Ouvrir une cave à vin : le guide complet

Le guide complet pour ouvrir une cave à vin

Lors des repas ou des soirées, le vin reste la boisson préférée des Français. Aujourd'hui, la France est le plus grand consommateur de vin au monde. De ce fait, l'ouverture d'une cave à vin constitue un projet qui attire de plus en plus d'entrepreneurs.

Quelle est la réglementation applicable aux caves à vin ?
Quel est le budget de départ pour ce type d'activité ?
Comment réussir le concept de votre cave à vin ?
Quel est le revenu moyen d'un tel établissement ?

Voilà quelques-unes des questions fondamentales que vous devez vous poser et auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Faut-il un diplôme pour ouvrir une cave à vin ?

Effectivement, il est nécessaire de détenir un diplôme pour ouvrir une cave à vin.

Pour ce faire, vous avez le choix entre suivre une formation sur le secteur agricole ou sur l'initiation à la dégustation et à la vente de vin. Plusieurs formations vous sont proposées, notamment :
- CAP Agricole vigne et vin
- Brevet Professionnel (BP) Agricoles Travaux de la Vigne
- BTS viticulture œnologie
- Licence professionnelle Métiers de la vigne et du vin
- Bachelor œnologie
- Master viticulture œnologie
- Master droit vigne et vin

Par ailleurs, vous devez suivre une formation afin d'obtenir une licence de vente d'alcool. Si vous ne vendez que des vins à emporter, vous devez obtenir une petite licence de vente à emporter. Toutefois, cette licence ne permet pas la consommation sur place.

Pour la consommation sur place, vous devez obtenir une licence de 3ème catégorie pour les boissons appartenant aux groupes d'alcool 2 et 3 ou une grande licence pour les groupes d'alcool 2, 3, 4 et 5.

Enfin, pour devenir un bon caviste, vous devez également posséder certaines qualités. En effet, vous devez faire preuve de polyvalence et d'adaptabilité. Vous devez également avoir diverses compétences en communication et en gestion d'entreprise.

Quelles assurances pour couvrir une cave à vin ?

La gestion d'une cave à vin vous expose à de multiples risques. Il est donc nécessaire de souscrire certaines assurances pour mener à bien votre activité.

Tout d'abord, vous devez souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle. Celle-ci couvre tous les dommages (matériels, immatériels ou corporels) causés à un tiers dans le cadre de votre activité professionnelle. Il peut s'agir de dommages causés par vous-même, vos employés, vos sous-traitants, votre matériel, etc.

En outre, vous devez souscrire une assurance locale et biens professionnels. Cette garantie protège votre local et les biens qui s'y trouvent contre la survenance d'un sinistre (incendie, inondation, catastrophe naturelle, vol, vandalisme, etc.).

Notez que si vous possédez un grand nombre de bouteilles de valeur (c'est-à-dire d'une valeur supérieure à 2 000 euros), vous pouvez souscrire une garantie objets de valeur.

Enfin, si vous disposez d'une voiture de fonction, il est indispensable de souscrire une assurance auto professionnelle. Cette dernière couvre les dommages liés aux déplacements professionnels. Elle peut également couvrir les dommages causés en cas de vol, d'incendie, de bris de glace ou de catastrophes naturelles.

Quelle est la réglementation pour une cave à vin ?

Le métier de caviste est une activité strictement réglementée en France. Il est donc indispensable de prendre connaissance de cette réglementation et de s'y conformer.

Afin d'obtenir votre licence de vente d'alcool (mentionnée ci-dessus), vous devez impérativement obtenir un permis d'exploitation. Ce dernier, d'une durée de validité de 10 ans, est délivré suite à une formation. Par ailleurs, vous devez déclarer votre activité auprès de la mairie.

En tant que caviste, vous êtes soumis à la loi relative à l'alcool. Cette dernière vous interdit de vendre des boissons alcoolisées à des mineurs. Vous devez donc vérifier l'âge de vos clients avant de procéder à une vente. Vous êtes également soumis aux horaires d'ouverture et de fermeture fixés par la préfecture de votre département.

