5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

[Guide] Comment démarrer une activité de naturopathe rentable ?

devenir naturopathe

Le marché de la naturopathie est encore naissant en France. On estime qu'il génère, chaque année, environ 400 millions d'euros en France. Les naturopathes sont encore peu nombreux en France : on en dénombre environ 6 000. Cependant, des centaines de nouveaux naturopathes se lancent chaque année.

Un naturopathe génère un revenu annuel compris entre 55 000 et 120 000 euros. On estime que le revenu moyen se situe autour de 90 000 euros. Les différences varient en fonction de l'emplacement du cabinet, du type de maux traités et, bien entendu, de la stratégie de développement que le professionnel a mis en place pour faire grossir son chiffre d'affaires. Ce qui est certain, c'est qu'on observe une croissance de la demande de la part des français pour ce type de soins et de prestations.

Vous voulez lancer votre activité de naturopathe ?
Est-ce qu'il y a de la demande ?
Vous ne savez pas si vous devez réaliser une étude de marché pour votre activité de naturopathe ?
Quelles sont les démarches administratives à accomplir ?
Vous vous demandez ce qu'un business plan pourrait vous apporter ?
Comment savoir si vous pouvez rapidement générer des profits ?
Quels sont les facteurs de succès d'un naturopathe ?

Qu’est-ce qu’un naturopathe ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « la Naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». Cette branche de la médecine « non conventionnelle » a reçu la reconnaissance de plusieurs entités, dont le parlement européen, au même titre que la médecine chinoise.

D’après cette définition, un naturopathe est un praticien professionnel qui aide les patients à prévenir les maladies en améliorant leur système immunitaire, jusqu’à atteindre la capacité d’autoguérison, inhérente à chacun. Pour ce faire, il s’appuie sur des techniques et remèdes dits naturels et non conventionnels. Par ailleurs, pour « soigner » ses sujets, il prend en compte l’être humain dans sa globalité. C’est aussi pour cette raison qu’on qualifie son approche de « holistique ».

En outre, s’il « soigne » des patients, le naturopathe n’est pas reconnu par la loi comme étant un médecin au sens propre du terme. Par conséquent, il ne peut établir un diagnostic, ni même prescrire des ordonnances. Son rôle se limite à donner des conseils de médecine douce à ses sujets afin d’améliorer leur condition de santé, à travers des méthodes naturelles.

Parmi les méthodes employées par un naturopathe, on peut citer : l’hydrothérapie, l’aromathérapie, les massages de relaxation et de bien-être, la réflexologie, le magnétisme et la biokénesie. À ces techniques viennent également s’ajouter des conseils en diététique, en gestion de stress, en rééquilibrage alimentaire.

En ce qui concerne son lieu d’exercice, le naturopathe dispose de plusieurs options.

Premièrement, la profession libérale. Avec cette option, il peut ouvrir son propre cabinet ou encore faire des consultations aux domiciles de ses patients.

Ensuite, il peut intervenir en tant que conseiller dans diverses entreprises comme les parapharmacies, les magasins bio, les instituts de bien-être et hôtels de luxe. Le naturopathe est également amené à collaborer étroitement avec d’autres professionnels de la médecine conventionnelle, tels que les dentistes, les kinésithérapeutes, ou encore les médecins généralistes.

Que soigne un naturopathe ? Quelles prestations de naturopathie pouvez-vous proposer ?

Il y a les prestations de base comme l’aromathérapie, la réflexologie, la nutrithérapie, la phytothérapie ou encore les techniques de relaxation.

N’oubliez pas non plus d’intégrer les techniques manuelles (massages), les techniques respiratoires et les techniques vibratoires à votre palette de services.

Pour séduire une plus large clientèle et vous démarquer de la concurrence, misez sur l’innovation. La gemmothérapie, la sonothérapie, l'héliothérapie, l’olfactothérapie ou encore l’oligothérapie sont tout autant de prestations spécialisées qui devraient séduire votre clientèle.

Quel futur pour le marché de la naturopathie ?

Dans l’Hexagone, la naturopathie reste en attente de reconnaissance de la part des pouvoirs publics. Cependant, d’une manière générale, la population, quant à elle, est plutôt favorable et croît beaucoup en ses bienfaits.

