5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HIVER2020

[Guide] Ouvrir son épicerie en 4 étapes

comment ouvrir épicerie

Les épiceries sont des entreprises à la mode. Selon leur localisation et leur capacité d’accueil, les épiceries génèrent, chaque année, un chiffre d’affaires généralement compris entre 150 000 et 300 000€.  Avec le besoin de proximité et de revenir à une consommation plus "locale", cet indicateur est à la hausse. 

Les commerces de proximité ont la faveur des français. On observe aussi une tendance haussière pour les épiceries bios et les magasins sans emballages (il y en a plus de 400 en France, et c’est la niche qui affiche le plus fort taux de croissance). 

Ouvrir une épicerie est une démarche plutôt aisée. L’investissement de départ pour une épicerie est généralement compris entre 120 et 250 000€. Pour la suite des démarches, on vous explique tout dans la suite de l'article.

L'étape 0 avant de lancer son épicerie : l'étude de marché.

Il faut connaître son marché. Avant d’ouvrir une épicerie, quelle qu’en soit sa nature et sa forme juridique, la première étape reste toujours l’analyse du marché. En effet, cette étude va vous permettre de bien comprendre l’état actuel du marché, de prendre connaissance des besoins de vos cibles, ainsi que les stratégies marketing à adopter pour dominer le marché en question. Une telle étude vous aide également à comprendre la tendance et l’évolution du marché des commerces de proximité. Ce qui va vous permettre de répondre à des questions importantes comme : quelle zone d’implantation est la plus propice à votre commerce de proximité ? Est-ce que le marché permet l’arrivée d’un nouvel entrant ? Quel type d’épicerie serait le plus rentable dans le quartier ?

À quoi ressemble la demande ? L’analyse de la demande demeure incontournable lorsqu’il s’agit de faire une étude de marché. En effet, si la demande est faible ou quasi-inexistante pour les produits que vous voulez proposer, votre épicerie sera difficilement rentable. Pour bien cerner la demande du marché, vous devez connaître sa dimension, c’est-à-dire, le nombre de consommateurs potentiels que vous pouvez cibler avec votre offre.  En plus de la taille du marché, il est aussi important d’analyser les besoins de vos prospects. Si votre offre ne correspond pas aux besoins de vos cibles, personne n’achètera vos produits. Ainsi, il faut une bonne cohérence entre ce que vous allez vendre et les besoins réels du marché (par exemple, une épicerie fine ne devrait pas s'implanter dans une zone avec une population qui a un faible pouvoir d'achat). Pour cela, une analyse socio démographique s’impose. Cela consiste à analyser l’âge, l’habitude de consommation, ainsi que les besoins implicites et explicites de vos prospects. Une fois toutes ces questions traitées, vous aurez une bonne connaissance du marché. 

Pouvez-vous identifier des segments de marché ? En marketing, faire un bon ciblage est crucial pour mener une démarche commerciale efficace. Pour pouvoir identifier vos segments de marché, vous devez créer des groupes homogènes, c’est-à-dire, un groupe de consommateurs qui ont les mêmes habitudes de consommation et partagent les mêmes critères. Sans la segmentation, il vous est impossible de savoir à qui s’adresse votre offre. Pour segmenter votre marché, vous pouvez utiliser les 3 critères suivants :
- Les critères sociodémographiques : l’âge, le sexe, la profession, le revenu, lieu de résidence, emploi, etc. À noter que vous pouvez récupérer la majorité de ces données à travers l’analyse de la demande.
- Les critères psychologiques : les centres d’intérêts, le mode de vie, les activités pratiquées, l’opinion.
- Les critères comportementaux : la fréquence d’achat, les valeurs recherchées (comme le design d’un produit, le prix attractif du produit, son utilité, etc.), le canal de communication utilisé.

Segmentez votre marché pour mieux l'appréhender. Une fois vos groupes créés à partir de ces critères, vous serez apte à identifier le ou les segments les plus adaptés à votre épicerie.

formalités administratives épicerie
démarches administratives épicerie

Avant d'ouvrir votre commerce de proximité, élaborez une bonne proposition de valeur.