En ce qui concerne la structure, votre cave à vin doit être conforme aux normes de sécurité liées aux Établissements Recevant du Public (ERP). Les installations doivent également respecter les règles de la tranquillité du voisinage selon l'article R1334-30 et suivants du Code de la Santé Publique.

Pour finir, la Fédération Nationale des Cavistes Indépendants a mis en place une charte à destination des cavistes indépendants (non obligatoire). Cependant, si vous vous engagez à respecter cette charte, vous pourrez bénéficier d'un label de qualité.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir une cave à vin ?

Pour ouvrir une cave à vin, il est nécessaire de rédiger un business plan.

En effet, un bon business plan pour votre cave à vin vous permettra de mieux structurer votre projet et de vérifier sa viabilité.

Tout d'abord, le business plan vous permet de mieux connaître le marché du vin dans votre région d'implantation.

En effet, il vous permet de collecter des informations importantes comme les vins les plus consommés, le type de produit qui attire les clients, etc. Ainsi, vous serez en mesure de dessiner une stratégie de développement pour votre cave à vin.

Par ailleurs, ce document vous permet de déterminer la liste des dépenses nécessaires à la mise en place de votre projet et donc le budget initial. Il vous permet aussi de faire des prévisions de chiffre d'affaires, des différentes dépenses de votre cave à vin et du seuil de rentabilité.

De cette manière, vous serez en mesure de développer une stratégie marketing efficace pour votre cave à vin.

Enfin, le business plan pour votre cave à vin vous aide dans la recherche de financements. En effet, il sert de support lors de la présentation de votre projet d'ouverture d'une cave à vin à des partenaires financiers potentiels.

Faut-il rédiger une étude de marché pour ouvrir une cave à vin ?

La rédaction d'une étude de marché pour votre cave à vin est essentielle. En effet, c'est une étape de collecte d'informations qui vous permet de tester la viabilité de votre projet.

Tout d'abord, l'étude de marché de votre cave à vin vous permet de vérifier l'existence de votre clientèle cible. Elle vous permet également d'identifier leurs attentes et leurs besoins. Ainsi, vous serez en mesure de proposer une offre plus satisfaisante.

Ce document vous permet également d'identifier vos principaux concurrents. Il vous permet d'analyser leurs offres, leurs points forts et leurs points faibles. De cette manière, vous serez à même de mieux vous différencier de la concurrence.

Pour finir, l'étude de marché vous permet de mieux comprendre le marché du vin dans son intégralité et ses dynamiques. Elle vous permet également de rester à l'affût des dernières tendances du secteur.

Quel est le budget prévisionnel pour l'ouverture d'une cave à vin ?

D'après les projets sur lesquels notre équipe a travaillé, il faut généralement un budget de départ compris entre 90 000 et 220 000 euros pour ouvrir une cave à vin.

Bien entendu, le montant de ce budget diffère d'une cave à vin à l'autre. En effet, de nombreux paramètres peuvent faire varier considérablement le budget initial pour l'ouverture d'une cave à vin, notamment :
- l'emplacement de votre cave à vin
- la superficie de votre établissement ainsi que les activités proposées
- la taille de votre personnel au démarrage de votre activité
- la taille du premier stock de bouteilles
- le positionnement de votre cave à vin (vins de luxe, vins d'entrée de gamme, etc.)

Estimez facilement et rapidement votre budget prévisionnel grâce au prévisionnel financier pour une cave à vin.

Quelle est la liste des dépenses pour l'ouverture d'une cave à vin ?

Toute la liste des dépenses de départ pour ouvrir votre établissement se retrouve dans le prévisionnel financier pour une cave à vin.

Achat de matériel et d’équipement

Pour réussir la création de votre cave à vin, vous devez acquérir le matériel adéquat.

Parmi les équipements nécessaires à la création d'une cave à vin, on trouve notamment :
- des clayettes de rangement et de présentation
- un thermomètre
- des étiquettes pour marquer le nom des vins
- un hygromètre
- des verres à vin pour la dégustation
- des armoires à vin
- des filtres à charbon
- des tire-bouchons

Frais d’installation

Votre cave à vin est une entreprise à part entière. En tant que telle, sa création implique des dépenses.

