Créer une activité de traiteur : le guide complet

Le pack complet pour un traiteur

Les métiers de la bouche, en l’occurrence le métier de traiteur, ne cessent d’attirer de nouveaux entrepreneurs.

Cependant, entre avoir l’idée de créer son entreprise de traiteur et le démarrage effectif, il faut suivre un certain nombre d’étapes.

Pour vous faciliter la tâche, nous avons élaboré ce guide complet sur l’essentiel à savoir pour créer une activité de traiteur.

Vous y découvrirez des informations sur les démarches, les réglementations du secteur, mais aussi des conseils, astuces et techniques pour attirer des clients, augmenter votre chiffre d’affaires et prospérer à la tête d’une activité de traiteur rentable.

Enfin, notez que notre équipe d’experts mène une veille constante sur cette industrie. Elle collecte des données, les analyse et les met en forme. Tout le fruit de son travail se trouve dans les documents du pack complet pour un traiteur.

Qu’est-ce qu’un traiteur ?

Le traiteur est un professionnel de la restauration, qui prépare, généralement, des plats à emporter et à consommer chez soi. Certains traiteurs prennent en charge la livraison des plats.

En tant que traiteur, vous avez la possibilité d’exercer votre activité au quotidien (en servant des clients tous les jours) et/ou de vous spécialiser dans l’évènementiel (et donc assurer des prestations ponctuelles.

Dans le cas de la première option, le traiteur propose des plats, généralement en vogue, à des particuliers qui viennent à son échoppe. Il reste, bien entendu, libre de choisir le plat à cuisiner et à présenter à sa clientèle.

Par contre, le traiteur spécialisé dans l’évènementiel est appelé à concocter des plats ou recettes sur mesure, selon les désirs du client. Le traiteur évènementiel se charge de la cuisine sur divers évènements comme des mariages, des banquets, des anniversaires ou encore des évènements professionnels.

Quelles sont les tâches d’un traiteur ?

En tant que traiteur, vos tâches quotidiennes se résument à :
- imaginer et créer des recettes qui vont combler les attentes de vos clients
- discuter et commander des ingrédients auprès des fournisseurs
- respecter les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire lors vos préparations
- coordonner le travail de vos équipes
- organiser le déroulement de vos prestations avec vos collaborateurs, pour des évènements
- orchestrer la livraison des plats commandés par les clients

Quelles compétences pour créer une activité de traiteur ?

Pour lancer une activité de traiteur à succès, il est impératif de bonnes compétences culinaires.

À cela s’ajoute une passion pour le métier. En effet, avec la passion, il vous deviendra plus facile d’imaginer et de créer de nouvelles recettes pour émerveiller votre clientèle.

En tant que traiteur, il est aussi nécessaire d’avoir de bonnes aptitudes en matière de marketing et vente. Vous devez être en mesure de faire connaître votre activité et d’amener les clients à commander chez vous.

Aussi, il est utile d’avoir une bonne aisance relationnelle. Dans votre activité, vous serez amené(e) à discuter avec différentes personnes au quotidien : clients, collaborateurs, fournisseurs ainsi que des partenaires.

Pour finir, il faut noter qu’un traiteur doit être également un bon gestionnaire. Cette habileté vous permettra de gérer efficacement vos stocks de marchandise ainsi que vos ressources financières.

Diplôme pour devenir traiteur

Faut-il un diplôme pour créer une activité de traiteur ?

Le métier de traiteur ne requiert aucun diplôme particulier. Cependant, il est nécessaire d’avoir au moins 3 ans d’expériences professionnelles dans le secteur.

Par ailleurs, il est recommandé de suivre une formation professionnelle pour maximiser vos chances de réussite. Le métier de traiteur est très concurrentiel. De ce fait, les clients et partenaires accordent plus de crédibilité aux professionnels ayant suivi des formations reconnues dans le domaine. Aussi, il faut noter que ces formations vous permettront d’acquérir plusieurs compétences nécessaires pour développer votre activité.

