5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE ETE2021

Comment faire un business plan de courtier en crédit immobilier ? 

business plan courtier crédit

Environ 40% des français ont recours aux courtiers pour leur crédit immobilier, chaque année.  Les années précédentes, la part de français faisant appel à ses services étaient plutôt proche de 35%. Ainsi, ce chiffre est en augmentation. Quant aux motivations pour faire appel à un courtier, le premier motif évoqué est la possibilité d’obtenir un meilleur taux. Le deuxième est celui d’avoir l’assurance d’obtenir un financement. Face à la complexité du processus de souscription de crédits immobiliers, les consommateurs français s’ouvrent de plus en plus à ces intermédiaires que sont les courtiers en crédit. Il s'agit donc d'un marché en croissance ! 

La construction d'un business plan permet de réfléchir à une stratégie pour construire une activité de courtier en crédit pérenne. C’est un document essentiel pour réussir le lancement de votre agence de courtage, car on y trouve les informations essentielles concernant votre projet. Comment allez-vous trouvez vos premiers clients ? Développer votre portefeuille par la suite ? Ou bien permettre à vos interlocuteurs d'obtenir les meilleures conditions de crédit possibles ? Tout cela se décide au moment de la construction du business plan de votre activité de courtier en crédit immobilier. Également, le business plan est le premier document que vous demandera un banquier afin d'étudier la viabilité de votre projet. Comment le réussir ? On vous dit tout dans la suite de l'article.

Comment bien présenter son projet de courtier en crédit immobilier dans son business plan ? 

Quelle formation pour devenir courtier immobilier ? Le métier de courtier offre des perspectives d’avenir intéressantes et suscite, à la fois, l’intérêt des gens actifs en quête de reconversion et les jeunes diplômés. Toutefois, vous devez noter que c’est une profession réglementée. Pour pouvoir l’exercer, vous devez être habilité par OBSP,  une certification que vous pouvez l’obtenir de différentes manières. Premièrement, à l’aide de diplômes, qui constituent aussi la voie la plus rapide. Pour exercer le métier de courtier immobilier, vous devez être titulaire d’un Bac +2 dans un domaine relatif à la finance, l’assurance ou la banque. Ensuite, vous pouvez aussi accéder à cette profession, en faisant valider vos acquis professionnels. Pour cette option, vous devez disposer d’au moins 2 années d’expérience dans le secteur bancaire au cours des 3 dernières années, ou 4 années d’expérience au cours des 5 dernières années si vous avez occupé une fonction en statut « non-cadre ». Pour la dernière option, vous pouvez obtenir une habilitation IOBSP en suivant une formation professionnelle de 150 heures au sein d’un organisme agréé par le Ministère de l’économie. Par exemple l’ENFI, l’IFIB ou encore l’IFCM. Outre cette habilitation, vous devez obligatoirement vous enregistrer à l’ORIAS, afin d’exercer légalement le métier de courtier.

Quelles compétences devez-vous travailler pour devenir courtier immobilier ? En tant que courtier, vous devez accompagner vos clients dans un processus complexe, en vue d’obtenir un prêt immobilier. Vous devez alors mobiliser des compétences aussi vastes que variées. En effet, par exemple, en tant que courtier, une grande habileté dans les relations humaines est de mise. Étant donné que vous aidez des personnes qui vont effectuer l’achat le plus important de leur vie, vous devez être en mesure de leur inspirer confiance et de les rassurer tout au long du processus de demande de crédit immobilier. Par ailleurs, pour pouvoir obtenir les meilleures conditions de prêt pour vos clients, vous devez être un fin négociateur. En effet, pour défendre au mieux les intérêts de vos clients, vous devez mettre en concurrence plusieurs institutions financières et négocier les taux les plus bas possibles. En outre, une parfaite maîtrise technique des produits financiers est requise. L’immobilier est un secteur souvent bousculé par les différentes crises économiques successives. En sus, il est aussi influencé directement, et même chamboulé par des décisions politiques, sociales et économiques des autorités régionales et nationales. Face à ces fréquents changements, vous devez être capable de connaître toutes les subtilités du crédit immobilier afin de conseiller au mieux vos clients.

