5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE AUTOMNE2021

Les données et statistiques sur le marché des courtiers en assurances

statistiques courtier en assurances

Face à un marché sans cesse en évolution, les courtiers d’assurance doivent s’adapter, se réinventer et améliorer leurs services. Entre les nouvelles réglementations du secteur, la concurrence de plus en plus rude et l’avènement de nouveaux acteurs dans le digital, le secteur du courtage en assurances est en profonde mutation.

Ce marché tient tout de même bon et affiche d’ailleurs une belle croissance ces dernières années. De nouvelles enseignes sont apparues, d’autres sont définitivement sorties du paysage. Qui sont les leaders du secteur ? Comment survivent les courtiers en assurance de proximité face aux grands groupes ? À combien s’élèvent les frais d’un courtier en assurance généraliste ? Nos réponses dans cet article. 

Vous retrouverez également des chiffres sur ce secteur dans notre modèle de business plan pour un courtier en assurances. Dans ce document, les chiffres sont actualisés tous les 6 mois.

3,395 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Selon le classement des courtiers millionnaires de l’Argus de l’Assurance en 2019, les 50 plus grands cabinets de courtage en assurance généraliste français ont généré un chiffre d’affaires global de près de 3,395 milliards d’euros.

On peut ainsi dire que le secteur du courtage d’assurances tient une place importante dans l'économie française. Pour ce qui est des cabinets de courtage de proximité, les chiffres restent positifs et la tendance à la hausse. Ils enregistrent pour la plupart un chiffre d’affaires annuel moyen de 149 000 € qui peut aller jusqu’à 200 000 €.

Source : Xerfi

47 millions d’euros 

C’est le chiffre d’affaires moyen d’un courtier grossiste en assurances en France.

Le taux de croissance est en hausse de 9 %, ce qui reste élevé par rapport aux autres segments.

Ce sont surtout les grands groupes et les enseignes franchisées qui sont en haut du classement en termes de chiffre d’affaires.

Le groupe April reste notamment le leader dans le secteur du courtage en assurances avec un chiffre d’affaires annuel de plus d'un milliards d'euros, suivi d’Entoria avec 136 millions d'euros et d’Alptis avec 93 millions d'euros de CA annuel.

Source : AssureurPro et RachatDuCredit

37 340 courtiers en assurances

Le secteur du courtage en assurances est aussi vaste que diversifié.

On compte près de 37 340 courtiers en assurances en France.

En détail, ce sont 6 939 courtiers et agents généraux (hors Mandataires d’Intermédiaire d’Assurances - MIA), 3 752 courtiers et Conseillers en Investissement Financier (CIF) et 2 070 courtiers et Intermédiaires en Opérations de Banque et en Services de Paiement (IOBSP).

À cela ,s’ajoutent 1 042 courtiers et Mandataires d’Intermédiaire d’Assurances (MIA) ainsi que 330 courtiers et agents généraux et Mandataires d’Intermédiaire d’Assurances (MIA). 9 948 d’entre eux sont des courtiers d’assurances qui exercent l’activité à titre exclusif.

Sources : Reassurez-Moi et PlaneteCSCA

marché courtage assurances chiffres

42 % des startups dans le secteur des assurances sont des courtiers

La digitalisation du secteur de l’assurance attire de plus en plus d’assurés, mais aussi de nouveaux acteurs.

Les courtiers en ligne représentent 42 % des 224 assurtechs françaises.

S’ils étaient 203 en 2020, on enregistre une hausse annuelle de 10 % du nombre de nouveaux arrivants.

Selon les analyses du cabinet Klein Blue Partners, réalisées en collaboration avec l’accélérateur French Assurtech, ce sont 46 nouvelles startups qui ont allongé la liste, tandis que 25 ont quitté les rangs.

Source : JournalduNet

46 % du chiffre d’affaires en assurance de dommages 

En ce qui concerne la répartition du portefeuille des courtiers de proximités, ils se positionnent surtout dans l’assurance de dommages (assurance auto, multirisque habitation).

Ils déclarent d’ailleurs que cela représente 49 % de leur chiffre d’affaires.

Le marché des entreprises (assurance pertes d’exploitation, assurance de la responsabilité des mandataires sociaux) représente, quant à lui, 41 % de leur chiffre d’affaires.

Source : Bonne-Assurance

779 suppressions et radiations

L’Orias note, dans une récente étude, que sur l’année 2020, près de 779 suppressions et radiations ont été enregistrées dans la catégorie COA (courtiers en assurance).

54 % d’entre elles étaient dus à l’arrêt d’activité (total ou partiel). 23 % d’entre elles ont été radiés du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). 10 % d’entre eux n’ont pas présenté leur attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle. Enfin, 3 % ont été radiés pour manque de capacité professionnelle. À cela s’ajoutent 1 004 autres suppressions, dues à un défaut de renouvellement d’inscription annuel.

Source : Argus de l'Assurance

Courtier en assurances Business Plan modele
Courtier en assurances Business Plan modele

Courtier en assurances Business Plan

€39,90
VOIR LE MODÈLE

2 à 6 employés pour un cabinet de courtage

Les petits cabinets de courtage sont, pour la plupart, des PME et des TPE, dont l’effectif moyen ne dépasse pas 3 ou 4 employés.

Plus concrètement, 41 % des cabinets de courtage de proximité emploient 2 salariés au plus tandis que 27 % d’entre eux en comptent 6 et plus.

À noter que les employés sont à 79,8 % des hommes et à 20,2 % des femmes, ce qui n’est pas exemplaire en termes de parité homme-femme.

Sources : Manageo et Bonne-Assurance

35% des prêts sont négociés par des courtiers

Même si les chiffres restent faibles par rapport à ceux de nos voisins outre-Manche et aux restes de l’Europe, il reste qu’on note une belle progression ces dernières années.

35 % des prêts sont actuellement négociés par des courtiers en France. Cette statistique est de 65 % au Royaume-Uni. Cependant, l’activité des cabinets de courtage, qu’ils soient indépendants ou en franchise, enregistre une belle progression pendant ces dernières années.

Source : Observatoire de la Franchise

2 500 € pour les services d’un courtier en assurances

Les tarifs d’un courtier en assurances varient selon la complexité du dossier à traiter et de la catégorie d’assurance recherchée.

Ses frais peuvent aller jusqu'à 2 500 € pour certains dossiers, mais il se peut également que ses prestations soient "gratuites". Dans ce cas, il se rémunère en commission auprès de l’assureur. Il convient également de noter que les tarifs ne seront pas les mêmes pour un courtier de proximité et un courtier en ligne.

Source : Banques en Ligne

Top 5 des meilleurs courtiers français

Si la plupart des petits cabinets peinent à atteindre un chiffre d’affaires de plus de 200 000 €, les grands groupes eux, enregistrent un chiffre d’affaires annuel à 9 chiffres.

En 2019, Gras Savoye Willis Towers Watson France enregistrait un CA annuel de presque 500 M€. Siaci St-Honoré le talonnait avec un CA de 438 M€. Marsh & McLennan Companies France affichait un CA de 385 M€ tandis que Verspieren en enregistrait 380 M€ de CA. Aon France clôt le classement avec un chiffre d’affaires annuel de 333 M€ de revenu annuel.

Source : Groupe Leader Insurance

À lire également

- Courtier en assurance : comment rédiger un business plan ?