5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE ETE2021

Ouvrir un concept store rentable, étape par étape

comment ouvrir concept store

Le concept store est un modèle de vente émergent pour une nouvelle génération de commerçants. Il s'agit de lieux qui permettent à la clientèle de découvrir une multitude de marques indépendantes avec une vision commune. Pour une marque, profiter de seulement une partie d'un magasin peut être un moyen rentable de profiter des avantages d'une boutique physique, tout en minimisant les coûts.

Ouvrir un concept store nécessite une bonne phase de préparation. En effet, choisir la bonne structure d'entreprise, rédiger un plan détaillé et mettre en place une stratégie qui fonctionne est plus important que jamais pour préparer le succès de votre future entreprise. On vous en dit plus dans la suite de l'article. 

Pour bien commencer, il faut faire une étude de marché

Existe-t-il une demande pour votre concept store ? Les audiences des concept stores peuvent différer, notamment selon leurs emplacements, leurs gammes de prix et les produits qu'ils proposent à la vente. Il y a par exemple les concept stores spécialisés dans le textile et l'habillement et les concept stores qui vendent surtout de la décoration intérieure. Quel segment de marché choisir pour ouvrir et développer un concept store à succès ? Vous pourrez répondre à cette question en réalisant une étude de marché pour votre concept store. En rédigeant ce document, vous allez notamment étudier les critères démographiques propres à votre marché. Bien connaître votre audience augmente vos chances de succès pour le futur : en effet, vous êtes plus à même de lui proposer une offre de produits qui lui convienne.

Quel est l'état de la concurrence ? Une étude de marché ne permet pas seulement d'appréhender la demande. Elle permet aussi d'étudier l'offre présente sur votre marché. L'étude de la concurrence fait ainsi partie intégrante de l'étude de marché. Quel type d'objets retrouve-t-on chez les concept stores concurrents ? Où sont-ils situés ? Quel type de contrats ont-ils mis en places avec les marques qui vendent leurs produits dans ces établissements ? Conduire une étude de marché pour votre concept store vous permettra (entre autre) de répondre à ces questions et de construire des avantages concurrentiels pour votre concept store.

concept store démarches administratives
concept store chiffre d'affaires

Les questions à se poser avant de démarrer un projet de concept store

Quel nom ? Quel slogan ? Quel logo ? Quelle atmosphère ? Les concepts stores sont devenus très tendances dans les grandes villes. Ces boutiques attirent de plus en plus d'adeptes grâce à leur concept travaillé et par leur design souvent atypique. Vous devez réfléchir à une identité unique pour votre commerce. Pour cela, vous devez d'abord lui trouver un nom et un slogan. Ensuite, vous devez créer un logo à l’image du l’univers choisi mais aussi créer une atmosphère cohérente avec votre offre de produits. Pour le nom, ce dernier doit être facile à retenir et doit évoquer directement, chez le client, la nature de votre univers.Quant au slogan, cela doit être une phrase, facile à retenir et mémorisable en moins de 30 secondes. Pour le logo, il doit représenter fidèlement l’image que vous souhaitez véhiculer. De ce fait, il doit être sobre, et évident à déchiffrer, sans pour autant être trop simple. Véritable lieu de vie et d’échange, l’atmosphère de votre concept store doit être en harmonie avec votre univers. Souvent les concepts stores optent pour des meubles et des étagères de rayonnage minimaliste, au design peu commun. En outre, vous devez prévoir un grand espace, aménagé pour les clients qui veulent passer du temps dans votre boutique. En terme de décoration, vous devez miser sur des objets uniques, qui rappellent à chaque fois aux visiteurs l’univers dans lesquels ils se trouvent.

Comment choisir un bon emplacement ? Bien qu’ils soient déjà populaires, les concepts stores représentent un marché naissant et sont donc des commerces qui doivent encore apprendre à se faire connaître. C'est pour cela que la majorité des boutiques adoptant ce business model particulier sont situées dans les grandes mégalopoles et les centres-villes. Ainsi, pour implanter votre boutique, vous devez vous assurer que l’endroit choisi soit bien fréquenté. Aussi, comme abordé précédemment, un concept store est un lieu de vie avant d’être une boutique. Vous devez donc choisir un emplacement au plus près des lieux d’habitation, dans un quartier en cohérence avec l'univers de votre boutique (si possible).

Allez-vous créer votre propre marque ? Développer sa propre marque peut offrir de nombreux avantages sur le long terme. En effet, dans un marché aussi particulier, la différenciation joue un rôle capital. Or, une marque est un des critères de différenciation pour votre entreprise. En effet, elle vous offre l’opportunité d’être reconnu parmi les autres boutiques. Par ailleurs, la marque vous aide à augmenter considérablement la visibilité de votre concept store. Enfin, des produits à l’effigie de votre entreprise augmentent également la proximité et la confiance avec votre clientèle, ce qui permet de booster les ventes et votre chiffre d’affaires. En outre, à travers une marque, vous pouvez défendre vos propres valeurs de façon très poussée.

Allez-vous développer une boutique en ligne ? Internet est sans doute un canal de vente à ne pas négliger pour votre concept store. En effet, une plateforme e-commerce permet d’attirer de nouveaux adeptes pour votre concept. C'est une force évoquée dans la SWOT d'un concept store. Également, avec une boutique en ligne, vous vous affranchissez des limites géographiques imposées par une boutique physique locale. Bien entendu, votre boutique en ligne, sa charte graphique et l'expérience utilisateurs qu'elle propose doivent être aussi innovants que le concept store. Ainsi, il est important de miser sur un site visuel, « vivant » et résolument moderne. Proposez des interactions fréquentes avec votre audience en utilisant les sessions live, les webinaires, mais aussi les interviews exclusifs d’artistes de talent de votre univers. Enfin, utilisez tous les moyens à votre disposition pour offrir une expérience client individualisée, comme dans un concept store physique.

