5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Créer une entreprise de paysagiste : le guide complet

Le guide complet d'une entreprise de paysagiste

Saviez-vous que plus de la moitié des français ont un jardin ?

L’offre pour entretenir ces espaces n’a cessé d’augmenter ces dernières années. De plus en plus de personnes préfèrent se tourner vers un professionnel afin d’entretenir leur jardin.

Ouvrir une entreprise de paysagiste peut alors s’avérer rentable.

Vous souhaitez devenir paysagiste mais vous vous demandez par où commencer ?
Quelles sont les étapes pour créer son entreprise de paysagiste ?
Faut-il réaliser un business plan ?
Est-ce nécessaire de faire une étude de marché ?

Nous avons réalisé ce guide complet pour vous accompagner.

En continuant votre lecture, nous vous donnerons les informations essentielles pour ouvrir votre entreprise de paysagiste.

Quelles sont les missions d'une entreprise de jardinier paysagiste ?

Un jardinier paysagiste doit effectuer des travaux d'aménagement, d'entretien des espaces verts, des parcs ainsi que des jardins.

Il faut noter que le jardinier peut également intervenir sur des terrains de sport ou dans la réalisation de bordures de voiries. Les principales missions d'un paysagiste sont :
- la préparation des sols
- la plantation et la protection des végétaux
- l’installation d'outils d'arrosage automatique
- l’entretien des arbres, des arbustes, des fleurs, des chemins, etc.
- l’intervention dans des travaux de maçonnerie tels que la réalisation de bordures, de dalles ou de pavés

Le jardinier paysagiste peut être amené à effectuer, par exemple, des tâches de plomberie, de terrassement, d'électricité, etc.

Quelles compétences pour créer une entreprise de paysagiste ?

Pour exercer en tant que paysagiste, vous devez disposer de plusieurs compétences :
- maîtriser les caractéristiques des produits utilisés (engrais, floraison des plantes, etc.)
- avoir des connaissances en techniques de jardinage
- connaître les besoins et les spécificités des végétaux
- être organisé et rigoureux
- avoir un bon sens du relationnel avec les clients
- s'adapter à divers chantiers, climats ou environnements de travail
- être endurant sur le plan physique
- aimer le travail soigné

Créer une entreprise de paysagiste

Faut-il un diplôme pour ouvrir une entreprise de paysagiste ?

Aucun diplôme spécifique n’est requis pour ouvrir une entreprise de paysagiste (sauf si vous exercez comme paysagiste-concepteur).

Néanmoins, il est essentiel d'avoir certaines qualifications qui renforcent votre réputation comme jardinier paysagiste. Si vous utilisez des pesticides, on peut citer, par exemple, la Certiphyto pour les produits phytopharmaceutiques et le Certibiocide pour les produits biocides.

Quels sont les statuts juridiques possibles pour un paysagiste ?

Pour ouvrir une entreprise de paysagiste, vous devez choisir un statut juridique.

Il est possible de créer une EI (Entreprise Individuelle). Il peut s'agir d'une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou d'une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Ces deux formes sont recommandées, notamment, si vous êtes le seul actionnaire de l’entreprise.

Si vous ouvrez l'entreprise avec des associés, notez qu'il est possible de créer une SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou une SAS (Société par Actions Simplifiée).

Vous pouvez aussi opter pour une Société Civile Agricole ou encore le GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun) si votre activité est de nature agricole.

Créer une activité de paysagiste sous le statut d'auto-entreprise n’est malheureusement pas envisageable. En effet, il s’agit d’une activité classée comme “agricole”. Or, les activités agricoles dépendent d’une mutuelle (la MSA) qui n’est pas compatible avec le régime de l’auto-entreprise.

Quelle est la réglementation autour des entreprises du paysage ?

Pour exercer en tant que jardinier paysagiste, il faut s'inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés. Depuis le 19 décembre 2014, cette obligation est également appliquée aux auto-entrepreneurs.

La Loi de Modernisation de l'Économie (LME), du 4 août 2008, définit des plafonds dans les délais de paiement aux fournisseurs de votre activité de paysagiste (60 jours après l’émission de la facture).

