Le prévisionnel financier de votre centre auto vous permet de faire des estimations précises de ventes, de coûts, ainsi que de rentabilité. De plus, il fournit une estimation du budget de démarrage, accompagnée de la liste des dépenses à prévoir en ce qui concerne votre futur centre automobile.

Enfin, le business plan facilite l'obtention de financements. En effet, il sert de support lors de la présentation de votre projet à des partenaires financiers.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir un centre automobile ?

Pour ouvrir un centre auto, il est impératif de réaliser une étude de marché.

Cette démarche apporte la preuve de la viabilité de votre projet.

Elle vous permet non seulement de tester la demande dans votre zone de chalandise, mais aussi, de comprendre les attentes des clients quand ils se rendent dans un centre auto.

Ainsi, vous serez en mesure de répondre à ces besoins et de mieux vous positionner sur le marché de l’entretien et de la réparation automobile.

Par ailleurs, ce document vous permet de cerner vos concurrents, à la fois directs et indirects. Grâce à une analyse de leurs forces et de leurs faiblesses, vous serez en mesure de vous démarquer et de proposer des avantages concurrentiels. Par exemple, vous pouvez proposer des prestations de lavage, en plus de la réparation automobile pour attirer des clients.

Pour finir, l'étude de marché offre un aperçu global du secteur automobile, ainsi que de ses dynamiques. Elle vous permet également de vous tenir informé de toutes les dernières tendances du secteur.

Quel budget pour ouvrir un centre de maintenance automobile ?

En règle générale, la création d'un centre de maintenance automobile nécessite un budget initial assez important (entre 200 000 et 350 000 euros).

Vous souhaitez estimer précisément vos futurs revenus ? Sans avoir à faire de calculs ? Avec une vue sur tous les grands indicateurs financiers ? Utilisez notre prévisionnel financier pour un centre automobile.

Il faut savoir que de nombreux facteurs peuvent faire varier le chiffre d’affaires d’un centre automobile :
- l'emplacement choisi
- l'espace de stationnement disponible (et la capacité d’accueil)
- la ville ou la région dans laquelle vous êtes situé
- la présence éventuelle de concurrents à proximité

Quelles sont les dépenses du budget prévisionnel d'un centre auto ?

L'ouverture d'un centre auto doit notamment couvrir de nombreux investissements initiaux :
- l'achat ou la location d'un local pour votre centre de maintenance automobile et le dépôt de garantie
- la réalisation des travaux et de l'aménagement de mise en conformité du bâtiment
- les frais d'établissement traditionnels (frais de greffe, rédaction des statuts juridiques, etc.)
- les équipements de sécurité (les lunettes, les gants de protection, les casques, etc.)
- l'outillage traditionnel, à savoir les boîtes à outils, les postes de soudage
- le pont élévateur
- l’équilibreur électronique
- le compresseur
- les divers équipements de réglage pour une voiture
- les bancs électroniques pour les diagnostics, les réglages, le contrôle de fonctionnement des voitures
- l'abonnement à des logiciels de détection de pannes
- les dispositifs de signalisation et de délimitation de la zone de travail, tels que les panneaux et rubans d'avertissement, les barrières d'intervention
- les honoraires du comptable et de l'avocat

Si, après plusieurs mois ou années d'activité, vous envisagez de proposer de nouveaux services et d'accroître votre rentabilité, vous pouvez acquérir des équipements secondaires.

Par exemple, pour proposer des services de carrosserie, vous devrez disposer de tous les outils nécessaires, tels qu'un marteau de tôlier, un marteau picot, une enclume, etc.

Pour une estimation précise et guidée de votre budget de démarrage, modifiez les hypothèses du prévisionnel financier pour un centre automobile.

Comment choisir le local et l’emplacement de son centre auto ?

Le choix de l'emplacement est essentiel pour la réussite de votre centre auto.

Voici les critères essentiels pour la recherche d'un local :
- un emplacement visible et accessible, comme les axes de circulation, les sorties d'agglomération ou les zones spécialisées dans l’automobile
- une superficie suffisamment grande, entre 300 et 500 m², pour accueillir à la fois l'atelier et le magasin
- un local nécessitant peu de travaux
- un local conforme à la réglementation des Établissement Recevant du Public (ERP)
- un local haut de plafond pour utiliser correctement vos équipements comme le pont élévateur
- une bonne exposition à la lumière naturelle, afin d’effectuer les réparations des voitures dans de bonnes conditions

Choisir l'emplacement de son centre auto

Vaut-il mieux ouvrir un centre auto en indépendant ou en franchise ?

Pour ouvrir un centre auto, vous avez le choix entre travailler en tant qu'indépendant ou rejoindre un réseau de franchise. Chacune de ces options comporte des avantages et des inconvénients.

Si vous décidez de rejoindre une franchise, le coût et le temps de démarrage de votre activité seront réduits, puisque vous serez accompagné par la franchise du centre auto.

Grâce à la formation et aux conseils fournis, le stress et les risques seront également réduits. En plus de bénéficier d'une image de marque déjà bien établie pour votre centre automobile, vous pourrez obtenir des financements avec plus de facilité.

De plus vous aurez (parfois) accès à toutes les données et tendances du marché du secteur automobile, fournies par la maison mère.

Notez que la franchise voudra connaître le potentiel de rentabilité de votre projet avant de vous accepter. Présentez-lui un solide business plan pour votre centre automobile.

Dans le cas d'un centre auto indépendant, vous n'aurez pas à payer de redevance au départ.

Vous pourrez également bénéficier de la totalité de vos revenus, sans devoir entre 5 et 20 % de votre chiffre d'affaires à la franchise.

Non seulement vous aurez plus d'autonomie pour votre établissement de maintenance automobile, mais vous pourrez également fixer vos propres tarifs et marges.

