5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE PRINTEMPS2021

[Guide Complet] Ouvrir un Food Truck en 2021

Vous êtes à la recherche d’une activité flexible et rentable ? Pourquoi ne pas investir dans un food truck ? Ce marché offre beaucoup d’opportunités à moindre coût. De plus, si vous êtes restaurateur de métier ou cuisinier de formation, il s'agit là d'une occasion de créer une offre originale. Nomade, vous pourrez vous déplacer d’un endroit à un autre, d’une ville à une autre, à la conquête de nouveaux marchés et de nouveaux clients.

Mais avant de vous lancer dans l’aventure, vous devez passer par toutes les étapes de la création d’entreprise
. Ce, que vous ayez déjà votre propre enseigne ou que vous commenciez dans le secteur de la restauration mobile. Des démarches administratives en passant par le choix du concept et de l’emplacement jusqu’aux questions de coûts de lancement, découvrez toutes les étapes à suivre pour lancer votre food truck et assurer rapidement sa rentabilité. 

À lire également

- Réussir le business plan de son food truck
- 12 astuces pour ouvrir un food truck rentable
- 23 sources de financement pour son food truck
- 5 exemples d'analyse SWOT pour un food truck
- 10 exemples d'avantages concurrentiels pour un food truck
- Le Business Model Canvas du food truck
- Food truck en chiffres : coût, prix, chiffre d’affaires, rentabilité etc
- Quel revenu pour votre futur food truck ? Utilisez notre outil gratuit

Quelles sont les démarches nécessaires pour installer son food truck ?

Comment choisir un bon statut d'entreprise pour son food truck ? La première étape consiste à choisir la forme juridique la plus adaptée à votre activité. Évitez l’inscription en tant qu’entreprise individuelle en raison du plafonnement limité du CA annuel imposé. Choisissez plutôt d’opter pour un statut juridique de type "vraie" société comme l’EURL ou le SASU, surtout si vous êtes seul à avoir créé votre food truck. Si vous avez des associés, vous pouvez opter pour le SAS ou la SARL. Dans l’EURL, le calcul des cotisations sociales est fait sur la base de la rémunération que vous vous versez. Selon les cas, les bénéfices de votre food truck seront, quant à eux, soumis à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés sur option. Si vous choisissez de vous enregistrer en SASU, vous n’aurez pas à vous inquiéter de la Sécurité Sociale pour les indépendants. Vous aurez toutefois à payer des cotisations sociales plus élevées, calculées sur la base du salaire que vous vous versez. À noter enfin que les dividendes ne seront pas soumis aux cotisations sociales et les droits sociaux sont ici, bien meilleurs.

L'inscription à la Chambre de Commerce pour un food truck.
Vous devrez ensuite obtenir la carte de commerce ambulant. Pour cela, vous devez en faire la demande auprès de la Chambre du Commerce et de l’Industrie, via le Formulaire Cerfa n°14022. Il vous sera demandé de fournir des pièces justificatives, dont 2 photos d’identité ainsi qu’un droit de 15 €. Vous recevrez un certificat provisoire, qui sera valable pendant un mois, vous permettant ainsi de lancer votre activité dans l’attente de la carte définitive. À noter que cette dernière pourra être utilisée pendant 4 ans, au bout desquels vous devrez la renouveler.

Faut--il une licence pour vendre des boissons alcoolisées à son food truck ? Si vous prévoyez de proposer du vin ou de la bière, vous devez détenir une licence de niveau II. Pour pouvoir proposer des boissons contenant moins de 18° d’alcool, vous devez détenir une licence de niveau III. À noter que les rhums et les alcools distillés, soit l’ensemble des boissons du niveau IV, sont interdits aux restaurations mobiles. Pour obtenir la licence, vous devez déposer une demande auprès de la mairie ou de la Préfecture de Police au moins 15 jours avant l’ouverture de votre food truck. Vous devez également être titulaire d'un permis d'exploitation, délivré après une formation de 20 h, et qui sera valable pendant 10 ans.

Quelles assurances pour un food truck ? Vous devrez souscrire un contrat d’assurance camion professionnelle, assortie d’une responsabilité civile professionnelle. Les garanties couvriront aussi bien votre food truck que le matériel de cuisine qu’il contient. En cas de sinistres ou d’accidents, vous serez indemnisé. Il en est de même pour les dommages potentiels causés par vos opérations. Si vous prévoyez d’embaucher du personnel, pensez également à souscrire à une complémentaire santé pour vos employés. D’autres garanties et offres d’assurance existent et peuvent vous être proposées par les organismes d’assurances. La plupart sont facultatives, alors n’y souscrivez que si les garanties sont intéressantes. Dans tous les cas, soyez attentif aux clauses, en ce qui concerne notamment les plafonds d’indemnisation proposés et les exclusions de garanties.