Pour finir, sachez qu'il est obligatoire de souscrire à une assurance Décennale Paysagiste si vous effectuez des travaux de maçonnerie, plomberie ou encore menuiserie.

Quelles assurances pour ouvrir une entreprise de paysagiste ?

Il existe plusieurs assurances qui sont recommandées pour une entreprise de paysagiste.

Tout d’abord, comme mentionné plus haut, l’assurance Décennale Paysagiste est obligatoire si vous exercez en qualité de constructeur lorsque vous êtes paysagiste. Vous êtes responsable des dommages qui surviennent sur vos travaux pendant 10 ans à compter de la date de livraison.

L’assurance Responsabilité Civile et Professionnelle est conseillée. Elle vous protège contre les dommages causés à autrui dans votre activité de paysagiste (chute sur un chantier, blessure avec un équipement d’élagage, etc.). L’assurance Décennale Paysagiste inclut généralement un volet Responsabilité Civile Professionnelle.

La souscription à une assurance Locaux et Biens Professionnels peut être judicieuse. Effectivement, elle protège vos équipements de jardinerie et votre local si vous subissez un sinistre. On peut citer par exemple: un incendie, du vandalisme ou un dégât des eaux.

L’assurance Auto Professionnelle est quant à elle obligatoire si vous utilisez des véhicules dans votre activité de paysagiste.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir une entreprise de paysagiste ?

Oui, il est nécessaire de réaliser un business plan pour ouvrir une entreprise de paysagiste.

Ce document vous permet de définir la feuille de route et la stratégie de développement de votre entreprise de paysagiste. La réalisation du business plan permet d’élaborer une stratégie marketing pertinente pour attirer plus de clients.

Par ailleurs, il faut préciser que le business plan vous aide à planifier le démarrage de l’entreprise de paysagiste. Il contient notamment votre futur seuil de rentabilité et le futur chiffre d’affaires.

Pour finir, notez que le business plan facilite l’obtention de financement. Il représente le support de communication essentiel pour convaincre vos partenaires, associés et investisseurs.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir une entreprise de paysagiste ?

Il est nécessaire de faire une étude de marché pour ouvrir une entreprise de paysagiste.

Grâce à l’étude de marché, vous serez en mesure d'identifier vos concurrents paysagistes dans votre zone géographique. Vous connaîtrez leurs forces et leurs faiblesses, vous pourrez alors développer des avantages concurrentiels. Par exemple, si les entreprises de paysagistes ne proposent pas de travaux de maçonnerie, vous pourrez inclure ce type de prestation dans votre offre.

De plus, s’appuyer sur son étude de marché permet de comprendre les dynamiques du marché et les dernières tendances. Vous allez pouvoir analyser les attentes et les besoins des clients en ce qui concerne une entreprise de paysagiste (quels types de prestations sont recherchés par les clients, quels végétaux utilisent-ils suivant leur zone géographique, etc.).

Comment savoir s’il existe une demande pour mon activité de paysagiste ?

Pour évaluer la demande de votre activité de paysagiste, vous devez affiner votre connaissance sur votre zone d'implantation.

D’abord, il faut s'intéresser au nombre de logements et résidences secondaires dans les communes environnantes.

Ensuite, il faut savoir quelle part de ces maisons disposent d'un jardin. Il faut prendre en considération la démographie de la région et vous poser (notamment) les questions suivantes :
- quelles sont les catégories socio-professionnelles de la région ?
- quel est le taux de chômage ?
- quel est l'âge moyen des habitants de la région ?

Vous devez également analyser la présence de concurrents dans la zone d'implantation (pas, peu ou beaucoup d’entreprises de paysagistes).

Avec l’ensemble de ces données vous allez pouvoir estimer le nombre de vos potentiels futurs clients.

Notez que la réalisation d'une étude de marché vous aidera à savoir si les gens de la région ont besoin des services d’un paysagiste.

Quel budget initial faut-il pour lancer son entreprise du paysage ?

Le budget initial nécessaire pour lancer une entreprise de paysagiste se situe en moyenne entre 10 000 et 30 000 euros.

Pour une estimation précise et personnalisée de votre future activité, utilisez le prévisionnel financier pour un paysagiste.

