Démarrer une activité de sophrologue : statut juridique, budget et rentabilité

Le pack complet pour une sophrologue

Depuis quelques années, le métier de sophrologue connaît un véritable essor. Cela s'explique notamment par l’intérêt grandissant des Français pour les médecines douces.

Face à une forte demande, cette profession est devenue le choix numéro un des métiers du bien-être et du développement personnel. Alors, comment faire pour devenir sophrologue ? À quel salaire peut-on prétendre ? Quelles sont les dépenses de démarrage ? Quel statut juridique faut-il choisir ?

On vous dit tout dans la suite de l'article.

Enfin, notez que notre équipe étudie régulièrement ce marché. Elle collecte des données, les analyse et les synthétise. Tout le fruit de son travail se trouve dans le pack complet pour un sophrologue.

Qu’est-ce qu’un sophrologue ?

La sophrologie regroupe un ensemble de techniques qui agissent sur le corps et l'esprit, dans le but ultime de favoriser le développement personnel du patient.

Le sophrologue est donc amené à aider son patient à parvenir à un état de conscience qui lui permettra de stimuler ses capacités et ses ressources.

Pour cela, le sophrologue utilise plusieurs techniques comme des exercices de respiration, le travail mental, etc. Enfin, le sophrologue peut intervenir en groupe ou en séance individuelle.

Quel niveau d’étude pour devenir sophrologue ?

Cette profession, comme de nombreuses autres appartenant au secteur des médecines douces, n'est pas réglementée en France.

Il n'existe donc pas de loi exigeant une formation ou un diplôme pour devenir sophrologue.

Dans le cadre d'une reconversion professionnelle, l'absence de diplôme obligatoire fait de cette profession un métier prisé.

Le suivi d'une formation professionnelle en sophrologie est tout de même fortement recommandé, afin de maîtriser les connaissances nécessaires et de bénéficier d'une reconnaissance professionnelle.

Quelles assurances pour couvrir une activité de sophrologue ?

Si vous souhaitez devenir sophrologue, il est indispensable de souscrire des assurances pour exercer votre activité.

Tout d'abord, vous devez souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Celle-ci couvre les dommages matériels, immatériels et corporels causés à un tiers (qu'il s'agisse de clients, de fournisseurs ou de partenaires) dans le cadre de votre activité.

Il est également nécessaire de souscrire une assurance local professionnel qui permet de protéger vos biens et votre local, même si vous travaillez à domicile. Ainsi, en cas de catastrophe naturelle, d'incendie ou de vandalisme, cette garantie vous permet d'être indemnisé.

Enfin, la protection juridique est nécessaire pour couvrir les frais liés aux litiges que vous pouvez avoir avec des tiers (clients, fournisseurs ou partenaires) lors de l'exercice de votre activité professionnelle.

Est-il indispensable de réaliser un business plan pour débuter une activité de sophrologue ?

Tout d’abord, réaliser un business plan pour votre activité de sophrologue vous aidera à mieux comprendre le marché dans lequel vous vous installez : est-ce que les gens de la région connaissent la sophrologie ? sont-ils sensibles aux médecines alternatives ? quels types de professionnels consultent-ils ? etc.

En outre, rédiger un business plan permet aussi de clarifier votre vision d’ensemble. Par exemple, un business plan vous aide à voir si le lieu où vous souhaitez vous installer est propice à la sophrologie, si le prix d’une séance convient réellement à vos clients cibles, etc.

Enfin, un business plan pour votre activité de sophrologue constitue un outil précieux lors d’une demande de financement : c’est le document qui permettra de prouver à vos potentiels investisseurs que votre activité de sophrologue peut rapidement devenir rentable !

Doit-on faire une étude de marché pour démarrer une activité de sophrologue ?

L’étude de marché est une analyse de l'offre et de la demande sur un marché défini.