Quelle rémunération pour un courtier immobilier ? Devenir courtier en crédit gratuit, ou payant ? En tant que courtier, il est possible d'intégrer un cabinet de courtage et de ce fait, devenir salarié. Dans ce cas, vos rémunérations sont composées d’un salaire mensuel fixe d’environ 2500 euros bruts pour les juniors et de primes variables, selon le chiffre d’affaires que vous avez généré. Vous pouvez exercer cette profession en travaillant pour votre propre compte. Ainsi, vous pouvez travailler en tant que mandataire de plusieurs organismes de crédits. Dans ce cas, vous pouvez vous rémunérer de deux façons. Premièrement, grâce aux commissions d’apporteur d’affaires versées par les organismes financiers. Sachez qu’avec ce modèle, vous prodiguez des conseils et accompagnement à titre gracieux à vos clients, d’où l’usage du terme "courtier gratuit". Deuxièmement, vous pouvez générer des revenus à travers des frais de courtage facturés à vos clients, en plus de commissions versées par les banques. Néanmoins, ce modèle n’est pas très répandu, surtout avec l’essor des courtiers gratuits en ligne ces dernières années.

Comment allez-vous faire pour proposer les meilleures offres de crédit à vos clients ? La meilleure technique est de mettre en concurrence les banques et autres organismes de crédit. En effet, cela vous place dans une position de force. Ainsi, vous pouvez négocier des crédits aux meilleures conditions pour vos clients. C’est surtout le cas quand le client dispose d’un dossier de prêt solide, c’est-à-dire : un historique de crédit vierge de tout incident, des revenus stables, et un apport personnel supérieur à 30 %. D’ailleurs, pour les clients qui n'ont pas un profil "attrayant" pour les banques, vous devez leur apporter des conseils afin d’améliorer leurs profils.

Quel statut juridique pour un courtier en crédit immobilier ? Pour exercer le métier de courtier indépendant, plusieurs options s’offrent à vous au niveau du statut juridique. En effet, la micro-entreprise, l’EIRL, l’EURL ainsi que le SASU sont des statuts envisageables. Néanmoins, notez que chaque forme juridique offre son lot d’avantages et d'inconvénients. Par exemple, en tant que micro entreprise, vous bénéficiez d’une comptabilité et d’une fiscalité simplifiées. Cependant ce régime ne protège pas votre patrimoine en cas de difficulté, en plus du plafond imposé sur chiffre d’affaires. En outre, les sociétés commerciales comme l’EURL, SASU protègent votre patrimoine mais les régimes fiscaux et sociaux relatifs à ces statuts bénéficient de règlements plus stricts. Par ailleurs, si vous souhaitez vous associer à d’autres courtiers, vous pouvez adopter les formes juridiques suivantes : le SARL, ou le SAS.

Quels devoirs et obligations déontologiques pour un courtier en crédit ? En tant que professionnel habileté IOBPS et immatriculé à l’ORIAS, vous avez des devoirs et obligations envers vos clients. En effet, vous avez un devoir de transparence et d’intégrité envers ces derniers. Par exemple, vous devez les informer des intérêts financiers engendrés par un prêt. Aussi, vous devez obligatoirement informer vos clients de tout facteur défavorable, à votre connaissance, pouvant affecter leur dossier de prêts. En sus, vous avez un devoir de conseils objectifs. Par exemple, vous devez vous assurer que vos clients soient au courant de tous les risques relatifs à la signature d’un contrat de crédit immobilier. 

