5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir une boucherie : le guide complet

Ouvrir une boucherie rentable

Vous désirez ouvrir votre propre boucherie et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous n’avez plus d’inquiétudes à vous faire. Vous êtes au bon endroit.

Nous avons élaboré ce guide complet pour vous aider à retrouver toutes les informations dont vous avez besoin pour réussir. Le guide est bien détaillé et prend en compte toutes les questions que vous pouvez potentiellement vous poser avant d’ouvrir une boucherie.

Quel futur pour le marché de la viande en France ?

Les statistiques liées au marché de la boucherie en France sont plutôt encourageantes. En effet, le volume d'achat de viande de boucherie par les ménages à connu une augmentation ces dernières années.

Selon FranceAgriMer, le porc occupe la place de première viande préférée de la population française. La consommation annuelle moyenne de viande de porc est d’environ 32 kg par personne.

Par ailleurs, le marché de la rôtisserie ambulante est en pleine croissance. Selon une étude réalisée par Ibisworld, c'est environ 1,8 milliards d'euros le chiffre d'affaires pour ce marché sur le plan mondial.

Dans notre business plan pour une boucherie, vous retrouverez davantage de chiffres sur ce marché. Dans ce document, les chiffres sont mis à jour plusieurs fois par an.

Quelles sont les dernières tendances pour le secteur des boucheries ?

L'industrie de la boucherie est en pleine évolution. L'une des tendances les plus importantes est l'utilisation de la technologie. Par exemple, la collecte et l'analyse de données leur permettent de mieux comprendre les préférences des clients.

L'industrie de la boucherie est également très influencée par la viande biologique. Les consommateurs en font davantage la demande. Pour faire face à cette demande croissante, certains bouchers proposent de la viande “végétarienne”.

Aussi, les ventes en ligne se développent de plus en plus dans l'industrie. En effet, de nombreux bouchers font recours aux plateformes e-commerces pour commercialiser leurs produits. Pour le boucher, l'option de site e-commerce facilite la gestion des commandes et un meilleur suivi des stocks.

L'utilisation des robots et l'impression de viandes 3D sont également deux formes de tendances en pleine expansion dans l'industrie de la boucherie. Les bouchers utilisent les robots pour automatiser certaines tâches importantes et répétitives telles que :
- découper la viande
- faire l'inventaire des aliments
- servir les clients

Faut-il un diplôme pour ouvrir une boucherie ?

Pour ouvrir une boucherie, il est nécessaire d'avoir un diplôme spécialisé, soit :
- BEP boucher
- CAP boucher
- CDP boucher

À défaut, si vous justifiez de 3 ans d'expériences en tant que boucher indépendant, dirigeant d'entreprise ou boucher salarié, vous pouvez également lancer votre activité.

Cependant, si vous souhaitez ouvrir une boucherie sans diplôme et sans expérience, vous avez une alternative. Il s'agit de lancer l'activité au nom d'une autre personne ayant la qualification requise. Vous pouvez le faire au nom de votre époux(se) ou un salarié de votre établissement.

Les diplômes pour ouvrir une boucherie

Quelles compétences pour devenir boucher indépendant ?

Pour réussir en tant que boucher indépendant, plusieurs compétences sont nécessaires. Il s'agit entre autres de :
- avoir une bonne maîtrise de l'anatomie de l'animal
- maîtriser les règles d'hygiène et de sécurité alimentaire en vigueur
- être en mesure de bien gérer le stock (produits périssables)
- disposer d'une aisance relationnelle pour accueillir et discuter avec les clients
- être apte à établir des relations et collaborer avec les fournisseurs
- connaître les différentes techniques nécessaires pour l'activité (découpage de viande, parage, etc.)
- avoir des connaissances en gestion des ressources humaines
- être rigoureux et savoir gérer ses finances

Quelles sont les démarches et étapes pour ouvrir une boucherie ?

Les démarches pour ouvrir une boucherie varient en fonction du statut juridique.

Toutefois, vous devez choisir un nom pour votre activité peu importe la forme juridique. Assurez-vous que le nom ne soit pas utilisé ou protégé. Vous pouvez vous rapprocher de l'INPI pour avoir les données nécessaires afin de mieux choisir le nom de votre établissement.