Voici quelques exemples de frais présents dans ce budget :
- les frais de greffe
- les honoraires d’un expert-comptable
- les frais de rédaction d’un business plan
- le paiement d'assurances diverses

Masse salariale

L’embauche de personnel dans votre cave à vin implique certains investissements, dont :
- les frais de publication d'annonces de recrutement
- les premiers salaires
- les cotisations patronales
- les honoraires d'un cabinet de recrutement

Budget consacré au marketing

Pour donner de la visibilité à votre cave à vin, vous devez investir dans une bonne stratégie marketing. Ce budget comprend les dépenses liées à :
- conception d’un site vitrine pour votre cave à vin et d’une boutique de vins en ligne
- développement de votre présence sur les réseaux sociaux
- publication d'articles de promotion dans la presse
- inscription de votre cave à vin sur des plateformes en ligne
- lancement de campagnes publicitaires en ligne comme Google Ads
- optimisation du référencement de votre cave à vin auprès des moteurs de recherche

Autres dépenses

Dans ce budget, vous devez allouer un montant pour l'achat de petites fournitures. Également, prenez en compte les besoins en fonds de roulement de votre cave à vin : une somme suffisante pour couvrir les dépenses durant 9 mois d’activité.

Enfin, prenez en compte les mensualités de remboursement dans le cas où vous avez contracté un prêt bancaire pour ouvrir votre cave à vin.

Comment réussir le concept de sa cave à vin ?

Pour assurer la réussite de votre cave à vin et vous démarquer de la concurrence, vous devez proposer un concept innovant qui sort de l'ordinaire.

Tout d'abord, vous devez avoir une bonne connaissance des vins, mais aussi des dernières tendances du marché. Vous pouvez vous spécialiser dans des vins particuliers, comme les vins bios. Pour cela, vous devez vous baser sur les résultats de l'étude de marché réalisée au préalable.

En outre, vous pouvez proposer différentes activités dans votre cave à vin, comme des ateliers de dégustation insolites ou un service de restauration. Il est également possible de donner des cours d'œnologie.

Vous pouvez le faire sous forme de cartes-cadeaux pour fidéliser la clientèle de votre cave à vin par exemple.

Pour finir, vous pouvez collaborer avec des influenceurs ou des personnalités pour faire connaître votre cave à vin. Aussi, vous pouvez organiser des événements à thème dans votre établissement.

Quels types de vin faut-il vendre dans une cave à vin ?

Pour constituer votre cave à vin, vous devez privilégier les vins qui peuvent être conservés pendant plusieurs années. Ce type de vin devrait constituer 85 % de votre cave à vin. Parmi les vins de garde les plus connus, on peut citer quelques-unes.

Les vins de Bordeaux
Vous pouvez opter pour les crus classés de la rive droite qui sont réputés pour leurs tanins fins et serrés. Pour les amateurs de liquoreux, les crus classés de Sauternes sont à privilégier.

Les vins de Bourgogne
On parle de premiers crus et de grands crus. On peut parler alors de Pinot Noir, de Chardonay ou de Chablis.

Les vins de la Vallée de la Loire
Ce sont des vins puissants et très colorés qui développent des arômes de poivre, d'épices et de cuir.

Quant aux 15 % restants, ils peuvent être occupés par des vins à boire plus jeunes, notamment les vins de consommation courante qui sont à boire dans les 2 ans.

Pour finir, le choix entre vin rouge et vin blanc dépendra de votre étude de marché et de votre clientèle. Toutefois, il est conseillé de privilégier les vins rouges, environ 60 - 65 % de votre cave à vin. Les vins blancs ne devraient représenter que 25 % de votre cave.

Quel est l'emplacement idéal pour une cave à vin ?

Il faut savoir que l'emplacement est l'un des facteurs clés de la réussite de votre cave à vin. Par conséquent, vous devez choisir une zone adaptée à votre activité.

Tout d'abord, il est fortement conseillé de choisir un emplacement en plein centre-ville. Cela vous permet d'attirer plus de clients qu'en périphérie. Néanmoins, il faut savoir qu'en ville, les loyers et les taxes sont beaucoup plus élevés.