Le montant du budget de démarrage peut notamment varier en fonction de certains éléments :
- l’achat de véhicules utilitaires
- l’acquisition des équipements professionnels (outils de jardinage, matériel de sécurité, etc.)
- le recrutement du personnel (ou non)
- la création d’un site web professionnel pour votre entreprise de paysagiste
- la publication d’annonces publicitaires
- l’affiliation à un statut juridique
- la souscription aux assurances

Quelles sont les dépenses pour créer son entreprise de paysagiste ?

L'ouverture d'une entreprise de paysagiste nécessite plusieurs catégories de dépenses, que l’on retrouve toutes, avec leur montant, dans le prévisionnel financier pour un paysagiste.

D'abord, il faut prévoir un budget pour l'acquisition des équipements professionnels de paysagiste :
- des outils de coupe et de taille (cisailles, haches, tondeuses, échelles, etc.)
- des utilitaires comme une camionnette
- des équipements pour la sécurité (gants, casques, etc.)
- des ustensiles pour le terrassement et les plantations (binettes, fourches, grattoirs, râteaux)

Il convient de préciser que du matériel spécifique est nécessaire selon la nature de l'activité du paysagiste. Par exemple, si vous effectuez des travaux de maçonnerie, une bétonnière peut être un investissement nécessaire.

Ensuite, il faut un budget pour couvrir les dépenses administrative telles que :
- la rédaction des statuts de l'entreprise de paysagiste
- les frais de greffe
- les dépense pour le dépôt d'une marque
- l'honoraire de votre comptable
- la souscription aux assurances
- la réalisation d'un business plan

N’oubliez pas de prévoir un budget pour gérer les charges du personnel, notamment :
- les commissions des agences de recrutement
- les frais de publications des offres d'emplois de jardiniers, assistants, etc.
- les paiements des premiers salaires
- les cotisations sociales

Pour finir, il faut également un budget pour le volet marketing et communication qui peut inclure :
- l’organisation d'une soirée de lancement pour l’ouverture de votre entreprise de paysagiste
- la réalisation de supports marketing ( affiches publicitaires, flyers, etc.)
- la conception d'un site web professionnel
- la création d'une boutique e-commerce
- la gestion des réseaux sociaux de l'entreprise de paysagiste

Quel est l'emplacement idéal pour une entreprise de paysagiste ?

Pour avoir le meilleur emplacement pour votre entreprise de paysagiste, il est important de respecter certains critères comme :
- choisir une zone facilement accessible pour les clients par exemple proche des axes routiers
- opter pour un emplacement qui dispose d’un parking
- privilégier une région ayant une population active
- préférer une région qui vous offre une large zone de chalandise
- s’installer où il y a peu ou pas de concurrence dans le secteur du paysage
- disposer d’une bonne visibilité auprès des clients. Votre entreprise de paysagiste doit être vue lorsque les prospects passent devant.

Vaut-il mieux créer une entreprise de paysagiste en indépendant ou en franchise ?

La décision d’ouvrir une entreprise de paysagiste, en indépendant ou en franchise, relève de votre choix. Il faut prendre en compte les avantages, mais aussi les limites de chaque modèle.

En ouvrant votre entreprise de paysagiste en franchise, vous aurez la possibilité de démarrer plus rapidement votre activité. Effectivement, la maison mère vous soutiendra dans vos démarches.

De plus, une aide sur le plan financier et des formations sur la gestion d'une entreprise de paysagiste sont souvent apportées par la franchise. En conséquence, le stress lié au métier de dirigeant d'entreprise est réduit.

Il faut savoir que l'appartenance à un réseau de franchise favorise l'obtention de financement. De même, votre franchiseur vous aidera à obtenir les données du marché, ainsi que les dernières tendances observées dans le secteur de l’activité de paysagiste.

D'un autre côté, l'ouverture en indépendant d'une entreprise de paysagiste permet d'être flexible et autonome. De plus, vous pouvez fixer vos marges et les prix de vos prestations à votre convenance. Votre entreprise se développera selon vos convictions et vous déciderez de vos propres règles de gestion.

L'ouverture en indépendant offre l'avantage de disposer de la totalité de vos revenus. En franchise, il faudra ,généralement, partager 5 % à 20 % de votre chiffre d'affaires avec le franchiseur. Il convient également de préciser, qu'il est plus simple de revendre une entreprise de paysagiste lorsqu'on n'appartient pas à une maison de franchise.