business plan courtier immobilier
business plan courtier emprunt immobilier

La stratégie d'un courtier en crédit immobilier dans son business plan

Comment démarrer une activité de courtage en crédit immobilier ? Le plan de démarrage d'un courtier en crédit comprend souvent les étapes suivantes : partenariat avec des banques, recherche d'un emplacement pour l'agence et embauche de collaborateurs. En ce qui concerne les premières charges, on pense notamment à : l'achat d'un local qui pourra accueillir votre activité (vous pouvez aussi décider de racheter un fonds de commerce existant), un budget pour les travaux et l'aménagement de ce local, de la décoration si vous accueillez de la clientèle, du petit mobilier pour vos clients et votre équipe, du matériel informatique qui vous permettra de faire tourner vos opérations, des frais d'établissement (notamment pour la rédaction des statuts, couplés à des frais d'avocat, un budget communication pour l'ouverture de votre agence de courtage (notamment le logo, la vitrine de l'agence, des cartes de visite ou encore le site web), l'abonnement à des applications en ligne et peut-être un budget pour réaliser une étude de marché. Vous devrez faire des estimations quant à chaque dépense. Ainsi, vous obtiendrez un budget de démarrage. Dans le cadre d'une demande de financement, vous saurez alors combien vous devrez emprunter.

Comment développer une activité de courtier en crédit ? Bien démarrer est essentiel. Seulement, une fois le démarrage amorcé, il faudra anticiper la suite. Quelle est votre stratégie pour devancer les courtiers concurrents ? Voici quelques unes des étapes que l'on doit retrouver dans votre stratégie de développement : recherche de partenaires et organisation d'événements en commun, développement d'une nouvelle offre de prêts immobiliers, développement d'une communauté sur les réseaux sociaux, création de supports informatifs, recrutements de collaborateurs, développement d'une franchise etc. Trop de courtiers en crédit font l'erreur de penser que le développement commercial s'arrête après quelques mois. Le business plan de votre activité de courtage vous donnera l'occasion de prouver à vos investisseurs que vous avez mis sur pied une stratégie viable et pérenne pour développer une activité rentable sur le long terme.

Comment développer une agence de courtage rentable ? La rentabilité d'un courtier en crédit dépend de deux éléments. Premièrement, il y a la croissance du chiffre d'affaires prévisionnel. Ensuite, il faudra maîtriser les coûts de votre activité de courtage. Il vous faut une solide stratégie marketing pour attirer de la clientèle et faire en sorte qu'elle obtienne des crédits immobiliers. Les partenariats constituent un canal marketing long à développer mais viable sur le long terme. Également, vous pouvez, après quelques années, développer une gamme de clients qui achètent des biens immobiliers de luxe: cela vous permettra de faire augmenter votre revenu moyen par client. Investissez du temps et de l'argent pour être visible en ligne. Un courtier en crédit doit être visible sur le net, afin que ses prospects puissent le trouver et le contacter. Le business plan de votre activité de courtier immobilier doit contenir une stratégie pour développer votre revenu. Également, la rentabilité de votre agence de courtage  passera par une gestion efficace des charges de votre compte de résultat. Attention, cependant. Chercher à minimiser les dépenses de démarrage de son activité de courtage n’est pas forcément une bonne stratégie. Par exemple, ne rien investir en marketing pour le lancement de son agence de courtier en crédit serait un mauvais choix stratégique. Pour vous rapprocher de votre seuil de rentabilité, regardez plutôt comment vous pourriez limiter vos charges courantes. Par exemple, il faudra contrôler son budget marketing et s'assurer que chaque euro dépensé vous en rapporte davantage. Parfois, une étude approfondie des différentes taxes payées chaque mois est également nécessaire. Finalement, le business plan de votre activité de courtier en crédit doit aussi refléter votre capacité à gérer vos futures finances.

Vous pouvez, après quelques années, développer une gamme de clients qui achètent des biens immobiliers de luxe: cela vous permettra de faire augmenter votre revenu moyen par client.

Courtier en Crédit Prévisionnel Financier
Courtier en Crédit Prévisionnel Financier

Courtier en Crédit Prévisionnel Financier

€59,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Comment faire le business plan financier d'un courtier en crédit immobilier ? 