En ce qui concerne le statut juridique, vous avez la possibilité d'ouvrir votre boucherie sous la forme d'une entreprise individuelle ou d’exercer en tant qu'auto-entrepreneur. Dans ce cas, le processus est plus simplifié. Vous aurez juste à déclarer votre activité auprès de l'URSSAF. La démarche peut se faire en ligne.

Par contre, les démarches sont un peu plus compliquées lorsque vous décidez de créer une société pour votre activité de boucher. En effet, vous devez rédiger les statuts et vous inscrire au RCS. Il est conseillé de vous faire accompagner par des professionnels pour réussir cette étape (avocat, expert-comptable, etc.).

Par ailleurs, il faut savoir que la chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) sera votre principal interlocuteur dans les démarches pour le lancement de votre boucherie. Elle représente votre Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Quelle est la réglementation pour ouvrir une boucherie ?

Pour exercer en tant que boucher, il y a plusieurs obligations que vous devez respecter. Il s’agit de :
- déclarer votre activité aux services vétérinaires de votre préfecture,
- immatriculer votre établissement au RCS en cas d'une activité commerciale ou au répertoire des métiers en cas d'une activité artisanale
- faire une déclaration au service sanitaire des normes d'hygiène et de sécurité
- déclarer votre boucherie à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP)
- enregistrer votre boucherie aux Services Vétérinaires Départementaux

Pour l'enregistrement auprès des services vétérinaires départementaux, vous devez vous munir d'une déclaration de dérogation à l'obligation d'agrément sanitaire si vous envisagez :
- vendre la viande à des collectivités
- congeler de viande d'origine animale

En tant que boucher, vous avez également des réglementations professionnelles à honorer. Il s'agit notamment des normes sur l'hygiène, la sécurité et les normes qui s'appliquent aux commerçants.

En ce qui concerne la préparation, le transfert et la vente de viande, vous devez vous assurez que :
- chaque animal a subi un contrôle vétérinaire avant et après son abattage
- les viandes proviennent d'un établissement agréé
- les procédures de traçabilité des viandes sont bien établies

Sur le plan sanitaire, vous avez également plusieurs normes à respecter. Par exemple, l'étiquetage de la viande bovine est obligatoire. L'étiquette doit contenir les informations telles que :
- le lieu d’abattage et le numéro d’agrément de l’abattoir
- le code de référence de l'animal
- le pays de naissance
- le pays d'élevage
- le lieu de découpe et numéro d’agrément de l’établissement de découpe

 Les risques à supporter pour une boucherie

Quels sont les risques quand on ouvre une boucherie ?

L'industrie de la boucherie est menacée par plusieurs risques qu'il convient de connaître.

D'abord, vous pouvez faire face à un scandale sanitaire. C'est une véritable menace pour les acteurs de l'industrie de la boucherie. En réalité, un incident du genre peut ternir très rapidement la réputation de votre boucherie et affecter considérablement vos activités. Vous pouvez subir des sanctions administratives si la faute est avérée.

Vous courez également des risques liés à l'exercice de vos tâches quotidiennes. En effet, les risques de coupures sont très fréquents chez les bouchers. Les accidents de travail tels que les glissades, les chutes ou encore les brûlures peuvent également subvenir.

Aussi, les bouchers sont exposés aux infections dans l'exercice de leur métier. Cela peut être dû à la possibilité de manipuler des outils souillés ou le manque d'équipements fiables pour bien se nettoyer, après une coupure par exemple.

Par ailleurs, de nombreux professionnels de la boucherie font face à des difficultés liées à une mauvaise gestion financière. Vous devez gérer vos ressources financières de façon efficiente pour pérenniser votre activité.

Il faut noter que le secteur de la boucherie est très concurrentiel. Vous pouvez connaître une baisse de chiffre d'affaires si un concurrent s'installe à proximité de votre établissement. Aussi, si vous offrez une gamme de viande trop limitée, vous serez plus exposé à la concurrence. Vos clients n'auront pas le choix que de s'approvisionner chez un concurrent qui offre les produits qui ne sont pas disponibles chez vous.

Pour finir, il convient de rappeler que la liste des risques cités dans cette section n’est pas exhaustive. Votre activité peut être aussi affectée négativement par le service offert dans la boucherie, des mauvais avis en ligne ou encore une hygiène de moindre qualité dans votre établissement.

Quelles assurances pour ouvrir une boucherie ?

Comme vous avez pu le constater, le boucher est confronté à divers risques dans son métier. Ainsi, il est important de souscrire à des produits d'assurances adaptés pour couvrir votre activité. Plusieurs offres se présentent à vous.

