10 chiffres à connaître sur les magnétiseurs en France

Le marché des magnétiseurs en France

La médecine non conventionnelle gagne du terrain en France et nombreux sont ceux qui choisissent de se tourner vers cette pratique. S’installer en tant que magnétiseur est intéressant dans la mesure où le secteur n’est pas encore très concurrentiel. Il faudra tout de même trouver le bon emplacement pour son cabinet et proposer une offre attractive. Comment se lancer dans le secteur, quelle formation suivre ? Quel statut juridique choisir ? Nos réponses dans cet article.

Vous retrouverez des chiffres mis à jour tous les 6 mois et les données les plus récentes du marché dans notre business plan pour un magnétiseur.

18 % des personnes souffrant d’eczéma ont fait appel à un magnétiseur

Le dermatologue reste à l’interlocuteur préféré des patients souffrant d’eczéma (65 %) après le médecin généraliste (79 %). Cependant, certains malades choisissent cependant de se tourner vers la médecine non conventionnelle.

33 % des malades ont ainsi déjà eu recours à la médecine alternative dont les magnétiseurs (18 %), les acupuncteurs (16 %) et les guérisseurs (15 %).

Source : Sanofi

58 % des Français déclarent croire aux disciplines de mancie

D’après les résultats d’une enquête menée par l’IFOP et la Fondation Jean-Jaurès pour Femme Actuelle, 58 % des Français croient aux disciplines de mancie. 51 % croient ainsi à l’astrologie, 29 % aux interprétations des lignes de la main et 28 % à la sorcellerie.

La médecine non conventionnelle comme les pratiques énergétiques ou encore les guérisseurs connaissent également de plus en plus d’intérêts de la part des Français.

Source : La Dépêche

Une formation entre 200 et 300 €

Même si la profession de magnétiseur n’est pas reconnue par l’État en France, il est possible de suivre des formations spécifiques auprès d’organismes spécialisés.

La Société Française de Magnétisme propose ainsi des formations sur la pratique du magnétisme humain tandis que l’Institut français des Thérapies Alternatives (IFTA) propose des formations pour devenir technicien, praticien ou maître-praticien.

Le coût des formations diffère selon les organismes choisis, mais en règle générale, il faut payer entre 200 € et 300 € pour la suivre.

Source : Portail Auto-Entrepreneur

Les charges correspondent à 5,5 % des revenus

Avec le statut fiscal d’auto-entrepreneur, le chiffre d’affaires du magnétiseur devra se limiter à 72 500 €. Avec ce type de statut, l’imposition et les charges correspondent quant à eux à 5,5 % des revenus pendant la première année.

Le statut d’auto-entrepreneur prévoit par ailleurs une exonération de TVA sur cette limite de chiffre d’affaires annuel de 72 500 €.

Sources : Pole Auto Entrepreneur et Parcours entrepreneur

Des séances de 30 à 70 €

L’élaboration de la grille tarifaire devra se faire en fonction des pathologies traitées. Comme il exerce en indépendant, le magnétiseur devra s’assurer que son activité soit rentable.

Aussi, le tarif de la séance peut être variable, mais généralement, il va de 30 à 70 €. Plus il aura de la patientèle qui demande ses services, plus ses bénéfices seront élevés.

Avec une clientèle bien développée et une implantation bien pensée, il est par exemple possible d’espérer encaisser une rémunération de 1 500 à 3 000 € par mois. Voire plus avec l’adoption de nouvelles techniques de guérison.

Source : Pole Auto Entrepreneur

57 % des sondés sont sûrs du caractère scientifique de la pratique

D’après le rapport partagé par Harris Interactive, 57 % des sondés estiment que la médecine alternative se fonde sur des bases scientifiques.

Grâce au nombre d’études scientifiques désormais accessibles en ligne, il leur est désormais possible de s’assurer du vrai caractère scientifique des disciplines non conventionnelles.

Source : JDN

4 Français sur 10 ont recours aux médecines non conventionnelles

En France, 4 personnes sur 10 ont recours aux médecines alternatives. Dans le reste de l’Europe, le recours à ce type de pratique est de 20 à 50 %.

Utilisée en complément de soins, la médecine non conventionnelle semble petit à petit séduire le cœur des Français.

Source : Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance

60 % des Français ont consulté un spécialiste en médecine alternative

Selon les résultats d’une étude menée par l’institut Harris Interactive pour Santéclair en 2019, 60 % des Français ont consulté un spécialiste en médecine alternative.

Ce chiffre est en nette augmentation et d’ailleurs les Français sont de plus en plus portés vers les médecines complémentaires.

Toujours selon l’étude, il semblerait que 40 % des Français se tournent régulièrement vers ce type de pratique.

Source : SafeMed

400 pratiques non conventionnelles à but thérapeutique en France

4 Français sur 10 auraient recours à la médecine alternative dont 60 % sont atteints de cancer. Il y aurait par ailleurs plus de 400 pratiques non conventionnelles à but thérapeutique en France.

Source : LIGUE CONTRE LE CONCERT

Un contrat d’assurance multirisque à 280 € par mois

Pour un contrat d’assurance RC pro, il faudra débourser environ 175,50 € par an. Ce contrat de base n’est cependant pas suffisant si l’on tient compte de la protection juridique.

Dans l’idéal, il faut opter pour l’assurance multirisque Pro à 280 € par an pour ce contrat. Il va à la fois couvrir le cabinet et la responsabilité professionnelle.

Le contrat prévoit également un recouvrement des pertes d’exploitation dans le cas où le cabinet ferme ses portes pendant plusieurs jours/semaines à la suite d’un sinistre.

Source : Coover

À lire également

S'installer comme magnétiseur : le guide détaillé
Devenir magnétiseur : quel budget investir ?
Réussir le business plan d'un magnétiseur
Chiffre d'affaires et profits d'un magnétiseur