Ouvrir un cabinet d'hypnose : le guide et les étapes

activité d

Nos experts ont réalisé un business plan pour un hypnothérapeute, modifiable.

Vous souhaitez ouvrir un cabinet d’hypnose, mais vous hésitez à vous lancer ? Ce projet offre de nombreuses opportunités et de nombreux avantages. Toutefois, vous devez connaître tous les renseignements nécessaires avant de vous lancer.

Quels sont les diplômes pour exercer l’hypnose ?
Quelles assurances prévoir pour un hypnothérapeute ?
Quelles normes et quelle réglementation pour un hypnothérapeute ?
Quel est le montant à investir pour l'ouverture d'un cabinet d’hypnose ?
Quelles dépenses prévoir pour devenir hypnothérapeute ?
Quelles sont les erreurs à éviter quand on ouvre un cabinet d’hypnose ?
Comment trouver des clients pour ses séances d’hypnose ?
Quels financements pour l'ouverture d'un cabinet d'hypnose ?

Dans ce guide complet sur l’ouverture d’un cabinet d’hypnose, vous retrouverez les informations concernant les études nécessaires ainsi que les réglementations qui régissent le métier d’hypnothérapeute.

Vous y retrouverez aussi les démarches et les dépenses que vous aurez à faire pour démarrer votre projet d’hypnothérapeute. Vous saurez également comment trouver des moyens de financement pour ouvrir votre propre cabinet d’hypnose.

Date de publication de l'article : 8 Mars 2023

activité d

Quels sont les diplômes pour exercer l’hypnose ?

L’hypnose ne fait pas partie des médecines conventionnelles. Dans ce sens, le métier d’hypnothérapeute n’est donc pas réglementé. Par conséquent, il n’y a pas de diplôme spécifique pour devenir hypnotiseur.

Toutefois, il est vivement recommandé de suivre une formation dans un établissement privé. Le coût de cette formation peut varier entre 1 000 euros et 7 000 euros.

Où suivre une formation pour obtenir un diplôme d'hypnotiseur ?

Vous pouvez suivre une formation pour devenir hypnotiseur à :
- l’Institut français d’hypnose
- l’Institut Noesis
- l’Association Française pour l’étude de l’hypnose (AFEHM)
- l’Université de Bordeaux

Quelles sont les qualités et les compétences nécessaires pour être hypnotiseur ?

Théoriquement, toute personne suivant une formation en hypnothérapie peut exercer en tant qu’hypnothérapeute. Néanmoins, certaines personnes sont plus disposées à être de meilleures praticiennes grâce aux qualités dont elles disposent.

L’activité d’hypnothérapeute ou d’hypnotiseur est une activité d’accompagnement des personnes dans un processus d’échange, de communication et d’interactivité.

Dans ce sens, l’aspirant hypnothérapeute doit avoir les qualités suivantes :
- le sens du contact pour que les personnes accompagnées se sentent à l’aise
- le sens de l’analyse et de l’observation pour mesurer l’état émotionnel des patients
- le sens de l’écoute
- l’empathie pour une bonne compréhension de ce que ressentent les patients
- la capacité d’adaptation, car chaque cas traité est différent.
- la patience
- la bienveillance
- la discrétion

activité d

Quelles assurances prévoir pour un hypnothérapeute ?

L’assurance professionnelle est-elle obligatoire pour l’hypnose ?

Bien que l’assurance RC Pro ne soit obligatoire que pour les professions réglementées, elle est recommandée pour tous les professionnels. En effet, l’activité des hypnothérapeutes reste tout de même soumise à certains risques.

L’hypnothérapeute pratique une médecine non conventionnelle. Afin de soulager les maux des patients (stress, addiction, confiance en soi, allergies, etc.), l’hypnothérapeute utilise la visualisation et la relaxation pour plonger le patient dans un état hypnotique.

En cas de blessure d’un client ou de choc émotionnel, ce dernier peut réclamer des dommages et intérêts. En souscrivant à la garantie RC Pro, c’est l’assureur qui s’occupera du dédommagement.

Que couvre la RC Pro d’un hypnothérapeute ?

La Responsabilité Civile Professionnelle de l’hypnothérapeute couvre des éventuels dommages qu'il pourrait causer à ses patients au cours de son activité.

La RC pro vous couvre également en cas de dommages corporels (mauvaise manipulation ou chute de votre client, par exemple).