Il est possible suivre l’une ou l’autre des formations ci-après si vous souhaitez exercer une activité de traiteur :
- CAP en cuisine
- CAP charcutier-traiteur
- Bac professionnel charcutier-traiteur
- BTS en hôtellerie et restauration

Quelle est la réglementation autour d’une activité de traiteur ?

Les traiteurs sont tenus de respecter plusieurs normes.

D’abord, il est impératif de vous conformer aux règles d’hygiène et de sécurité alimentaire ; vous devez donc vous assurer de :
- respecter la chaîne du chaud et du froid
- désinfecter les matériaux de vos emballages
- désinfecter vos équipements professionnels avant et après la préparation
- utiliser de l’eau potable pour l’élaboration de vos plats
- suivre les consignes relatives à la gestion des déchets

Par ailleurs, il est obligatoire de suivre la formation HACCP en tant professionnel de la filière alimentaire. Aussi, un agrément sanitaire est nécessaire si vous souhaitez proposer un espace de restauration à vos clients. Il en est de même pour la vente de boissons alcoolisées qui requiert l’obtention d’une licence auprès de votre mairie.

Quelles assurances pour couvrir un traiteur ?

En tant que traiteur, vous êtes exposé à de nombreux risques qui peuvent compromettre la pérennité de votre activité.

Au nombre des risques liés à l’activité de traiteur, on peut citer :
- la survenance d’une intoxication alimentaire
- une brûlure accidentelle d’un employé ou d’un client
- un incendie
- le vol ou des actes de vandalisme
- un accident de circulation avec votre véhicule utilitaire ou votre voiture professionnelle

Pour protéger votre activité, il faut donc souscrire aux assurances adaptées. Voici les assurances essentielles pour couvrir un traiteur :
- assurance responsabilité civile professionnelle
- assurance du local commercial
- garantie intoxication alimentaire
- assurance auto professionnelle

Il faut noter qu’il est possible de souscrire à une assurance multirisque traiteur. Cela vous permet de regrouper vos contrats d’assurance en un seul. Toutefois, prenez le soin de vérifier les garanties contenues dans l’offre multirisque traiteur proposée par votre assureur.

Faut-il faire un business plan pour créer une activité de traiteur ?

Oui ! Le business plan de votre activité de traiteur, vous permet de planifier le démarrage de votre activité et facilite vos prises de décisions.

En effet, il s’agit d’un document qui permet de structurer le projet et de déterminer le seuil de rentabilité. En réalité, le business plan contient la stratégie commerciale que vous allez adopter pour rentabiliser l’activité.

Ainsi, le business plan représente un outil précieux pour répartir efficacement vos ressources afin de développer votre activité de traiteur.

Par ailleurs, il faut noter que le business plan est un document presque indispensable dans la recherche de financement. Vous vous en servirez comme support pour présenter le projet à vos partenaires, associés, investisseurs et banquiers.

Pour finir, il convient de préciser que le business plan vous servira de feuille de route, même après le démarrage de votre entreprise de traiteur.

Faut-il faire une étude de marché pour créer une activité de traiteur ?

Oui, car l’étude de marché est une phase qui vous permet d’affiner votre connaissance du marché de votre secteur d’activité.

Elle vous permet d’identifier les dernières tendances et dynamiques relatives à votre activité. Il en est de même pour l’identification des réelles attentes de votre clientèle cible. Il s’agit d’un moyen pratique de tester votre offre afin de réduire les erreurs.

L’étude de marché pour votre activité de traiteur représente aussi l’occasion de connaître vos concurrents. Par conséquent, vous avez la possibilité d’analyser leurs forces et leurs faiblesses. Ainsi, vous êtes à même de réajuster votre stratégie dans le but de vous démarquer.

Quel budget prévisionnel pour devenir traiteur ?