Ainsi, réaliser une étude de marché est plus qu’important si vous désirez démarrer une activité de sophrologue à succès.

Tout d’abord, faire une étude de marché permet de connaître et de réduire les risques liés à cette activité. Plus explicitement, lorsque vous réalisez une étude de marché, vous affinez votre connaissance de l'environnement de votre future entreprise et de votre marché. Vous pourrez ainsi faire de bons choix stratégiques.

Outre cela, une étude de marché vous permet aussi de préparer votre business plan et donc de valider la faisabilité commerciale de votre projet.

Lorsque vous allez rédiger votre étude de marché, vous allez prendre conscience de certains éléments (qui sont vos clients, où ils habitent, quels sont leurs budgets de dépenses, quels réseaux sociaux ils utilisent, etc). Vous pourrez ainsi ré-ajuster votre offre ou prendre les précautions nécessaires avant de vous lancer.

En parallèle à cela, en présentant une étude de marché pour votre activité de sophrologue, vous démontrez une certaine crédibilité auprès de vos différents partenaires et de vos potentiels financeurs.

Enfin, tout comme le business plan, une étude de marché vous permet de définir des objectifs à court, moyen et long terme.

Quelles compétences pour devenir sophrologue ?

La sophrologie est un métier de soutien aux personnes.

Ainsi, vous devez avant tout apprécier d'aider les autres, sans porter de jugement.

Pour exercer ce métier, vous devez :
- être à l'écoute et savoir rassurer ses patients
- faire preuve d'empathie pour mieux comprendre les problèmes rencontrés
- pouvoir créer un lien de confiance avec vos patients
- être calme et posé
- être respectueux et tolérant envers les autres

Comment choisir son école de formation en sophrologie ?

Pour vous aider à choisir une école de formation pour devenir sophrologue, prenez le temps de définir votre objectif et vos motivations et renseignez-vous auprès de plusieurs écoles et centres de formation pour connaître les différents programmes de formation.

Les éléments suivants doivent être examinés :
- le nombre d'heures de formation et de travaux personnels
- les frais de formation pour l'ensemble du programme
- le contenu du programme
- le certificat délivré à la fin de la formation
- les références de l'école

Reconversion : peut-on devenir sophrologue à 50 ans ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, la sophrologie est une profession non réglementée et ne requiert aucun diplôme. De ce fait, vous pouvez vous reconvertir en sophrologue à tout âge.

Cette reconversion peut sembler fastidieuse au début. Pourtant, selon une enquête, la majorité des personnes ayant entrepris cette démarche connaissent un nouveau départ et se sentent plus épanouies professionnellement.

Quels sont les débouchés pour un sophrologue ?

La majorité des sophrologues travaillent à titre indépendant.

Ils interviennent généralement à domicile, dans un cabinet ou dans un centre de sophrologie.

Après quelques années d'expérience, ils peuvent trouver des débouchés dans les établissements de santé, tels que les services de traitement de la douleur ou en oncologie. Certaines personnes, formées à la sophrologie et travaillant dans des centres de soins, utilisent la sophrologie comme complément à leur activité principale.

Les débouchés pour un sophrologue

Existe-t-il des formations de sophrologue à distance ?

Certains établissements proposent des cours en sophrologie à distance, par correspondance ou même sur internet. Ces formations à distance comportent plusieurs heures de cours.

Durant ces formations en sophrologie, vous bénéficiez notamment d'un premier aperçu du monde professionnel. Ainsi, les apprenants font généralement un stage de plusieurs semaines dans un cabinet de sophrologie.

Quel statut juridique pour devenir sophrologue ?

Parmi les statuts les plus courants figure la micro-entreprise. Elle est facile à créer, avec un minimum d'obligations de gestion et de comptabilité.

Il y a aussi l'Entreprise Individuelle (EI) et la Société à Responsabilité Limitée (SARL). Elles sont faciles à créer et à gérer. Également, vous pourrez choisir différentes options sociales et fiscales.

