5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Créer une exploitation agricole (élevage et culture) : le guide complet

Ouvrir une exploitation agricole rentable

Qu'est-ce qu'une exploitation agricole ?

Dans le recensement agricole, l'exploitation agricole correspond à une unité de production de produits agricoles, bénéficiant d'une gestion courante indépendante et atteignant un certain seuil en termes de superficie, de production ou de nombre d'animaux.

Le seuil est défini comme suit :
- Une superficie agricole supérieure à un hectare.
- Une superficie de culture de minimum 20 ares.
- Une activité de production agricole suffisante, dont l'estimation peut se faire en cheptel, en surface cultivée ou en volume de production.

Quel futur pour le marché agricole en France ?

La France conserve son statut de leader de la production agricole de l'Union Européenne, avec un chiffre d'affaires de 76 milliards d'euros. En effet, le pays représente à lui seul 17,1% du marché européen.

Par ailleurs, le secteur agricole représente 6,7% du Produit Intérieur Brut (PIB) français.

Outre la production, la France est également en tête des pays européens en termes de surface agricole. En effet, la France dispose d'une surface agricole de près de 30 millions d'hectares. Ces terres occupent plus de 50% du territoire français. La production de grandes cultures, quant à elle, représente 50% de cette surface.

Sources : Terre-net et Le Figaro

Quelles sont les dernières tendances du secteur agricole ?

Étant un secteur important et en constante évolution, les professionnels de ce domaine continuent d'innover.

Le zéro déchet

La tendance du zéro déchet concerne tous les secteurs d'activité, mais particulièrement celui de l'agriculture. Le concept est de créer un cycle impliquant des plantes, des animaux, des bactéries, des champignons et des algues. Dans un tel cycle, les déchets de chaque élément deviennent la matière première de l'autre élément.

Le biocarburant

Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les constructeurs de machines agricoles ont conçu des véhicules fonctionnant au biocarburant. Ce dernier représente une alternative plus écologique au carburant fossile. Il est produit à partir de plantes telles que les céréales, les betteraves, le soja, etc.

Les colliers connectés pour les vaches

Préoccupés par les conditions de vie de leurs bovins, les éleveurs peuvent désormais faire appel aux colliers connectés.

Ce dispositif permet de détecter plus facilement les problèmes de santé rencontrés. Grâce à cette technologie, il est possible d'anticiper les maladies au sein du troupeau et de limiter les risques de contamination.

Les drones agricoles

Les drones sont de plus en plus utilisés dans le secteur agricole. Grâce aux drones, le coût de production des exploitations devient beaucoup plus concurrentiel. Ils signalent rapidement et efficacement les points où une intervention est nécessaire. En outre, ils permettent une utilisation plus précise des engrais et des pesticides.

L’Intelligence Artificielle

Il existe de nombreuses applications de l'IA dans le domaine agricole. Elles partagent toutefois un même objectif, à savoir l'amélioration de l'automatisation des tâches et la possibilité d'augmenter les bénéfices.

Faut-il un diplôme pour créer une exploitation agricole ?

En métropole, vous devez obtenir la Capacité Professionnelle Agricole (CPA) pour pouvoir créer ou reprendre une exploitation agricole. En effet, un bail ou un titre de propriété des terres ne suffit pas.

Afin d'obtenir la Capacité Professionnelle Agricole, il faut passer un diplôme agricole d'un certain niveau, que ce soit en formation initiale ou en formation continue.

Dans le cas où vous êtes déjà titulaire d'un diplôme du niveau exigé, vous êtes dispensé des épreuves générales.

Existe-t-il des formations pour créer une exploitation agricole ?

Pour créer une exploitation agricole, vous avez le choix entre plusieurs diplômes, selon votre formation et votre projet.

Vous devez être titulaire d'un diplôme de niveau IV minimum, l'équivalent d'un brevet de technicien agricole, comme le Brevet Professionnel Responsable d'Entreprise Agricole (BPREA), le Bac Professionnel ou encore le Brevet de Technicien Supérieur Agricole (BTSA).

Pour l'obtention de la Capacité Professionnelle Agricole, l'expérience et le parcours général du candidat sont également pris en compte.

Peut-on être auto-entrepreneur et avoir une exploitation agricole ?

En France, il est tout à fait possible de créer une micro-entreprise agricole. Tout entrepreneur du secteur de l'agriculture peut en effet bénéficier de ce régime fiscal simplifié.

Cependant, certaines conditions doivent être remplies pour pouvoir bénéficier de ce régime. Ainsi, il faut que la moyenne des recettes hors taxes des 3 dernières années ne dépasse pas 82 000 euros.