La carte de commerçant ambulant est nécessaire pour un food truck. Pour obtenir la carte d'activité ambulante, il vous faut en faire la demande auprès du Centre des Formalités des Entreprises (CFE), qui dépend de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI). Vous aurez à remplir le formulaire « Déclaration préalable pour l'exercice d'une activité commerciale ambulante » dans un premier temps (évoqué plus haut). Vous aurez ensuite à le transmettre au CFE par courriel ou par courrier. A noter que vous pouvez également le déposer en main propre, au CFE. Il convient de rappeler que la validité de la carte est de 4 ans et depuis le 1er août 2020, le renouvellement coûte 30 €. Dans l’attente de la carte définitive, vous disposerez d’un certificat provisoire, remis par la CFE, et qui sera valable pendant 1 mois.

Quelles démarches pour occuper un emplacement privé et emplacement public avec un food truck ? Malheureusement, la carte seule ne vous permet pas d’exercer. Il est impératif qu’elle soit complétée par une autorisation de stationnement ou d’occupation du domaine public de la part des autorités compétentes. Aussi, pour une demande d'emplacement sur un marché (halles, foires, etc.), vous aurez à payer le droit de place auprès de la mairie, du placier municipal ou encore de l’organisateur de la foire. Pour le stationnement de votre food truck, vous aurez à payer une redevance auprès de la mairie. S’il s'agit d'une route nationale ou départementale, la redevance sera à payer auprès de la préfecture.

Quels documents mettre dans son dossier d'ouverture de food truck ? Votre dossier doit contenir un descriptif complet du food truck, à savoir les produits que vous vendez, les normes d’hygiène appliquées, le design intérieur et extérieur du camion, etc. Il vous faudra également y rajouter l’extrait K-bis de votre entreprise et une copie du titre de propriété. L’attestation d’assurance pour l’occupation du domaine public viendra compléter votre demande. 

démarches administratives food truck
food truck emplacement idéal

Comment trouver l’emplacement idéal pour son food truck ?

Installer son food truck près des campus, écoles, collèges, lycées ou universités. Choisir de s’établir près des zones scolaires est une bonne idée dans la mesure où l’afflux de clients est quasi-permanent. Il en va de même pour les campus et les universités, surtout celles qui sont un peu éloignées du centre-ville, donc éloignées des zones commerciales. Établissez-vous aux abords et proposez une offre attractive, avec un bon rapport qualité-prix. Enfin, gardez en tête que le budget nourriture des étudiants n’est généralement pas très élevé.

Installer son food truck près des lieux avec beaucoup d’hôtels. Si vous choisissez de vous établir dans une zone où sont établis bon nombre d’hôtels ou de chambres d’hôtes, alors prenez le temps de vous renseigner sur lesdits établissements. Proposent-ils un déjeuner ? Quel genre de clients y séjournent généralement ? Intéressez-vous également au nombre de chambres et au niveau de qualité de l’établissement. Dans l’idéal, installez votre food truck à côté d’hôtels qui ne disposent pas de restaurants, puisque les clients devront sortir pour déjeuner. 

Installer son food truck près des stations balnéaires. Cette option peut être à double tranchant, surtout si vous n’avez pas pris la peine de vous renseigner au préalable sur les périodes pleines et les périodes creuses. En période pleine, vous ne devrez pas avoir trop de mal à faire de bonnes recettes vu l’afflux de touristes et de vacanciers. Évitez par contre les périodes creuses, au risque de voir chuter votre chiffre d’affaires.

Installer son food truck près des centres d’affaires. S’installer dans un centre d’affaires (bureaux, ministères, etc.) devrait vous assurer un bon taux de fréquentation. Les employés de bureau seront nombreux à sortir entre midi et deux, pour chercher de quoi se sustenter. Si votre food truck est placé à un endroit stratégique où la concurrence est assez faible, vous devrez attirer sans peine ce flux de passants. Si l’offre dans le quartier est assez variée, essayez de vous démarquer en proposant des formules à des prix attractifs. Surtout, veillez à ce que vos prix ne dépassent pas la valeur moyenne d'un ticket restaurant.