Vous avez aussi la possibilité de créer une Société par Actions Simplifiée (SAS). Ce statut offre plus de liberté mais est aussi plus risquée.

Enfin, vous pouvez envisager la création d'une association à but non lucratif de type loi 1901. Cela peut se faire si votre projet repose sur l'existence d'un intérêt commun entre plusieurs sophrologues.

Quelle tenue et quels équipements pour un sophrologue ?

Le sophrologue travaille en tenue de ville, à domicile, dans son bureau ou lors de ses missions en entreprise.

La pratique de la sophrologie ne nécessite aucun matériel spécifique. Le professionnel doit seulement aménager son cabinet avec une salle d'attente, un bureau, un fauteuil et du petit mobilier pour recevoir ses patients.

Quels horaires, conditions et temps de travail pour un sophrologue ?

La majorité des sophrologues travaille à temps partiel.

Le plus souvent, ils consultent de 9h jusqu’à 20h, durant deux ou trois jours par semaine pour répondre aux besoins des patients.

Dans le cas d’une mission en entreprise, ils interviennent durant les heures de travail traditionnelles.

Ils consacrent généralement une heure pour les séances de relaxation et le reste pour une conférence ou un atelier d’une demi-journée.

Combien gagne un sophrologue ?

Le sophrologue travaille principalement à titre indépendant, il est donc rémunéré à la consultation. Le tarif d’une séance d’une heure se chiffre généralement entre 40 et 80€ en individuel et de 15 à 30 € en collectif, en fonction de la réputation du professionnel et des régions.

Lorsque le sophrologue se déplace à domicile, la consultation est généralement un peu plus chère. Pour estimer le chiffre d'affaires de votre activité de sophrologue, vous pouvez utiliser notre prévisionnel financier.

Quel taux de TVA pour un sophrologue ?

Une prestation de sophrologie est soumise au taux normal de la TVA, soit 20 %.

Pour un cabinet de sophrologie, les régimes applicables en matière de déclaration et de paiement de la TVA varient selon le statut et le chiffre d'affaires prévisionnel de de votre cabinet.

Ainsi, deux options s'offrent à vous.

Le régime réel simplifié

Dans ce cas, vous devez simplement payer des acomptes trimestriels calculés sur la base de la taxe payée durant l'exercice précédent.

Pour régulariser le solde, une déclaration annuelle devra être effectuée au plus tard le 30/04/N+1.

La régime réel normal

Vous devez soumettre une déclaration mensuelle de TVA couvrant les transactions réalisées durant le mois précédent.

Cependant, si la TVA annuelle est inférieure à 4 000 euros, il est possible de déposer les déclarations de TVA trimestriellement.

Quelles sont les dépenses d’un sophrologue ?

Les estimations suivantes nous viennent de diverses sources et également de notre expérience dans la rédaction de business plans et de prévisionnels financiers pour des sophrologues.

Tous les projets de sophrologie sont différents et les chiffres suivants ne reflètent pas la réalité de la grande majorité d'entre eux. Ce contenu est donné à titre indicatif et ne se soustrait à en aucun cas à un jugement professionnel et spécifique à votre activité.

Un budget pour s'installer

Tout d'abord, il vous faudra un budget d'installation , qui comprend:
- l'achat d'un local ou la reprise d'un fonds de commerce existant (entre 1 500 et 12 000 euros par m2, selon votre région) que vous transformerez en cabinet
- la location d'un local commercial (si vous n'achetez pas) (entre 30 et 400 euros par m2 par an, selon votre région)
- le paiement d'un dépôt de garantie (si vous louez) (1 à 3 mois de loyer)
- des travaux de mise en conformité du local (généralement 10 à 30 % de la valeur du local)

Équipements et fournitures

Parmi les équipements et fournitures, on retrouvera éventuellement :
- du matériel informatique (environ 1 000 euros)
- des petites fournitures de bureau (entre 100 et 300 euros)