En outre, l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle couvre les dommages matériels que vous pourrez causer si vous intervenez au domicile des clients. Si par exemple, vous faites tomber accidentellement le vase de votre client, la RC Pro vous servira de couverture.

Les contrats d'assurance RC Pro sont généralement accompagnés d'une assistance juridique. Celle-ci permet à l’hypnothérapeute de jouir :
- d'une aide juridique
- d’une prise en charge des frais de comparution et de défense

Qu’en est-il de l’assurance local professionnel ?

Le cabinet d’un hypnothérapeute ou son bureau est exposé à de nombreux risques. Un incendie, un dégât des eaux, un vol, un acte de vandalisme, un dommage électrique peuvent toucher votre local et le mobilier s’y trouvant.

L’assurance multirisque professionnelle hypnose se charge de couvrir :
- vos locaux
- les biens immobiliers d’un tiers (ayant subi un préjudice suite à un sinistre ayant débuté dans votre local professionnel)

Cette assurance s’occupe de toutes les dépenses relatives au remplacement ou à la réparation des biens endommagés.

Est-il nécessaire de souscrire à une assurance perte d’exploitation ?

Les dommages causés par un sinistre dans votre cabinet d’hypnose ou votre bureau sont parfois lourds. Il se pourrait même que vous ne soyez plus en mesure d’y recevoir vos patients. Si vous ne disposez pas d’une assurance spécifique, la survie de votre activité est en jeu. L’assurance perte d’exploitation est l’assurance qui convient à cette situation.

En effet, cette assurance vous met à l’abri de toute perte de chiffre d’affaires suite à un sinistre touchant votre cabinet. Elle vous permet de mieux surmonter les difficultés financières provisoires. Ce jusqu’à ce que vous puissiez reprendre votre activité.

activité d

Quelles normes et quelle réglementation pour un hypnothérapeute ?

Les obligations pour exercer le métier d’hypnotiseur

Pour travailler en tant qu’hypnotiseur, vous devez vous soumettre aux obligations suivantes :
- la déposition de vos statuts et l’immatriculation de votre cabinet d’hypnose
- la souscription à un contrat de Responsabilité Civile Professionnelle (particulièrement recommandée)
- le respect des normes incendies

D’autres éléments sont à prendre en considération dans le cadre du lancement de votre cabinet d’hypnose.

Le respect de la protection des données personnelles de vos patients

Comme vous êtes en possession de données personnelles, vous devrez respecter le secret professionnel. Vous devez, notamment, garantir une protection des informations que vous recevez au cours des consultations d’hypnose.

Cela peut s’agir de l’identité, de l’adresse ou encore des coordonnées téléphoniques de vos patients. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) assure cette protection. Pour ce faire, vous devez constituer un registre inventoriant les données qui sont en votre possession.

Le respect de la loi concernant les établissements recevant du public (ERP)

Si vous exercez votre métier dans un local professionnel, celui-ci doit être conforme à la réglementation se rapportant aux établissements recevant du public.

Conformément à la loi du 11 février 2005, votre local doit être accessible aux personnes à mobilité réduite ou avec un handicap. Elles doivent pouvoir s’y rendre et y circuler sans aucune difficulté. Les normes d’accessibilité impliquent les circulations intérieures et extérieures du bâtiment où se situe votre cabinet d’hypnose.

Les autres réglementations autour de l’hypnothérapie

Si vous optez pour un local ancien, vous serez peut-être amené à faire des travaux de mise en conformité en matière d’accessibilité. En outre, le fait que l’activité d’hypnothérapie ne soit pas réglementée par l’État entraîne diverses conséquences

En tant qu’hypnothérapeute, vous ne serez inscrit à aucun ordre légal. Dans ce sens, vous n’êtes soumis à aucune responsabilité en tant que « soignant ». En parallèle à cela, vous pouvez faire la promotion de votre activité (contrairement aux autres professionnels de santé comme les kinésithérapeutes).

Aussi, en tant qu’hypnothérapeute, vous ne pourrez envisager aucune sanction administrative en cas de conflit avec un client. Seuls les tribunaux peuvent statuer.

Enfin, vous ne pouvez pas empiéter sur le lexique et les pratiques de la médecine officielle. Il vous est, par exemple, interdit de parler de « soins » ou de « guérison ». Autrement, vous serez poursuivi pour exercice illégal de la médecine.

activité d

Pourquoi rédiger un business plan pour ouvrir un cabinet d'hypnose ?