Installer son food truck près des lieux touristiques. S’établir près d’une zone touristique n’a que des avantages. En effet, vous avez à, votre portée, des clients prêts à dépenser de belles sommes pour un déjeuner sur le pouce, entre deux visites de monuments historiques. Rappelez-vous cependant que ce genre d’emplacement attire généralement des centaines d’autres restaurateurs ambulants. Ainsi, misez sur un concept et une offre originale. 

Installer son food truck près des salles de concert. Ici encore, prenez le temps de vous renseigner au préalable sur les horaires des spectacles, les programmations annuelles, le nombre d’entrées, etc. Le meilleur emplacement reste celui à côté des portails ou en face de ces derniers. Il n’est pas rare que la concurrence soit très présente sur ce genre d’emplacement. Aussi, assurez-vous de proposer un concept original, avec un bon rapport qualité-prix pour vous démarquer.  

Food Truck Business Plan modele
Food Truck Business Plan modele

Food Truck Business Plan

€39,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Les questions à se poser pour bien choisir l'emplacement de son food truck

Il convient d'abord d'analyser la demande.

Quelles sont les zones les plus denses et les plus peuplées ? Lors de l'étude de marché pour votre food truck, vous devrez prendre le temps de mesurer la rentabilité de chaque emplacement, en tenant compte du coût d’investissement. Les zones les plus denses et les plus peuplées se trouvent surtout en centre-ville, dans des quartiers animés qui ont un vrai potentiel commercial. 

Quels sont les endroits avec le plus de mouvement pour le déjeuner et pour le dîner ? Les zones de bureaux restent les plus intéressantes pour le déjeuner et il en va de même pour les campus. Les étudiants et les salariés n’ont qu’un petit laps de temps pour prendre leur déjeuner. Observez leur routine, sortent-ils vers 12 h ou 12 h 30 et reviennent au travail vers 13h ou à 14h? Comptez les passants depuis votre poste d’observation : combien sont-ils à sortir manger pendant ce laps de temps ? Après une journée bien remplie à faire le tour des zones de bureaux, établissez-vous le soir dans un quartier résidentiel. Vous pourrez cibler les familles et les couples souhaitant s’offrir un petit repas sur le pouce.

Où est-ce qu’habite la clientèle cible de mon food truck ? Avant de vous poser cette question, demandez-vous d’abord quel est le profil de votre clientèle cible. Il vous suffit ensuite de faire quelques recherches dessus. Vous souhaitez cibler les seniors ? Postez-vous près des résidences. Vos cibles sont-elles plutôt constituées de jeunes adultes ? Établissez votre food truck dans des zones où il y a des pubs, des discothèques, des commerces, etc. Enfin, si vous ciblez des familles, pensez à vous poster près d’espaces de loisirs. Vos clients habitent-ils dans des quartiers résidentiels ? Pourquoi ne pas y faire un tour en fin de soirée ? Et si vos clients habitent des maisons individuelles assez éloignées de la ville, vous pourrez toujours proposer un service de livraison, surtout si ce sont des habitués.

Où se rend-elle dans la semaine ? Où va-t-elle pour déjeuner et dîner ? En observant le comportement des passants, vous pourrez aisément définir leurs habitudes et leur temps de repas. Sont-ils pressés ou prennent-ils le temps pour un petit un déjeuner au calme ? Recherchent-ils de bons plans ou préfèrent-ils l’ambiance d’un restaurant huppé ? La plupart des cadres vont rechercher la qualité et la rapidité d’un service, pour ne pas perdre trop de temps. Les étudiants préfèreront se tourner vers des formules pas chères. Les familles quant à elles, recherchent des offres plus variées, adaptées à tous les âges et à tous les goûts.

Quelles sont les zones facilement accessibles pour elle ? Dans l’idéal, établissez votre food truck au plus près des zones que vous souhaitez investir. Si vous visez des salariés d’un ministère, postez-vous par exemple à la sortie, en face du portail principal. De cette manière, c’est votre food truck qu’ils verront en premier en passant la porte. Si vous souhaitez vous établir dans un parc, disposez votre camion au plus près des bancs publics. L’idée est que vos clients puissent profiter de leur repas bien confortablement attablé, surtout si vous n’avez pas de comptoir et de tabourets.


Ensuite, il faut regarder du côté de l'offre.