Lorsque vous choisissez l'emplacement de votre cave à vin, vous devez également tenir compte de vos concurrents. Évitez de vous installer trop près des centres commerciaux, par exemple. En effet, la majorité de ces derniers proposent déjà du vin bon marché.

Enfin, l'emplacement de votre cave à vin doit être desservi par les transports en commun. La présence d'un parking à proximité peut également être un atout.

Comment choisir le local pour une cave à vin ?

Pour choisir le local idéal pour votre cave à vin, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres.

Tout d'abord, la surface du local doit être suffisamment importante pour répondre aux normes de stockage du vin.

Elle doit également vous permettre d'aménager les différents espaces de votre cave à vin, notamment l'espace de vente, la réserve, un éventuel espace de restauration, etc. Aussi, le local doit disposer d'une vitrine pour attirer les passants.

Par ailleurs, veillez à choisir un local qui nécessite peu, voire pas, de travaux de mise en conformité (travaux d'isolation, de ventilation, de climatisation, etc.). Assurez-vous également que le local est protégé de la lumière naturelle.

Pour finir, le local de votre cave à vin doit offrir une bonne visibilité et un accès facile. Il doit être situé à proximité d'un parking et des transports en commun.

Comment trouver des fournisseurs pour sa cave à vin ?

Le choix des fournisseurs pour votre cave à vin est une étape cruciale. En effet, cela va conditionner votre activité. Il est donc essentiel de prendre en compte certains critères afin de faire le meilleur choix.

Le choix des fournisseurs dépendra, avant tout, des types de vins que vous souhaitez commercialiser dans votre cave à vin. Ces derniers sont choisis en fonction des attentes et des préférences des clients cibles de votre cave.

Par ailleurs, un bon fournisseur doit être en mesure de vous conseiller et de vous aider à diversifier vos produits. Pour cela, il doit disposer d'un large panel de vins du monde entier.

Enfin, le prix est un critère important lors du choix d'un fournisseur pour votre cave à vin. En effet, les tarifs doivent être compétitifs et les services proposés doivent être irréprochables. Par exemple, le fournisseur doit être en mesure de livrer à temps et en toute période.

Vaut-il mieux ouvrir une cave à vin en indépendant ou avec une franchise ?

Pour ouvrir une cave à vin, vous avez le choix entre vous lancer en indépendant ou rejoindre un réseau de franchise. Il est important de bien comprendre chaque option afin de faire le choix qui correspond le mieux à vos besoins.

En optant pour une cave à vin franchisée, vous pouvez bénéficier d'un démarrage plus rapide et d'un budget initial réduit. Vous pouvez également bénéficier d'une formation en gestion d'entreprise. En plus de l'accompagnement, cette formation vous permet de réduire le sentiment de stress et les risques d'échec liés à votre activité.

Enfin, l’ouverture d’une cave à vin franchisée vous permet d'obtenir plus facilement des financements, notamment grâce à l’image de marque de la franchise. Elle vous donne également accès aux dernières données et tendances du secteur.

En revanche, en optant pour une cave à vin indépendante, votre budget de départ sera moins conséquent, en raison de l'absence de redevances de franchise.

De plus, cette option vous permet de bénéficier de l'intégralité de vos revenus, sans avoir à verser entre 5 et 20 % de votre chiffre d'affaires au franchiseur.

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier de beaucoup plus de flexibilité et d'autonomie en tant qu'indépendant. Vous êtes par exemple libre de fixer vos propres tarifs et donc vos marges bénéficiaires.

Aussi, l'absence d'accord contractuel avec une entité mère réduit le risque de conflit. Elle vous permet également de revendre facilement votre cave à vin (si nécessaire).

Quel est le revenu moyen d'une cave à vin ?

En général, une cave à vin peut générer un chiffre d'affaires annuel allant de 70 000 euros à 450 000 euros.

Toutefois, il faut savoir que ce chiffre peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Parmi les plus importants, on peut citer :
- l'emplacement de la cave à vin
- la stratégie de distribution (boutique, e-commerce, réseau de distributeurs, etc.)
- l'éventuelle présence d'un espace de restauration
- la qualité des vins proposés à la vente
- l'éventuelle collaboration avec des entreprises

Pour obtenir tous les indicateurs liés au chiffre d'affaires de votre projet, vous pouvez vous appuyer sur notre modèle financier adapté à une cave à vin.

