5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir un magasin de cuisine : le guide complet

Ouvrir un magasin de cuisine

Pour la majorité des foyers, la cuisine est plus qu'un simple lieu de préparation des repas. En effet, la cuisine est un lieu où toute la famille se réunit pour passer des moments de qualité. En d'autres termes, elle est devenue la pièce maîtresse de la maison.

D'ailleurs, le marché de la cuisine affiche de très bonnes performances. De ce fait, l'ouverture d'un magasin de cuisine peut être une bonne idée.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un magasin de cuisine ?
Quelle est la réglementation pour un fabricant de cuisines ?
Quelle stratégie marketing adopter pour une activité de cuisiniste ?
Comment financer l'ouverture d'un magasin de cuisine ?

Dans cet article, nous répondons à ces questions fréquemment posées.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un magasin de cuisine ?

Pour ouvrir un magasin de cuisine, il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme. En effet, il vous suffit de justifier d'une expérience d'au moins 3 ans dans le domaine. C'est ce qu'on appelle une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Toutefois, il existe des formations qui vous permettent d'ouvrir votre magasin de cuisine :
- CAP menuisier fabricant de menuiseries, mobilier et agencement
- CAP menuisier-installateur
- CAP ébéniste
- Bac pro Technicien de fabrication bois et matériaux associés
- Bac pro Artisanat et métiers d'art

En plus de l'expérience et des diplômes, vous devez posséder certaines qualités pour assurer la réussite de votre magasin de cuisine :
- faire preuve de créativité
- avoir un sens esthétique et un esprit pratique
- posséder un bon esprit de synthèse
- être en mesure de prendre des décisions
- avoir un bon sens de l'organisation
- savoir être à l'écoute de vos clients
- faire preuve de flexibilité et d'adaptabilité

Quelles assurances pour couvrir une activité de cuisiniste ?

L'activité de cuisiniste implique certains risques auxquels il faut faire face. De ce fait, il est essentiel de souscrire certaines assurances pour mener à bien votre activité.

En tant que cuisiniste, vous êtes responsable de la conformité des biens que vous commercialisez ou installez chez vos clients. Il est donc obligatoire de souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle.

Cette dernière vous couvre en cas de dommages causés à autrui (un produit mal conçu, une mauvaise installation, un montage défectueux, etc).

Dans le cas où vous effectuez des travaux d'intérieur comme l'installation d'une cuisine encastrée, il est obligatoire de souscrire une assurance décennale. Celle-ci vous couvre en cas de dommages susceptibles d'affecter la solidité de l'ouvrage sur lequel vous intervenez.

Il est également nécessaire de souscrire une assurance auto professionnelle. En effet, cette dernière couvre les dommages causés lors de déplacements professionnels ou suite à un sinistre.

En plus des assurances mentionnées ci-dessus, vous pouvez souscrire une assurance biens professionnels. Celle-ci protège vos locaux et tous vos biens professionnels des dommages causés par un incendie, une inondation, un acte de vandalisme, etc.

Pour finir, il est conseillé de souscrire une assurance perte d'exploitation. Cette dernière vous permet de bénéficier d'une indemnisation en cas d'arrêt, total ou partiel, de votre activité suite à un sinistre.

Quelle est la réglementation pour un fabricant de cuisine ?

Pour ouvrir un magasin de cuisine, vous devez faire une demande de carte d'identification professionnelle pour l'ensemble de vos salariés du BTP. Cette demande se fait auprès de l'Union des caisses de France CIBTP.

En tant que cuisiniste, vous êtes également soumis à la réglementation thermique RT2012. Cette dernière impose certaines exigences en termes de conception des bâtiments, de confort et de consommation d'énergie. Elle définit également des exigences en termes d'obligations de moyens.

Lorsqu'une vente est réalisée, vous devez obligatoirement conclure un contrat de vente avec le client. Ce contrat doit préciser le prix de vente, les principaux matériaux composant le bien, ses procédés de mise en œuvre, la nature de la finition et ses dimensions.

Aussi, vous devez indiquer au client la date de livraison ainsi que le temps nécessaire à l'installation du mobilier. Tout cela doit se faire avant même que le client ne signe le contrat.

Enfin, étant un magasin ouvert au public, vous êtes tenu de respecter les règles de sécurité liées aux Établissements Recevant du Public (ERP). Vous êtes également tenu d'afficher les prix. De plus, si vous faites des soldes, celles-ci doivent être réalisées lors de périodes fixées par la loi.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir un magasin de cuisine ?