Où sont situés les food truck concurrents ? Renseignez-vous également sur vos concurrents et dressez une étude de la concurrence dans le business plan pour votre food truck. En effet, avant de pouvoir vous positionner sur un segment de marché, vous devez d’abord en connaitre les principaux acteurs. Sont-ils situés dans le quartier où vous prévoyez de vous installer, ou bien dans une rue adjacente ? Proposent-ils la même offre que vous et à quel prix vendent-ils leurs plats ? Informez-vous sur le nombre de food truck dans le secteurs. Si vous en comptez plus de deux, même s’ils sont assez éloignés du lieu où vous allez vous implanter, pensez peut-être à changer de quartier.

Est-ce que leur offre de nourriture est similaire à la mienne ? Est-ce que vos concurrents proposent le même menu que votre food truck ? Est-ce que leur offre répond aux besoins des clients cibles du quartier ? Et la vôtre ? Si vous avez la réponse à ces questions, il vous sera alors plus facile d’adapter votre menu et de le faire évoluer. Prenez le temps d’aller déjeuner incognito chez vos concurrents, directs et indirects. Vous pourrez constater sur place la qualité de leurs menus, les prix pratiqués à la carte et la qualité du service. Ouvrez l’œil, tendez l’oreille et prenez note. Cherchez un facteur qui pourrait diversifier votre offre de la leur. S'ils proposent surtout du surgelé, proposez des plats cuisinés à la demande et réalisés avec uniquement des produits frais. En effet, la qualité et le prix jouent pour beaucoup dans la réussite de votre food truck.

Comment sont-ils répartis ? Comment sont-ils implantés ? Changent-ils d’endroit ? Intéressez-vous également à leur répartition. Sont-ils nombreux dans le quartier ? Sont-ils mobiles ou restent-ils au même emplacement pendant toute la semaine ? Sont-ils implantés dans un parc de camions de restauration permanent, ou sont-ils assez éloignés les uns des autres ? Dans le premier cas, vous pourrez toujours garer le vôtre entre deux camions. Contrairement aux idées reçues, plus l’offre est diversifiée, plus cela attire les consommateurs. Assurez-vous toutefois de présenter un concept original et des plats avec de bons rapports qualité-prix, afin de construire des avantages concurrentiels pour votre food truck.

Est-ce qu’il y a la queue à leur food truck ? S’il y a la queue aux food trucks de vos concurrents, cela signifie que leur offre est attractive, tout autant que leur prix. Cela signifie également qu’ils ont déjà des habitués et que le bouche-à-oreille a bien marché. Ne vous laissez pas pour autant impressionner. Regardez ce qui marche autour de vous et mettez en place certaines de nos 55 astuces pour augmenter le chiffre d'affaires d'un food truck

normes et règles pour un food truck

Une fois installé, quelles normes et règles à respecter pour un food truck? 

Quelles sont les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire pour un food truck ? Vous devez suivre une formation HACCP afin de connaitre sur le bout des doigts tout ce qu’il y a à savoir quant aux normes sanitaires en vigueur. À l’issue de cette formation spécifique aux règles d’hygiène, d’une durée de 14 h étalée sur 3 jours, vous pourrez légalement lancer votre food truck. Côté sécurité, rappelez-vous que le food truck est soumis aux mêmes normes de sécurité appliquées aux Établissements Recevant du Public (ERP). De ce fait, vous devez assurer la sécurité sanitaire des aliments et aménager vos locaux et vos équipements selon les normes en vigueur. Vous devrez également vous assurer que vos lieux d’entreposage (température de conservation, chaine du froid, etc.) ainsi que le circuit de transport de produits d’origine animale soient contrôlés.

Faut-il faire une déclaration DDCPP pour un food truck ? Si vous prévoyez de commercialiser des produits contenant des produits d’origine animale, vous devez faire (au préalable) une déclaration auprès de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population (DDCSPP). Vous aurez à remplir le formulaire Cerfa n°13884*05, en ligne ou en main propre avant de l’envoyer à la DDCSPP.

Faut -il vérifier la disponibilité du nom commercial utilisé pour un food truck ? Oui ! Pensez également à vérifier la disponibilité du nom commercial que vous envisagez d’utiliser et assurez-vous que ce dernier soit encore libre. Pour cela, allez consulter la base de l’INPI et assurez-vous que le nom commercial de votre food truck n’y apparait pas. Si c’est le cas, hâtez-vous de faire un dépôt de marque et de logo. S’il y a un nom de domaine associé, réservez-le également, vous en aurez besoin lorsqu’il vous faudra créer le site web de votre activité.