En outre, il est également nécessaire que l'activité de l'entreprise soit inscrite dans la liste des activités éligibles à ce régime.

Parmi ces activités, on trouve :
- l'élevage d'animaux, y compris l'apiculture, la pisciculture, l'aviculture, l'ostréiculture, la mytiliculture et la conchyliculture
- l'exploitation de biens ruraux
- la production d'énergie à partir d'une exploitation agricole
- l'exploitation et la commercialisation de plusieurs espèces végétales
- la commercialisation de produits destinés à l'élevage et à la culture

Quelles sont les démarches et étapes pour créer une exploitation agricole ?

La création d'une entreprise agricole est soumise à de nombreuses démarches et formalités.

En règle générale, les obligations administratives sont :
- le dépôt du capital social dans une banque pour obtenir un certificat de dépôt de fonds
- la rédaction du statut du projet, à l'exception des entreprises individuelles
- la finalisation du statut
- l'envoi du dossier de création de l'entreprise au Centre de Formalités des Entreprises.
- les renseignements à fournir dans les formulaires du CFE
- la demande de Kbis
- la publication dans un journal d'annonces légales

Quelle fiscalité pour une exploitation agricole ?

En France, les entreprises agricoles ont la possibilité de bénéficier de trois types de régimes fiscaux :

Le régime des Bénéfices Agricoles (BA)

Pour bénéficier de ce régime, la moyenne du chiffre d'affaires des 3 dernières années ne doit pas dépasser les 82 000 euros. De plus, ce régime permet de disposer d'une comptabilité simplifiée.

Le régime du bénéfice réel simplifié

Afin de profiter de ce régime, la moyenne des bénéfices annuels des 2 dernières années doit être située entre 82 000 et 350 000 euros.

Le régime du bénéfice réel

Tout comme le régime du bénéfice réel simplifié, le bénéfice réel est le bénéfice imposable. Une différence est toutefois à noter au niveau des formalités comptables. En effet, celles-ci doivent être plus pointues pour les entreprises soumises à ce régime.

Réglementation à suivre pour une exploitation agricole

Quelle est la réglementation pour créer une exploitation agricole ?

Dans le domaine de l'agriculture, les réglementations sont nombreuses et concernent à la fois la protection des sols et des écosystèmes. Elles concernent également la gestion des déchets, les traitements du bétail et les sites protégés.

En France, ces réglementations sont généralement nationales et européennes.

Réglementations et normes françaises

En France, le secteur agricole occupe une place importante dans l'économie. Dans ce contexte, le pays est doté d'une importante réglementation environnementale. De plus, il a mis en place de nombreuses autorités spécialisées dans la préservation de l'environnement, comme l'Agence de l'eau, le Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie.

Les réglementations et normes européennes

Les réglementations et normes européennes permettent la conservation de l'environnement et de la biodiversité. Elles couvrent l'ensemble des besoins environnementaux et permettent de limiter la dégradation des espaces naturels et de la biodiversité sur le territoire européen.

Quelles assurances pour la création d’une exploitation agricole ?

Qu'il s'agisse de la viticulture, de la culture de céréales ou de l'élevage de bétail, ces activités font intégralement partie du secteur de l'agriculture. De ce fait, il est important pour un agriculteur d'assurer convenablement son activité.

Une assurance agricole comprend différents types d'assurances :

Assurance Accident des Exploitants Agricoles (AAEXA)

L'Assurance Accident des Exploitants Agricoles est strictement obligatoire. Elle assure les frais de soins liés à un accident de travail, une pension d'invalidité, etc.

Mutuelle de santé

Si vous employez des salariés au sein de votre exploitation, cette assurance est obligatoire.

Assurance auto / tracteur

Elle est obligatoire et de nombreux contrats prennent en charge la responsabilité civile et les dommages causés au véhicule.

Responsabilité Civile Professionnelle

Cette assurance est fortement recommandée. Elle assure votre protection en cas de fautes ou d'accidents professionnels, susceptibles de vous exposer à une responsabilité pénale.

Multirisque Professionnelle

Fortement recommandée, elle couvre l'exploitation, les marchandises et les animaux.

Assurance prévoyance

Bien qu'elle soit facultative, l'assurance d'indemnités journalières est particulièrement recommandée pour les professions libérales.

Faut-il faire un business plan pour la création d’une exploitation agricole ?

Un business plan représente un outil majeur pour la création de votre exploitation agricole. En effet, ce dernier offre de multiples utilités et avantages.