Oui, il est indispensable de réaliser un business plan pour ouvrir un magasin de cuisine. En effet, ce dernier présente de nombreux avantages.

Tout d'abord, le business plan vous permet de mieux connaître le marché et le secteur sur lesquels vous souhaitez vous installer. De cette manière, vous serez plus à même de réfléchir à une stratégie de développement pour votre magasin de cuisine.

En outre, ce document vous permet de définir la liste des dépenses et le budget de démarrage nécessaires à l'ouverture d'un magasin de cuisine. Il vous permet également de faire des prévisions de ventes et des différentes dépenses liées à votre activité.

Enfin, le business plan vous permet de trouver plus facilement des financements. En effet, il sert de support lors de la présentation de votre projet d'ouverture d'un magasin de cuisine à des partenaires financiers potentiels.

Faut-il rédiger une étude de marché pour ouvrir un magasin de cuisine ?

La réalisation d'une étude de marché est essentielle si vous souhaitez ouvrir un magasin de cuisine.

L'étude de marché vous permet de tester la faisabilité de votre projet d'ouverture d'un magasin de cuisine. Elle vous permet également de déterminer votre clientèle cible et de mieux comprendre ses attentes. Vous serez alors en mesure de proposer des offres plus adaptées aux besoins réels de vos clients.

Par ailleurs, ce document vous permet de déterminer vos principaux concurrents. Il vous permet également d'analyser leurs offres, leurs forces et leurs faiblesses. Ainsi, vous serez en mesure de construire des avantages concurrentiels et de mieux vous démarquer.

Pour finir, l'étude de marché de votre magasin de cuisine, comme son nom l'indique, vous permet d'analyser le marché de la cuisine dans sa globalité. Elle vous permet de comprendre à la fois ses dynamiques et les dernières tendances du secteur.

Quel est le budget pour le démarrage d'une activité de cuisiniste ?

Pour démarrer une activité de cuisiniste, il faut prévoir un budget de départ compris entre 75 000 et 185 000 euros.

Toutefois, il faut savoir que ce budget peut varier d'un magasin de cuisine à l'autre. Parmi les principaux éléments susceptibles de faire varier ce budget, on peut citer :
- la location ou l'achat d'un bien immobilier
- la réalisation d'éventuels travaux de mise en conformité du local
- la conception d'un site vitrine pour votre magasin de cuisine
- l'acquisition des modèles de cuisine à exposer dans le magasin
- l'achat des différents équipements informatiques (ordinateur, tablette graphique, etc.)
- le nombre d'employés nécessaires au lancement de l'activité
- le budget alloué à la communication et à la prospection

Obtenez une estimation précise de votre budget de démarrage grâce au prévisionnel financier pour un cuisiniste.

Quelle est la liste des dépenses pour ouvrir un magasin de cuisine ?

Pour réussir le lancement de votre activité de cuisiniste, vous devez investir dans des équipements de qualité.

Une grande partie de votre investissement initial sera allouée à l'achat d'équipements. Parmi les fournitures les plus importantes, on peut citer:
- les paniers en acier
- la signalisation et les supports publicitaires en magasin
- un tourniquet ou un portillon de magasin à l'entrée
- des poussoirs à ressort
- des paniers de magasin
- une gondole
- des rayonnages
- un système de vidéosurveillance
- des présentoirs
- des porte-étiquettes

Outre l'équipement, vous devez engager divers frais d'établissement pour exercer votre activité en toute légalité. Cette catégorie de dépenses comprend les frais de création de l'entreprise, les honoraires d'un comptable, les frais d'élaboration d'un business plan, etc.

Si vous souhaitez recruter du personnel, vous devez également prendre en compte plusieurs dépenses : les frais de publication des offres d'emploi, les honoraires d'une agence de recrutement, les premiers salaires et les cotisations patronales.

Par ailleurs, pour assurer la réussite de votre magasin de cuisine, vous devez investir un certain budget dans la communication. Ce budget peut inclure la publication d'un article promotionnel, le développement d'un site vitrine, la conception de supports publicitaires, etc.

Enfin, vous devez allouer une somme pour les imprévus et les besoins en fonds de roulement. N'oubliez pas non plus de prendre en compte les mensualités de remboursement dans le cas où vous avez contracté un prêt.