Quelles sont les normes de sécurité pour un food truck ? La réglementation concernant la sécurité des food trucks est très stricte. Premièrement, l’installation de votre matériel de cuisine doit être faite dans le respect des normes de sécurité (matériaux qui présentent un bon comportement au feu, résistant, de bonne qualité, etc.). Il en va de même pour les installations de ventilation, de gaz et d’électricité, qui doivent présenter un bon fonctionnement. Dans l’idéal, confiez le travail à un professionnel, afin de garantir la conformité et la sécurité des installations. Enfin, pensez à avoir au minimum un extincteur à bord de votre camion, dans le cas où un incendie accidentel venait à se déclarer dans votre food truck. 

dépenses pour ouvrir un food truck

Les dépenses nécessaires à l'ouverture d'un food truck

Combien coûte l'achat et l'aménagement d'un food truck ? Avant de pouvoir lancer votre activité, vous aurez bien évidemment besoin d’acheter un food truck ! Pour un modèle neuf et déjà aménagé, avec une cuisine déjà intégrée, il faut compter entre 20.000 à 100.000 €, selon les modèles et les équipements installés. Si vous choisissez d’opter pour un food truck qui n’est pas encore équipé, il vous faudra dépenser entre 10.000 et 40.000 €, rien que pour l’achat d’une cuisine fonctionnelle et moderne. En somme, il faudra investir entre 30.000 et 140.000 € pour avoir un food truck fonctionnel. On rajoutera à la somme entre 2.500 à 5.000 € de plus pour une personnalisation. Il reste cependant possible de trouver un food truck d’occasion entre 20.000 et 50.000 €. Ajoutez à cela les travaux d’amélioration de l’intérieur et de l’extérieur, qui peuvent aller de 10.000 à 20.000 €.

Combien coûte l'équipement de cuisine pour un food truck ? Pour équiper votre food truck d’une cuisine fonctionnelle, intégrant un four, un réfrigérateur, une friteuse, un micro-onde et d’autres équipements de cuisson, il faudra prévoir un budget compris entre 10 000 € et 40 000 €. À cela s’ajoute l’achat des équipements de base, à savoir la vitrine, les étagères et les caissons. Si vous prévoyez de proposer un service à table, vous devrez également inclure, dans vos comptes, l’achat de tables, de chaises ou de tabourets et de parasols.

Combien coûte l'entretien du véhicule et l'essence pour un food truck ? Vous aurez surement à vous déplacer souvent et de ce fait, prévoyez un budget essence. Il faudrait dans les 120 à 200 € d’essence par mois si l’on se base sur un déplacement régulier. En ce qui concerne l’entretien du véhicule, cela dépend, en partie, de l'état dans lequel vous l'avez acheté au départ. Pour un véhicule neuf, les coûts d’entretien seront faibles, voire nuls lors des premières années. Vous devrez compter dans les 250 € par mois pour la vidange, le nettoyage de l’intérieur, etc. Si vous avez opté pour un véhicule d’occasion, les frais d’entretien seront probablement plus élevés.

Combien coûte le premier stock de nourriture et de matière première pour un food truck ? Dans le prévisionnel financier de votre food truck, vous devez bien prévoir le nombre de ventes que vous pouvez potentiellement réaliser, afin d’éviter le gâchis de matières premières et de minimiser les coûts. Les achats de matières premières hors taxe doivent représenter 25 à 35% du prix de vente HT.

Quid des emballages, les couverts en plastique, les verres etc ? Pour ce qui est des emballages, des verres et des couverts en plastique, veillez à ne pas en manquer et commandez-en pour tous vos produits. Vous proposez des pâtes ? Vous aurez donc besoin de pots à pâtes (0,06€ l’unité) mais aussi de couverts jetables (0,05 à 0,06€ l’unité). Rajoutez à cela des emballages en papier kraft (0,14€ l’unité) pour les sandwichs et des barquettes en carton pour les burgers-frites (1,50€ l’unité). N’oubliez pas les boites à salade en carton (23€ pour 100 pièces), les verres en plastique (33€ pour 100 pièces) et les serviettes papier (17€ pour un paquet de 100) pour parfaire votre offre. Attention : de plus en plus de clients sont sensibles aux questions environnementales.

Combien coûtent les assurances (véhicule et responsabilité civile) du food truck ? Le prix de l’assurance d’un food truck varie selon l’organisme et les formules choisies. Le budget peut aller de 100 à 300 € par mois. Sachez également que, si vous êtes un jeune conducteur et que votre food truck tout comme les équipements qu’il contient sont récents, le prix de l’assurance sera plus élevé. Cependant, vous pourrez toujours réduire les coûts, en réduisant les garanties.