Quelle stratégie marketing pour une cave à vin ?

Pour attirer les clients et augmenter le chiffre d'affaires de votre cave à vin, vous devez mettre en place une solide stratégie marketing, comme celle que nous avons rédigée dans le business plan pour une cave à vin.

Voilà quelques-unes des initiatives marketing à mettre en place pour votre cave à vin :
- conception d'un site vitrine pour votre cave à vin afin de présenter vos produits
- adaptation aux nouvelles tendances comme les vins locaux et les vins bios
- développement de votre présence sur les réseaux sociaux
- organisation d'événements et de soirées dans votre établissement, tels que des soirées à thème, des soirées dégustation
- proposition d'une carte de vins variée et adaptée à tous les budgets
- aménagement d'un espace de dégustation (bar à vin) dans votre établissement
- développement d'une boutique de vin en ligne, dotée d'un service de livraison
- mise en place d'un programme de fidélité, par exemple 5 bouteilles achetées, une bouteille offerte

Quelles sont les charges courantes pour une cave à vin ?

Contrairement aux dépenses initiales, les charges courantes de votre cave à vin doivent être réglées de manière régulière.

Parmi les dépenses les plus courantes d'une cave à vin, on peut donc citer :
- les factures d'eau et d'électricité
- le loyer du local (si vous louez)
- le réapprovisionnement du stock de bouteilles de vin
- la rémunération de votre personnel
- les frais de la SACEM (si vous diffusez de la musique dans votre établissement)
- les divers impôts et taxes
- les primes d'assurance
- l'entretien et la maintenance de la cave

Retrouvez l’ensemble des charges dans le prévisionnel financier pour une cave à vin.

L'ouverture d'une cave à vin : est-ce une idée rentable ?

Pour estimer la rentabilité de votre cave à vin, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Il s'agit notamment de l'investissement initial, du chiffre d'affaires généré par votre activité et du taux de marge nette.

En règle générale, la marge nette d'une cave à vin se situe entre 14 % et 26 % du revenu annuel.

À titre d'exemple, nous supposons que votre cave à vin génère 200 000 euros de chiffre d'affaires, avec une marge bénéficiaire de 20 %. Le budget de départ, quant à lui, est de 120 000 euros.

Par simplification des règles de calcul financier, on estime que votre cave à vin peut générer un bénéfice net de 200 000 x 20 % = 40 000 euros par an.

Dans ce cas, il faudra à votre cave environ 120 000 / 40 000 = 3 ans pour atteindre son seuil de rentabilité.

Bien entendu, les chiffres de votre cave à vin seront très différents de ceux-ci.

Estimez vos futurs profits et analysez votre seuil de rentabilité grâce au prévisionnel financier pour une cave à vin.

Comment financer un projet de cave à vin ?

Pour financer votre projet d'ouverture d'une cave à vin, l'idéal est de compter sur vos fonds propres. Cependant, comme la réalisation de ce type de projet nécessite un investissement assez considérable, ce n'est pas toujours possible.

Afin de réunir le budget de départ, vous pouvez vous tourner vers les institutions financières pour obtenir un prêt. Pour que ce dernier soit accepté, vous devez disposer d'un solide business plan.

Outre les prêts bancaires, il existe d'autres dispositifs d'aide à la création d'entreprise mis en place par l'État, les collectivités locales et régionales. Le crowdfunding peut également représenter une solution intéressante.

En effet, c'est un bon moyen pour tester votre projet et vérifier si votre concept séduit le public.

Bien sûr, il faudra convaincre toutes ces institutions du potentiel de rentabilité de votre projet, pour cela, utilisez le business plan pour une cave à vin.

À lire également

Ouvrir une cave à vin : revenus, coûts et rentabilité
Réussir le business plan d'une cave à vin
Ouvrir une cave à vin : budget, équipements et rentabilité
Rédiger une étude de marché pour une cave à vin