5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir un hôtel : le guide complet



Quels sont les différents types d’hôtels ?

Il existe différents types d’hôtels sur le marché.

Tout d’abord, il y a les établissements connus pour les vacances, appelés Resorts. Ils sont généralement situés dans des destinations exotiques, incluant des activités, et s’adressent souvent aux familles.

Ensuite, on a les hôtels d’affaires où les voyageurs d’affaires séjournent généralement. Ils sont essentiellement situés dans les centres urbains, à proximité des aéroports ou des centres de congrès.

Il existe également un type d’hôtellerie appelé « appartements » ou « appart-hôtels ». Nous les trouvons généralement dans les zones urbaines. Ils se destinent à une clientèle moyen-terme ou long-terme.

Pour finir, on trouve les hôtels classiques, de milieu de gamme ou haut de gamme, voire les palaces des grandes capitales du monde, dont Paris. Ces derniers sont généralement destinés à la clientèle internationale, qui vient visiter la ville ou le pays en question.

Combien y a-t-il d’hôtels en France ?

D’après une étude réalisée par l’Insee en 2021, on compte un peu plus de 29 000 établissements d’hébergement touristique en France métropolitaine et dans les DOM-TOM.

Néanmoins, il faut savoir que ce nombre comprend différentes structures. Au sommet de la liste, on trouve les hôtels de tourisme au nombre de 17 405. À la deuxième et troisième place figurent 8 239 campings et 962 villages de vacances et maisons familiales.

Pour finir, on compte un peu plus de 320 auberges de jeunesse, centres de vacances internationaux et centres sportifs.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un hôtel ?

Pour ouvrir un hôtel, il n’est pas obligatoire de détenir un diplôme ou un certificat particulier.

L’hôtellerie étant une activité commerciale, il suffit de s’inscrire auprès du Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Toutefois, dans le cas où vous souhaitez vendre des boissons ou des repas, vous devrez suivre une formation d’hygiène alimentaire, ainsi que la formation du permis d’exploitation pour la vente d’alcool.

Outre ces dernières, vous n’avez pas besoin de qualifications particulières. Néanmoins, compte tenu des risques financiers ou de responsabilité envers la clientèle, il est vivement recommandé de se former.

Quelles sont les déclarations nécessaires à l’ouverture d’un hôtel ?

Avant l’ouverture officielle de votre hôtel, vous devez effectuer un certain nombre de formalités obligatoires.

La demande d’autorisation préalable en cas de travaux

Si vous prévoyez des travaux, vous devez obligatoirement faire une demande préalable auprès de la mairie. Ensuite, cette dernière autorise, ou non, l’exécution de ces travaux.

La déclaration de l’hôtel auprès de la préfecture

Avant l’ouverture de votre établissement hôtelier, vous devez effectuer une déclaration auprès de la préfecture du département où se situe l’hôtel.

La déclaration sanitaire

Il faut savoir que certains départements exigent une déclaration sanitaire, préalable à l’ouverture de tout établissement hôtelier. Cette déclaration doit être faite auprès de la préfecture.

Quelles sont les licences nécessaires pour ouvrir un hôtel ?

En France, la plupart des hôtels proposent un service de bar ou encore la vente de boissons. Afin de pouvoir proposer ces services, vous devez obligatoirement obtenir une licence.

Il existe deux types de licences à votre disposition :
- la licence de 3ème catégorie, qui concerne les boissons non alcoolisées, les boissons fermentées non distillées et les vins doux naturels comprenant de 1 à 3 degrés d’alcool
- la licence de 4ème catégorie, également appelée « licence de plein exercice », permet la consommation sur place des autres boissons alcoolisées

Comment rentabiliser un hôtel ?

En quoi consiste le classement des hôtels de tourisme ?

À la demande de l’exploitant, l’hôtel peut être classé en fonction d’étoiles, indépendamment du nombre de chambres.

Comme vous le savez probablement déjà, les hôtels sont classés en 5 catégories, allant de 1 à 5 étoiles. L’attribution de ces dernières est basée sur 3 principaux critères d’appréciation, à savoir :
- la qualité et le niveau de confort des équipements
- la qualité des services proposés dans l’établissement
- le respect de l’environnement et l’accueil des personnes handicapées

À quoi correspondent les catégories d’étoiles des hôtels ?