Quel concept pour réussir l'ouverture de son centre de réparation automobile ?

Lors de l'ouverture d'un centre de réparation automobile, plusieurs concepts peuvent être adoptés afin de vous démarquer.

Un centre auto peut se différencier en proposant des services que les établissements concurrents de la région ne proposent pas. Par exemple, vous pouvez vous positionner comme le seul atelier de la région à offrir des installations stéréo et d'alarme personnalisées.

De plus, vous pouvez vous distinguer en vous spécialisant dans des marques et des modèles spécifiques. Par exemple, un centre de réparation automobile spécialisé dans les voitures allemandes se distingue d'un centre auto généraliste.

Quelle stratégie marketing pour un centre auto ?

Pour attirer de nouveaux clients et conserver ceux existants, vous devez mettre en place une solide stratégie marketing, comme celle que nous avons détaillée dans le business plan d’un centre automobile.

Voici quelques approches marketing qui peuvent s’avérer pertinentes pour un centre de réparation automobile :
- envoyer des rappels de service et des offres personnalisées à vos clients présents dans la base de données de votre centre auto
- développer un site web professionnel
- relancer vos clients après des réparations automobiles pour avoir leur avis sur votre prestation
- exploiter les réseaux sociaux (diffuser des photos de vos travaux effectués sur les voitures)
- créer des partenariats et des concours avec les entreprises de votre région
- proposer des programmes d’abonnement ( par exemple vous pouvez réaliser des services réguliers d’entretien pour les voitures à prix réduit)

Comment fixer les tarifs de son centre de maintenance automobile ?

En règle générale, un centre de réparation automobile gagne de l'argent en facturant un taux fixe ou un taux horaire pour le service.

Vous pouvez également fixer vos tarifs en fonction du coût des pièces automobiles et de la main-d'œuvre.

Les tarifs de la main-d'œuvre varient en fonction de la structure du centre auto. L'emplacement est l'un des principaux facteurs qui déterminent les taux de main-d'œuvre. Les mécaniciens sont mieux rémunérés dans les villes et les régions où les véhicules sont plus chers à entretenir.

En France, les tarifs se situent, en moyenne, entre 50 et 80 euros par heure. Ce sont les concessionnaires officiels qui affichent les prix les plus élevés, suivis des garages indépendants et des centres auto.

Pour tester différentes hypothèses de tarifs et obtenir différentes estimations de revenus et de rentabilité, modifiez simplement et facilement les données du prévisionnel financier pour un centre automobile.

Quel chiffre d'affaires pour un centre auto ?

En France, un centre auto génère généralement un chiffre d'affaires compris entre 120 000 et 360 000 euros par an.

Si vous souhaitez une estimation complète et personnalisée des revenus de votre futur centre, utilisez le prévisionnel financier pour un centre automobile.

Il faut savoir que de nombreux facteurs peuvent faire varier ce montant :
- l'emplacement de votre centre de réparation automobile
- la capacité d'accueil de votre établissement
- le nombre d'employés présents dans votre centre auto
- l’appartenance (ou non) à une franchise
- l'intensité de la concurrence présente dans votre zone de chalandise
- le nombre de jours d'ouverture dans l'année
- les prestations spécifiques propres au centre auto (réparation de voitures de collection, de limousines, etc.)

Quelles sont les charges courantes d'un centre auto ?

La gestion d'un centre de réparation automobile implique de nombreuses dépenses courantes, notamment :
- la location du local, sauf si vous en êtes le propriétaire
- le coût de la main-d'œuvre
- les frais d'assurance
- l'achat et la maintenance des équipements pour les réparations des voitures
- l'entretien du centre auto
- l'achat de pièces détachées et d'accessoires
- les frais administratifs courants,comme la comptabilité par exemple
- le budget alloué au marketing et à la communication
- les divers impôts et taxes
- le remboursement d'éventuels emprunts

Retrouvez l’ensemble du compte de résultat (détail et montant des charges courantes) dans le prévisionnel financier pour un centre automobile.

Comment ouvrir un centre auto rentable ?

Pour assurer la rentabilité de votre centre de réparation automobile, vous devez vous concentrer sur :
- la qualité de vos services (embauchez des personnes qualifiées et investissez dans leurs formations)
- la maîtrise des coûts de main-d’oeuvre (fixez des rendez-vous à vos clients pour prévoir le nombre d’employés nécessaire pour réaliser la prestation)
- le contrôle des investissements pour votre centre auto (par exemple, il est préférable d’investir dans des équipements de qualité pour éviter les pannes récurrentes)
- l’élaboration d’une stratégie marketing
- les avis des clients, qui peuvent vous apporter une publicité bénéfique s’ils sont positifs

Quelles solutions pour vous aider à financer votre centre auto?

Il existe de nombreuses solutions pour financer l’ouverture de votre centre auto. Pour convaincre ces organismes, il faudra cependant leur présenter un solide business plan pour votre centre auto.

Vous pouvez, par exemple, avoir recours aux aides publiques. On peut notamment citer l’Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE) qui s’adresse aux personnes inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi.

Cette solution permet d’avoir une exonération, partielle ou totale, de vos charges sociales pendant 12 mois d'activité. Ce taux dépend des revenus de votre centre automobile.

Avec l’ACRE, vous disposez d’un montant de 45 % du reliquat des allocations chômage.

Une autre aide publique est le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise (NACRE). Ainsi, vous pourrez avoir un soutien pendant 3 ans afin de structurer votre projet de centre auto dans des conditions optimales.

D’autres solutions, dites mixtes, ou privées, sont disponibles telles que les financements participatifs, les prêts d’honneurs, l’aide de votre entourage (love money), etc.

À lire également

Le guide complet pour le business plan d'un centre automobile