Avant d’ouvrir votre cabinet d’hypnose, vous devez élaborer un business plan.

En effet, le business plan pour votre cabinet d’hypnose vous permet de bien connaître le secteur dans lequel vous vous installez. Grâce à ce business plan, vous pourrez définir un plan de développement et une stratégie marketing pour votre cabinet.

Aussi, vous pourrez fixer un budget initial avec une liste complète des dépenses nécessaires. En outre, en faisant un business plan, vous pourrez estimer et optimiser votre chiffre d’affaires.

Enfin, ce document met en exergue la potentielle rentabilité de votre projet. Dans ce sens, ce business plan vous servira d’appui dans vos recherches de financement.

Pourquoi établir une étude de marché pour ouvrir un cabinet d'hypnose ?

Avant de vous lancer dans l’ouverture de votre cabinet d’hypnose, faire une étude de marché est primordial.

En rédigeant une étude de marché, vous serez en mesure d’offrir le service adéquat à vos clients. En effet, celle-ci vous permet de mieux cerner les besoins et attentes de vos patients. Pour quels maux votre clientèle cible consulte-t-elle généralement ? Quels soins préfèrent-elles ?

De plus, lorsque vous faites une étude de marché, vous vous tenez au courant des dernières tendances du secteur. Vous pourrez alors envisager des actions à adopter pour vous adapter aux futures tendances du secteur de l’hypnothérapie.

Enfin, l’étude de marché vous aide à comprendre les dynamiques du marché global et à mieux connaître vos concurrents. Combien d’autres hypnothérapeutes se situent dans votre zone de prédilection ? Que proposent-ils ? Etc.

activité d

Quel est le montant à investir pour l'ouverture d'un cabinet d’hypnose ?

De manière générale, le budget de départ pour l’ouverture d’un cabinet d’hypnose est compris entre 5 000 euros et 58 000 euros.

Sans doute, certains facteurs peuvent influencer le budget initial de votre activité d’hypnothérapeute.

Il peut s’agir notamment :
- de votre local (si vous louez ou si vous achetez le local où vous exercez)
- du matériel et des équipements à utiliser durant les séances (fauteuil, petit mobilier, musique, lumière, etc.)
- des assurances professionnelles souscrites pour la protection de votre cabinet d’hypnose
- de l’élaboration d’un site web mettant en avant votre activité et vos tarifs

Afin de déterminer le montant à investir dans votre cabinet, utilisez notre prévisionnel financier pour un hypnothérapeute.

Quelles dépenses prévoir pour devenir hypnothérapeute ?

La liste complète des dépenses de départ se trouve dans le prévisionnel financier pour un hypnothérapeute.

Les dépenses liées aux équipements

Afin de réussir le lancement de votre cabinet d’hypnose, vous devez inclure les équipements suivants dans votre budget de départ :
- un kaléidoscope
- une table d’examen médical
- un dispositif pandora
- un casque sonore
- un générateur de sons binauraux (permettant aux deux hémisphères du cerveau de travailler ensemble)
- un appareil de cohérence cardiaque (permettant de mesurer les variations d’amplitudes des battements cardiaques)
- un téléphone et/ou un ordinateur pour les consultations à distance
- des lunettes PSIO (pour remédier aux troubles du sommeil)

La création de votre cabinet d’hypnose

En ouvrant votre cabinet d’hypnose, vous créez une entreprise à part entière. Or, il existe des frais occasionnés pour l’établissement et le développement de celle-ci.

Ce budget inclut :
- le coût des publications dans un Journal d’Annonces Légales
- les frais liés à la comptabilité
- les frais de dépôt de marque à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle)
- les dépenses relatives au business plan
- les démarches en vue de l’obtention de certaines autorisations

Notez toutefois que pour créer une auto-entreprise, une grande partie de ces dépenses sera exclue.

Le paiement de vos collaborateurs

Si vous envisagez de recruter du personnel pour travailler avec vous (une assistante administrative, un Community manager en freelance, un développeur web pour créer votre site web, etc.), prenez en compte :
- le budget alloué au recrutement
- les premières paies
- les dépenses liées aux différentes formations

Les dépenses en communication et marketing

Afin de promouvoir l’image de marque de votre cabinet d’hypnose et le faire connaître à votre clientèle, vous devez investir dans :
- des partenariats avec d’autres professionnels de la santé
- des publicités sur les réseaux sociaux (Facebook Ads, etc.)
- la mise en place d’un site web
- l’optimisation SEO (Search Engine Optimization) de votre site internet

Les dépenses supplémentaires

Ces dépenses supplémentaires impliquent le fonds de roulement. Veillez à compter assez pour tenir au moins 6 mois sans générer de revenu.

