Ouvrir un bar à cocktails : le guide complet

Ouvrir un bar à cocktails

Le lancement d'un projet entrepreneurial n'est pas une mince affaire, y compris l'ouverture d'un bar à cocktails.

Si vous envisagez d'investir dans une telle activité, vous devez certainement vous poser de nombreuses questions.

Quelles sont les formalités à accomplir ? Quel est le budget nécessaire à l'ouverture d'un bar à cocktails ? Quel revenu peut-on espérer après une année d'activité ? Comment promouvoir un bar à cocktails ?

Dans cet article, on vous présente les étapes, les démarches et les formalités à accomplir pour réussir l'ouverture de votre bar à cocktails.

Faut-il un diplôme pour créer un bar à cocktails ?

Non, il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme spécifique pour ouvrir un bar à cocktails.

Cela dit, il existe de nombreuses formations qui permettent d'acquérir les compétences et les qualités nécessaires, comme le CAP ou le BEP spécialisé dans l'hôtellerie et la restauration.

Il faut savoir qu'en France, l'ouverture d'un bar est réservée uniquement aux personnes de nationalité française ou aux ressortissants des pays suivants : les pays de l'Union Européenne, Islande, Norvège, Liechtenstein, Algérie, Andorre, République centrafricaine, République du Congo, États-Unis, Gabon, Mali, Monaco, Sénégal, Suisse et Togo.

En ce qui concerne les compétences, vous devez être un bon gestionnaire, avoir une aisance relationnelle et de bonnes connaissances en marketing.

Bien entendu, il est important de s'y connaître en matière de préparation de cocktails et de services techniques. Même si vous envisagez d'engager des professionnels, les notions de base vous aideront à prendre de bonnes décisions.

Quelles assurances pour couvrir un bar à cocktails ?

La gestion d'un bar à cocktails vous expose à certains risques. Il est donc indispensable de souscrire certaines assurances pour mener à bien votre activité.

L'assurance Responsabilité Civile Professionnelle

Elle vous couvre en cas de dommages causés à autrui dans le cadre de vos activités.

Il peut s'agir de dommages causés par vous-même, par un employé ou encore par vos équipements et votre mobilier.

L'assurance multirisque professionnelle

Elle couvre plusieurs risques liés à votre activité.

Elle comprend la protection des biens, des équipements et des stocks de votre bar à cocktails. Ce contrat comprend également une couverture contre l'incendie, les dommages électriques, le bris de glace, le vol et les actes de vandalisme.

Par ailleurs, il existe des garanties facultatives que vous pouvez souscrire, notamment :
- la garantie protection juridique
- l'assurance perte d'exploitation

Quelle est la réglementation pour un bar à cocktails ?

Pour ouvrir un bar à cocktails, il est indispensable de respecter les normes et réglementations en vigueur.

Tout d'abord, vous devez effectuer un certain nombre de démarches administratives afin que votre établissement ait une existence légale.

Ensuite, vous devez déclarer votre bar à cocktails auprès de la mairie au moins 15 jours avant son ouverture. Suite à cette déclaration, vous pourrez obtenir votre permis d'exploitation, sans lequel il est impossible de lancer votre activité.

D'autre part, vous devez suivre une formation de 3 jours afin d'obtenir votre permis d'exploitation. Cette formation vous informe sur l'ensemble des réglementations relatives à la vente de boissons sur le territoire français.

De même, vous devez respecter les dispositions émises dans le règlement sanitaire de votre département.

Il s'agit notamment des règles relatives à la gestion des déchets, à l'hygiène, à l'eau potable et aux normes applicables aux locaux professionnels.

Vous devez également respecter les normes de sécurité et d'accessibilité appliquées aux Établissements Recevant du Public (ERP).

Par ailleurs, vous êtes tenu d'informer les clients sur un certain nombre d'aspects. En l'occurrence, vous devez afficher le menu de votre bar à cocktails et indiquer l'origine des produits.

