5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE ETE2021

[Guide Complet] Ouvrez votre boulangerie 

ouvrir boulangerie

Saviez-vous que plus de 12 millions de français fréquentent chaque jour les 35 000 établissements de pain en France ? Ce chiffre fait de la boulangerie l'une des plus grandes parts de l'industrie alimentaire. Il faut également savoir que e chiffre d’affaires annuel généré par le marché de la boulangerie-pâtisserie dépasse les 11 milliards d’euros.

Vous voulez ouvrir votre propre boulangerie ? Malheureusement, démarrer une boulangerie ne consiste pas simplement à retrousser ses manches et à prendre un rouleau à pâtisserie. Cela étant dit, démarrer une boulangerie peut représenter un processus relativement rapide et simple. Vous devez simplement planifier et être sûr de suivre quelques étapes clés.

Pour vous aider à créer votre propre boulangerie , nous avons compilé ce guide complet. Il contient toutes les informations dont vous aurez besoin pour réussir : les formations, les qualifications, les démarches, l'étude de marché, le business plan, les astuces pour augmenter son chiffre d'affaires etc. On vous en dit plus dans la suite de l'article

Soyez sûr d'ouvrir une boulangerie rentable, grâce à une étude de marché

Existe-t-il une forte demande locale pour votre boulangerie ? Les segments de marché auxquels s'adressent les boulangeries ne sont pas toujours les mêmes. Par exemple, une boulangerie populaire de quartier vise un segment de marché, très large, composé de pratiquement toutes les couches de la population. Alors que pour un commerce plutôt spécialisé dans la pâtisserie, avec des créations exclusives et travaillées, ce dernier se destine plutôt à un public avec un certain pouvoir d'achat. Comment sélectionner un segment de marché qui sera séduit par votre offre ? Pour répondre à cette question, vous devez analyser l'environnement dans lequel vous allez créer votre marché : cela s'appelle une étude de marché. Quel âge ont vos clients potentiels ? Combien dépensent-ils pour leur pain et autres produits de boulangerie chaque semaine, chaque mois ? Quelles sont leurs habitudes de consommation ? Achètent-ils en boulangerie ou en grande surface ? Ce sont les questions que vous passerez en revue. Bien connaître votre audience augmente vos chances de succès pour le futur : en effet, vous êtes plus à même de lui proposer une offre de produits alimentaires qui lui convienne. Par exemple, une solide étude de marché pour votre boulangerie permet de prendre des décisions quant à votre emplacement, les produits à vendre ou encore la façon de présenter votre offre à votre clientèle. 

Identifiez la concurrence. Une étude de marché ne permet pas seulement d'appréhender la demande. En réalité, elle permet d'appréhender tout ce qui peut avoir une influence sur votre activité. C'est pour cela qu'une étude de marché comprend toujours une étude concurrentiel, et notamment une analyse SWOT pour votre boulangerie. Combien de boulangeries sont implantées dans votre zone de chalandise ? Dans votre quartier ? Dans votre ville ? Dans votre département ? Que proposent-elles ? Quand sont-elles ouvertes ? Quel est le prix d'une baguette ? À quoi ressemble leur vitrine ? Est-ce que les gens y font la queue ? Faire une étude de marché pour votre idée vous permettra de vous familiariser avec votre concurrence et de construire des avantages concurrentiels efficaces pour votre boulangerie.

démarches administratives boulangerie
démarches boulangerie

Répondez à ces questions avant d'ouvrir votre boulangerie ! 