En tant que professionnel artisan-commerçant, vous devez sans doute souscrire à une assurance multirisque. Cette protection couvre les incidents courants tels que les incendies, le vol, les dommages électriques, l'explosion, etc.

Vous pouvez également souscrire à une protection juridique pour bénéficier d'une meilleure assistance en cas de litige. Il en est de même pour la prévoyance professionnelle. Elle vous protège et assure la pérennité de votre activité en cas d'arrêt de travail ou d'accident professionnel par exemple.

Il y a également d'autres produits d'assurances auxquels vous pouvez souscrire. Par exemple, les assurances perte de marchandise, responsabilité civile professionnelle et mutuelle santé TNS pour bouchers sont des offres intéressantes.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir une boucherie ?

La réalisation du business plan est une phase quasi-indispensable dans le processus de création d'entreprise. En effet, il s'agit d'un travail minutieux de préparation qui permet de définir une feuille de route pour votre activité. L'élaboration dubusiness plan de votre boucherie vous permet de mettre en place la stratégie d'expansion de votre activité tout définissant la stratégie marketing à adopter.

En outre, vous pouvez vous servir du business plan pour obtenir un financement pour l’ouverture de votre boucherie. Le prévisionnel financier de votre boucherie est en effet d'un document qui vous sert de support pour présenter votre projet à vos potentiels partenaires financiers. Il permet également d'établir des prévisions réalistes en termes de chiffre d'affaires et rentabilité.

En bref, l'élaboration du business plan vous permet de mener des réflexions stratégiques pour réussir votre lancement et prévoir les modalités d'augmentation de votre chiffre d’affaires.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir une boucherie ?

L'étude de marché est le moyen le plus adapté pour tester votre idée. Ainsi, vous réduisez les risques et incertitudes liés à votre activité. Aussi, grâce à l'étude de marché de votre boucherie, vous serez en mesure d'analyser le marché global et de comprendre ses dynamiques.

Cette démarche vous permet également de procéder à l'analyse des forces et faiblesses de vos concurrents. Vous évaluez ainsi l'intensité de la concurrence pour bien affiner la politique de positionnement de votre établissement.

L'étude de marché, c’est aussi la phase au cours de laquelle vous recherchez puis accédez aux données relatives aux tendances du marché. Toutes ces informations sur le secteur sont nécessaires pour réussir votre lancement et vous démarquer de la concurrence.

Quel budget pour démarrer une boucherie ?

De façon générale, il faut prévoir entre 90 000 et 220 000 euros pour l'ouverture d'une boucherie.

Cependant, plusieurs facteurs peuvent influencer considérablement le montant de l'investissement initial. Il s'agit notamment :
- du choix de l'emplacement
- des travaux d’aménagement
- de la taille de votre établissement
- de la qualité des outils et équipements nécessaires
- du nombre d'employés à votre charge

Il faut noter que l'installation d'une boucherie industrielle va nécessiter plus de dépenses au démarrage qu'une boucherie artisanale en province

Pour connaître le budget prévisionnel exact, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier adapté à une boucherie.

Quelles sont les dépenses du budget prévisionnel d’une boucherie ?

Bien que le budget prévisionnel varie d'une boucherie à une autre, les dépenses initiales peuvent être regroupées en 5 volets.

En premier lieu, vous avez les coûts liés à la création de votre établissement. Ce volet regroupe les dépenses concernant les démarches administratives et les formalités à remplir :
- rédiger les statuts
- faire le dépôt de la marque
- payer les prestataires qui vous assistent (expert-comptable, avocat, etc.)
- réaliser une étude de marché
- réaliser un business plan

Le deuxième volet concerne le coût de l'installation. En fonction de vos moyens, vous pouvez louer ou acheter l'immobilier. Il faut prévoir un coût pour les travaux de réfection et d'aménagement afin de respecter les normes. Il faut noter qu'une boucherie est considérée comme un établissement recevant du public. Le respect des normes de sécurité est donc primordial.

Après l'installation, il faut penser aux coûts des équipements. Il est important d'avoir à votre disposition les outils et fournitures adaptés. Ainsi, vous allez gagner plus en productivité. Pensez aux matériels de présentation tels que les vitrines, les plateaux de viande, les crochets à charcuterie, etc. Les équipements pour le stockage de viande ne sont pas à négliger : chambres froides, armoire à maturation, rangements en inox, etc. Des hachoirs à viande professionnels aux gants de sécurité, vous devez prévoir le budget de tous vos équipements jusqu'aux petits détails dans ce volet.

