5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Comment faire une SWOT pour une activité de consulting ?

Le pack complet d'un consultant indépendant

On retrouve souvent une analyse SWOT dans un business plan. Les lettres S.W.O.T désignent les forces (strengths), les faiblesses (weaknesses), les opportunités (opportunities) et les menaces (threats) qui entourent un projet.

Pour obtenir une SWOT complète et rédigée, téléchargez le business plan pour une activité de consulting.

La SWOT donne, au créateur d’entreprise, une vision globale sur l’état d’un projet. C'est un outil d’analyse stratégique, qui permet d’étudier les forces et les faiblesses d’une entreprise face à la concurrence.

Elle donne également l'occasion d'identifier les éléments externes qui peuvent contribuer (les opportunités) ou limiter (les menaces) le développement de votre activité.

Construire une SWOT pour son activité est utile. Un tel exercice vous donne l'occasion de passer en revue les atouts de votre activité de consultant, mais également les lacunes qui pourraient freiner son développement.

Dans la suite de cet article, vous retrouverez 4 exemples, pour chaque point de la SWOT pour du conseil. En espérant que la lecture de cet article vous soit utile !

Notez que notre équipe d’experts mène une veille constante du marché. Ces derniers collectent des données, les analysent et les mettent en forme. Tout le fruit de leur travail se trouve dans les documents du pack complet pour une activité de consulting.

4 forces pour la SWOT d'une activité de conseil

Une attitude professionnelle

Cela vous donne de la crédibilité aux yeux de vos clients. En effet, un consultant réactif, sérieux et fiable va naturellement inspirer confiance aux clients.

Par ailleurs, une attitude professionnelle vous permet de créer une relation conviviale et mutuellement bénéfique avec vos clients. Or, une telle relation est propice pour les satisfaire et sur le long terme, et donc les fidéliser.

Des recommandations de la part d’anciens clients

Les recommandations commerciales sont des leviers d’acquisitions précieux pour une entreprise de consulting. Non seulement, elles vous apportent des prospects qualifiés, mais elles diminuent également vos coûts de prospection.

À noter que les clients qui font des recommandations connaissent à la fois votre entreprise et les besoins des prospects qu’ils renvoient. Vos services sont ainsi plus susceptibles de correspondre à leurs attentes.

Des diplômes et des certifications dans le domaine pour lequel vous allez conseiller

Travailler avec un expert certifié et diplômé est un gage de qualité pour le client. Ce dernier est souvent un client confronté à des problèmes précis.

Dans cette situation, ces certifications représentent des valeurs ajoutées essentielles : vous intervenez en tant qu’expert, aux compétences reconnues, travaillant avec standards méthodologiques éprouvés.

Un site web travaillé

Un site web est la vitrine qui présente de façon claire vos services et vos prospects. Quand sa navigation est optimisée, un site permet de présenter rapidement les bonnes informations.

Si, en plus, ces informations sont appuyées par des références clients, votre site devient un canal d’acquisition puissant, plus efficace encore que les médias traditionnels.

4 faiblesses pour la SWOT d'un consultant indépendant

Des prix trop élevés et une tarification opaque

Des prix de consultation jugés comme étant trop élevés sont dissuasifs pour les prospects. Par conséquent, ces tarifs constituent de véritables obstacles pour votre développement commercial.

Quant à l’opacité des tarifs, elle peut être une source de mécontentement pour vos clients, et engendre nécessairement de l’insatisfaction. En effet, avec des tarifs opaques, les clients sont rarement pleinement au courant de l’intégralité des frais à payer, en faisant appel à vos services.

À la fin de votre mission, ils sont susceptibles d’être facturés pour des montants auxquels ils n’ont pas consenti. Une telle pratique conduit souvent à la chute du taux de rétention client.

Un mauvais marketing sur les réseaux sociaux

Ces plateformes sont de véritables mines d’or pour les entreprises qui savent en faire bon usage. Vous pouvez communiquer sur vos activités, créer une communauté et même conquérir de nouveaux clients.

Cependant, ils sont aussi considérés comme une arme à double tranchant. Une campagne maladroite sur ces plateformes peut aussi nuire à votre réputation et votre image.