Vous devez aussi afficher les conditions de paiement et avertir les clients par affichage si votre établissement est sous vidéosurveillance.

Pour finir, il est obligatoire de s'abonner à la SACEM pour pouvoir diffuser de la musique dans votre établissement. Cela implique le paiement d'une cotisation annuelle pour les droits d'auteur.

Faut-il faire un business plan pour créer un bar à cocktails ?

Il est nécessaire de rédiger un business plan digne de ce nom si vous souhaitez ouvrir un bar à cocktails.

Le business plan de votre bar à cocktails représente un document synthétique dans lequel vous détaillez les objectifs stratégiques de votre projet :
- l'approche commerciale à adopter
- le modèle économique de votre bar à cocktails
- les projections financières (revenus, seuil de rentabilité, fonds de roulement, etc.)
- la stratégie marketing de votre établissement
- le plan de financement

Généralement établi sur une période de 3 ans, le business plan représente un repère auquel vous pouvez vous référer pour développer l'activité. À chaque étape, vous pourrez faire le point sur vos progrès et les comparer aux objectifs fixés au départ.

Par ailleurs, le business plan est un outil essentiel pour communiquer avec vos partenaires financiers. Banquiers, investisseurs, associés ou même certains fournisseurs exigeront ce document avant de (potentiellement) s'engager avec vous.

Faut-il rédiger une étude de marché pour créer un bar à cocktails ?

En pratique, l'étude de marché précède la rédaction du business plan. C'est une phase qui vous permet d'approfondir votre connaissance du marché des bars à cocktails.

En réalisant une étude de marché, vous réduisez les risques d'échec de votre projet. Aussi, vous avez l'occasion de vérifier l'existence d'une clientèle suffisante pour atteindre la rentabilité. Vous ne risquez donc pas d'investir dans un projet qui s'adresse à une clientèle inexistante.

L'étude de marché vous aide à identifier les attentes réelles de votre clientèle cible. Ainsi, vous pourrez affiner le concept de votre bar et choisir les canaux de communication les plus appropriés.

Par ailleurs, il faut savoir que ce document vous permet d'analyser les offres de la concurrence. Ainsi, vous pourrez détecter leurs points forts ainsi que leurs points faibles. Ces informations vous seront indispensables pour définir votre positionnement commercial sur le marché.

Enfin, grâce à l'étude de marché, vous en saurez plus sur la dynamique et les dernières tendances du marché des bars à cocktails en France.

Quel est le budget pour l'ouverture d'un bar à cocktails ?

Selon nos observations, il faut investir un budget initial compris entre 65 000 et 175 000 euros pour ouvrir un bar à cocktails.

Bien entendu, le montant de ce budget dépend des spécificités de chaque projet.

Voici les principaux paramètres qui peuvent considérablement modifier votre budget prévisionnel :
- les dépenses liées au local (capacité d'accueil, coût de la location ou de l'achat du bien immobilier, etc.)
- les frais de rénovation et de décoration de votre local
- le coût du stock initial
- les frais d'organisation d'une soirée de lancement
- le nombre d'employés nécessaires au lancement de votre bar à cocktails

Pour vous faciliter la tâche, nous avons élaboré un prévisionnel financier pour l'ouverture d'un bar à cocktails, que vous pouvez utiliser. Il contient également la liste complète des dépenses.

Quelle est la liste des dépenses pour l'ouverture d'un bar à cocktails ?

Pour réussir l'ouverture de votre bar à cocktails, il est impératif de prendre en compte toutes les catégories de dépenses à effectuer.

Achat d’équipements, de matériels et de fournitures

Pour ouvrir un bar à cocktails, il est indispensable d'investir dans du matériel de qualité.

Parmi les équipements et outils professionnels dont vous aurez besoin, on trouve :
- des verres à cocktail
- des shakers
- une passoire à cocktail
- du matériel de sonorisation
- un mixeur professionnel
- un doseur à alcool
- un presse-agrumes
- un comptoir de barman
- une torche de cuisine

Frais d'installation

Il est essentiel que votre bar à cocktails ait une existence légale.