Dans la liste des équipements, n'oubliez pas d'insérer le coût d'acquisition de logiciels utiles pour votre activité. En fonction de la taille, vous aurez par exemple besoin d’un logiciel de gestion, un logiciel pour la caisse, etc.

Ensuite, vous avez les dépenses liées au marketing et à la communication. Il est nécessaire de prévoir un bon budget marketing pour faire connaître votre établissement au public. Ce volet comprend entre autres : le budget lié au matériel de communication, la création d'un site internet, l'organisation d'une soirée d'ouverture, etc.

Enfin, vous avez les dépenses liées au personnel dans la mesure où vous comptez recruter des employés. Il faut prévoir les dépenses liées à la publication des offres d’emploi, les frais de prestation des cabinets de recrutement ainsi que les premiers salaires et cotisations patronales.

Par ailleurs, il peut y avoir des dépenses annexes telles qu'une rente mensuelle que vous payez. N'oubliez donc pas d'en tenir compte si vous avez contracté un prêt. Il y a aussi le fonds de roulement nécessaire pour l'achat des premiers stocks de viandes et d'ingrédients.

Vous retrouverez la liste exacte des dépenses pour l’ouverture dans le prévisionnel financier adapté à une boucherie.

Où trouver des fournisseurs pour sa boucherie ?

L'idéal est de trouver un fournisseur proche de votre établissement. De façon générale, la distance qui vous sépare de votre fournisseur doit être courte, moins d’une cinquantaine de kilomètres.

Les grossistes pour professionnels tels que Metro ou Promocash seront vos meilleurs alliés. En effet, ces derniers vous proposent des produits respectant les conditions de traçabilité.

Il est primordial d'être très vigilant s'il arrive que vous deviez vous approvisionner dans un commerce à proximité (supermarché par exemple). Vous devez veiller à la présence de l'agrément sanitaire ou la dérogation à l'agrément sanitaire.

Assurez-vous également de garder les preuves de traçabilité et les différentes factures d'achat.

L'emplacement idéal pour une boucherie

Quel est l'emplacement idéal pour ouvrir une boucherie ?

Le choix de l'emplacement est une décision stratégique pour votre activité. Votre lieu d’implantation joue un rôle important dans le volume de clients que vous allez attirer.

Pour une boucherie, l'idéal est de s'installer dans une zone facile d'accès. Par exemple, en quartier résidentiel, il faut privilégier les zones piétonnes avec un flux de passants élevé. Assurez-vous que la vitrine de votre boucherie soit également bien visible.

Aussi, vous pouvez rester à proximité des petits commerces qui commercialisent des produits complémentaires à votre activité. Il peut s'agir d’une épicerie, d’une boulangerie, d’un maraîcher, d’un primeur, d’un marché de village, d’un bureau de tabac, etc. De toute évidence, il faut éviter de vous installer très proche de la concurrence.

Par ailleurs, disposer d'un parking à proximité est un très grand atout pour votre établissement. Vos clients et fournisseurs pourront stationner plus facilement.

Comment choisir le local de sa boucherie ?

Pour trouver le local parfait pour votre établissement, vous devez tenir compte de quelques paramètres.

D'abord, il faut privilégier un bâtiment qui est encore en bon état afin de réduire le coût des travaux. En faisant un mauvais choix, vous serez obligé de dépenser un budget important pour respecter les normes applicables.

Ensuite, vérifiez si le bâtiment vous offre la possibilité d'installer aisément une chambre froide.

Enfin, vous devez tenir compte de la taille du bâtiment. En fonction de vos projections, vous serez en mesure de déterminer si la taille correspond à la capacité d'accueil que vous visez. Prenez également le soin de vérifier la qualité de l'isolation phonique et acoustique du bâtiment.

Vaut-il mieux ouvrir une boucherie en indépendant ou en franchise ?

En fonction de vos moyens et de votre vision, vous pouvez choisir d'ouvrir en franchise. Cette option vous permet de bénéficier des conseils pratiques de la part des spécialistes. Vous réduisez ainsi potentiellement les risques d'échecs. Le réseau de franchise vous allège également les dépenses au démarrage. Aussi, vous bénéficiez d'un coaching adapté pour développer rapidement votre activité.