Du mobilier

En petit mobilier, il vous faudra peut-être :
- des chaises et des tables pour recevoir votre clientèle (entre 100 et 300 euros)
- de la décoration, pour créer une atmosphère agréable dans votre cabinet (quelques centaines d'euros)

Des dépenses administratives

Parmi les dépenses administratives, il y aura probablement :
- la rédaction de vos statuts juridiques (entre 500 et 1 300 euros)
- des frais de greffe (environ 40 euros)
- des honoraires de comptable (entre 100 et 400 euros par mois)
- des frais pour la réalisation d'un business plan (entre 500 et 3 000 euros)
- un budget pour la téléphonie et internet (entre 20 et 100 euros par mois)
- le paiement d'assurances diverses (entre 25 et 200 euros par mois)

Du marketing et de la communication

Enfin, pour le marketing et la communication :
- l'impression des supports de communication (entre 500 et 1 500 euros, selon vos besoins)
- la conception d'un site internet (entre 800 et 5 000 euros, selon la complexité)
- le développement d'une boutique en ligne (entre 2 000 et 25 000 euros, selon la complexité)

Autres

Finalement, conservez un peu de trésorerie : de quoi tenir entre 6 et 9 mois sans revenu.

N'oubliez pas d'inclure vos mensualités de crédit si vous faites un emprunt. Vous pourrez retrouver les investissements de démarrage d'un sophrologue, calculer votre besoin en fonds de roulement et estimer précisément votre budget initial avec le modèle de prévisionnel financier pour un sophrologue.

Quels sont les niveaux de rentabilité d’un sophrologue ?

Votre activité de sophrologue est rentable si l'ensemble de ces dépenses ne dépassent pas le revenu que vous générez.

En règle générale, la marge nette d'un sophrologue se situe entre 10 % et 35 % du chiffre d'affaires.

En simplifiant volontairement beaucoup de paramètres, cela veut dire que, si votre activité de sophrologue génère 100 000 euros de revenu, alors il vous restera entre 10 000 et 35 000 euros une fois que vous aurez payé toutes les dépenses (votre salaire y compris).

Pour estimer précisément le seuil de rentabilité de votre activité de sophrologue, vous pouvez également utiliser notre modèle financier adapté à un sophrologue.

Peut-on vivre du métier de sophrologue ?

Afin de réussir à vivre de ce métier, le sophrologue doit se faire connaître et gagner en popularité.

Voici des éléments qu'un sophrologue peut mettre en place pour générer plus de bénéfices :
- travailler sur la qualité de vos séances, pour faire revenir la clientèle
- mettre en place un programme de fidélité
- créer un site web sur lequel il est possible de réserver une séance
- vendre des produits de médecine alternative via une boutique e-commerce
- développer un blog avec du contenu en rapport avec les médecines douces
- investir dans du SEO, pour le référencement de votre site
- utiliser les outils Google Ads et Facebook Ads, pour gagner du trafic
- collaborer avec des influenceurs, qui vont promouvoir votre activité
- nouer des partenariats avec d'autres thérapeutes
- distribuer des supports publicitaires dans les commerces de la ville
- développer une chaine Youtube sur des thèmes proches de la sophrologue
- poster du contenu engageant sur Instagram
- développer une communauté de patients dans un groupe Facebook
- faire publier un article de promotion dans la presse spécialisée dans les médecines alternatives
- re-localiser votre cabinet sur un meilleur emplacement
- offrir une première séance gratuitement
- concevoir une offre à destination des entreprises

À lire également

Peut-on vivre d'une activité de sophrologue ?
Rédiger un business plan de sophrologue
Sophrologue : attirer et fidéliser des patients
Faire une étude de marché pour une activité de sophrologie
Estimer le revenu et la rentabilité d'une activité de sophrologie
Le guide complet pour devenir magnétiseur