Pour finir, sachez que l'intégration d'un réseau de franchise nécessite le paiement d'un droit d'entrée. Cela peut alourdir le budget de démarrage de votre entreprise de paysagiste.

La création d'une entreprise de paysagiste

Qui sont les clients d’un paysagiste ?

La clientèle d'un jardinier paysagiste est variée.

Elle est généralement composée des propriétaires de biens immobiliers qui disposent d'un revenu moyen ou élevé.

En ouvrant une entreprise du paysage, vous pouvez aussi cibler les propriétaires de biens commerciaux (centres commerciaux, restaurants, entreprises privées, etc.)

Par ailleurs, notez qu'il est possible de collaborer avec des sociétés sportives, des sociétés d’autoroute et des régies immobilières en tant que paysagiste.

Comment attirer des clients quand on est paysagiste ?

Pour attirer des clients pour votre entreprise de paysagiste, voici certaines recommandations :
- proposer une large gamme de services pour votre clientèle (électricité, menuiserie, etc.)
- nouer des partenariats avec des professionnels (des maçons, des plombiers, etc.)
- utiliser des produits écologiques dans votre entreprise de paysagiste
- constituer un portfolio solide et convaincant facilement accessible (sur les réseaux sociaux, votre site web professionnel, etc.)
- réaliser des devis gratuitement
- couvrir une large zone de chalandise
- être rigoureux sur l'estimation et le respect des délais de vos chantiers
- permettre aux clients de prendre rendez-vous en ligne
- s'assurer d'avoir une bonne réputation (des bons avis sur Google, sur Facebook, etc.)
- être transparent en ce qui concerne les tarifs de votre entreprise de paysagiste

Quelle stratégie marketing pour une entreprise de paysagiste ?

Il est primordial de définir un plan marketing, comme celui qu’on retrouve dans le business plan que nous avons créé pour un paysagiste.

Il est essentiel de développer votre visibilité sur le plan local comme, par exemple, en distribuant des flyers publicitaires. Aussi, vous pouvez avoir recours aux magazines et journaux locaux pour faire connaître votre entreprise de paysagiste.

Offrez des services de qualité (délais respectés, prix concurrentiels, etc.) afin de vous créer une réputation solide. Il convient de préciser que les nouveaux clients accordent une importance particulière à l'avis des anciens clients. N'hésitez donc pas à mettre en place un programme de fidélisation de la clientèle.

Vous pouvez, par exemple, offrir des prestations à prix réduits à partir d’un certain nombre de travaux réalisés.

Par ailleurs, il est important de développer votre présence en ligne. Il est conseillé d'avoir un site internet professionnel, pour présenter votre entreprise de paysagiste. Ensuite, il faut travailler le positionnement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche.

Sachez que les réseaux sociaux offrent de nombreuses opportunités marketing aux entreprises. Tout d’abord, vous pouvez fédérez une communauté autour de votre activité de paysagiste. Effectivement, il est possible de partager les travaux déjà réalisés sur cette page ou encore de lancer des campagnes publicitaires.

Assurez-vous de créer et optimiser une fiche d'entreprise pour votre établissement sur Google My Business. Il est également important d'avoir des avis positifs en ligne. Vous pouvez mettre en place un système dans le but de collecter les avis auprès de vos anciens clients.

Quel chiffre d'affaires pour une entreprise de paysagiste ?

Le chiffre d’affaires d’une entreprise de paysagiste varie généralement entre 35 000 et 150 000 euros.

Le prévisionnel financier pour un paysagiste vous aidera à obtenir une estimation précise, complète et personnalisée pour votre activité.

Notez que plusieurs paramètres font varier le revenu d’une entreprise de paysagiste à une autre :
- la taille de votre équipe de paysagiste
- la diversité des prestations que vous proposez. Par exemple si vous effectuez d’autres travaux comme de la maçonnerie ou encore de la plomberie
- le nombre de concurrents dans votre zone de chalandise
- l’affiliation à une franchise ou non
- l’utilisation d’équipements spécifiques

Quelles sont les charges courantes d'une entreprise de paysagiste ?