Généralement, il faut investir entre 25 000 et 150 000 euros pour démarrer une activité de traiteur.

En revanche, il faut savoir que certains paramètres peuvent induire une importante variation sur le budget prévisionnel d’un traiteur, comme :
- le modèle économique choisi
- la taille de votre local (si vous louez pour un bâtiment pour l’activité)
- les dépenses du personnel (si vous recrutez une équipe, au démarrage par exemple)
- la région d’implantation de votre activité de traiteur

Estimez facilement votre budget de démarrage en modifiant les hypothèses d’un budget pré-rempli spécialement pour cette activité grâce au prévisionnel financier pour un traiteur.

Quelles sont les dépenses pour la création d’une entreprise de traiteur ?

Les dépenses nécessaires pour l’ouverture d’une entreprise de traiteur peuvent être résumées comme suit :
- matériels et outils professionnels
- ustensiles et équipements de cuisine
- location ou achat de local
- recrutement, salaires et autres dépenses liées au personnel
- souscription aux assurances
- acquisition de véhicules utilitaires
- investissement en marketing et communication
- besoin en fonds de roulement

Il convient de préciser que les besoins au démarrage diffèrent en fonction des spécificités de l’activité. Selon votre spécialité, vous pouvez avoir besoin d’embaucher un assistant-pâtissier, par exemple.

Retrouvez l’ensemble de ces dépenses, avec leur montant, et la possibilité de les modifier, dans le prévisionnel financier pour un traiteur.

Faut-il obligatoirement un local lorsqu’on est traiteur ?

En tant que traiteur, il n’est pas obligatoire d’avoir un local.

En effet, il est possible d’occuper des cuisines déjà équipées de façon ponctuelle pour l’élaboration de vos plats. La location est habituellement facturée à l’heure. Il faut noter que ces types de cuisines sont bien optimisées pour la préparation de plats à emporter.

Par ailleurs, il convient de préciser qu’il s’agit d’une option économique. En réalité, vous n’êtes plus obligé d’investir dans la mise en place d’une cuisine équipée. Il faut investir environ 35 000 euros au moins pour mettre en place un laboratoire pour une activité de traiteur. Un tel investissement peut cependant être rapidement rentabilisé sur le long terme.

Local pour activité de traiteur

Comment choisir le local de son entreprise de traiteur ?

Vous avez décidé d’avoir un local pour votre activité de traiteur ? Sachez qu’il faut prendre en compte certains paramètres pour faire le meilleur choix.

En effet, il faut s’assurer, tout d’abord, que le local bénéficie d’une bonne isolation phonique et d’une bonne isolation acoustique.

Aussi, vous devez vérifier l’état du bâtiment. Notez qu’un bâtiment en bon état vous permet d’économiser sur les dépenses de rénovation et de mise en conformité.

Par ailleurs, il est important de savoir si le bâtiment peut vous permettre d’installer aisément votre laboratoire : installation de chambre froide, espace boutique, etc.

Pour finir, disposer d’un parking à proximité de votre local est un bon atout sur le plan marketing. En réalité, cela offre plus de confort à votre clientèle.

Quel est l’emplacement idéal pour un traiteur ?

Il faut savoir que l’emplacement occupe une place importante dans la réussite d’une activité de traiteur.

D’abord, vous devez privilégier une zone accessible. Il est important que les clients puissent accéder facilement à votre entreprise. Aussi, il est préférable d’opter pour une région dont la population est active. En tant que traiteur, il est possible d’ouvrir votre établissement près des axes routiers.

En outre, il peut être une bonne idée de vous implanter près d’un quartier bureau, en l’occurrence, si vos offres s’adressent aux entreprises.

Vous l’aurez compris, il faut tenir compte de votre clientèle pour choisir l’emplacement. L’idéal est de vous installer dans une zone fréquentée par vos clients cibles.

Il faut par ailleurs éviter de s’installer près de vos concurrents. Cela peut vous exposer à une concurrence trop rude dès le démarrage.