Un business plan pour votre exploitation agricole constitue la concrétisation de votre projet. Il vous permet de définir votre vision et vos objectifs, afin d'élaborer les stratégies nécessaires au développement de votre entreprise. De plus, il vous permet de recenser tous les besoins initiaux et les dépenses récurrentes, pour déterminer le budget nécessaire au lancement de votre activité.

Une fois le budget défini, cet outil vous permet de faire la présentation de votre projet pour obtenir le financement souhaité.

Pour finir, il vous permet d'adopter les bonnes pratiques en matière de marketing dans le but d'augmenter votre chiffre d'affaires.

Faut-il faire une étude de marché avant de lancer une exploitation agricole ?

Pour créer ou reprendre une exploitation agricole, il convient de commencer par réaliser une bonne étude de marché. En effet, il est essentiel de connaître les attentes des consommateurs, ainsi que la concurrence présente sur le marché.

Une telle étude vous aidera à mieux comprendre les besoins des clients en matière d'agriculture. Elle vous permet également d'analyser les atouts et les faiblesses de vos concurrents, afin de pouvoir maintenir un certain niveau.

De plus, cette étude vous permet d'avoir une idée plus précise du marché, de mieux comprendre son fonctionnement et de rester au courant des dernières tendances.

Quel est l'emplacement idéal pour une exploitation agricole ?

Dans le domaine de l'agriculture, le choix de l'emplacement constitue une étape cruciale, à considérer avec rigueur. Pour cette raison, il convient de s'y prendre le plus tôt possible et de déterminer précisément ses attentes :
- la région à privilégier
- le climat local
- le budget alloué
- les travaux nécessaires
- les aides à l'installation
- la réputation de l'exploitation
- l'espace de stockage du matériel dans de bonnes conditions
- la proximité de la concurrence

Il ne faut pas hésiter à rencontrer d'autres agriculteurs déjà installés. Cela vous permettra de recueillir de précieuses informations.

Comment choisir le terrain pour la création de son exploitation agricole ?

Le choix du bon terrain pour le lancement d'une exploitation agricole représente une phase déterminante. En effet, la terre détermine ce qui peut être cultivé, de quelle manière et à quel endroit.

Par conséquent, vous devez :
- étudier le sol ou faire analyser un échantillon pour déterminer le type de sol et voir s'il convient mieux à la culture ou à l'élevage
- examiner les caractéristiques topographiques, les contours et la composition des terres de la propriété
- collecter des informations sur le type de plantes cultivées auparavant, les périodes de culture, les périodes de traitement et les périodes de récolte
- identifier les plantes indigènes qui poussent autour de la ferme, dans le cas où vous avez l'intention de pratiquer l'élevage
- demander une copie des différents rapports sur les événements climatiques de la région auprès des bureaux départementaux ou régionaux.

Quel concept pour réussir l'ouverture de son exploitation agricole ?

Qu'il s'agisse d'une énorme ferme intensive ou d'une ferme biologique minimaliste, il existe un large éventail de concepts qui peuvent vous convenir.
Avant de choisir votre concept d'exploitation, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs différents.

En premier lieu, vous devez choisir entre une exploitation de culture ou d'élevage, à moins que vous optiez pour une exploitation mixte. Par la suite, il faut décider du type de produits que vous comptez commercialiser.

Il est également nécessaire de déterminer le type de culture ou d'élevage envisagé. Toutefois, ce choix dépend principalement des caractéristiques du sol et du climat de la région.

En ce qui concerne la culture, il faut savoir qu'on ne peut pas cultiver indéfiniment la même plante sur la même parcelle. Afin de permettre au sol de se régénérer, il est préférable de diversifier les semis au cours des années.

Quelles sont les cultures agricoles populaires ?

Comme vous le savez sans doute, les produits alimentaires bios font l'objet d'une demande de plus en plus importante. De plus, il s'agit de la culture idéale pour attirer de nouveaux clients et gagner rapidement en rentabilité. Cependant, vous devez faire preuve d'innovation pour vous démarquer de la concurrence.

D'un côté, il y a les producteurs qui privilégient les nouveaux produits, tels que la baie de goji ou l'huile de citrouille. De l'autre, il y a ceux qui optent pour des méthodes de production éco-responsables, comme la combinaison de l'aquaculture traditionnelle et de la culture hydroponique.

Ainsi, vous devez prendre le temps de réfléchir à l'offre et aux produits susceptibles de séduire votre clientèle.

Comment trouver des clients quand on a une exploitation agricole ?