Ne pas impliquer suffisamment le client

Le conseil, c'est avant tout de la collaboration entre le client et son conseiller. Cette relation est déterminante pour la qualité de votre intervention. Ainsi, ne pas impliquer vos clients se résume à une relation improductive.

Ne pas fixer d’objectifs avec ses clients

Fixer des objectifs clients réalistes et atteignables vous permet de définir clairement les ressources ainsi que les plans d’action nécessaires à mettre en place afin de les atteindre. À contrario, si vous ne fixez pas d'objectifs, vous laissez dans le flou les autres parties prenantes (le client et son personnel).

SWOT de consulting : 4 exemples d'opportunités

Développer une chaîne YouTube de conseil, dans votre expertise

YouTube est le deuxième moteur le plus consulté au monde après Google. En publiant des contenus qui apportent de la valeur à vos cibles, vous pouvez développer une stratégie de marketing affinitaire, une technique redoutable pour attirer des clients hautement qualifiés.

Par ailleurs, une chaîne YouTube apporte beaucoup de visibilité à votre cabinet, et vous permet de ce fait de conquérir de nouveaux segments de marché, à travers un canal de communication que vos concurrents n’exploitent pas forcément.

Proposer une première séance gratuite, avec un bilan de compétences

Un bilan de compétences est généralement une démarche payante dans le secteur du consulting. L’offrir gracieusement peut vous aider à attirer de nouveaux prospects.

Une telle pratique leur donne l'occasion de juger de vos compétences et de votre méthodologie avant de s’engager. De votre côté, cela vous permet de gagner leur confiance et d'augmenter votre taux de conversions

Vendre des e-books et des formations sur votre domaine d’expertise

Le marché des e-books pèse près de 215 millions d’euros sur l’économie. Ce marché est en plein essor et affiche une croissance annuelle de 8,5 %.

De plus, les e-books traitant des sujets professionnels et universitaires sont les plus plébiscités par les consommateurs, puisqu’ils représentent 74 % des ventes.

Ainsi, vendre des formations en format e-book vous donne l’occasion de booster votre chiffre d’affaires. En plus, les ebooks vous permettent de vous créer un revenu passif.

Embaucher d’autres consultants et développer un vrai cabinet de conseil

Faire appel à d'autres consultants pour rejoindre votre entreprise améliore votre compétitivité. En effet, des profils de consultants variés et pluridisciplinaires vous permettent d’attaquer plusieurs segments de marché à la fois.

SWOT d'un conseiller : 4 menaces

Ne pas réussir à garder ses clients sur le long terme

Devant des offres de consulting sans cesse grandissantes, ne pas avoir la capacité de fidéliser vos clients remet en cause votre crédibilité et détériore ainsi votre image. À terme, vous ressentirez également l’effet de cette situation sur vos finances.

Se lancer dans un domaine où personne n’a besoin d’être conseillé

Le ratio entre l’offre et la demande doit être toujours considéré par un consultant avant de lancer son cabinet.

En effet, proposer un accompagnement dans un domaine où la demande est inexistante ne vous mènera pas loin. Sans clients intéressés, vous ne ferez aucune vente et votre retour sur investissement sera quasiment nul.

Ne pas se renseigner sur les nouvelles méthodes de conseil

Le métier de consultant nécessite une remise en question permanente, surtout à notre ère où la technologie et les pratiques en entreprise évoluent rapidement.

Ainsi, en adoptant des méthodes classiques et parfois obsolètes vous ne pouvez obtenir que des résultats médiocres.

Des clients qui ne vous paient pas

Cette situation peut vous mener à des difficultés chroniques de trésorerie, et au final à la faillite.

En effet, un nombre important de faillites sont causées par des retards de paiement et des échéances de paiement trop longues, qui entraînent à leur tour des problèmes majeurs de trésorerie. Une menace pour votre activité de conseil donc !

À lire également

Comment devenir consultant indépendant ?
Consultant indépendant : comment rédiger son business plan ?
Combien gagne un consultant indépendant ?
Rédiger un business plan pour un cabinet de conseil