Selon une étude menée par Harris Interactive, près de ¾ des patients qui se soignent avec la médecine douce consultent un naturopathe. Par ailleurs, la naturopathie reste la branche de la médecine douce la plus populaire en France. Elle reste d’ailleurs en première position dans le classement des consultations en médecine « non conventionnelle », et ce, depuis plusieurs années.

En outre, d’après une étude de Medinat, 95 % des patients qui consultent auprès d’un praticien en médecine alternative ressentent des bienfaits durant et après leurs thérapies. En effet, après 5 consultations en naturopathie ou une autre thérapie de médecine douce, ils constatent de réelles améliorations dans leur qualité de vie. Entre autres, 86 % des patients sont satisfaits des thérapies dont ils ont bénéficié chez un naturopathe, selon Harris Interactive.

Enfin, plus de 20 millions de Français affirment ne pas connaître assez la naturopathie, et que les 40 millions restants affirment avoir une bonne image de cette discipline.

D’après ces chiffres et faits, on peut en conclure que la naturopathie a un avenir prometteur. En effet, si la majorité a une image favorable de la naturopathie, des dizaines de millions de clients potentiels restent à conquérir. Aussi, le marché demeure peu concurrentiel, alors que le nombre de personnes en quête de bien-être physique et mental continue de progresser à un rythme soutenu. En effet, en France, il n’y a environ que 6 000 naturopathes professionnels pour plus de 67 millions de personnes.

salaire naturopathe

Quels sont les avantages du métier de naturopathe ?

Le premier avantage de ce métier est le contact humain. En effet, ce professionnel est amené à entrer en contact avec des personnes de différents horizons.

Ensuite, le métier reste accessible à tous. Pour l’exercer, aucun diplôme n’est exigé. Cependant, suivre une formation professionnalisante est vivement conseillé. En plus d’être courte, suivre une formation adéquate confère à l’aspirant naturopathe la crédibilité nécessaire pour conquérir des clients par la suite.

En outre, en choisissant d’exercer dans cette discipline, la personne aura à évoluer dans un secteur en croissance. Après les années compliquées dues à la crise sanitaire, de plus en plus de personnes se tournent vers la médecine alternative.

En sus, avec un rythme de vie effréné et de plus en plus stressant, le nombre de personnes en quête de thérapies alternatives à la médecine classique est en forte croissance depuis plusieurs années. Ces situations offrent sont extrêmement favorables aux candidats, et leur offrent de nombreuses opportunités de carrières.

Enfin, même les grands hôpitaux commencent aujourd’hui à faire appel aux compétences des praticiens traditionnels comme le naturopathe.

Comment se former en naturopathie ?

Vous le savez probablement : il n’existe pas (encore) de Diplôme d’État pour ce type d’activité.

Pour pouvoir exercer en tant que professionnel, vous devrez toutefois disposer d’un titre en naturopathie, enregistré niveau III au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ce type de certification est délivré à l’issue d’une formation professionnelle, de 3 mois à 3 ans, auprès d’une école agréée par la Fédération Française des Ecoles de Naturopathie (FENA).

Vous êtes ensuite libre de compléter votre cursus, en suivant des formations spécialisées auprès d’organismes, réputés pour les spécialisations que vous souhaitez adopter.

Rappelez-vous que les compétences se confirment avec une expérience sur le terrain. Ainsi, pour prouver que vous êtes un naturopathe sérieux, commencez par pratiquer !

Comment financer sa formation de naturopathe ?

Il existe certaines possibilités de financement et de cofinancement d'une formation. Dans le cas où vous êtes salarié, vous devez vous renseigner sur les possibilités offertes par votre OPCA ou équivalent. Il peut financer la totalité ou une partie de la formation.

Si vous êtes demandeur d'emploi, le financement est également possible, mais reste rare. Cela dépendra du budget disponible au moment de votre demande.

Pour finir, si vous ne faites pas partie de ces deux catégories, la formation devra être payée par vos propres moyens.

Existe-t-il des formations de naturopathe à distance ?

Il existe de nombreuses formations en naturopathie à distance, par correspondance ou même en ligne, proposées par certaines institutions. Ces formations comprennent plusieurs heures de cours théoriques.

En France, il existe des cours de naturopathie à distance proposés exclusivement par le CERFPA et le Cyber Nature Research International (CNRI). Cependant, ces formations théoriques doivent obligatoirement être complétées par un stage pratique de plusieurs semaines.