Devenir traiteur itinérant : une bonne idée ?

Il peut être très intéressant de devenir un traiteur itinérant ; cette option offre plusieurs avantages.

Par exemple, vous serez amené à effectuer beaucoup de voyages. Or, il est facile de rencontrer de nombreux professionnels au cours de ces voyages. Par ailleurs, en tant que traiteur itinérant, vous changez régulièrement d’environnement : ce qui permet d’éviter l’ennui au quotidien.

Toutefois, il faut noter que devenir traiteur itinérant nécessite d’être rigoureux et organisé. En effet, il peut être difficile de trouver l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle.

Également, vous serez amené(e) à travailler à des horaires peu conventionnels. Dans certains cas, par exemple, il sera nécessaire de commencer les préparations plusieurs jours à l’avance afin de répondre aux exigences d’un événement.

Aussi, en tant que traiteur itinérant, votre calendrier dépend en grande partie de la demande. Par exemple, vous pouvez avoir de nombreuses commandes importantes sur une période donnée. De la même manière, il est possible de faire face à des périodes creuses plus ou moins longues (des jours, voire des semaines).

Pour autant, devenir traiteur itinérant n’est pas une mauvaise idée en soi. Il suffit de prendre en compte les risques liés et de vous organiser en conséquence pour réussir.

Vaut-il mieux devenir traiteur en indépendant ou en franchise ?

Il est possible de créer votre entreprise de traiteur en indépendant tout comme vous pouvez intégrer un réseau de franchise existant.

Sachez que chaque modèle présente des avantages et des inconvénients. L’idéal est de choisir l’option qui vous offre plus de prérogatives en fonction de vos besoins et de votre ambition.

Voici quelques avantages d’ouvrir votre activité de traiteur en franchise :
- la franchise peut vous accorder une aide financière pour lancer l’activité un temps record
- des professionnels expérimentés de la maison de franchise vous donneront des conseils avisés pour réussir dans le métier
- vous serez formé à la gestion d’une entreprise de traiteur
- vous avez plus de chances d’obtenir un financement
- il est plus facile de connaître les tendances et dynamiques du marché grâce aux données disponibles auprès de votre franchiseur
- vous pouvez développer rapidement votre réputation en prenant appui sur l’image de marque de votre franchiseur

En ce qui concerne l’ouverture en indépendant, vous bénéficiez d’un avantage indéniable en termes de flexibilité et d’autonomie. En effet, il vous revient de déterminer les tarifs qui vous avantagent. Aussi, vous ne serez pas obligé de suivre les règles de gestion définies par une maison de franchise.

Par ailleurs, il faut préciser que les traiteurs en franchise doivent verser une part de leurs revenus à leur maison de franchise. En règle générale, le franchiseur bénéficie de 5 % à 20 % du chiffre d’affaires des franchisés.

Par contre, si vous ouvrez en indépendant, vous disposerez de la totalité de vos revenus. Il convient également de préciser qu’en indépendant, aucun accord contractuel ne vous lie à une maison de franchise. Cela vous évite d’avoir des conflits ou des difficultés, si vous souhaitez revendre votre entreprise par exemple.

Quel concept pour réussir son entreprise de traiteur ?

L’activité de traiteur est très concurrencée. Pour tirer votre épingle du jeu, il est primordial de développer un concept innovant et original.

Voici quelques pistes que vous pouvez explorer afin de créer un concept rentable pour votre activité de traiteur :
- proposer des menus sur mesure pour les personnes ayant des allergies
- intégrer la protection de l’environnement à la vision de votre entreprise (usage d’ustensiles réutilisables, emballages biodégradables, etc.)
- proposer des menus végans
- afficher la composition nutritionnelle de vos plats
- proposer des recettes 100 % bio
- opter pour les aliments issus de producteurs locaux
- élaborer des cocktails sans alcool
- proposer des expériences de préparation interactive avec vos clients

Comment attirer des clients quand est traiteur ?

