5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

12 chiffres à connaître sur la plomberie en France

Marché de la plomberie en France

Le métier d’artisan plombier offre de belles perspectives puisqu’ il est possible de s’installer à son compte ou en tant que salarié.

Inclus dans les métiers du BTP, la plomberie est un de ces secteurs qui ne connaissent pas la crise et qui promet de bons chiffres d’affaires. Comme c’est une activité très réglementée et assez technique, elle requiert des compétences spécifiques. Aussi, on ne peut pas s’y lancer à l’aveuglette. Comment intégrer le secteur ? Quel est le salaire moyen d’un plombier en France ? Est-ce le même dans la capitale ou en province ?

Retrouvez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de plombier et le secteur de la plomberie dans cet article.

9 milliards d’euros de CA global

La plomberie génère un chiffre d’affaires global de plus de 9 milliards d’euros. Le marché est surtout dominé par les petites et moyennes entreprises à savoir les petites sociétés, les entrepreneurs individuels et les auto-entrepreneurs.

Source : creerentreprise.fr

458 638 euros de chiffre d’affaires annuel

Les artisans plombiers font un chiffre d’affaires de près de 35 225 euros par an et pour un TPE, les chiffres peuvent aisément monter jusqu’à 458 638 euros. Il faut également savoir que les salaires tout comme les chiffres d’affaires des plombiers de la capitale ne sont pas les mêmes. Un plombier travaillant à Paris peut par exemple faire un CA annuel de 38 398 € alors qu’un plombier travaillant dans le Languedoc-Roussillon peut en faire 29 780 €.

Source : JDN

2,1 % pour les CA en 2020

L’activité de la plomberie a enregistré une baisse de -2,1 % de son chiffre d’affaires en 2020. La fermeture des stocks a notamment entraîné une contraction du montant des achats à 9,9 %. Les achats de tubes et de raccords ont représenté 55 % des achats tandis que les achats de tubes et de raccords PER ont chuté de -15,2 %. Les achats des modèles multicouches ont également baissé (-4,6 %) tout comme les robinetteries techniques ( -15 %) et le poste cuivre (-17,9 %).

Sources : Batiweb et Du Métier

7 % pour la plomberie

Selon les chiffres partagés par l’Union des Entreprises de Proximité (U2P), plusieurs métiers du bâtiment ont enregistré une belle croissance sur le premier trimestre 2021 (+10,9 %). De son côté, la CAPEB confirme aussi le retour à la hausse, notamment de 9,5 % pour le secteur. Dans le détail, la couverture-plomberie-chauffage a affiché une remontée de 7 % tandis que la maçonnerie a enregistré une hausse de 9 %.

Source : Effy

43 000 entreprises de plomberie en France

Il y aurait actuellement plus de 43 000 entreprises spécialisées dans la plomberie en France et ils emploient près de 60 000 salariés. Pour ce qui est de la parité homme-femme, le secteur est majoritairement masculin et la gent féminine n’est représentée qu’à 0,31 %.

Source : Regionsjob

Un salaire de 3 563 € brut par mois

Pour ce qui est de la rémunération, il faut savoir que tout dépend des missions du plombier, de l’entreprise d’accueil s’il ne travaille pas à son compte ainsi que de son statut. Un artisan par exemple, s’il remplit bien son planning peut gagner dans les 3 563 € par mois. En entreprise, le salaire est dans les 1474 € bruts par mois. Pour un plombier qui a un carnet d’adresses bien rempli, un statut bien défini et plein de projets en cours peut espérer gagner jusqu’à 7 229 € par mois.

Source : JDN

2020 à 16 450 de projets de recrutement

Le besoin en main-d’œuvre de Pôle Emploi confirme que les plombiers sont sollicités partout sur le territoire. Le nombre de projets de recrutement sur les postes de plombiers et de chauffagistes est actuellement entre 2020 à 16 450. Les employeurs interrogés expliquent que pour plus de 79 % des projets, la difficulté réside dans la complexité des missions à réaliser.

Source : Talents Tube

Entre 40 et 70 € l’heure

Un plombier prend généralement entre 40 et 70 € de l’heure pour ses prestations. Bien évidemment, le tarif horaire ne sera pas le même en province et dans la capitale et il sera par exemple plus élevé de 20 à 50 % en Île-de-France qu’en Ardèche. Ce, surtout pendant les jours fériés et les weekends. À noter que les tarifs d’une entreprise traditionnelle seront toujours plus élevés par rapport à ceux d’un plombier auto-entrepreneur. En effet, ce dernier aura moins de charges à payer contrairement à l’entreprise.

Source : Obat

Une assurance décennale entre 140 et 375 €

Les cotisations d’assurance diffèrent selon les risques à couvrir. Pour une assurance décennale par exemple, une entreprise de plomberie devra payer dans les 140 € par mois si son chiffre d’affaires avoisine les 250 000 € et environ 375 € par mois pour un chiffre d’affaires approchant les 400 000 €.

Source : legalstart.fr

5 niveaux d’expériences

Il faut savoir que le niveau d’expérience entre en compte dans le calcul du montant du salaire d’un plombier. Il y a notamment 5 niveaux d’expériences allant du débutant au professionnel (plus de 10 ans d’expérience). Dans le détail, un plombier débutant (moins d’un an d’expérience) touchera dans les 20 500 € bruts par an puis le salaire passera à 21 000 € pour un plombier ayant une expérience de 1 à 3 ans. Le salaire passera ensuite à 23 050 € (3-5 ans), à 25 800 € (5-10 ans) et à 29 047 € pour ceux qui ont une expérience de plus de 10 ans.

Source : reconversionprofessionnelle.org

8 030 € et 23,3 % du CA pour les charges

En ce qui concerne les charges pour un auto-entrepreneur, il faudra compter avec les taux de cotisations sociales qui est de 22 % pour la main-d’œuvre et de 12,8 % pour la revente de fourniture.

Le montant du CFE est de 221 à 6 833 € tandis que la CFP représente 0,2 % du CA. Il faudra également compter avec les assurances obligatoires qui va de 150 à 1 000 €.

La taxe pour les frais de chambre consulaire va de 0,48 à 0, 83 % du CA.

Au total, il faudra prévoir dans les 380 € et 22,68 % du CA au minimum ainsi que 8 030 € et 23,3 % du CA au maximum pour arriver à couvrir toutes les charges.

Source : Habitatpresto

Un taux de survie de 55 % pour les entreprises de plomberie

Une entreprise de plomberie avec plus de 5 ans d’existence aura une chance de survie de 55 %. Pour rappel, il a actuellement entre 43 000 et 47 000 entreprises de plomberie en France et on compte près de 5 000 nouvelles créations d’entreprise par an.

Source : Coover