Comment devenir naturopathe sans diplôme ?

Les naturopathes sont pour la plupart des professionnels de la santé qui se sont spécialisés. Néanmoins, cette profession reste accessible sans passer ce pré requis, puisqu'il s'agit d'une activité libérale et non réglementée. Il est donc possible d'ouvrir un cabinet de naturopathie sans diplôme.

Toutefois, il est vivement recommandé d'en posséder un. Cela vous permettra de bénéficier d'une certaine crédibilité auprès de vos clients ainsi que de la prise en charge du coût des séances par certaines mutuelles.

Peut-on être naturopathe en autoentrepreneur ?

Oui, l'auto entreprise représente un régime adapté pour l’exercice de la naturopathie. Avec ce statut, le naturopathe bénéficie de nombreux avantages. Parmi eux :
- une comptabilité simplifiée
- le non-assujettissement à la TVA (dans une certaine limite)
- des aides spécifiques, surtout aux demandeurs d’emploi

Cependant, avec ce régime, il faut bien noter que le naturopathe redevient éligible à l’assujettissement de la TVA s’il dépasse 72 500 euros de chiffre d’affaires.

Par ailleurs, il n’est pas non plus possible de déduire les charges réelles avec ce statut. Par exemple, le naturopathe ne peut pas déduire son loyer s’il loue un local pour en faire office de cabinet.

Quelle est la réglementation pour devenir naturopathe ?

En France, la pratique de cette activité est strictement encadrée suite à la demande du ministère des Solidarités et de la Santé, ceci afin de prévenir les fraudes et tromperies de certains praticiens à l’égard du consommateur. Le contrôle du secteur revient à la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF).

Ainsi, dans la pratique de son activité, le naturopathe a l’obligation :

D’adopter la bonne posture et d’utiliser les bons termes

Contrairement à la médecine conventionnelle, les traitements prodigués en médecine douce ou alternative n’ont pas été validés scientifiquement, et n’ont pas fait l’objet d’essais cliniques. Par conséquent, il est formellement interdit pour un naturopathe de présenter ses traitements et techniques comme « thérapeutique » au sens propre du terme.

Le professionnel doit informer ses patients que les traitements prescrits en naturopathie ne peuvent en aucun cas substituer un traitement médical, ni même l’inciter à ne pas suivre des traitements allopathiques. Parfois même, le naturopathe doit obtenir un accord préalable écrit de la part d’un médecin avant de consulter un patient (c’est le cas, par exemple, lorsqu’un patient présente des troubles émotionnels trop importants).

Par ailleurs, l’usage des termes tels que « guérison », « thérapie », « pathologie », ou encore « soigner » est vivement déconseillé à un naturopathe ; que ce soit sur internet ou lors d’une consultation. En effet, ces termes ne doivent être utilisés qu’en médecine classique. Or, la pratique de la médecine conventionnelle est exclusivement réservée aux Médecins inscrits au Conseil National de l’Ordre des Médecins. L’usage de ces mots par un naturothérapeute peut ainsi induire en erreur le consommateur.

En cas de pratique illégale de la médecine, le naturopathe peut être sujet à un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans, associé à une amende de 30 000 euros. Il encourt également une peine complémentaire lui interdisant la pratique de son activité, d’une manière définitive ou temporaire.

De ne pas « tromper » le consommateur

Le praticien doit être en mesure de fournir une attestation de réussite ou un certificat de fin de formation en naturopathie si le consommateur ou les circonstances l’exigent. Par ailleurs, l'intitulé inscrit sur le certificat doit être le même que celui utilisé par le praticien dans sa publicité, ses échanges verbaux et ses affichages. Dans le cas contraire, ce dernier sera réprimandé en raison d’une pratique commerciale trompeuse.

Dans ce cas, le naturopathe en question risque 2 années de prison ainsi qu’une amende de 300 000 euros.

De communiquer les coordonnées du médiateur de la consommation
Selon les articles L et R 616-1 du code de la consommation, le naturopathe est tenu de fournir au consommateur les coordonnées du médiateur de la consommation. Un tel dispositif est mis en place afin que le consommateur puisse entrer en contact avec un ou des médiateur(s) lors d’un litige qui n’a pas pu être réglé dans le cadre d’une réclamation.