De l’eau et de l’électricité, pour faire tourner le camion. Vous allez utiliser toute une batterie d’appareils fonctionnant à l’électricité, à ne citer que la friteuse, la micro-onde ou encore le congélateur. À cela s’ajoute la facture d’eau, vous pourrez facilement atteindre les 300 € par mois.

Combien coûte le droit de place ou la redevance à payer pour chaque emplacement du food truck ? Le montant de la redevance dépend bien entendu du type d’emplacement choisi. Renseignez-vous, au préalable, auprès de la mairie ou de la préfecture de votre département pour connaitre le montant de cette dernière. En règle générale, vous devez payer une redevance de stationnement allant de 1 à 4€ par jour pour l’occupation d’un emplacement de 10m².

Des frais d’avocat et de comptable pour la création de la société de votre food truck. Pour vous accompagner dans le processus de création d’entreprise, vous aurez besoin de l’aide d’un expert-comptable. Comptez environ 1 500€ / an pour ses services. Vous aurez également besoin des services d’un avocat et sa rémunération va de 100 à 300 € (basé sur son tarif horaire).

Les supports marketing et de communication. Comptez entre 1.000 et 10.000 € pour la création d’un site internet. Si vous augmentez votre budget, vous pouvez bénéficier de la mise en place d’une plateforme de réservation en ligne et diverses options (géolocalisation, lien avec les réseaux sociaux, etc.). Pour la création de vos flyers et de vos menus, vous pouvez faire appel soit à un graphiste soit à une agence créative. Comptez entre 200 à 600 € pour cette tâche et comptez environ une petite dizaine d'euros pour l’impression de 100 flyers. Pour le menu, comptez entre 50 et 100€ selon le type de papier et la plastification choisie. Enfin, si vous souhaitez créer des visuels à afficher sur votre food truck, vous devez prévoir dans les 500 €, auquel s’ajoute le coût de l’impression, qui coûte dans les 100 €.

Un budget Facebook Ads et Google Ads pour faire connaître son activité. Concernant les coûts liés à la publicité en ligne, vous pouvez commencer en investissant 5€ par jour Facebook Ads, puis faire des tests sur différentes audiences, et augmenter peu à peu. Même chose pour Google Ads, sauf que vous misez cette fois ci sur des mots clés. Si vous faites appel à un expert pour gérer ses canaux marketing, cela devrait vous coûter entre 500 et 2.000€ par mois par régie publicitaire.

Un budget pour la soirée de lancement. Tenez compte de plusieurs points lorsque vous prévoyez d’organiser une soirée de lancement : coût de l’animation, des repas ou des snacking proposés, des boissons et des dépenses en marketing et en communication. Comptez entre 1.000 et 2.500€. Rappelez-vous qu’il est toujours bon d’avoir une marge pour les imprévus.

Salaires et cotisations salariales. Les salaires et cotisations salariales ne doivent pas dépasser 40% du CA prévisionnel HT de votre food truck. Cependant, la plupart des food trucks ne comportent aucun employé.

Quels sont les impôts pour un food truck ? En ce qui concerne les impôts, vous aurez à payer la taxe sur les activités commerciales saisonnières non salariées. Elle est due par jour et est calculée en fonction de la surface qu’occupe votre food truck. Vous aurez notamment à payer entre 0,76 et 9,15 € le m2. Il y a aussi les taxes décrétées par les communes. Ce type de taxes concerne notamment les food trucks et elle se rajoute au paiement de la redevance pour l’occupation du domaine public. Il convient toutefois de rappeler que si vous êtes déjà assujettis à la cotisation foncière des entreprises (CFE), vous n’aurez pas à payer la taxe sur les activités commerciales saisonnières non salariées.

 Investir dans un food truck n’a que des avantages : coût de lancement peu élevé, rentabilité rapide et frais moindres par rapport à l’ouverture d’un restaurant, par exemple.

Dans les villes de France, on observe de plus en plus de food trucks, mais il y a encore de la place pour de nouveaux arrivants. Aussi, pour vous démarquer des autres restaurateurs ambulants, misez sur une identité de marque assez forte et un concept original. Utilisez les réseaux sociaux à votre avantage et mettez une stratégie marketing forte pour renforcer votre image.

Les possibilités offertes par un food truck sont aussi nombreuses que variées, à vous de trouver votre voie.