Pour ce faire, vous devez engager certaines dépenses, telles que :
- le coût de la rédaction d'un business plan
- les frais de publication dans un Journal d'Annonces Légales (JAL)
- les charges liées aux formalités administratives
- les honoraires d'un expert-comptable
- les frais de réalisation d'une étude de marché

Charges du personnel

Si vous envisagez de constituer une équipe pour le lancement de votre bar à cocktails, vous devez prévoir les dépenses suivantes :
- le coût des services d'une agence de recrutement
- les frais de publication des annonces de recrutement
- le paiement des premiers salaires
- le budget consacré à la formation du personnel
- les frais de cotisations patronales

Budget publicité et marketing

Après le lancement de votre bar à cocktails, il sera nécessaire d'en faire la promotion.

Ce volet comprend des postes de dépenses tels que :
- le coût des campagnes publicitaires en ligne (Facebook Ads, Instagram Ads, Google Ads, etc.)
- les dépenses liées à la création d'un site vitrine pour votre bar à cocktails
- les frais de gestion de vos réseaux sociaux
- le coût de l'optimisation du référencement de votre site web
- les dépenses de conception et d'impression des supports publicitaires
- le budget consacré à l'établissement de partenariats

Autres dépenses

Ici, on peut mentionner un budget pour l'acquisition de petites fournitures indispensables au bon fonctionnement de votre bar à cocktails.

De même, il est nécessaire de prévoir les mensualités de remboursement dans le cas où vous avez bénéficié d'un prêt pour le lancement de votre projet.

Pour finir, il faut prévoir un montant suffisant pour gérer les dépenses de votre établissement durant les 6 premiers mois d'activité.

Quel est l'emplacement idéal pour un bar à cocktails ?

Pour choisir un emplacement propice à la croissance de votre bar à cocktails, vous devez prendre en compte plusieurs facteurs.

Tout d'abord, assurez-vous de disposer d'une large zone de chalandise. Par exemple, il n'est pas judicieux d'installer votre bar à cocktails près d'un concurrent direct.

Il peut également être intéressant d'opter pour une rue commerçante. Par exemple, s'installer à côté de petits commerces ou de lieux touristiques est une bonne idée. Cela vous permet de bénéficier d'une bonne visibilité.

Ensuite, vous devez choisir une région proche et fréquentée par vos futurs clients. Par exemple, vous n'allez pas ouvrir un bar à cocktails pour étudiants dans un quartier d'affaires.

Notez qu'il existe des zones protégées où il est impossible d'ouvrir un bar. Il est donc indispensable de vous renseigner sur l'étendue de ces zones auprès de votre préfecture.

Pour finir, l'accessibilité de votre bar à cocktails est primordiale. De même, il est indispensable de disposer d'un parking à proximité de votre établissement. Autrement, vous risquez de perdre de nombreux clients.

Comment choisir le local pour un bar à cocktails ?

Le choix d'un local pour votre bar à cocktails ne doit pas être pris à la légère. Plusieurs options s'offrent à vous en fonction de vos moyens.

Tout d'abord, il est possible d'acheter un fonds de commerce. En optant pour cette solution, vous pourrez bénéficier d'une clientèle déjà établie, à condition de ne pas changer le concept de l'ancien bar. Dans le cas contraire, vous risquez de perdre cette clientèle.

Quant à la location d'un bien immobilier, vous devez prendre en compte certains critères, notamment :
- si la superficie du local autorise la capacité d'accueil souhaitée
- si le local ne nécessite pas de gros travaux de rénovation et de mise en conformité
- si le bâtiment bénéficie d'une bonne isolation acoustique et phonique

Vaut-il mieux créer un bar à cocktails en indépendant ou avec une franchise ?