Ces coordonnées doivent être ainsi visibles et lisibles sur les supports de communication et de vente utilisés par le naturopathe. Par exemple : site internet, Conditions Générales de Vente (CGV), dans son cabinet, ses bons de commande et factures, et tout autre moyen approprié.

D’afficher ses tarifs

Il est également obligatoire d’afficher les prix des prestations proposées. Ces tarifs doivent être parfaitement lisibles, à l’intérieur tout comme à l’extérieur de son établissement.

De remettre au patient une facture ou une note

Toutes prestations supérieures à 25 euros doivent faire l’objet d’une facture ou d’une note à double exemplaire. Le document original doit être remis au client, et ce, avant même le paiement des prestations. Toutefois, cette facturation est facultative si les montants sont inférieurs à 25 euros, sauf demande expresse du client.
La copie de chaque facture émise doit être conservée pendant 2 ans et classée dans un ordre chronologique.

En cas de manquement à cette obligation, le praticien s’expose à une amende de 3 000 euros

De protéger les données personnelles des clients

À la demande de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), chaque entité ou entreprise qui collecte des données personnelles est tenue d’informer les personnes concernées de leur utilisation finale. Par ailleurs, le naturopathe doit s’engager à respecter la vie privée de ces personnes. Il est à noter que les traitements de données qui s'ensuivent leur collecte doivent avoir un but strictement professionnel et légitime.

Aussi, avec l’entrée en vigueur sur le territoire européen du RGPD ou le Règlement Général sur la Protection des Données, le praticien doit s’en tenir au strict nécessaire lors du recueil de données personnelles. Aussi, il est tenu d’accepter les demandes de consultation, de modification et de suppression des données par les clients. En même temps, il est tenu pour responsable des données recueillies, et doit adopter les dispositions nécessaires pour leur mise en sécurité.

D’offrir un délai de rétractation aux clients

En cas de consultation à distance, le naturopathe doit donner au client un délai de 14 jours pour exercer son droit de rétractation, dans le cas où les deux parties ont conclu un contrat par voie électronique. Si le naturopathe n’a pas informé le client de ce droit, le délai est alors prolongé à 12 mois. Toutefois, s’il informe le client de ce droit au cours de la prolongation, le délai de rétractation expire au terme d’une période de 14 jours à compter du jour où le consommateur a reçu la notification.

En cas de manquement, le praticien encourt une amende qui varie de 15 000 euros à 75 000 euros.

Quelles sont les assurances obligatoires quand on est naturopathe ?

Le métier de naturopathe n’étant pas une activité réglementée, par conséquent, le naturopathe n’a aucune obligation de souscrire une assurance professionnelle.

En théorie, seule l’assurance des locaux professionnels est obligatoire, cependant, il est vivement recommandé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette assurance couvre notamment les dommages corporels, matériels et immatériels.

En effet, sans toutefois être un professionnel de la santé, le naturopathe propose des prestations pour traiter certains troubles relatifs à la santé et au bien-être de ses sujets. Par conséquent, ses responsabilités peuvent être engagées à tout moment. En l’absence d’une assurance RC Pro, le naturopathe devrait assumer seul les conséquences des préjudices subis par les clients dans le cadre de l’exercice de sa profession.

À noter que les dommages et intérêts et autres indemnités à verser aux victimes peuvent atteindre des sommes faramineuses, d’où la nécessité de souscrire à une assurance. En cas de souscription, c’est à la compagnie d’assurance de verser ces indemnités.

Faut-il faire un business plan avant de démarrer son activité de naturopathie ?

Un business plan est une feuille de route qui vous permettra d'anticiper chaque phase du développement de votre activité de naturopathe. Le succès d'une entreprise ne relève pas du hasard : il se planifie, au moyen d'un business plan.

C'est lorsque vous rédigerez votre business plan de naturopathe que vous pourrez prendre des décisions quant à la proposition de valeur de votre activité de naturopathe et sa cohérence quant à votre audience cible.

Vous analyserez également d'autres éléments comme, par exemple, les avantages concurrentiels que vous allez construire pour capturer des parts de marché, face aux autres naturopathes et professionnels de la santé.