Notre prévisionnel financier pour un cuisiniste contient la liste des dépenses de démarrage. Téléchargez-le maintenant.

Quel est l'emplacement idéal pour une activité de cuisiniste ?

La réussite d'un magasin de cuisine dépend largement de son emplacement. Il est donc primordial de bien choisir l'emplacement de votre futur commerce.

Tout d'abord, vous devez choisir un emplacement proche de votre clientèle cible. Préférez toujours les zones à forte fréquentation. Si possible, choisissez des quartiers d'affaires ou des zones à forte activité.

Il est également important de choisir un lieu qui offre une importante visibilité. Aussi, évitez de vous installer dans une région présentant une forte concurrence.

Pour finir, il est préférable de choisir un emplacement situé à proximité d'un parking. Les lieux bien desservis par les transports en commun sont également à envisager.

Comment choisir le local pour une activité de cuisiniste ?

Le choix du local pour votre magasin de cuisine ne doit pas être pris à la légère. En effet, ce dernier vous permet d'attirer des clients et de gagner en visibilité.

Tout d'abord, il est important que le local soit suffisamment grand pour accueillir votre magasin de cuisine. En effet, il faut prévoir l'espace de vente, l'espace de stockage, l'espace administratif et tout autre espace nécessaire au bon fonctionnement de votre activité.

Étant ouvert au public, un magasin de cuisine doit être conforme à la réglementation applicable aux Établissement Recevant du Public (ERP). Il est donc fortement conseillé de choisir un local qui ne nécessite pas ou peu de travaux de mise en conformité.

Pour finir, privilégiez un local qui présente une importante visibilité. Aussi, assurez-vous que le coût de location du local correspond à votre budget.

Vaut-il mieux ouvrir un magasin de cuisine en indépendant ou avec une franchise ?

Pour ouvrir un magasin de cuisine, vous avez le choix entre vous lancer en indépendant ou rejoindre un réseau de franchise. Il vous appartient de faire le choix qui correspond le mieux à vos besoins et à vos objectifs.

En ouvrant un magasin de cuisine indépendant, vous bénéficierez de plus de flexibilité et d'autonomie. En effet, vous ne serez pas tenu de suivre les règles fixées par un franchiseur.

De plus, vous pourrez fixer librement vos prix et donc vos marges bénéficiaires. Vous pourrez également bénéficier de la totalité de vos revenus, sans devoir verser entre 5 et 20 % de votre chiffre d'affaires à un franchiseur.

Enfin, les risques de conflits seront moindres puisqu'il n'y aura pas d'accord contractuel avec une maison mère. Aussi, vous pourrez facilement revendre votre entreprise si nécessaire.

En ouvrant un magasin de cuisine en franchise, vous pourrez bénéficier de coûts de démarrage réduits grâce à l'aide de la franchise. Étant accompagné et encadré tout au long du processus, les risques liés à votre activité seront également moindres.

Par ailleurs, vous pourrez profiter de l'image de marque de la franchise, déjà bien établie sur le marché. Ainsi, il vous sera plus facile d'obtenir des financements et d'attirer des clients.

Quel est le revenu moyen d'un fabricant de cuisine ?

En règle générale, un magasin de cuisine réalise un chiffre d'affaires compris entre 200 000 et 450 000 euros par an.

Cependant, il faut noter que ce chiffre varie d'un magasin de cuisine à l'autre. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette variation, notamment :
- le type de clientèle ciblée
- le type de services proposés (cuisines sur mesure, cuisines en kit, etc.)
- les partenariats noués avec les autres professionnels de la région
- la taille de votre équipe (employés et collaborateurs)
- le statut de votre entreprise (en franchise ou indépendant)

Téléchargez notre modèle financier pour un cuisiniste afin d’obtenir des estimations de revenu cohérentes pour votre futur projet.

Faut-il vendre des cuisines en ligne ?

La vente de cuisines en ligne constitue une activité qui présente de nombreux avantages.

Si vous décidez de vous concentrer sur le commerce en ligne, votre coût d'exploitation sera réduit. En effet, vous pourrez vous appuyer sur des plateformes peu coûteuses pour créer votre boutique de cuisine en ligne.

Par ailleurs, vous serez en mesure d'analyser en détail le comportement de vos clients. Grâce aux données recueillies, vous pourrez alors adapter vos offres afin de mieux répondre aux attentes de ces derniers.