Comment estimer le chiffre d'affaires d'un courtier en crédit ? Il faut avoir la réponse à cette question avant de se lancer. Votre business plan de courtier immobilier doit présenter un chiffre d'affaires prévisionnel réaliste. Ici, nous sommes dans le cas d'une activité de courtage, ainsi vos revenus vont directement venir des commissions que vous touchez sur les emprunts obtenus. La première étape consiste à calculer le revenu moyen par transaction. Il faudra ensuite le multiplier au nombre de clients potentiels qui obtiendront leur emprunt immobilier grâce à vous. Au départ de votre activité, ce nombre sera certainement un peu faible. Cette donnée devrait croître de mois en mois, au fur et à mesure que votre activité se développe. Un chiffre d'affaires prévisionnel de courtier en crédit qui augmenterait de 20%, chaque année, au cours des trois premières années, ne nous semblerait pas incohérent. On n'imagine pas un prévisionnel financier avec un chiffre d'affaires complètement stable sur trois années. Cependant, plus votre croissance sera "agressive", mieux il faudra savoir le justifier.

Comment estimer la rentabilité d'une activité de courtage ? C'est la première étude qui devrait être faite pour votre agence de courtage, au démarrage du projet. Votre seuil de rentabilité (ou point mort) est atteint lorsque vos commissions génèrent suffisamment de revenu pour couvrir les charges que vous payez. Construire un prévisionnel financier permet de trouver cette donnée. Une analyse financière rondement menée vous indiquera où se situe votre seuil de rentabilité en terme de revenus, mais également en durée : il s'agit de savoir combien de jours (semaines, mois) il vous faut pour atteindre votre seuil de rentabilité, chaque année. Nous avons conçu un modèle de prévisionnel financier pour un courtier en crédit qui vous livrera cette information.

Comment être certain(e) que son analyse financière est complète ? Il y a certains tableaux qu'il ne faut absolument pas oublier. Pour maximiser vos chances d'obtenir un emprunt, présentez ces tableaux à votre banquier : un plan de financement, un compte de résultat prévisionnel, un bilan prévisionnel, l'analyse des soldes intermédiaires de gestion, un budget de trésorerie, le détail du seuil de rentabilité, ou encore le détail du calcul du besoin en fonds de roulement. Également, un business plan réussi comprend quelques graphiques et ratios financiers.

Courtier en Crédit Prévisionnel Financier
Courtier en Crédit Prévisionnel Financier

Courtier en Crédit Prévisionnel Financier

€59,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Voici comment réussir le business plan d'un courtier en emprunt immobilier

Vous avez besoin d'un business plan pour convaincre une banque ? Profitez de notre modèle de business plan adapté à un courtier en crédit. Tout ce dont vous aurez besoin sur 35 pages dans un document rédigé par nos soins. Rédiger un business plan prend du temps. Cependant, rien ne vous oblige de partir de zéro: profitez du travail intense de recherche, d'analyse, de rédaction et de mise en forme de nos équipes. Maximisez vos chances d'obtenir un financement en remettant un business plan digne de ce nom à votre banque.

Le business plan est déjà structuré et chaque partie importante est déjà là dans ce modèle de business plan. Des segments de marché aux récentes tendances de l'industrie, en passant par l'étude de concurrence pour un courtier en crédit, la matrice SWOT, la stratégie marketing d'un courtier, ou encore le plan d'action marketing. Nous vous invitons à le compléter pour obtenir un business plan complet, sérieux et professionnel.

Un modèle facilement et entièrement modifiable. Pour modifier le modèle, vous pouvez vous servir de (au choix) Powerpoint, Keynote ou Google Slides (tous disponibles gratuitement, sur PC et MAC). 80% du modèle est déjà fait : il vous reste qu'à personnaliser. À vous de jouer pour obtenir un business plan professionnel (et votre demande de financement) ! Si vous avez la moindre question, nous sommes là pour vous assister.