Également, lorsqu'on travaille sur son prévisionnel financier de naturopathe, on anticipe les finances de son activité pour les 3 (ou 5) prochaines années. C'est ce document qui vous permet de savoir combien de revenus vous pouvez potentiellement générer en tant que naturopathe.

Ce travail permet aussi de réfléchir aux investissements de démarrage d'un cabinet de naturopathie mais aussi à toutes vos futures charges courantes. Ainsi, vous saurez avec précision à partir de quel chiffre d'affaires votre projet d'entreprise peut devenir rentable.

Enfin, le business plan constitue un document essentiel pour solliciter l'aide d'investisseurs pour votre projet de naturopathe. S'il est bien construit, il pourra convaincre un banquier que votre activité de naturopathe peut générer des profits intéressants sur le long terme.

Quel est l’emplacement idéal pour un cabinet de naturopathe ?

L’emplacement joue un rôle primordial dans le succès de l’activité d’un naturopathe. Ainsi, il est primordial de le choisir intelligemment. Pour ce faire, il faut choisir en fonction des critères suivants :
- une zone facilement accessible où les clients peuvent se rendre facilement par le biais des transports en commun
- des locaux qui disposent d’un parking à proximité, dans l’idéal un parking privé
- un quartier ou une ville peuplée d’au moins 10 000 habitants
- des locaux qui ne sont pas situés trop proches de la concurrence
- un emplacement non loin des immeubles de bureaux, car les clients sont souvent des adultes

Quel budget prévisionnel pour un naturopathe ?

Pour bien élaborer un budget prévisionnel d’un cabinet de naturopathie, il faut prendre en compte plusieurs facteurs tels que les besoins humains et les besoins en matériels.

Aussi, bien que la nature exacte des besoins varie en fonction du type d’installation souhaité, mais également du modèle d’exploitation (affiliation à un groupe médical ou en indépendant), voici ce qu’il faut prévoir.

Besoins en matériel

- un local pour installer son cabinet de naturopathe
- des petits travaux d’aménagement ou de rénovation
- des mobiliers de bureau, comptoir et meubles
- une plaque signalétique
- un site internet
- un ordinateur pour l’administration
- des objets de décoration

Besoins en personnel

Un cabinet de naturopathie ne requiert généralement pas un grand nombre de personnels. Au début, un naturopathe peut opérer seul, mais au fur et à mesure que le cabinet que le nombre de clients augmente, il est possible de recruter un(e) secrétaire. À ce moment, cette personne aura pour rôle de gérer les parties administratives, le service à la clientèle ainsi que les rendez-vous.

Par ailleurs, il se pourrait que le naturopathe fasse appel à des prestataires externes pour des tâches telles que le nettoyage des locaux.
Pour connaître précisément le budget prévisionnel et les dépenses de démarrage, vous pouvez utiliser notre prévisionnel financier adapté à un naturopathe.

Qui sont les clients et les segments de marché d’un naturopathe ?

Selon le type de professionnel du monde médical, on observe des différences entre les audiences cibles.

Il y a par exemple les praticiens qui s'adressent à une clientèle rurale, avec, souvent, des revenus limités, et les professionnels dans les cliniques de luxe qui s'adressent aux couches de la population qui bénéficient d'un plus fort pouvoir d'achat.

Quel segment de marché choisir pour développer une activité de naturopathe à succès ? Vous trouverez la réponse à cette question après avoir réalisé une étude de marché pour votre activité de naturopathe. À quoi ressemble votre audience ? S'agit-il plutôt d'une clientèle qui connaît bien la naturopathie et qui consulte déjà ou bien de néophytes qui ne savent pas encore ce que ce nouveau type de médecine peut leur apporter ? Où se rendent-ils, actuellement, pour traiter les différents maux dont ils souffrent ?

Ce sont là des points que vous abordez au cours de votre étude de marché. Bien connaître votre audience augmente vos chances de succès pour le futur : en effet, vous êtes plus à même de lui proposer une offre de naturopathie qui lui convienne.

Comment trouver des clients quand on est naturopathe ?