Comprenez la valeur de vos produits

Avant de commencer à négocier avec les commerces locaux, vous devez comprendre la valeur de vos produits. Par exemple, assurez-vous de proposer une livraison le jour même puisque vous êtes situé à proximité, ou de préciser que vos produits sont sans pesticides et sans danger, etc.

Approchez les bons clients

- Restaurants : les restaurants sont d'excellents clients, puisque ces derniers apprécient la haute qualité, le goût exceptionnel et les variétés uniques.

- Ventes directes aux consommateurs : lorsque vous vous adressez directement aux consommateurs, votre plus grand obstacle est de justifier une augmentation de prix. Vous devez optimiser vos chances en ciblant les clients qui manifestent un intérêt pour la qualité.

- Commerces alimentaires spécialisés : les commerces alimentaires spécialisés sont d'excellents clients à cibler, puisqu'ils s'adressent déjà aux clients qui recherchent des produits locaux.

- Grandes chaînes : les grandes chaînes sont également un excellent endroit pour vendre vos produits. Il s'agit d'un canal de distribution qui convient particulièrement aux entreprises agricoles matures, avec deux fermes ou plus. En effet, une fois que vous aurez atteint le marché de masse, vos produits devront être proposés à des prix compétitifs. La capacité de compenser des prix plus bas par une production plus élevée vous aidera à réussir.

budget requis pour un projet agricole

Quelle stratégie marketing pour une exploitation agricole ?

Identifiez le marché de votre exploitation

Il faut identifier votre clientèle cible. Si vous avez déjà des clients, pensez à vos meilleurs clients et analysez leur profil. Si vous débutez et n'avez pas encore de clients, examinez vos concurrents potentiels et leurs clients.

Distinguez votre exploitation

Une proposition de vente unique est essentielle pour toute entreprise. Il s'agit de savoir pourquoi les gens devraient faire affaire avec vous, plutôt qu'avec vos concurrents.

Créez un logo de ferme

Un logo doit projeter l'image de l'entreprise selon vos objectifs et créer une impression générale.
Bien que vous puissiez créer votre logo sur votre ordinateur, il est conseillé de faire appel à un graphiste professionnel. Ce dernier peut vous aider à obtenir un aspect plus soigné et vous fournira les formats de fichiers nécessaires.

Rédigez un slogan

Idéalement, votre slogan doit être si proche de votre marque que les concurrents ne peuvent pas y substituer leur nom. Réfléchissez à ce que vous voulez que votre marque exprime par son slogan.

Lancer un site Web

La création d'un site web est rentable et vous permet d'atteindre un grand nombre de clients. Que vous l'utilisiez comme brochure ou que vous vendiez réellement des produits en ligne, un site web vous permet de passer à la vitesse supérieure en matière de marketing, sans gros investissement.

Adhérez à des associations agricoles

L'adhésion à une association peut également être un moyen efficace pour commercialiser vos produits. Les frais d'adhésion sont généralement modestes et les avantages sont nombreux.

Participez à des événements liés à l'agriculture

Qu'il s'agisse de foires, de marchés de producteurs ou de journées portes ouvertes, les événements offrent une excellente occasion de promouvoir vos produits dans un environnement pratique. Il est important de proposer une grande variété de produits et d'assurer une bonne présentation.

Commencez à faire de la publicité

Même si vous n'avez pas les moyens de faire de la publicité dans un magazine, vous pouvez passer une petite annonce. Les programmes de présentation et les bulletins d'information constituent également des opportunités publicitaires rentables.

Offrez un bon service à la clientèle

Un bon service client ne coûte pas plus cher qu'un mauvais service client. En revanche, un mauvais service client peut littéralement vous coûter votre entreprise. Qu'il s'agisse de répondre rapidement aux messages ou de rédiger une note de remerciement à la main, les petits efforts font la différence.

Établissez un budget et un calendrier de marketing

La création d'un budget et d'un calendrier marketing représente un bon moyen pour fixer des objectifs et rester sur la bonne voie.

Évaluez votre succès

Le succès de votre plan de marketing peut être évalué de diverses manières. Analysez les changements après avoir donné à votre plan marketing le temps de faire ses preuves.
Au fil du temps, à mesure que votre entreprise agricole se développera, vous élargirez probablement vos stratégies marketing.

Exploitation agricole et e-commerce : une bonne idée ?

La conception d'un site e-commerce vous permet à la fois de développer votre réseau de vente directe, et de promouvoir la qualité de vos produits.