Par ailleurs, vous avez plus de facilité à obtenir un financement en appartenant à un réseau de franchise. En plus, votre franchiseur peut vous fournir les données relatives au marché et aux tendances du secteur. Ces informations vous aideront à mieux adapter vos offres.

Par contre, si vous décidez de lancer votre activité en indépendant, vous serez plus flexible et autonome dans la gestion. Vous ne serez pas tenu de respecter les consignes dictées par une maison de franchise. Aussi, en choisissant un réseau de franchise, vous devez payer une redevance au démarrage.

Par ailleurs, une boucherie indépendante détient la totalité de ses revenus. Avec un réseau de franchisés, environ 7 à 20% du chiffre d'affaires sont reversés directement au franchiseur. Aussi, une boucherie indépendante ne risque pas d'avoir des conflits avec une maison de franchise. D'ailleurs, vous ne signez aucun accord contractuel avec une maison mère, contrairement à une boucherie en franchise.

Racheter une boucherie existante : une bonne idée ?

Au lieu de tout créer à partir de zéro, vous pouvez choisir de racheter une boucherie existante. Vous bénéficiez de plusieurs avantages potentiels :
- un portefeuille clients déjà établi
- un local et des équipements déjà au point
- une possibilité de gagner immédiatement des revenus
- un personnel qualifié en place
- des relations avec les fournisseurs déjà établies
- un site vitrine ou e-commerce déjà conçu et fonctionnel
- une image de marque sur laquelle vous basé potentiellement

Cependant, il faut prendre le temps de bien mûrir votre réflexion et d'analyser l’état actuel de la boucherie en question avant de lancer le processus. En effet, vous devez :
- vérifier minutieusement l'état des mobiliers, du bâtiment et des équipements
- chercher à connaître les raisons de cession par le propriétaire
- vérifier les éventuelles dettes de l'entreprise dont vous aurez en charge le remboursement
- analyser avec l'aide de votre comptable, les comptes de l'entreprise sur les 3 dernières années
- connaître les droits du personnel en place

Ces démarches vous permettront de faire une bonne affaire. À la suite des analyses des comptes de l'entreprise, vous serez en mesure de convenir d'un prix juste avec l'aide votre comptable.

Quel concept pour réussir l'ouverture de sa boucherie ?

Le concept de votre établissement est l'une des clés de réussite. Il est important de développer un concept original pour vous démarquer. Identifiez les petits plus que vous pouvez apporter pour attirer la clientèle.

Pour le concept de votre boucherie, vous avez plusieurs options à votre disposition :
- se lancer en tant que boucher-charcutier-traiteur
- développer une spécialité pour une viande donnée (autruche, cheval, kangourou, etc.)
- offrir des viandes déjà cuisinées ou de la viande maturée
- s'imposer comme spécialiste de viande haut de gamme et raffinée
- devenir spécialiste de la viande bio

Quels sont les segments de clientèle d’une boucherie ?

La clientèle d'une boucherie peut être très variée. Elle dépend également des offres que vous proposez.
Aussi, une bonne étude de marché vous permet d'avoir une idée plus claire de vos potentiels clients en fonction de votre emplacement.

De façon générale, vous pouvez cibler :
- le grand public
- les entreprises environnantes (restaurants, hôtels,…)
- les petits commerces (points de vente, magasins agricoles,...)
- les organisations locales (écoles, crèches,...)
- les clients professionnels comme les bouchers indépendants

Comment trouver des clients quand on ouvre une boucherie ?

Sans aucun doute, vous ne pourrez pas rentabiliser votre activité si vous n'avez pas de clients. Pour réussir à trouver des clients, vous devez définir une bonne stratégie marketing et communication.

En ce sens, les réseaux sociaux ont une grande puissance que vous pouvez exploiter. En effet, la France compte un nombre d'utilisateurs très important sur les plateformes telles que Facebook ou Instagram. En communiquant sur vos offres à travers ces plateformes, vous allez toucher des potentiels clients pour votre établissement. Les réseaux sociaux peuvent également vous permettre de développer une relation de proximité avec vos clients.

Il est aussi important de varier vos canaux d’acquisition de clients. Vous pouvez, par exemple, nouer des partenariats avec des rôtisseries ou des grandes surfaces pour atteindre de nouveaux clients.