Pour attirer des clients, un naturopathe peut :
- suivre une formation dans des organismes de formation reconnus
- choisir le bon emplacement
- créer un site internet pour faire connaître ses services
- collaborer avec d’autres instituts auxquels les clients potentiels sont susceptibles de s’y rendre (thalassothérapies, salons de massage, spas)
- offrir une séance gratuite pour ceux qui veulent tester
- pratiquer des honoraires accessibles et flexibles
- animer des webinaires et podcasts sur des chaînes et sites spécialisés
- participer à des salons, séminaires et autres événements d’entreprise
- créer une chaine YouTube pour partager ses connaissances
- initier les clients aux techniques utilisées en naturopathie
- proposer plusieurs gammes de prestations en naturopathie

Quelle stratégie marketing pour un naturopathe ?

Voici une stratégie marketing qu’un naturopathe peut appliquer :
- créer une identité visuelle claire et facile à mémoriser
- bâtir une marque forte en proposant des valeurs claires aux clients
- cibler les bonnes personnes en élaborant le profil de client idéal (persona)
- être actif sur les réseaux sociaux où les potentiels clients se rendent
- travailler le référencement naturel de son site
- gagner la confiance de ses clients en adoptant un ton simple et compréhensible à tous

rémunération naturopathe

Quelle tarification pour des consultations de naturopathe ?

Les tarifs actuels varient entre 50 et 200 € pour une consultation pour particuliers, et peuvent aller jusqu’à 1 000 € pour une entreprise.

Pour des consultations de suivi (au cabinet, par Skype ou par téléphone) il faudra facturer entre 50 et 100 €, et entre 50 et 200 € si vous utilisez des tests naturopathiques (bilan vital) pendant la première séance.

Pour des soins spécifiques (réflexologie, nutrithérapie, hydrothérapie, aromathérapie, etc.), vos clients devraient débourser entre 10 et 35 € tandis que pour un coaching personnalisé, il faudra compter entre 50 et 100 €.

Veillez tout de même à caler vos tarifs sur ceux du marché et évitez de surestimer vos prestations ou au contraire, de les brader.

Quel est le revenu d’un naturopathe ?

En moyenne, une activité de naturopathe peut rapporter entre 55 000 et 120 000 euros par an. Nous venons de le voir, les consultations varient souvent entre 50 et 200 euros.

Outre les consultations, le praticien peut également proposer la vente des produits naturels dans son cabinet afin d'augmenter le panier moyen de dépenses.

Pour estimer le chiffre d’affaires de votre future activité, vous pouvez utiliser notre prévisionnel financier adapté à un naturopathe.

Quel taux de TVA appliquer pour un naturopathe ?

Les prestations du naturopathe peuvent être exclues ou soumises à un taux de TVA de 20 %.

Les services exclus de la TVA sont :
- le traitement de maladies, de blessures et d'autres troubles physiques ou mentaux qui peuvent être fournis grâce à l'autorisation cantonale
- les services de naturopathie fournis durant un séjour hospitalier ou dans un centre de traitement
- les médicaments, aliments ou boissons administrés durant un traitement médical

Quant aux services soumis à la TVA, ce sont :
- les traitements effectués au moyen de méthodes telles que la guérison par les esprits, la guérison à distance, la voyance, etc.
- la livraison de médicaments, d'aliments et de boissons à prendre à domicile
- les traitements non autorisés par une disposition cantonale
- la vente de marchandises de toute nature, telles que des tapis de cuivre, des pierres, des essences et des bougies, des livres, etc.

Quels sont les facteurs de succès d’un naturopathe ?

Un naturopathe qui réussit est celui qui sait rassurer ses patients et qui a de l’empathie. C’est aussi quelqu’un de patient, de rigoureux et qui maîtrise la plupart des techniques de soin naturel. Cela lui permet notamment de délivrer les meilleurs conseils, en fonction des besoins thérapeutiques de ses clients.

Bien plus qu’un simple professionnel de l’hygiène de vie, le naturopathe propose un accompagnement de choix, aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychique. Il s’investit personnellement pour ses clients et s’engage à toujours se tenir au courant des nouvelles pratiques dans son domaine.

Entre formations, salons professionnels, suivi d’actus sur le web, tout est bon pour aider ses clients et les mener vers une meilleure hygiène de vie.

À lire également

Faire une étude de marché pour un naturopathe
Guide pour rédiger le business plan d'une activité de naturopathe
Devenir naturopathe : chiffre d'affaires, marges et rentabilité
Le budget prévisionnel d'un naturopathe