Le click and collect représente le moyen idéal pour conserver une approche sociale. Les clients peuvent sélectionner leurs produits et les payer en ligne. De votre côté, vous préparez leurs commandes pour qu'ils viennent les récupérer au niveau de votre établissement.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas ouvrir votre propre boutique en ligne, de nombreuses plateformes communautaires de produits agricoles sont accessibles. Ces dernières mettent en relation les consommateurs et les jeunes producteurs.

Quel chiffre d'affaires pour une exploitation agricole ?

En France, une exploitation agricole réalise généralement un chiffre d'affaires compris entre 50 000 et 200 000 euros. Pour les petites exploitations, 178 000 affichent un chiffre d'affaires de moins de 25 000 euros. Quant aux exploitations dites moyennes, 142 000 d'entre elles ont un chiffre d'affaires qui ne dépasse pas 100 000 euros. Afin d'être considérée comme grande exploitation, le chiffre d'affaires doit être minimum de 100 000 euros.

De ce fait, près de 65% des entreprises agricoles françaises réalisent moins de 100 000 euros par an.

Le chiffre d'affaires d'une exploitation peut varier selon plusieurs facteurs, à savoir : la taille du terrain, le fait qu'il s'agisse uniquement d'élevage, de culture ou des deux, les différents réseaux de distribution utilisés, le type d'élevage et le type de culture vendus, la capacité d'accueil de l'exploitation, la présence d'une forte concurrence dans votre région ou encore le nombre de jours d'ouverture par an.

Pour estimer précisément le chiffre d’affaires de votre projet, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour une exploitation agricole.

Comment augmenter la rentabilité de son exploitation agricole ?

La rentabilité de votre exploitation agricole repose principalement sur deux éléments. Le premier élément est votre capacité à augmenter le chiffre d'affaires de votre exploitation. Le second élément concerne la gestion des différentes dépenses.

Pour accroître votre chiffre d'affaires, il vous faut une bonne stratégie marketing.
- le partenariat avec des entreprises ciblant le même public
- être présent sur les réseaux sociaux.
- sévelopper une communauté de commerçants et de clients potentiels
- travailler votre image de marque, pour proposer un meilleur emballage, une meilleure présentation des produits et donc de meilleures marges
- travailler le référencement du site web de votre exploitation.

Comment financer une exploitation agricole ?

Les aides publiques

- La Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA) : il s'agit d'une aide à la trésorerie destinée à financer la reprise ou la création d'une exploitation agricole. Elle est accordée aux porteurs de projet âgés de moins de 40 ans, disposant d'un diplôme agricole égal ou supérieur à un baccalauréat professionnel agricole et effectuant un plan de professionnalisation personnalisé.

- Les aides des collectivités locales, départementales, régionales : pour toute installation en agriculture, les collectivités territoriales peuvent proposer des aides. Avant de s'installer ou de reprendre une entreprise en agriculture, il convient de contacter le "Point Accueil Installation" de votre département, afin d'obtenir des informations sur les aides locales, départementales et régionales.

- Les exonérations fiscales : afin de faciliter votre installation, vous pouvez bénéficier de certains avantages fiscaux sous certaines conditions. Par exemple, vous pouvez bénéficier d'une réduction ou d'une exonération partielle de certains impôts, etc.

- Les aides sociales : pendant les cinq premières d'activité, chaque agriculteur peut bénéficier d'une exonération partielle et dégressive des cotisations sociales.

Les aides à la création d’entreprise

ACCRE : l'aide aux chômeurs créant ou reprenant une entreprise (Accre) correspond à une exonération partielle des charges sociales et à un accompagnement.

NACRE : le nouvel accompagnement à la création ou à la reprise d'entreprise (Nacre) offre un accompagnement d'au moins 3 ans. Ce dernier porte sur la mise en place du projet, la structuration financière et le lancement de l'activité.

Les aides privées

- Certaines banques, comme le Crédit Agricole, accordent des avantages aux jeunes agriculteurs ayant un projet d'installation.

- Des solutions de crowdfunding peuvent être utilisées si votre projet est assez attractif.

- Des plateformes comme Lendosphere proposent des prêts financés par des particuliers. Par la suite, le porteur de projet devra rembourser le prêt aux particuliers avec des intérêts.

- Les fonds de garantie vous offrent un soutien financier pour votre projet. Ces fonds facilitent l'accès aux crédits, en offrant une réduction voire une suppression des garanties personnelles.

- Selon la coopérative, différents types d'accompagnement sont proposés, de l'appui financier et technique à la responsabilisation au sein de la structure.

À lire également

- Faire un business plan d'une ferme agricole
- Chiffres à connaître sur les fermes agricoles en France
- Rédiger un business plan pour un projet agricole