Chaque catégorie d’hôtel correspond à une description particulière.

L’hôtel 1 étoile (économique)

Pour un hôtel 1 étoile, les chambres sont destinées à accueillir deux personnes et doivent avoir une surface de 9 m². La moitié des chambres doivent être équipées d’une télévision couleur. Quant au petit-déjeuner, s’il est inclus dans l’hébergement, il est servi en salle.

L’hôtel 2 étoiles (milieu de gamme)

Les chambres sont similaires à celles d’un hôtel d’une étoile. Comme différences, le personnel de l’établissement doit être capable de parler une langue étrangère, en dehors du français. En outre, un hôtel 2 étoiles qui compte plus de 4 étages doit disposer d’un ascenseur.

L’hôtel 3 étoiles (milieu de gamme supérieur)

Les chambres pour 2 personnes doivent être situées sur une surface d’au moins 13,5 m², comprenant les sanitaires et la salle de bain. Elles doivent également être équipées d’une télévision et d’un téléphone. Le personnel de réception doit être disponible au moins 10 heures par jour.

L’hôtel 4 étoiles (haut de gamme)

Les chambres pour 2 personnes doivent avoir une superficie minimale de 16 m². Elles doivent également être équipées d’un téléviseur, avec des chaînes internationales. On doit aussi trouver un climatiseur dans les chambres.

Dans ce genre d’hôtel, il est possible de prendre le petit-déjeuner dans la chambre. Par ailleurs, si l’hôtel compte plus de 2 étages, il doit être équipé d’un ascenseur.

L’hôtel 5 étoiles (très haut de gamme)

La chambre doit faire au moins 24 m². Elle comprend un lit « king size », un coffre-fort, un mini-bar, un téléphone et une connexion Internet. De plus, l’hôtel doit proposer un service de voiturier, de conciergerie et de room service.

Comment obtenir des étoiles pour son hôtel ?

Bien que facultative, l’obtention d’étoiles représente une fonction essentielle pour informer les clients de la qualité des services proposés.

En outre, le classement d’un hôtel constitue l’une des mesures marketing les plus efficaces du secteur hôtelier.

Les étoiles sont attribuées par Atout France, au nom de l’État. Pour obtenir le classement, un contrôle payant doit être effectué par un organisme de contrôle accrédité par le Cofrac.

L’obtention du classement comprend plusieurs étapes :
- l’inscription en ligne sur Atout France
- la remise d’un pré-diagnostic
- la visite d’un organisme de contrôle accrédité pour recevoir le certificat de contrôle dans un délai de 15 jours
- l’envoi du dossier de demande avec le certificat de visite à Atout France
- la prise de décision et la publication du classement dans un délai d’un mois à compter de la réception de la demande

Cette procédure doit être renouvelée tous les 5 ans. Toutefois, si l’exploitant n’entretient pas le bâtiment et les équipements de l’hôtel, le préfet peut retirer l’hôtel du classement, ce qui implique une pénalité allant jusqu’à 15 000 euros.

Quelles sont les normes liées à la gestion d’un hôtel ?

Afin d’assurer la bonne gestion de votre hôtel, vous devez impérativement respecter un certain nombre de règles et de normes :
- l’établissement doit être conforme aux règles de sécurité relatives aux Établissements Recevant du Public (ERP)
- l’hôtel doit être accessible à toutes les personnes souffrant d’un handicap
- les tarifs pratiqués dans l’hôtel doivent être affichés à l’extérieur, à la réception, à la caisse, ainsi que dans les chambres
- chaque client doit recevoir une facture comprenant l’identité de l’établissement, sa classification, le numéro de la chambre, le total des prestations fournies, le total à payer, etc.
- dans le cas où l’hôtel reçoit des clients étrangers, il est obligatoire de tenir un registre de police

Quels sont les risques liés à la gestion d’un hôtel ?

La gestion d’un hôtel implique de nombreux risques, dont il faut être conscient. À noter que notre business plan pour un hôtel comprend une politique de gestion des risques propre au secteur hôtelier.

Tout d’abord, il existe le risque de ne pas parvenir à satisfaire vos clients. Pour y remédier, vous pouvez, par exemple, mettre en place une phase de tests, pour essayer différentes gammes de prix et voir ce qui fonctionne le mieux.

