5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

15 chiffres à connaître sur les radiologues en France

Les radiologues en France

Travaillant dans le secteur de la santé et spécialisé dans la radiologie et l’imagerie médicale, le radiologue compte parmi les métiers les plus rémunérés en France. Si un jeune radiologue touche dans les 4 000 € bruts par mois, un cadre plus expérimenté peut percevoir jusqu’à 10 000 € brut par mois.

Comment se porte actuellement le marché ? Quelles sont les perspectives d’avenir du secteur ? Quels investissements faut-il prévoir dans la création d’un cabinet de radiologie ?

Découvrez les réponses dans cet article.

Le marché de l’imagerie médicale pèse 1 milliard d’euros

Même si peu de données viennent l’étoffer, le marché de l’imagerie médicale pèserait actuellement dans les 1 milliard d’euros. Ce chiffre a été calculé sur la base d’une estimation faite par la Cour des comptes il y a de cela quelques années. Pour rappel, le marché mondial d’équipements et de services d’imagerie médicale pèse aujourd’hui près de 40 milliards d’euros.

Source : Capgeris

80 % de la facturation proviennent des actes de radiologie

Parmi les professionnels de santé, les radiologues, peu importe qu’ils soient dans le secteur de conventionnement 1 ou 2, effectuent le plus d’actes par jour et d’ailleurs 80 % de leur facturation proviennent d’actes de radiologie.

Source : jesuisentrepreneur.fr

Une croissance de 3 %

Selon les chiffres partagés par Xerfi, le secteur enregistrerait une croissance de plus de 3 % d’ici 2022. Pour rappel, ce sont plus de 550 000 actes de radiologie qui sont effectués par an et selon les prévisions du cabinet, il serait tout à fait envisageable de multiplier ce chiffre par 4 dans les prochaines années.

Source : BioSked

990 radiologues en France

En 2019, on recensait près de 990 radiologues exerçant une activité libérale en Île-de-France et il semblerait que leur nombre diminue d’année en année depuis 15 ans. En ce qui concerne la moyenne d’âge, elle est de 56 ans et en termes de parité, le secteur compte 32 % de femmes radiologues, que ce soit dans le libéral ou dans le privé.

Source : Soigner en-île-de-France

Un salaire entre 3 398 et 28 360 € par mois

Selon les chiffres partagés par Unasa en 2019, les radiologues en France gagneraient entre 3 398 € et 28 360 € brut par mois. Le salaire moyen est ainsi d’environ 15 879 € brut par mois. Il lui faudra ensuite s’acquitter des charges fixes et variables de son cabinet et des impôts, ce qui représente en moyenne 60 % de ses revenus.

Source : JDN

13,3 radiologues pour 100 000 habitants

Selon la densité moyenne nationale, il y aurait 13,3 radiologues pour 100 000 habitants. En ce qui concerne l’évolution des modes d’exercices des radiologues au fil des années, il y aurait en 2020, 44 % radiologues qui exercent en tant que salariés, 44 % qui exercent une activité libérale et 12 % qui exercent une activité mixte. En comparaison des chiffres de 2019, ils étaient 58 % à exercer une activité libérale, 25 % à être des salariés et 17 % à exercer une activité mixte.

Source : profilmédecin

Une consultation en moyenne de 28 €

Il faut savoir que le coût d’une consultation avec un radiologue dépend du type d’examen à faire, mais elle est en moyenne de 28 €. Une radiographie coûte généralement entre 25 et 70 € tandis qu’une échographie coûte dans les 100 € et une IRM dans les 250 €.

Source : LE JOURNAL DES FEMMES

2 à 5 radiologues par cabinet

La plupart des radiologues exerçant en libéral préfèrent s’associer par groupe de 2 à 5 radiologues et travaillent en cabinet de groupe. Il existe encore bien évidemment des radiologues qui ont leur propre cabinet tandis que les cabinets comptant plus de 5 radiologues sont plus rares. En ce qui concerne les investissements (scanner, mammographie numérique, etc.), les frais sont partagés entre les praticiens. Les honoraires sont quant à eux, calculés sur la base du temps passé.

Source : Soigner en-île-de-France

92 % des réclamations concernent des radiologues libéraux

En ce qui concerne le risque médico-juridique en radiologie, parmi les réclamations enregistrées à la MACSF, 92 % concernent des praticiens qui exercent en libéral, 6 % concernent des radiologues libéraux mixtes ou praticiens hospitaliers avec un secteur privé et 2 % concernent des praticiens hospitaliers ou des salariés du privé. 60 % des réclamations concernent par ailleurs un sinistre ayant eu lieu dans un cabinet ou un centre de radiologie dans le secteur privé, 32 % en clinique et 8 % à l’hôpital.

Source : MACSF

Un remboursement à hauteur de 70 % des frais

L’assurance maladie ne rembourse pas directement les frais de consultation chez le radiologue. Les patients qui consultent à la suite de la recommandation de son médecin traitant ou d’un tout autre spécialiste pourront ainsi prétendre au remboursement de 70 % des frais par la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) et la mutuelle rembourse généralement le reste. À noter que si la consultation se fait sans ordonnance alors la CPAM ne couvre l’examen qu’à hauteur de 30 %.

Source : LE JOURNAL DES FEMMES

Un prix allant de 380 à 500 € pour une IRM

En ce qui concerne les dépassements d’honoraires, il faut savoir qu’ils ne sont pas rares sur les prestations de radiologie ou d’imagerie médicale. Les frais sont généralement lourds, ils sont d’environ 150 € pour le scanner et peuvent aller de 380 jusqu’à 500 € pour une IRM.

Source : Réassurezmoi

70 % du CA passent dans les charges

Selon le Dr Jean-Philippe Masson, président de la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), près de 70 % du chiffre d’affaires d’un radiologue va dans les charges. Cela peut inclure le loyer, les frais fixes ainsi que les frais annexes.

Source : LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN

75 % des erreurs au diagnostic évité

La start-up Milvue a développé une intelligence artificielle permettant de réduire les erreurs de diagnostic de près de 75 %. Selon le directeur de Milvue, lorsque les urgentistes ne sont pas assistés lors de la lecture des imageries par un radiologue alors leur taux d’erreur va de 1 à 5 %.

Source : ZDNet

11 à 12 d’études pour devenir radiologue

Le radiologue doit suivre la formation classique d’un médecin avant de suivre une spécialisation en radiologie et imagerie médicale via un DES (diplôme d’études spécialisées). Il doit au total suivre un cursus universitaire de 11 à 12 ans avant de pouvoir exercer. Il a notamment le choix entre suivre un DES radiologie et imagerie médicale (5 ans) et un DES radiologie interventionnelle avancée (6 ans).

Source : cidj

150 à 250 € de frais d’immatriculation

Pour ouvrir un cabinet de radiologie, il faudra s’acquitter des différentes formalités auprès du CFE et de l’URSSAF. Les frais d’immatriculation sont généralement de 150 € pour une inscription en tant qu’entreprise individuelle et de 250 € pour la création d’une société d’exercice libéral. Pour ceux qui créent une société, il faut également compter avec les frais de rédaction des statuts constitutifs et les frais de publication dans un Journal d’Annonces Légales (JAL).

Source : L-EXPERT-COMPTABLE.COM