Quel concept ? Une boulangerie traditionnelle ? Un commerce avec du snaking ? Un lieu hybride mi- boulangerie mi- restaurant ? Pour réussir l'ouverture de votre boulangerie, vous devez définir en premier lieu un concept qui fonctionnera auprès de votre audience. En effet, un tel établissement peut se décliner de mille et une façons. Pour définir votre concept, vous pouvez utiliser plusieurs techniques. La première étant l’étude de la clientèle visée. Pour ce faire, vous devez prendre connaissance des leurs besoins. Par exemple, est-ce que vos clients recherchent un lieu pour passer un moment de gourmandise et discuter entre eux ? Dans ce cas, un concept mi- boulangerie et mi-restaurant demeure le meilleur choix. Une deuxième technique pour affiner son concept est l’analyse de la concurrence dans sa zone de chalandise. Que proposent vos concurrents ? Proposent-ils du snacking ou d’autres concepts qui s’y rapprochent ? Dans ce cas, peut-être que le bon choix pour vous n’est autre que de s'ancrer en tant que boulangerie traditionnelle, afin de combler le vide sur le marché. De plus, ce choix vous permet de disposer d’un critère de différenciation solide par rapport à vos concurrents. 

Quel nom ? Quel slogan ? Quel logo ? Quelle atmosphère ? Avoir une identité claire est d’une importance capitale pour votre boulangerie. De ce fait, vous devez définir un nom, un slogan, un logo et une ambiance pour votre boulangerie. Souvent, les entrepreneurs associent leur nom ou prénom à un élément qui caractérise le mieux leur métier ou leur région. Par exemple, Les Délices Savoyards, ou encore Le Fournil de Pierre. N’hésitez pas à creuser pour trouver des noms plus originaux, faciles à prononcer et à mémoriser. Quant au slogan, vous devez choisir une phrase qui évoque aux clients vos valeurs, votre offre, et surtout votre activité à la fois. Pour le logo, c’est une représentation visuelle qui doit, en un coup seul d’œil, décrire et représenter votre activité. En ce qui concerne l’ambiance, vous devez la rendre cohérente avec votre positionnement. Selon ce positionnement, vous devez choisir minutieusement vos éléments de décors : lumière, vitrine de présentation, et les motifs sur les murs de votre établissement. Pensez à exprimer au mieux la chaleur et la convivialité que les clients peuvent ressentir en entrant dans votre commerce. 

Comment choisir un bon emplacement pour votre boulangerie ? Comme pour le concept, votre emplacement doit être conditionné par votre public cible. Pour cibler une clientèle locale, vous devez vous installer au cœur du village. Si vous souhaitez cibler des travailleurs, le centre-ville ou les quartiers d'affaires demeurent le choix le plus propice pour votre boulangerie. Pour des clients à fort pouvoir d’achat, vous devez choisir un emplacement près de quartiers huppés. Pour bien sélectionner votre emplacement, vous devez vous assurer que ce dernier dispose d’une très bonne visibilité, et d’une fréquentation suffisante. Ces deux critères sont essentiels pour attirer du trafic votre boulangerie. Par ailleurs, vous devez vous assurer que votre local dispose d’un local technique pour vos machines, d’un espace réservé pour cuisiner vos produits, d'un espace de stockage et d'une salle pour la restauration des clients.

Une ouverture en indépendant ou en franchise ? Pour ouvrir votre boulangerie, vous devez choisir entre deux modèles économiques bien distincts : se lancer en indépendant ou en tant que franchisé. Chaque modèle offre ses avantages et ses inconvénient. Si vous disposer d'un budget de démarrage assez conséquent, rien de mieux que d’avoir le plein pouvoir décisionnel sur son entreprise : lancez-vous en tant qu'indépendant. Par ailleurs, si vous n’avez pas ou peu d’expérience en entrepreneuriat, rejoindre une franchise peut s’avérer un choix judicieux et plus "confortable". En effet, une franchise offre des services d’accompagnement et des ressources (matériels, humaines) conséquentes pour ses franchisés.