Il y a également le risque de ne pas obtenir les investissements espérés pour ouvrir l’hôtel. Dans ce cas, vous devez expliquer la manière dont vous allez démarrer votre projet hôtelier sans financement extérieur.

En outre, le risque de trésorerie doit être mentionné dans le business plan de votre projet hôtelier. Vos prévisions financières vous permettront de savoir si vous êtes exposé à ce risque.

Pour finir, il se peut que la rentabilité de vos chambres prenne plus de temps que prévu. Dans ce cas, il suffit de modifier les hypothèses de vos prévisions financières et d’étudier les résultats.

Quelles assurances faut-il pour couvrir un hôtel ?

Le secteur de l’hôtellerie ayant ses propres caractéristiques, les hôtels sont tenus de souscrire des assurances bien précises.

Outre l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle obligatoire, vous devez souscrire une assurance couvrant les pertes d’exploitation et l’Atteinte aux Liaisons, à l’Environnement et à l’Activité (ALEA).

Concernant la garantie perte d’exploitation, elle permet à l’hôtel de recevoir de la trésorerie, à la suite d’un sinistre. À titre d’exemple, cette garantie s’applique en cas de chute brutale du taux d’occupation de l’hôtel, en raison d’une épidémie (comme nous avons pu en connaître en 2020 et 2021).

Quant à l’ALÉA, elle permet au dirigeant de se protéger contre une baisse du taux d’occupation de l’hôtel, suite à des événements provoqués par des catastrophes naturelles, comme des fermetures de routes, des cyclones, des inondations, etc.

Pour finir, il existe l’assurance homme clé. Cette dernière permet à l’exploitant de compenser la perte d’un membre de l’équipe occupant un poste important, notamment le directeur de l’hôtel, un chef étoilé, un manager, etc.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir un hôtel ?

Le business plan de votre hôtel est essentiel pour la réussite du projet entrepreneurial.

En effet, ce dernier vous permet de mieux comprendre le marché sur lequel vous comptez vous installer. Il vous permet également de définir une feuille de route et une stratégie de développement pour votre activité.

Ce document présente aussi une liste de dépenses et vous permet d’établir un budget de démarrage. De plus, il fournit des prévisions de chiffre d’affaires et vous permet donc de réfléchir à une stratégie marketing, afin d’augmenter votre chiffre d’affaires.

Pour finir, le business plan sert toujours de support à la présentation de votre projet à de potentiels partenaires financiers, afin d’obtenir des financements qui permettront l’ouverture de l’hôtel.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir un hôtel ?

Pour ouvrir un hôtel, la première étape consiste à réaliser une étude de marché poussée. Cette dernière vous permettra de vérifier la viabilité commerciale de votre projet et de mieux comprendre les habitudes des clients d’aujourd’hui.

L'étude de marché de votre hôtel comprend une analyse détaillée des hôtels concurrents, de leurs forces et de leurs faiblesses. Ainsi, vous pourrez mieux faire face à la concurrence de votre zone d’implantation.

Pour finir, l’étude de marché fournit une recherche approfondie sur le marché global de l’hôtellerie et ses dynamiques. En outre, elle présente les dernières tendances du secteur hôtelier qui vous permettront de mieux vous positionner sur le marché local.

Business plan d'un hôtel

Vaut-il mieux reprendre ou créer un hôtel ?

Avant d’ouvrir un hôtel, on se pose parfois la question de savoir si on souhaite reprendre ou plutôt créer un nouvel établissement.

La création d’un hôtel

Lorsque vous créez un hôtel, vous bénéficiez de la liberté de définir votre propre concept. Cependant, il est souvent difficile de trouver un emplacement libre, adéquat pour un hôtel en termes d’accessibilité et de constructibilité.
Aussi, selon l’emplacement choisi, le coût de la construction peut s’avérer parfois rédhibitoire.

La reprise d’un hôtel

La reprise d’un hôtel offre l’avantage de récupérer un actif « core » ou « core+ ». Il s’agit d’un établissement dont l’emplacement est de qualité et le taux de rendement est assuré. Ainsi, il est souvent beaucoup plus judicieux de reprendre un hôtel existant.