Pour s’assurer d’avoir continuellement des clients pour votre activité de traiteur, il est primordial d’offrir des prestations de qualité. Pour ce fait, il faut rester à l’écoute de vos clients, prendre en compte leurs avis et suggestions afin d’améliorer vos services.

Il faut rappeler qu’en tant que traiteur, vous opérez dans une industrie très concurrentielle. En conséquence, seule la qualité de vos prestations ne suffit pas.

Voici quelques astuces qu’il faut mettre en pratique :
- permettre aux clients de demander des devis gratuitement 
- utiliser des produits de qualité pour la préparation de vos plats 
- développer une politique de prix claire et facile à comprendre 
- rester courtois et sympa avec vos clients 
- faire preuve de créativité et d’originalité dans la conception de vos menus 
- respecter les normes d’hygiène et sécurité alimentaire au quotidien 
- enrichir l’expérience client en proposant des offres personnalisées et du sur mesure 
- développer la présence de votre entreprise de traiteur sur internet 
- éviter toute situation qui peut créer un scandale sanitaire pour votre entreprise de traiteur.

Quelle stratégie marketing pour un traiteur  ?

Développer une stratégie marketing adaptée est essentiel pour vous faire connaître et générer des revenus. En tant que traiteur, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Les réseaux sociaux pour un traiteur

D’abord, il est nécessaire d’avoir une image de marque sérieuse et professionnelle en ligne. Pour ce fait, il faut créer et alimenter des comptes professionnels sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram. Il est important de rester cohérent en ce qui concerne les couleurs et la tonalité utilisées dans vos publications.

Pour ce qui est des photos, il faut publier des images de qualités pour mettre en valeur votre activité. Notez que les réseaux sociaux vous donnent la possibilité d’effectuer des campagnes publicitaires ciblées et très efficaces grâce à la technologie.

Une plateforme de traiteur en ligne

En outre, il est recommandé de développer un site de vente en ligne moderne et attractif. Vous pouvez collaborer avec des spécialistes afin d’optimiser l’expérience utilisateur de votre site e-commerce.

Une fois le site développé, vous pouvez proposer un système de click-and-collect à vos clients. Il faut également s’assurer d’avoir une bonne réputation en ligne. Cela passe par l’optimisation de votre profil Google MyBusiness et la collecte d’avis positifs en ligne.

Les événements autour de la nourriture

En tant que traiteur, les événements sont par ailleurs un très bon moyen de vous faire connaître. Il est possible d’organiser des soirées de dégustation par exemple. Vous pouvez aussi vous associer à d’autres professionnels pour organiser des évènements plus grandioses.

Les partenariats avec des professionnels

Il est tout aussi important de nouer des partenariats B2B. En l’occurrence, vous pouvez collaborer avec des Wedding Planners, des agences événementielles ou encore des influenceurs. Il en est de même pour les partenariats avec les associations afin de couvrir leurs évènements.

Un programme de fidélité

Pour finir, assurez-vous de mettre en place un programme pour fidéliser votre clientèle. Vous pouvez offrir des réductions ou des plats exclusifs à vos clients habituels ou après un certain nombre de commandes. Il est également possible de collecter des données sur vos clients dans le but d’améliorer votre stratégie de fidélisation. Par exemple, en identifiant les préférences d’un client, vous êtes plus à même d’impressionner ce dernier.

Retrouvez la stratégie marketing détaillée pour cette activité dans le chiffre d’affaires d’un traiteur .

Quel est le chiffre d’affaires moyen pour un traiteur  ?

L’activité de traiteur est susceptible de générer un chiffre d’affaires annuel compris entre 125 000 et 450 000 euros.

Cependant, il n’est pas exclu de trouver des traiteurs dont le chiffre d’affaires est bien inférieur à cette tranche. De la même manière, certains traiteurs peuvent générer des revenus au-delà de 450 000 euros par an.