Par ailleurs, assurez-vous d'offrir un service de qualité à votre clientèle. Ainsi, vous pourrez accentuer l’effet de bouche-à-oreille autour de votre établissement. Vous pouvez tisser des relations amicales avec vos clients et leur prodiguer de bons conseils pour la préparation de leurs viandes. Il est également important de former votre personnel afin qu’ils soient professionnels et accueillants avec les clients.

Une autre astuce consisterait à créer un système de clic-and-collect. Un tel système offre plus de confort à vos clients. Ils n’auront plus besoin de faire la queue pour se faire servir. Un système de clic-and-collect vous offre aussi la possibilité de collecter quelques données sur les clients. Vous pouvez vous baser sur ces informations pour personnaliser vos offres ou lancer des campagnes promotionnelles spéciales.

Pour finir, vous devez travailler votre stratégie de prix afin de vous démarquer. Vous pouvez vendre certains produits de qualité à un prix bas au démarrage, c’est ce qu’on appelle des “produits d’appel”.

Quelle stratégie marketing pour une boucherie ?

En matière de stratégie marketing, mettez toutes les chances de votre côté en misant sur la créativité et l'innovation. Comme annoncé dans la section précédente, vous pouvez exploiter les réseaux sociaux. Toutefois, il ne faut pas se limiter juste à cela.

En ligne, vous pouvez vous tourner vers la publicité sur le web en plus des réseaux sociaux. Il est également possible de créer et animer un blog sur votre activité afin d'attirer du trafic en ligne. Vous pourrez convertir vos visiteurs en clients avec un processus de conversion défini en amont.

En ce qui concerne les canaux classiques, vous pouvez utiliser les prospectus pour faire connaître votre établissement. Les communiqués radios et l'affichage sont également de bons moyens marketing à exploiter. Vous pouvez aussi organiser des événements comme des dégustations, des soirées privées, etc. N'oubliez pas de communiquer autour de vos événements sur les réseaux sociaux et sur le site internet de votre boucherie. Si votre emplacement le permet, installez une enseigne pour attirer l’attention des passants sur votre établissement.

En outre, il est nécessaire de mettre en place des programmes de fidélité.

Comment créer une forte image de marque pour sa boucherie ?

La création d'une marque forte nécessite un travail constant et peut prendre du temps. Votre image de marque doit communiquer efficacement les valeurs de votre boucherie à la clientèle.

Il faut noter que le branding ne se résume pas simplement au logo ou à l'identité visuelle. Vous devez travailler vos produits, la présentation de vos viandes et votre communication afin de réussir à imposer votre marque dans l'esprit des clients de votre boucherie.

Avant même le démarrage, vous devez réfléchir à comment vous souhaitez que votre établissement soit perçu par le public. Ainsi, vous serez en mesure de rester cohérent dans toutes vos actions et dans le développement de votre offre de boucherie.

Quel chiffre d'affaires pour une boucherie ?

Les bouchers réalisent des chiffres d'affaires compris généralement entre 90 000 euros et 210 000 euros.

Cependant, il y a plusieurs paramètres qui influencent le chiffre d'affaires d'une boucherie. L'emplacement est l'un des facteurs principaux qui impactent significativement vos revenus.

Le chiffre d’affaires dépend aussi de votre clientèle. Plus vous avez de clients professionnels qui achètent en grande quantité, plus vous aurez de chance d’augmenter votre revenu par exemple.

Il y a aussi votre capacité à répondre à la demande. Si vous n'arrivez pas à servir toute la demande pour défaut de personnel, votre chiffre d'affaires va forcément chuter.

Les facteurs tels que la présence d'un canal e-commerce, l'intensité de la concurrence ou la possibilité de livraison influencent également vos revenus.

Pour connaître précisément le chiffre d’affaires de votre commerce, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier adapté à une boucherie.

Quelles sont les dépenses récurrentes d'une boucherie ?

A l'instar de la plupart des activités indépendantes, un boucher fait face à certaines dépenses récurrentes. Il s'agit entre autres de :
- dépenses liées à l'achat de matières premières (viandes, condiments, etc.)
- frais d'entretien de l'établissement et des équipements de boucher
- salaires du personnel
- coût de la communication et du marketing
- frais liés à la gestion administrative

À lire également

- Les tendances et innovations à découvrir dans le secteur de la boucherie
- Ouvrir une boucherie : investissement, équipements et rentabilité
- Comment rédiger le business plan d'une boucherie ?