Pour ouvrir un bar à cocktails, vous avez le choix entre vous lancer en tant qu'indépendant ou rejoindre un réseau de franchise. Chaque modèle présente des avantages et des inconvénients. Il vous revient de bien les comprendre afin de choisir l'option la plus adaptée à vos besoins.

L'ouverture d'un bar à cocktails en franchise vous offre les avantages suivants :
- une aide financière pour diminuer les frais de démarrage
- une formation en matière de gestion d'entreprise
- un accès aux tendances et aux statistiques du marché des bars à cocktails en France
- un suivi permanent pour réduire les risques et le stress liés à la gestion d'un bar à cocktails
- la possibilité d'obtenir facilement un financement
- un concept fonctionnel développé par le franchiseur
- une réputation et une image de marque déjà bien établies sur le marché

Quant à l'ouverture d'un bar à cocktails indépendant, elle vous permet de bénéficier de :
- une grande flexibilité et autonomie dans la gestion de votre bar à cocktails, puisque vous n'êtes pas soumis aux règles d'une entité tierce
- la liberté de fixer vos tarifs et de déterminer vos marges bénéficiaires
- la totalité de vos revenus, sans avoir à verser entre 5 et 20% de votre CA à un franchiseur
- l'absence de risque de conflit avec une entité mère
- la possibilité de revendre facilement votre entreprise

Quel est le revenu moyen d'un bar à cocktails ?

En règle générale, un bar à cocktails réalise un chiffre d'affaires compris entre 70 000 et 230 000 euros par an.

Bien évidemment, il est important de savoir que le chiffre d'affaires diffère d'un bar à cocktails à l'autre.

Parmi les paramètres qui font varier considérablement le revenu, on peut citer :
- le nombre de clients que vous pouvez accueillir simultanément
- les jours et les heures d'ouverture de votre bar à cocktails
- le quartier dans lequel est implanté votre établissement
- le positionnement de votre bar à cocktails et la diversité de votre offre (boissons haut de gamme, boissons à base de CBD, etc.)

Estimez facilement le montant de vos futurs revenus grâce au prévisionnel financier que nous avons conçu pour un bar à cocktails.

Quelle stratégie marketing pour un bar à cocktails ?

Pour ouvrir un bar à cocktails, il est indispensable de déployer une stratégie marketing efficace afin d'attirer suffisamment de clients, comme celle que nous avons décrite dans notre business plan pour un bar à cocktails.

Rappelons que les réflexions concernant la stratégie marketing de votre établissement doivent être menées bien avant le lancement.

Voici quelques exemples d'actions marketing que vous pouvez réaliser pour attirer des clients dans votre bar à cocktails :
- création d'un site vitrine pour votre bar à cocktails
- optimisation du référencement de votre site internet
- organisation d'événements dans votre établissement, tels que des soirées karaoké
- investissement dans des campagnes publicitaires en ligne
- développement de votre présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, TikTok, etc.)
- mise en place de partenariats B2B
- développement de nouveaux cocktails créatifs et originaux
- diversification de votre offre en proposant de la restauration rapide, des goodies, des snacks, etc.
- création d'un environnement agréable dans votre bar à cocktails
- lancement de programmes de fidélisation de la clientèle
- proposition d'offres promotionnelles
- création et optimisation de la fiche Google Business Profile de votre bar à cocktails

Quelles sont les dépenses et charges pour un bar à cocktails ?

Les charges courantes sont des dépenses qui doivent être gérées de manière régulière ou selon une échéance donnée.

La gestion d'un bar à cocktails engendre certaines charges, notamment :
- les charges du local (loyer, frais d'entretien, etc.)
- les factures d'eau, de gaz et d'électricité
- l'achat et le réapprovisionnement des ingrédients
- les charges de personnel
- le renouvellement du matériel et des fournitures
- les primes d'assurance
- les divers impôts et taxes
- les mensualités de remboursement (si vous avez contracté un prêt bancaire)

Retrouvez un compte de résultat, complet et chiffré, pour ce type de projet dans le prévisionnel financier pour un bar à cocktails.