Le principal risque réside dans la reprise du passif de l’hôtel. Dans le cas où l’hôtel avait une bonne gestion et des prestations satisfaisantes, la reprise de l’image de l’hôtel et de son personnel peut constituer un atout. Cependant, dans le cas contraire, la conquête de la clientèle ou la construction d’une meilleure réputation peut se révéler difficile.

Quel budget faut-il prévoir pour créer un hôtel ?

En fonction de la catégorie, le budget prévisionnel de votre hôtel peut varier considérablement. En effet, il existe, d’une part, le petit hôtel familial situé en province, avec deux ou trois chambres.

D’autre part, il y a le complexe hôtelier composé de plusieurs centaines de chambres et construit de toutes pièces, situé au bord d’une plage tropicale.

Cependant, en règle générale, s’il fallait donner une réponse, nous dirions qu’il faut compter sur un budget prévisionnel compris entre 700 000 et 3 millions d’euros pour un hôtel de taille moyenne.

Vous souhaitez estimer rapidement, mais précisément, le budget de démarrage de votre projet hôtelier ? Nous mettons à votre disposition notre prévisionnel financier pour un hôtel.

Quelles sont les dépenses du budget prévisionnel d’un hôtel ?

Pour ouvrir un hôtel, il est nécessaire de prévoir au préalable les ressources humaines et matérielles nécessaires.

En effet, le budget prévisionnel comprend généralement des investissements importants, notamment :
- les coûts d’entretien et de rénovation, tels que les stocks de linge, les peintures à renouveler, etc.
- l’aménagement des chambres, dont le mobilier, les décorations, le contrôle d’accès aux portes, etc.
- l’aménagement de la réception, avec les postes informatiques, les terminaux de paiement, etc.
- l’aménagement des parties communes, notamment les sanitaires, la décoration, etc.
- selon les services de l’hôtel, l’équipement du bar, des cuisines, du SPA, etc.
- l’équipement des vestiaires du personnel, dont les bureaux administratifs, le matériel d’entretien, etc.
- le matériel promotionnel, à savoir le site internet, la signalétique, etc.
- le recrutement de personnel professionnel et les frais de formation

Vous souhaitez obtenir la liste des dépenses pour ouvrir un hôtel ainsi que leur montant moyen ? Retrouvez cette liste dans le prévisionnel financier pour un hôtel.

Quel est l’emplacement idéal pour un hôtel ?

Le choix de l’emplacement dépend principalement de votre projet hôtelier. Cependant, certains critères demeurent invariables, quel que soit le type d’hôtel créé.

Il s’agit notamment de la proximité d’un aéroport, d’une gare ou encore des transports en commun.

Un emplacement relativement calme est également indispensable afin de permettre à vos clients de bénéficier d’un bon sommeil.

Par ailleurs, certains critères varient en fonction de votre clientèle. Par exemple, pour une clientèle touristique, vous devez prendre en compte notamment :
- la facilité d’accès aux principaux sites touristiques de la région et à certains services
- la réputation de la région et son niveau de sécurité
- l’attractivité du cadre de l’emplacement qui contribuera à l’expérience client

Vaut-il mieux ouvrir un hôtel en indépendant ou en franchise ?

Lors de l’ouverture d’un hôtel, deux possibilités s’offrent à vous. En effet, vous pouvez soit ouvrir un hôtel indépendant, soit un hôtel en franchise. Chacune de ces possibilités offre différents avantages.

Les avantages d’un hôtel indépendant

- l’absence de redevance de franchise à payer lors de la création de votre hôtel
des revenus non partagés avec le franchiseur, qui représentent souvent entre 5 et 20 % du chiffre d’affaires
- plus de flexibilité et d’autonomie, car vous n’êtes pas tenu de suivre les règles du franchiseur
- la liberté de fixer vos propres tarifs et de choisir vos propres marges pour votre hôtel
- l’absence de risque de conflit ou d’accord contractuel avec une entité mère
- la facilité de revendre votre hôtel lorsque vous êtes indépendant

Les avantages d’un hôtel en franchise

- des coûts de démarrage moins élevés, grâce à l’aide fournie par le réseau de franchise
- un démarrage plus rapide de votre activité, puisque vous êtes accompagné tout au long du processus
- la réduction des risques, grâce aux conseils prodigués par le franchiseur, spécialisé sur le secteur hôtelier
- bénéficier d’une formation en matière de gestion hôtelière
- une facilité à obtenir des financements pour votre hôtel
- la possibilité de bénéficier d’une image de marque déjà bien établie sur le marché
- l’accès aux données du marché et aux tendances du secteur fournies par la société mère
- le sentiment d’être encadré, et donc moins de stress

Quel concept pour réussir l’ouverture de son hôtel ?