Les principales dépenses liées au fonctionnement d'une entreprise de paysagiste sont :
- le renouvellement et l’entretien de vos équipements professionnels ( cisailles, tondeuses, échelles, etc.)
- les frais de transport
- le paiement des assurances
- les dépenses du personnel
- l’investissement en marketing et communication
- le paiement d'une redevance à votre maison mère (si vous êtes franchisé)
- le remboursement d'un prêt bancaire (si vous avez bénéficié d’un prêt pour l’ouverture de votre entreprise de paysagiste)

Vous retrouverez l’ensemble des charges courantes de l’activité dans le prévisionnel financier pour un paysagiste.

Ouvrir une entreprise de paysagiste : est-ce rentable ?

Oui, ouvrir une entreprise de paysagiste est rentable.

Pour estimer la rentabilité d'une entreprise de paysagiste, il faut prendre en compte l'investissement initial, le chiffre d'affaires généré par l'entreprise et la marge nette.

Prenons un exemple.

Supposons que votre budget de démarrage s'élève à 15 000 euros. Considérons, que vous avez 60 000 euros de chiffre d'affaires et une marge nette de 35 %.

On estime alors qu'une telle entreprise peut générer potentiellement 21 000 euros de profit par an (soit 35 % x 60 000).

D'un autre côté, il vous faudra 15 000 / 21 000 = 0,7 année, soit 9 mois environ pour rembourser l'investissement initial.

Enfin, sachez qu’il est possible d’augmenter la rentabilité de votre activité de paysagiste en travaillant certains leviers (comme le marketing, par exemple).

Pour une estimation précise de votre seuil de rentabilité, de vos profits et de vos marges, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour un paysagiste.

Comment augmenter le chiffre d’affaires et la rentabilité d’une entreprise de paysagiste ?

Pour augmenter votre chiffre d'affaires et la rentabilité d’une entreprise de paysagiste, vous avez plusieurs possibilités.

D'abord, il faut investir continuellement dans votre stratégie marketing afin d'attirer de nouveaux clients. Vous pouvez vous inspirer des faiblesses de vos concurrents dans le but de gagner en avantage concurrentiel. Par exemple, proposez des prestations comme la plomberie ou l'électricité si les paysagistes concurrents ne le proposent pas.

Par ailleurs, il est important de fidéliser vos anciens clients. Pour cela, vous pouvez par exemple :
- offrir des services de qualité (réaliser les chantiers dans les délais, proposer des végétaux rares, etc.)
- développer une bonne relation avec les clients
- offrir des réductions aux clients fidèles
- rester courtois dans les échanges avec les clients
- être à l'écoute de vos clients pour votre entreprise de paysagiste

Pour finir, il faut savoir que l'augmentation de votre rentabilité passe par l'optimisation de la gestion de votre établissement. Par exemple, il vaut mieux investir seulement dans les actions marketing qui apportent un retour sur investissement à l’entreprise. On peut citer, par exemple, les campagnes publicitaires avec un code promotionnel. Ces opérations permettent d’estimer le nombre de clients obtenus.

Il faut également surveiller les charges de votre personnel. Parfois, il n'est pas nécessaire de recruter une paysagiste à plein temps, un jardinier à temps partiel suffit parfois.

Comment financer la création d’une entreprise de paysagiste ?

Vous pouvez financer votre entreprise de paysagiste de différentes façons. Notez cependant que, pour convaincre une institution de financer votre projet, il faudra lui présenter un solide business plan pour votre activité de paysagiste.

D'abord, sachez qu'il est possible de bénéficier des dispositifs d'aides publiques destinés aux entrepreneurs. Il s'agit par exemple de l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ACRE) et le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d'Entreprise (NACRE).

Il y a les initiatives privées ou mixtes qui vous permettront de réunir votre budget de démarrage comme par exemple :
- les prêts d'honneurs
- les concours entrepreneuriaux
- le financement participatif
- la love money (lever des fonds auprès de ses proches)
- l'ouverture avec des associés
- le recours aux investisseurs privés et aux business angels

À lire également

Devenir paysagiste : budget, équipements et rentabilité
Comment rédiger un business plan pour une activité de paysagiste ?