Les chiffres sur le marché de la menuiserie

Le pack complet d'un atelier de menuiserie

Que ce soit en atelier ou sur le chantier, la menuiserie requiert habileté et précision afin de tracer et d’usiner les matériaux destinés à équiper notre environnement.

En France, le marché de la menuiserie constitue un réel levier économique. En effet, il s’agit d’un des segments les plus importants du marché de la construction. Bien que fortement touchés par la crise sanitaire, la situation du marché s’améliore et les pronostics restent positifs pour les prochaines années.

Vous retrouverez également d'autres chiffres complémentaires concernant ce marché dans notre modèle de business plan d'un atelier de menuiserie. Tous les chiffres qui sont contenus dans ce document sont mis à jour deux fois par an.

Enfin, sachez que notre équipe d’experts mène une veille constante et active sur ce secteur. La synthèse de ses heures de collecte de donnés, de recherche et d’analyse se trouve dans les documents du pack complet pour un atelier de menuiserie.

20,48 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Le marché de la menuiserie, dont le chiffre d’affaires est évalué à 20,48 milliards d’euros, connaît un réel essor selon ses différents domaines d’intervention. À lui seul, il représente 15,7 % du marché global du bâtiment et des travaux publics.

Le chiffre d’affaires se répartit entre le segment des fenêtres avec 8,9 milliards d’euros et qui se place en tête du classement. Suivi par la métallerie extérieure qui génère 4 milliards d’euros et les fermetures, stores, porte de garage, etc. qui génèrent 3,4 milliards d’euros.

Pour finir, les vérandas affichent un chiffre de 1,6 milliard d’euros, les portes extérieures 1,24 milliard d’euros, les façades rideaux 1,2 milliard d’euros, les pergolas 80 millions d’euros et les garde-corps en aluminium 60 millions d’euros.

Source : Technic Baie

50 000 entreprises dans le secteur de la menuiserie

L’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) a publié la synthèse de l’étude Prospection & Prospection, qui présente un état des lieux du marché de la menuiserie en France. Selon cette étude, le marché français de la menuiserie compte environ 50 000 entreprises. Parmi celles-ci, 8 300 sont des entreprises de fabrication et 41 000 sont des entreprises de pose et des artisans spécialisés dans la pose. Près de 25 % des professionnels sont des micro-entrepreneurs.

Par ailleurs, 48 % de ces entreprises ont été créées depuis 2010 et 29,2 % sont gérées par un dirigeant de 55 ans ou plus.

Concernant les chantiers, 67 % concernent la rénovation, dont 61 % dans le secteur résidentiel. La construction neuve représente 33 % des chantiers, dont 27 % dans le secteur résidentiel.

Source : Batiweb

62 154 salariés dans le secteur de la menuiserie

La France compte 62 154 salariés dans le secteur de la menuiserie, ce qui correspond à 5 % de l’ensemble des salariés du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics. Le nombre de salariés a fortement diminué au cours de la dernière décennie.

Parmi les salariés du secteur de la menuiserie, seuls 1,4 % sont des femmes et 98,6 % sont des hommes.

Pour ce qui est de l’âge de ces derniers, plus de 20 % ont moins de 25 ans, et seulement 19 % ont plus de 50 ans.

L’Auvergne-Rhône-Alpes, avec 13,5 % des effectifs, constitue le département qui compte le plus de salariés du secteur de la menuiserie. Elle est suivie par l’Île-de-France avec 11,2 %, les Pays de la Loire avec 10,9 % et la Nouvelle Aquitaine avec 10,5 %.

Source : Observatoire des métiers du BTP

La filière française de la menuiserie : chiffres et statistiques

50 euros, c’est le tarif horaire moyen d’un menuisier

Le tarif horaire du menuisier varie en fonction de son emplacement géographique, de la structure de son entreprise et de son niveau d’expertise. De manière générale, le taux horaire d’un menuisier est compris entre 40 et 60 euros hors taxes par heure, sans compter les frais de déplacement.

De ce fait, un menuisier indépendant peut réaliser un chiffre d’affaires mensuel pouvant aller de 2 300 à 5 000 euros.

Source : LILM

11 807 recrutements par an

Au cours de l’année 2020, le secteur de la menuiserie a enregistré 11 807 recrutements en France, soit 4 % de l’ensemble des recrutements dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Ce chiffre correspond à une augmentation de près de 20 % des recrutements par rapport à l’année précédente.

Pour ce qui est de l’âge, les moins de 25 ans représentent plus de 27,3 % des embauches. Tout juste après, les personnes âgées de 25 à 34 ans constituent 27,2 % des recrutements. Pour finir, les plus de 45 ans ne représentent que 24 % des recrutements.

Avec plus de 19 % des embauches, la région Île-de-France se place au premier rang en termes de nombre de recrutements. Viennent ensuite la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 12,1 % des embauches et la Nouvelle-Aquitaine avec 9,4 %.

Source : Observatoire des métiers du BTP

60 % des foyers français préfèrent le PVC

En termes de préférences, 60 % des Français plébiscitent le PVC pour leurs fenêtres. En effet, ce matériau offre de bonnes performances en matière d’isolation thermique et acoustique. De plus, il est particulièrement facile et simple à entretenir. Bien que les Français visent le confort, 82 % des fenêtres en PVC ont une valeur Uw inférieure à 1,4. Cette valeur dépasse les conditions requises pour les travaux de rénovation énergétique.

Sur le plan esthétique, bien que les fabricants proposent plus de choix en termes de couleurs, de textures et de finitions, le choix demeure assez traditionnel. En effet, la plupart des fenêtres sont rectangulaires et de couleur blanche, avec une ouverture à la française.

Source : Batiweb

À lire également

Comment élaborer le business plan d'une menuiserie ?
Combien gagne un menuisier indépendant ?
Le guide pour devenir menuisier indépendant