Comment réussir le concept de son bar à cocktails ?

Il existe de nombreux bars à cocktails en France. Il est donc essentiel de se démarquer pour augmenter vos chances de réussite.

Pour cela, vous devez adopter un concept à la fois créatif et original. Par exemple, vous pouvez diffuser des événements sportifs dans votre bar à cocktails.

De même, vous pouvez utiliser des outils technologiques qui permettent de gagner en efficacité tout en réduisant les dépenses. Par exemple, un logiciel de caisse ou un système d'inventaire robuste vous permet de gagner en efficacité.

Il vous permet également de suivre en temps réel les aspects stratégiques de votre bar à cocktails.

En ce qui concerne les recettes de cocktails, n'hésitez pas à proposer des offres exclusives et uniques. Par exemple, vous pouvez organiser des Happy Hours pour encourager vos clients à commander davantage. De même, élaborez des cocktails qui n'existent nulle part ailleurs pour inciter vos clients à revenir.

Par ailleurs, il est essentiel de disposer d'un personnel qualifié et sympathique. Pour cela, vous devez organiser régulièrement des formations afin que votre équipe soit en phase avec les valeurs et les objectifs de votre marque. Un service irréprochable vous permettra d'augmenter le bouche-à-oreille autour de votre bar à cocktails.

L'ouverture d'un bar à cocktails : est-ce une idée rentable ?

La rentabilité d'un bar à cocktails dépend de plusieurs facteurs. Les principaux paramètres sont l'emplacement, la qualité de vos services, votre positionnement sur le marché et aussi la façon dont vous gérez vos coûts d'exploitation.

Quoi qu'il en soit, vous n'allez pas atteindre le seuil de rentabilité du jour au lendemain. Vous devez faire preuve de rigueur dans la gestion quotidienne de votre bar à cocktails. Cela passe par la combinaison d'une stratégie marketing bien pensée et d'une bonne organisation interne.

Avec le nombre de bars qui existent en France, les clients sont de plus en plus exigeants. De plus, comme on dit, un client satisfait en vaut plusieurs. Il est donc essentiel d'offrir le meilleur cadre possible à vos clients.

Par ailleurs, l'optimisation de vos dépenses est indispensable pour atteindre la rentabilité. Par exemple, il est préférable d'éviter d'investir dans des stratégies marketing inefficaces. Veillez également à bien gérer vos stocks pour éviter le gaspillage.

Comment financer un bar à cocktails ?

La recherche de financement représente un défi pour de nombreux entrepreneurs.

En tant que porteur de projet, il n'est pas facile de réunir tous les capitaux nécessaires pour l'ouverture de votre bar à cocktails. Il est donc impératif de se tourner vers des investisseurs potentiels, des banquiers ou d'autres partenaires financiers.

La réussite de la phase de recherche de financement exige une bonne préparation en amont. Il faut notamment s'assurer que la rédaction de votre business plan est achevée.

Vérifiez également que les estimations contenues dans votre prévisionnel financier sont correctes et cohérentes avec les résultats de votre étude de marché.

Par ailleurs, l'apport personnel du porteur de projet est un facteur déterminant pour l'obtention d'un financement. En règle générale, vous devez être en mesure de financer votre projet à hauteur de 20 à 30 % sur fonds propres.

À présent, vous pouvez solliciter un prêt bancaire auprès des banques. Si vous n'en obtenez pas un, il existe d'autres alternatives :
- le prêt d'honneur
- les investisseurs privés
- les concours d'entrepreneuriat
- les aides publiques (ACRE, NACRE, ACCRE, etc.)
- le Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC)
- les aides disponibles dans votre région
- le financement participatif
- le love money, soit la collecte de fonds auprès de vos proches

À lire également

Quelles dépenses pour ouvrir un bar à coktails ?
Bar à coktails : revenus, charges et rentabilité
Comment faire un business plan pour un bar à coktails ?
Rédiger une étude de marché pour un bar à cocktails