Toutes ces étapes franchies, vous devez maintenant élaborer votre offre. Une offre doit apporter de la valeur aux clients. Si un client ne perçoit pas de la valeur dans vos produits, vous n’arriverez pas à le convaincre d’acheter chez vous. Pour créer de la valeur, vous devez apporter des éléments de distinction face à la concurrence. Par exemple, cette valeur peut être la qualité de service, ou encore la qualité des produits. Proposez-vous des produits bios à des tarifs moins élevés que ceux de la concurrence ? Ou encore, proposez-vous un service de livraison gratuite ? Est-ce que vous ouvrez à des heures où vos concurrents sont tous fermés ? Quels avantages concurrentiels pouvez-vous mettre sur la table ? 

Quel(s) type(s) de produits pourra-t-on trouver dans votre épicerie ? La vente de produits rares et de qualité apporte toujours de la valeur aux yeux des clients. Vous pouvez notamment choisir un marché de niche. Par exemple, le marché du vrac est en plein développement en France. Environ 47 % des ménages ont affirmé avoir acheté du vrac au cours de ces 12 derniers mois. La vente de produits en vrac peut être un créneau que vous pouvez exploiter. Il en est de même pour les produits bios. Ce qui est important, c’est que vous devez exploiter une niche qui ne soit pas encore saturée.

Allez-vous développer une boutique en ligne ? Ce canal de distribution et de communication peut aussi apporter de la valeur à votre épicerie. En effet, la vente en ligne est en plein essor. Avec les géants de l’e-commerce comme Amazon, Ebay, l’achat de produits alimentaires en ligne s’est vulgarisé. C’est un canal vente très efficace si vous avez une audience plus encline à l’usage de la technologie, ce qui peut vous avantager par rapport à la concurrence.

Quelles opérations marketing pour développer votre clientèle ? Pour rentabiliser votre épicerie, vous devez développer une stratégie marketing efficace. L’avantage de la publicité en ligne réside dans le coût de sa mise en œuvre. En effet, vous n’avez pas besoin d’imprimer vos supports publicitaires. En outre, la portée de votre campagne est meilleure que celle d’une publicité traditionnelle. Quant aux possibilités de ciblage, elles sont presque infinies. Néanmoins, il ne faut pas non plus délaisser le marketing traditionnel. Le bouche-à-oreille reste toujours l’un des leviers marketing les plus rentables pour votre commerce de proximité. Il en est de même pour le marketing événementiel : organisez des ateliers et des conférences dans votre épicerie. 

Vente à emporter ? Click-and-Collect ? Pour une épicerie en ligne, le Click-and-Collect devient de plus en plus en vogue. Ce concept consiste à proposer aux clients de faire des achats en ligne avant de récupérer leurs commandes à la boutique. Ce mode de distribution peut intéresser les clients qui manquent de temps pour faire des courses à des heures de bureau, tout en évitant les frais de livraison. Cependant, pour pouvoir mettre en place ce dispositif, vous devez disposer d’un site e-commerce capable de gérer le stock en temps réel. Sinon, le concept de vente à emporter aussi peut bien fonctionner. Cette technique privilégie le contact entre les clients et votre enseigne, ce qui vous permet de fidéliser ainsi que d’offrir des services plus personnalisés. Selon vos segments, vous pouvez définir un type de vente cohérent avec l’habitude de consommation de votre marché.   

Si un client ne perçoit pas de la valeur dans vos produits, vous n’arriverez pas à le convaincre d’acheter chez vous.

Épicerie Business Plan modele
Épicerie Business Plan modele

Épicerie Business Plan

€39,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Un business plan vous aidera à réussir l'ouverture de votre épicerie

Un business plan pour votre épicerie vous guidera à chaque étape. Avant de mettre en place votre projet, vous devez impérativement élaborer un document qui vous servira de guide. En effet, ce document vous permet de piloter efficacement la création de votre épicerie. Il doit contenir vos stratégies marketing, commerciales et financières durant les 3 années à venir. En effet, un business plan contient toutes les données nécessaires à la prise de décision concernant votre entreprise, dès son ouverture jusqu’à l’arrivée à maturité de cette dernière.

Grâce au prévisionnel financier de votre épicerie, vous saurez combien de profit vous pouvez potentiellement générer. Un business plan est en quelque sorte la traduction chiffrée de votre épicerie. Ainsi, à travers les calculs que contiennent ce document, vous êtes en mesure de calculer la rentabilité de votre projet. Il sert aussi de repère et vous permet de réagir rapidement, dans le cas où votre chiffre d'affaires réel s'écarte trop de celui prévu initialement.