Concept Store Business Plan modele
Concept Store Business Plan modele

Concept Store Business Plan

€39,90
VOIR LA LISTE DE MODÈLES

Le business plan : un élément indispensable pour ouvrir un concept store

Une feuille de route qui vous permettra d'anticiper chaque phase du développement de votre concept store. C'est un document qui permet de rendre compte de votre stratégie de développement. L'élaboration d'un plan d'affaires pour votre concept store vous permettra notamment de prendre des décisions quant à une proposition de valeur qui vous différenciera de la concurrence, votre chiffre d'affaires prévisionnel, les différentes charges qui viendront impacter votre seuil de rentabilité ou encore une stratégie efficace pour faire augmenter le revenu de votre concept store sur le long-terme.

Le prévisionnel financier de votre concept store vous donnera de précieuses indications quant à sa rentabilité. Lorsqu'on travaille sur son prévisionnel financier, on fait des projections quant aux futures finances de son idée d'entreprise. C'est un exercice qui permet notamment de réfléchir à son futur chiffre d'affaires. Également, le prévisionnel financier permet d'identifier toutes les futures charges de votre commerce. Ainsi, vous obtiendrez de précieuses informations quant au potentiel de rentabilité de votre concept store.

Un document clé pour obtenir un crédit auprès de la banque. C'est un document que l'on vous demandera si vous recherchez des fonds pour votre concept store. S'il est bien construit, il deviendra un précieux allié pour convaincre un banquier que votre boutique peut générer des profits intéressants sur le long terme. Toutes ces raisons expliquent pourquoi la rédaction d'un business plan est essentielle avant de démarrer un nouveau projet d'entreprise. 

concept store business plan

Les premières démarches pour réussir l'ouverture de son concept store

Votre budget de départ sera surement composé de certains de ces éléments : l'achat ou la location d'un espace pour accueillir votre futur concept store, du petit mobilier pour la décoration, des équipements informatiques et numériques, un budget pour l'accompagnement juridique et comptable (afin notamment de créer votre société), un budget alloué au marketing (décoration de la vitrine, conception et développement d'un site web et mise en place d'offre promotionnels), l'achat d'un stock initial de produits mis à la vente, quelques frais bancaires et d'assurances, l'abonnement à des application en ligne, mais aussi un dépôt de garantie ou encore le paiement des premiers loyers (si vous décidez de louer l'espace qui accueillera votre concept store).

Choisissez le bon statut d'entreprise. Il est important de mener une réflexion approfondie avant de choisir un statut pour votre concept store. Tout d'abord se pose la question du nombre d'associés. Vous souhaitez naviguer seul ? L’entreprise individuelle (EI), l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL, qui est une sorte de SARL avec un seul actionnaire) et la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) sont les statuts juridiques qui peuvent convenir à votre concept store. À noter que le régime de la micro-entreprise (anciennement auto-entreprise) appartient à la catégorie EI. Si vous préférez vous associer, alors vous aurez le choix entre une Société par Actions Simplifiée (SAS) ou une Société À Responsabilité Limitée (SARL). Si vous souhaitez, plus tard, faire rentrer d'autres personnes au capital de votre concept store, alors il est préférable de choisir entre une SAS ou une SARL. Un autre point important : celui de la protection de votre patrimoine. Une société à responsabilité limitée (a SARL et l'EURL, la SAS et la SASU, ainsi que la SA) permet de séparer le patrimoine privé de celui de l’entreprise. L'ensemble des autres règles qui régiront la vie de l'entreprise seront décidées au moment de rédiger les statuts. Un autre point important à noter : avec une entreprise individuelle, vous êtes soumis à l'impôt sur le revenu. Également, votre statut de travailleur indépendant vous permet de bénéficier de la Sécurité Sociale des travailleurs non-salariés. Dans le cas où vous choisissez de monter une "vraie" société, vous répondrez au régime de l'impôt sur les sociétés. Cependant, dans certains cas, les SARL, SAS ou SASU peuvent être soumises à l'impôt sur le revenu.

Démarrer un projet de concept store n'est pas si difficile, à condition de bien suivre attentivement chaque étape. L'étude de marché est, par exemple, une étape primordiale qui vous permet de mieux cerner les attentes du marché, et de pouvoir construire une proposition de valeur convaincante. Vous devrez notamment déterminer le meilleur emplacement pour votre concept store, le type de produits qui plaira à votre clientèle, une atmosphère qui pourra faciliter la décision d'achat pour vos visiteurs ou encore de mieux cerner les offres des concept stores concurrents. Tout créateur d'entreprise doit se munir d'une étude de marché, mais également d'un business plan. Ces deux documents vous aideront à créer mais aussi à développer votre concept store. Vous pouvez maintenant vous atteler aux premières démarches. Bien que cette phase ne soit pas particulièrement agréable, vous devrez remplir un certain nombre d'obligations administratives. Vous devrez notamment opter pour un statut juridique adapté à votre concept store. Enfin, dressez la liste des investissements de démarrage nécessaires. Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour réussir l'ouverture de votre concept store ! Bon courage !