Vous devez également engager des dépenses pour les diverses fournitures.

Enfin, si vous avez sollicité un prêt bancaire pour ouvrir votre cabinet d’hypnose, vous devez inclure les mensualités de remboursement dans votre budget.

activité d

Quelles sont les erreurs à éviter quand on ouvre un cabinet d’hypnose ?

Devenir praticien en hypnose sans formation et sans supervision

Comme mentionné précédemment, il est vivement recommandé de suivre une formation avant d’exercer le métier d’hypnotiseur. En effet, vous devez savoir distinguer les cas relevant de la psychiatrie et ceux qui devraient être suivis en hypnose. Vous apprendrez cette distinction via des formations.

En outre, vous devez vous-même être suivi en thérapie par un autre professionnel. Cela vous permet de prendre du recul sur votre pratique. Autrement, des situations dramatiques aggravantes, celles de vos clients, peuvent advenir. Afin de devenir un sauveur sain pour vos patients, la supervision vous est primordiale

Afficher « hypnothérapeute » sur sa plaque professionnelle et dans sa communication

En France, le terme thérapeute est réglementé. De nombreux praticiens ont subi des sanctions pour exercice illégal de la médecine. Ainsi, évitez de mettre « hypnothérapeute » sur votre plaque professionnelle et/ou sur vos cartes de visite.

Google My Business propose par défaut la catégorie Service d’hypnothérapie. Cependant, il serait préférable d’opter pour le terme « coach ». Vous pouvez aussi ajouter Hypnose à côté de votre nom.

Manquer de confiance en soi

La confiance est l’élément de base de la relation hypnotique. Évitez de montrer un manque de confiance en vous.

Il se peut que vous estimiez que votre formation initiale est insuffisante pour exercer en tant qu’un bon professionnel. Cependant, vous devez chercher une autre façon de l’assumer, outre le fait d’offrir des séances gratuites. Cela peut nuire à votre image.

Dès le premier entretien avec un client, évaluez votre propre capacité à suivre son cas. Si vous sentez que vous n’en êtes pas capable, orientez le client vers un professionnel adapté. Cela vous donnera l’image d’une personne responsable.

activité d

Combien peut-on gagner avec une activité d’hypnothérapeute ?

Généralement, l’activité d’hypnothérapeute génère un revenu compris entre 39 000 et 97 000 euros. Toutefois, certains paramètres peuvent modifier le revenu moyen annuel de votre cabinet d’hypnose.

Voici quelques facteurs pouvant impacter le chiffre d’affaires annuel de votre projet :
- les différents maux et troubles que vous traitez (stress, anxiété, addictions, traumatisme ou autres)
- les tarifs de vos consultations et thérapies
- le nombre de créneaux horaires de vos consultations et séances d’hypnothérapie
- l’existence ou non d’un site web pour votre cabinet d’hypnose (pour des prestations en ligne éventuellement)
- l’intervention à domicile ou non

Pour obtenir le chiffre d'affaires de votre activité, utilisez le modèle financier conçu pour un cabinet d’hypnose.

Comment trouver des clients pour ses séances d’hypnose ?

Afin d’élargir la clientèle de votre cabinet d’hypnose, vous pouvez procéder à différentes actions, comme :
- la participation à des salons professionnels et à des animations de conférence liées à votre activité d’hypnothérapeute
- le référencement de votre cabinet d’hypnose dans des annuaires locaux (pages jaunes, Mappy, etc.) et des annuaires spécialisés
- la mise en place et l’optimisation de la fiche Google Business Profile de votre cabinet d’hypnose
- la création d’un site vitrine pour votre cabinet d’hypnose, intégrant un système de prise de rendez-vous
- le partage des témoignages de vos patients sur votre site web
- la création d’un blog mettant en avant votre expertise, pour plus de notoriété
- la collaboration avec d’autres hypnothérapeutes

Il est nécessaire de mettre en place une véritable stratégie marketing, comme celle que nous avons rédigée dans le business plan pour un hypnothérapeute.

activité d

Quelles sont les dépenses mensuelles pour un hypnothérapeute ?

