5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Le marché du recyclage en chiffres

Marché du recyclage

Le secteur du recyclage est en plein boom malgré les deux dernières années qui ont vu chuter le taux du recyclage en France, et ce, dans la plupart des filières. Chaque année, le secteur permet à la France d’économiser l’équivalent de 14 réacteurs nucléaires.

Selon la Fédération des entreprises du recyclage (Federec), le recyclage a enregistré une hausse de 0,7 % de ses effectifs et les prévisions pour les prochaines années restent positives. Si l’objectif du recyclage est à 100 % des déchets plastiques à l’horizon 2025 reste encore assez ambitieux, il n’est pas non plus impossible à atteindre.

Comment se porte actuellement le secteur du recyclage ? Quelles sont les filières porteuses ? Quelles sont les perspectives d’évolution du secteur du recyclage ?

Découvrez les réponses dans notre article.

7.6 milliards d’euros de CA en 2020

Selon Federec, le secteur du recyclage a enregistré un chiffre d’affaires de près de 7,6 milliards d’euros en 2020. On note tout de même une baisse globale de 10,7 % à cause de la baisse des volumes et des prix. Les investissements ont également baissé de 15 %, ce qui fait qu’au total, près de 531 millions ont été investis dans le secteur du recyclage. Dans le détail, 15 % ont été injectés dans le bâtiment, 27 % dans le matériel de collecte et 42 % dans les machines de tri.

Source : Environnement Magazine

Une perte de 48 % pour la filière bois

En 2020, tous les secteurs ont enregistré un net recul et la filière bois a été le plus touchée (-48 %) pendant le premier semestre 2020, mais au second semestre, la baisse est passée à -8 %. La filière métal a enregistré un fort recul de - 9 % tandis que la filière papiers-cartons a connu une baisse de -20 %. La filière textile quant à elle, a enregistré une baisse à -18 %. Par contre, la filière verre a enregistré une hausse de +3,5 % et la filière CSR a enregistré une hausse de son tonnage de + 4 %.

Source : Environnement Magazine

89 % des Français trient les emballages

Selon les chiffres partagés par Adelphe, 89 % des Français procèdent à un tri de leurs emballages et 51 % le font systématiquement. 35 millions de Français peuvent par ailleurs trier leurs emballages et papiers grâce à la simplification du geste de tri qui a été mis en place au 1er janvier 2021. D’ailleurs, le gouvernement espère que 100 % des Français le feront dans les prochaines années.

Source : adelphe

Les déchets participent à la création de 110 000 emplois directs

Selon l’Ademe, les déchets ont permis de créer plus de 110 000 emplois indirects et alimentent actuellement près de 69 % du secteur de la papeterie, 49 % de la filière de la sidérurgie et 56 % du secteur de la verrerie. L’industrie du recyclage contribue quant à lui à la création de plus de 30 000 salariés, répartis dans une douzaine de filières spécifiques.

Source : Ecoreseau

56 000 tonnes recyclées

En 2020, plus de 56 000 tonnes ont été recyclées. Le taux de recyclage des emballages a connu une légère baisse passant ainsi de 68,8 % en 2019 à 68 % en 2020. Dans le détail, 85 % des emballages ménagers ont été recyclés en 2020. Il en fut de même pour 60,5 % des papiers, 65 % des emballages en plastique et 48 % des emballages en aluminium.

Source : Ecoreseau

Un fonds d’aide de 370 millions d’euros

Barbara Pompili et Agnès Pannier-Runacher viennent d'annoncer qu’un fonds de 370 millions d’euros a été levé pour booster le recyclage des déchets en France jusqu’en 2027. Pour rappel, ils ont déjà débloqué plus de 200 millions d’euros pour l’économie circulaire dans le cadre du plan France relance. Cette somme servira notamment au développement des principales filières de recyclage à savoir les plastiques ; les matériaux composites ; les textiles ; les métaux stratégiques ainsi que les papiers et cartons.

Source : Gouvernement

2 400 établissements de recyclage en France

En 2020, on comptait près de 2 400 établissements, soit près de 1 300 entreprises, spécialisées dans la collecte et le recyclage sur l’ensemble du territoire. On en recense 310 dans les Hauts-de-France, 300 en Auvergne-Rhône-Alpes et en Île-de-France ainsi que 245 dans la Nouvelle Aquitaine. En termes d’effectifs salariés, le secteur compte bon nombre de TPE et de PME et près de 72 % d’entreprise emploient moins d’une vingtaine de salariés.

Sources : Environnement Magazine et Métiers-Recyclage

70 % des tonnages mis sur le marché collecté

En 2019, 70 % des tonnages d’emballages ménagers mis sur le marché ont été collectés et recyclés. Selon l’éco-organisme Citeo, on enregistre ainsi une progression de 2 % par rapport à l’année précédente (68 %). Pour booster les chiffres, il faudrait améliorer le nombre de tris et de collectes pour recyclage en ville. En effet, les citadins trient deux fois moins que ceux qui habitent en campagne, soit respectivement 36 et 60 kg pour les emballages ainsi que 15,5 kg et 32 kg pour les papiers.

Source : Les Echos

15 kilos de déchets plastiques recyclables consommés par an

Un Français consomme plus de 15 kg de déchets plastiques recyclables par an et près de 2,2 millions de tonnes d’emballages en plastique sont mises sur le marché chaque année. Le taux de recyclage est encore faible et le réemploi est faible, voire inexistant, alors qu’un objectif de 100 % de recyclable est envisagé à l’horizon 2025.

Sources : valorplast et Minister de la Transition Ecologique

100 % de plastique recyclé d’ici 2025

Le programme du gouvernement ambitionne l’idée que 100 % des plastiques soient recyclés d’ici 2025. Certes, on enregistre des avancées assez significatives, mais il faut se rendre à l’évidence, il y a encore du chemin à faire et des progrès à fournir. Le taux de recyclage en France est actuellement de 21,3 % alors qu’elle est de 30 % en Europe. Le taux de recyclage des plastiques est également bas par rapport à ceux des papiers cartons, du verre et des métaux.

Source : ADEME

7,5 tonnes d’émissions de CO2 évitées

Une tonne d’aluminium recyclée équivaut à 4 tonnes de bauxite préservée. Cela promet par ailleurs d’éviter plus de 7,5 tonnes d’émissions de CO2, ce qui représente près de 60 000 km parcourus en voiture. Une tonne d’aluminium recyclé permet également d’économiser 95 % d’énergie par rapport à la fabrication du même volume, soit 36 500 kWh, ce qui correspond à la consommation de huit foyers par an.

Source : Selectra

20 à 25 % sont valorisés grâce à l’incinération de déchets

20 à 25 % des emballages en plastiques triés et recyclés sont valorisés et transformés en énergie dans des unités d’incinération des déchets. Plusieurs autres projets de ce genre sont notamment en cours de création. Pour la plupart, ce sont des solutions de recyclage, d’éco-conception et de réemploi des déchets recyclables. Citeo finance notamment une trentaine de ce genre pour un budget de près de 7,5 millions d’euros.

Source : Citeo

Une économie de 108 térawatt-heures (TWh) d’énergie

La hausse du prix de l’énergie et l’insuffisance de matières premières ont dopé le recyclage. Les entreprises du secteur ont ainsi réussi à économiser plus de 108 térawatt-heures (TWh) d’énergie en stoppant la production de matières vierges. Pour comparaison, cela correspond à 90 % de la production électrique issue du renouvelable ou à la production de 14 des 56 réacteurs nucléaires français.

Source : Citeo