En réalité, le chiffre d’affaires d’un traiteur varie en fonction des facteurs tels que :
- votre positionnement sur le marché
- la taille de votre équipe
- les types de prestations que vous offrez
- le choix d’emplacement
- votre stratégie marketing

Comment estimer facilement un chiffre d’affaires prévisionnel pertinent pour votre activité ? Utilisez notre prévisionnel financier, spécialement adapté au métier de traiteur.

Quelles sont les charges courantes d’un traiteur ?

Les principales dépenses récurrentes liées à une activité de traiteurs sont :
- les frais d’entretien et l’achat d’équipements de cuisine
- les frais occasionnés par la gestion administrative de l’entreprise au quotidien
- le budget marketing et communication
- le paiement de taxes et impôts divers
- les salaires et autres charges du personnel (cotisations patronales par exemple)
- les primes d’assurances
- les loyers (si vous avez loué un local pour l’activité)
- l’achat d’ingrédients et de matières premières

Quel doit être le montant de ces charges ? Comment influence-t-elle le seuil de rentabilité de votre activité ? Nous vous indiquons ces informations dans le prévisionnel financier pour un traiteur indépendant.

Créer une activité de traiteur : est-ce rentable ?

Pour atteindre le seuil de rentabilité, votre activité doit générer des revenus suffisants pour couvrir toutes vos charges. En règle générale, la marge nette d’une activité de traiteur oscille entre 5 % et 25 %.

Supposons que votre activité vous permette de générer 300 000 euros de chiffre d’affaires chaque année. Par simplification des règles de calculs financières, on déduit que vous pouvez potentiellement réaliser 45 000 euros (soit 15 % x 300 000) de profit chaque année.

Il faut noter qu’il est possible d’augmenter votre rentabilité au fil du temps en mettant en œuvre des stratégies adaptées.

Combien de clients vous faut-il pour être rentable ? Combien de jours vous faut-il pour atteindre votre seuil de rentabilité, chaque année ? Étudiez plusieurs scénarios, en faisant varier vos prix et vos charges dans le prévisionnel financier pour un traiteur indépendant.

Comment financer le démarrage de son entreprise de traiteur ?

Comme vous avez pu le constater, le démarrage d’une entreprise de traiteur nécessite un investissement plus ou moins important.

La bonne nouvelle est qu’il existe divers dispositifs de financements auxquels vous pouvez avoir recours.

Les aides publiques

Ce sont des dispositifs d’accompagnement destinés aux entrepreneurs mis en place par l’État ainsi que les collectivités en partenariat avec d’autres organisations.

Premièrement, l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE) : vous obtenez jusqu’à 45 % du reliquat de vos allocations de chômage pour lancer votre activité.

Ensuite, le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE) : vous bénéficiez d’un accompagnement pour monter votre projet. Il en est de même pour la structuration financière et le démarrage de l’entreprise. Le montant de l’aide est compris entre 1000 et 8000 euros.

Recourir aux aides privées ou mixtes

En l’occurrence, vous pouvez opter pour un prêt d’honneur. La participation aux concours entrepreneuriaux est également une bonne technique pour trouver du financement pour votre entreprise.

Vous pouvez aussi opter pour le financement participatif afin de lancer votre établissement de traiteur. En outre, il est possible de vous joindre à d’autres associés dans le but de réunir le capital de départ.

Par ailleurs, il faut préciser qu’il existe des dispositifs d’accompagnement sous forme de formations ou de coaching. N’hésitez donc pas à en profiter si l’occasion se présente.

Pour convaincre tous ces acteurs du potentiel de votre projet, il faudra leur présenter un solide business plan pour votre activité de traiteur.

À lire également

Guide pour rédiger le business plan d'un traiteur
La matrice SWOT d'un traiteur expliquée
Les dernières tendances et innovations pour le métier de traiteur