Quels services annexes ? Un espace de restauration sur place ? Une caisse dédiée au click-and-collect ? Un service de drive ?
En plus des offres de bases d’un boulanger, vous pouvez proposer à vos clients des services supplémentaires dans l’optique de mieux les satisfaire. Par exemple, vous pouvez proposer un service de restauration sur place, afin que les clients puissent s'asseoir et passer du bon temps, dans un cadre agréable et chaleureux. Par ailleurs, pour séparer les ventes à emporter de celles à consommer sur place, vous pouvez mettre en place un service de click-and-collect avec une caisse dédiée, ceci pour faire éviter aux clients les longues files d'attente.

Quelle stratégie sur les réseaux sociaux ? Pour les artisans, les réseaux sociaux sont devenus un outil de promotion incontournable. En effet, ces nouveaux supports de communication permettent à ces derniers de toucher plus de clients mais aussi d'exposer leurs créations. Pour une boulangerie, ce sont surtout les photos qui constituent le support de communication le plus efficace. Pour publier les photos de vos produits, privilégiez Instagram. Une technique qui fonctionne aussi est de publier des recettes vidéo de grands classiques de la boulangerie. Dans ce cas, Facebook et YouTube constituent les meilleurs supports.

Boulangerie Patisserie Business Plan modele
Boulangerie Patisserie Business Plan modele

Boulangerie Patisserie Business Plan

€39,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Un business plan vous permettra de concrétiser l'ouverture de votre boulangerie

Le business plan de votre boulangerie : votre plan d'attaque pour réussir votre projet d'entreprise C'est un document qui permet de rendre compte de votre stratégie de développement. Vous réfléchirez notamment à la proposition de valeur de votre boulangerie et sa cohérence quant à votre audience cible mais aussi à d'autres éléments comme, par exemple, les avantages concurrentiels que vous allez construire pour capturer des parts de marché.

Grâce au prévisionnel financier de votre boulangerie, vous saurez si votre commerce peut devenir rentable. Lorsqu'on établit un prévisionnel financier, on fait des projections quant aux futures finances de son commerce de pain. C'est un exercice qui permet de réfléchir à son futur chiffre d'affaires. C'est ce document qui permet aussi de connaître les charges courantes d'une boulangerie. Finalement, vous connaitrez votre seuil de rentabilité, soit le niveau de chiffre d'affaires à atteindre pour être rentable.

Vous recherchez des financements pour votre boulangerie ? Vous aurez besoin d'un business plan. C'est en effet un document que vos futurs investisseurs vous demanderont. S'il est rédigé avec attention, il pourra convaincre un banquier que votre boulangerie peut générer des profits intéressants sur le long terme. C'est notamment pour cette raison que nous conseillons à tout créateur d'entreprise de rédiger un business plan.

boulangerie business plan

Bien démarrer la phase de mise en pratique pour l'ouverture de sa boulangerie

Votre budget de départ sera surement composé de certains de ces éléments : l'achat d'un local (avec une phase de travaux et d'aménagements) ou bien le rachat d'un fonds de commerce, des dépenses en décorations et mobilier, de l'équipement informatique afin de mieux communiquer avec votre clientèle mais aussi vos fournisseurs, un budget pour l'accompagnement juridique et comptable (notamment pour la rédaction des statuts et la mise en place de la comptabilité de votre commerce), des frais de marketing et de communication pour l'ouverture de votre boulangerie (par exemple, le logo, la vitrine, le site web ou encore une éventuelle boutique en ligne), des dépenses administratives, des frais d'assurances, des frais pour une étude de marché, un budget pour les fournitures diverses, un dépôt de garantie ou encore le paiement des premiers loyers (si jamais vous louez le local que vous occupez).