Les charges courantes de votre activité d’hypnothérapeute sont celles que vous devez engager de manière systématique. Celles-ci figurent dans le résultat prévisionnel de votre projet.

Voici des exemples de dépenses mensuelles pour un hypnothérapeute :
- le loyer du local où vous accueillez vos clients pour des consultations et des séances d’hypnothérapie (si vous n’êtes pas propriétaire)
- les frais de renouvellement de vos équipements (fauteuil, casques, etc.)
- les factures d’eau et d’électricité
- le coût d’une connexion internet (si besoin)
- le frais de déplacement (si vous proposez des séances à domicile)
- le nettoyage et l’entretien de votre local (si vous externalisez)
- les diverses taxes

L’ensemble des charges courantes est disponible dans le prévisionnel financier pour une activité d’hypnothérapeute.

Quelle rentabilité espérer quand on est hypnothérapeute ?

Pour que votre cabinet d’hypnose puisse générer des bénéfices, votre revenu doit être supérieur au montant des charges.

Le calcul de la rentabilité d’un cabinet d’hypnose

Le taux de marge nette d’un hypnothérapeute est compris entre 36 % et 57 % du chiffre d’affaires.

Prenons un exemple pour détailler le lien entre la rentabilité et le taux de marge nette.
Supposons que votre cabinet d’hypnose génère 55 000 euros de chiffre d’affaires

Admettons également que votre marge nette est de 50 %.

Votre profit s’élèvera alors à 50 % x 55 000 = 27 500 euros.

Bien évidemment, il ne s’agit ici que d’un exemple. Le chiffre d’affaires de votre cabinet d’hypnose ne sera pas toujours le même.
Grâce au prévisionnel financier pour un hypnothérapeute, vous pourrez estimer vos futurs profits.

activité d

Comment optimiser la rentabilité de son activité d’hypnothérapeute ?

Travailler chez soi pour réduire les frais
En travaillant chez vous, vous économiserez plus d’argent. Toutefois, dans ce cas-là, vous devez tenir votre propriétaire (si vous êtes locataire) au courant de votre activité. Cette dernière doit figurer dans votre bail de location, sous peine de dénonciation du contrat.

Partager un local avec d’autres hypnothérapeutes

Cette solution consiste à louer un local avec d’autres praticiens. Cela a pour but de minimiser les charges et de mutualiser une partie de vos charges fixes. Vous pouvez notamment profiter d’un cabinet meublé avec une impression gratuite, une machine à café, etc. pour quelques séances par semaine.

Faire des séances en cabinet et à domicile

Vous pouvez proposer des séances d’hypnothérapie directement chez vos clients. Néanmoins, pour ne pas augmenter les dépenses (frais de transport, etc.), vous pouvez tout aussi bien recevoir vos clients en cabinet.

Vous pouvez par exemple faire des séances d’hypnothérapie en cabinet quelques matinées dans la semaine et proposer des rendez-vous ponctuels chez vos clients.

Le forfait téléphonique

Pour rentabiliser votre activité, vous pouvez également vous procurer un forfait téléphonique pour faire des séances d’hypnothérapie par téléphone.

Quels financements pour l'ouverture d'un cabinet d'hypnose ?

Pour financer l’ouverture de votre cabinet d’hypnose, il existe différents moyens de financement qui s’offrent à vous :
- vos apports personnels et/ou des associés extérieurs
- le prêt bancaire
- les prêts d’honneur et les différentes subventions
- le financement participatif ou crowdfunding

Il existe également un autre type de financements qui peut contribuer à l’ouverture de votre cabinet d’hypnose. Il s’agit du forfait unique d’aide à la modernisation et à l’informatisation de votre cabinet d’hypnose

Lorsque vous décidez d’ouvrir votre cabinet d’hypnose, vous pouvez bénéficier d’un forfait unique d’aide à la modernisation et à l’informatisation. Il s’agit d’un forfait qui comporte 5 indicateurs prérequis afin de jouir d’une aide forfaitaire de 490 euros.

Pour 100 euros de plus (soit 590 euros en total), vous pouvez ajouter un indicateur complémentaire.

Toutefois, il faudra convaincre toutes ces institutions du potentiel de rentabilité de votre projet, pour cela, utilisez le business plan pour une activité d’hypnothérapeute.

activité d