Vous recherchez des financements pour votre épicerie ? Vous aurez besoin d'un business plan. Financer son entreprise constitue un véritable casse-tête pour les entrepreneurs. Mais grâce à un business plan qui tient la route, il vous sera plus facile de convaincre des investisseurs tels que les banques, les fonds privés, etc. N’oubliez pas que ce document démontre à la fois les valeurs de votre projet mais aussi la rentabilité et l’intérêt d’investir dans celui-ci. Ainsi, pour vous donner la chance d’obtenir un financement, ne négligez pas l’élaboration d’un bon business plan, qui reflètera les points forts de votre commerce de proximité. 

guide ouverture épicerie

Les premières tâches à effectuer pour lancer son projet d’épicerie

Quelles sont les réglementations à respecter ? Pour ouvrir un commerce de proximité, la loi n’exige aucun diplôme. Cependant, lorsqu’il s’agit de manipuler des denrées alimentaires, il est obligatoire de suivre une formation concernant l’hygiène et la sécurité alimentaire. Pour cette formation, vous devez vous adresser à la Direction Départementale de la Protection des Personnes (DDPP). En outre, en tant que commerçant, vous devez vous inscrire au registre du commerce et suivre à la lettre les règles relatives aux bonnes pratiques commerciales telles que : l’affichage des prix TTC, l’obligation de fournir une facture aux clients, l’interdiction de vente à perte, etc. Si vous envisagez de vendre de l’alcool, vous devez demander une licence de vente d’alcool à emporter à la Mairie. Notez toutefois qu’aucune consommation sur place n’est autorisée avec cette licence. Aussi, si vous ouvrez une boutique physique, notez que l’épicerie est un établissement de type ERP (Établissement Recevant du Public). Il est donc obligatoire de disposer de deux sorties, des mettre en place des normes anti-incendie, en bref des locaux respectant les normes de sécurité et d’hygiène.

Le choix d'un statut adéquat pour votre commerce de proximité. Peu importe la taille de votre épicerie, celle-ci doit avoir un statut juridique. Pour l’épicerie, il est possible de choisir l’Auto Entreprise comme forme juridique. Cependant, ce statut à des inconvénients, car le chiffre d'affaires est plafonné. Une autre forme si vous êtes le seul actionnaire est l’Entreprise Individuelle. Mais là encore, il y a des risques qui pèsent sur le fondateur. En effet, son patrimoine personnel n’est guère protégé. Pour une société ayant un seul actionnaire, le statut le plus adéquat revient à l’EURL ou le SASU. Par ailleurs, la forme SARL, ou SAS sont aussi des formes possibles pour une épicerie constituée par plusieurs actionnaires.

Listez tous les investissements de démarrage nécessaires. Avant de lancer votre boutique, n’oubliez aucun détail sur les dépenses de démarrage : le coût du bail, l’embauche de personnel, le matériel de sécurité (extincteurs, rideau coupe-feu). En plus de ces charges, n’oubliez pas les dépenses pour l’approvisionnement des stocks.

Ouvrir une épicerie n'est pas compliqué, à condition de bien accomplir chaque étape. Réaliser une bonne étude de marché nous semble primordial pour bien démarrer. Elle vous permettra de connaître l'état du marché, de l'offre et de la demande. Vous devrez notamment déterminer qui seront vos clients potentiels, quel genre de produits ils sont susceptibles d'acheter ou encore si le développement d'une boutique en ligne pourrait faire sens pour votre épicerie. Une fois l'étude de marché terminée, vous devez élaborer un business plan pour votre épicerie. Enfin, vous pourrez vous lancer dans les premières étapes de la création. Bien que cette phase ne soit pas particulièrement agréable, vous devrez remplir un certain nombre d'obligations administratives. Également, vous devrez choisir un statut juridique adapté à votre commerce de proximité. Quelles sont les premières dépenses à effectuer pour ouvrir une épicerie ? Dressez une liste. Il ne vous reste plus qu'à procéder aux achats et à vous lancer ! Nous vous souhaitons tous nos voeux de réussite pour cette nouvelle aventure !