Quelles sont les autorisations et les démarches nécessaires ? Pour être qualifié de boulanger, vous devez détenir un CAP en boulangerie ou un autre diplôme d’étude professionnel relatif à cette activité. Cependant, il est tout même possible d’ouvrir une boulangerie sans détenir un de ces diplômes, à condition que l’un de vos salariés en soit titulaire. Par ailleurs, légalement, vous devez aussi vendre vos produits au détail et assurer vous-même le pétrissage, la fermentation et la cuisson de vos produits. Pour être dans la légalité du point de vue juridique et fiscal, vous devez bien entendu immatriculer votre société, et vous déclarez au répertoire des métiers. Sachez aussi qu’en ouvrant une boulangerie, vous pouvez effectuer un stage de préparation à l’installation. Cela vous permettra de vous initier à la gestion d’une entreprise. Ce stage était autrefois obligatoire, mais il est actuellement facultatif pour si vous projetez d’embaucher moins de 10 salariés (ce qui est très souvent le cas pour les boulangeries). Notez, qu’en France, les noms donnés aux pains sont strictement encadrés par la loi. Par exemple, pour le nom « pain traditionnel français », vous ne pouvez pas ajouter des additifs ou encore le surgeler. Ainsi, faites bien attention aux appellations que vous appliquez à vos pains, et en cas de doute, n’hésitez pas à consulter le règlement y afférent.

Sélectionnez le statut d'entreprise qui conviendra le mieux à votre boulangerie. Choisir un statut juridique adapté à votre projet et à vos objectifs est essentiel. Le premier point à aborder est celui du nombre d'associés qui rejoindront l'aventure pour ouvrir votre boulangerie. Vous comptez être le seul actionnaire ? L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), l'entreprise individuelle (EI) et la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) sont les options que vous avez sur la table. Il faut également savoir que la micro-entreprise (autrefois appelée auto-entreprise) est une déclinaison du régime de l'Entreprise Individuelle (EI). Si vous préférez vous associer, alors vous aurez le choix entre une SARL ou une SAS. Si, après quelques années, d'autres personnes comptent vous rejoindre dans la gestion de votre boulangerie, alors préférez une SAS ou une SARL. Un autre point important : celui de la protection de votre patrimoine. Le passage en société avec responsabilité limitée (au montant des apports) permet de protéger le patrimoine privé des associés, en cas de faillite de votre boulangerie, par exemple. Attention à bien prévoir l'intégralité de la vie de la société (transformation, vote, empêchement, cession, intégrations, transmission, etc.) lorsque vous en rédigerez les statuts. Vous devez savoir que c'est l'impôt sur le revenu qui sera retenu pour le régime de l'entreprise individuelle. De plus, vous êtes un travailleur indépendant, et vous relevez donc de la Sécurité Sociale des travailleurs non-salariés. Si vous optez pour une "vraie" société, vous êtes soumis à l'impôt sur les sociétés, et vous pouvez aussi profiter du régime général de la Sécurité Sociale. Cependant, dans certains cas, les SARL, SAS ou SASU peuvent être soumises à l'impôt sur le revenu. Notez enfin que les statuts les plus courants pour une boulangerie sont l'EI au réel, la SASU, l'EURL et l'EIRL.

Se lancer dans l'ouverture d'une boulangerie n'est pas si difficile, à condition de bien suivre attentivement chaque étape.

L'étude de marché est, par exemple, une étape primordiale. Elle vous donnera des informations clés pour la réussite de votre boulangerie. Ainsi, vous pourrez savoir quel type de boulangerie conviendra le mieux à la clientèle locale, quelle zone d'implantation pourrait faire sens ou encore ce que proposent les boulangeries concurrentes.

Une fois ce travail achevé, vous devez rédiger un bon business plan pour votre boulangerie. Vous aurez alors une stratégie solide entre les mains.

Vous pouvez commencer à implémenter les premières étapes. La création de votre boulangerie devra passer par le respect de certaines démarches administratives. Quel statut juridique conviendrait le mieux à votre boulangerie ? Il faudra vous poser la question.

La dernière étape de préparation consiste à identifier toutes les dépenses initiales pour démarrer votre boulangerie. Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour réussir l'ouverture de votre commerce ! Vous êtes maintenant prêt(e) pour développer une boulangerie rentable.