Pour finir, une boutique de cuisine en ligne vous permet de gagner en visibilité et en notoriété. Elle vous permet également d'élargir votre zone de chalandise et de diversifier votre clientèle. Ainsi, vous augmenterez le chiffre d'affaires de votre activité de vente de cuisines.

Quelle stratégie marketing pour une activité de cuisiniste ?

Pour réussir dans votre activité de cuisiniste, il est essentiel de mettre en place une véritable stratégie marketing.

Tout d'abord, vous devez vous mettre à la place de vos clients et penser à tout ce qui pourrait améliorer leur expérience. Par exemple, vous pouvez développer une boutique de cuisine en ligne, dotée d'un service de conception et de livraison.

Vous pouvez également mettre en place un simulateur pour permettre aux clients de configurer leur cuisine et d'en estimer le prix.

En outre, vous devez diversifier vos offres en matière de cuisine pour attirer différents types de clients. Vous devez aussi mettre en place un service après-vente disponible et efficace.

Enfin, il est important de travailler votre présence en ligne. Pour cela, vous pouvez investir dans des campagnes publicitaires en ligne comme Google Ads ou Facebook Ads. Il est également possible de créer un blog autour des cuisines pour mettre en avant votre expertise.

Téléchargez notre business plan pour un cuisiniste afin d’obtenir une stratégie de développement complète.

Quelles sont les dépenses et charges d’un fabricant de cuisine ?

Une fois votre magasin de cuisine opérationnel, vous devrez faire face à des charges de manière régulière.

Voici quelques exemples des dépenses d'un magasin de cuisine :
- les dépenses liées au local de votre magasin de cuisine (loyer, facture d'eau, d'électricité, etc.)
- l'achat du stock de meubles de cuisine
- la rémunération de votre personnel (vendeurs, livreurs, etc.)
- le coût de l'essence et de l'entretien de votre véhicule de livraison
- le budget alloué au marketing et à la communication
- les divers impôts et taxes
- les primes d'assurance

Notre prévisionnel financier pour un cuisiniste contient un compte de résultat avec la liste des charges courantes pour ce type de projet.

Devenir fabricant de cuisine : est-ce une idée rentable ?

La fabrication et la vente de cuisines représentent un secteur à fort potentiel. De plus, le marché de la construction ne cesse de croître, ce qui représente une véritable opportunité pour le marché de la cuisine.

Pour qu'un magasin de cuisines soit rentable, les revenus générés doivent être supérieurs à l'ensemble de ses dépenses. En général, la marge nette d'un commerce de cuisine se situe entre 14 % et 30 % du chiffre d'affaires.

Pour simplifier les calculs, on suppose que votre magasin de cuisine génère 180 000 euros de chiffre d'affaires et que votre taux de marge est de 25 %. Dans ce cas, votre bénéfice est de 25 % x 180 000 = 45 000 euros, après déduction des charges.

Faites le même exercice avec vos propres chiffres en téléchargeant le prévisionnel financier pour un cuisiniste.

Comment financer l’ouverture d’un magasin de cuisine ?

Pour trouver le financement nécessaire à l'ouverture de votre magasin de cuisine, plusieurs solutions vous sont proposées.

Tout d'abord, vous pouvez demander un prêt auprès de votre banque. Celui-ci peut couvrir la totalité ou une partie de votre budget initial. Toutefois, pour obtenir un prêt bancaire, il est nécessaire de disposer d'un apport personnel.

Pour constituer cet apport, vous pouvez recourir au Love Money. Ce dispositif consiste à demander un prêt ou un don à vos proches. Le Love Money peut également venir compléter votre prêt bancaire si nécessaire. De plus, vous pouvez bénéficier d'un prêt d'honneur en plus de votre prêt bancaire.

Pour finir, il existe plusieurs aides proposées par l'État et les collectivités locales. Parmi celles-ci, on retrouve l'ACCRE (Aide à la Création ou à la Reprise d'Entreprise). Celle-ci vous permet de réduire le montant des cotisations sociales lors de votre première année d'activité.

Il y a aussi l'ACCRE qui vous permet d'obtenir un capital d'une partie de votre solde de droits au chômage.

À lire également

Ouvrir un magasin de cuisine : revenus, coûts et bénéfices
Comment rédiger le business plan d'une activité de cuisiniste ?
Le budget prévisionnel pour ouvrir un magasin de cuisine