Pour assurer le succès de votre hôtel, vous devez adopter un concept original, voire plusieurs. Cela vous permettra à la fois de vous démarquer de la concurrence et d’attirer davantage de clients.

Un service personnalisé

Selon une étude d’Epsilon, près de 90 % des touristes privilégient les établissements qui proposent des expériences personnalisées. Par conséquent, les hôtels ont été amenés à modifier leurs stratégies de marketing en fonction des besoins de leurs clients.

Une démarche positive pour l’environnement

Selon une étude réalisée par le géant Booking.com, 87 % des touristes ont exprimé le souhait de voyager tout en limitant leur impact sur l’environnement. Ils sont même prêts à payer un prix plus élevé pour un hôtel qui s’inscrit dans une démarche respectueuse de l’environnement.

L’intégration d’un restaurant dans votre hôtel

En fonction du positionnement de votre établissement, vous devrez proposer un restaurant à la hauteur des attentes de vos clients. Cela vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaires.

La smart technologie

Plusieurs hôtels misent sur la technologie pour améliorer leurs services. Par exemple, certains hôtels utilisent des dispositifs technologiques tels que les matelas et les sommiers intelligents.

Par ailleurs, certains hôtels misent également sur l’intelligence artificielle et la domotique. En effet, la plupart des hôtels équipent leurs chambres de systèmes d’éclairage et de climatisation connectés au smartphone du client.

La réalité virtuelle

Depuis plusieurs années, les acteurs du secteur hôtelier ont commencé à intégrer cette technologie dans leur stratégie marketing.

Grâce à cette dernière, les hôtels permettent aux touristes de vivre une expérience immersive dans leurs établissements avant même de réserver.

Comment maximiser son taux d’occupation quand on a un hôtel ?

Afin d’augmenter le taux d’occupation de votre hôtel, vous devez mettre en place les points suivants.

Un personnel attentif

C’est un point essentiel et absolument nécessaire. La satisfaction des clients est renforcée par un personnel chaleureux, attentif et disponible. De plus, cela améliore votre image de marque.

Offrir de nombreuses commodités

Aujourd’hui, les voyageurs sont de plus en plus exigeants. Ainsi, vous devez équiper vos chambres de nombreuses commodités, telles que le WiFi, un jacuzzi, un bureau ou encore un espace de rangement, afin d’attirer davantage de clients.

Améliorer votre référencement sur les plateformes

Aujourd’hui, Booking fait partie des leaders mondiaux du tourisme en ligne. De ce fait, un bon positionnement sur ce site (et les plateformes du même type) augmente considérablement la portée commerciale de votre hôtel.

Développer votre propre site internet

La création d’un site web vous permet de contrôler entièrement vos diverses campagnes promotionnelles. En outre, aucune commission n’est prélevée sur les réservations directement effectuées sur votre propre site web.

Un service de transport

Pour un touriste, se déplacer dans une ville inconnue peut être un véritable parcours du combattant. Pour épargner ce type de difficulté à vos clients, vous pouvez proposer un service de transport pour leur arrivée à l’aéroport, mais également pour leurs déplacements durant leur séjour.

Proposer des cours et des ateliers

L’organisation d’ateliers permet à votre hôtel d’attirer une clientèle engagée et passionnée. En proposant divers ateliers, vous pouvez conquérir différents types de clients.

Vendre des nuitées sur Airbnb

Outre les canaux marketing traditionnels, Airbnb vous permet de maximiser votre taux d’occupation en exploitant la puissance de sa plateforme.

Retrouvez l’ensemble des astuces pour augmenter votre taux d’occupation dans notre article dédié à l’augmentation du chiffre d’affaires d’un hôtel.

Comment créer une forte image de marque pour un hôtel ?

Une image de marque forte pour un hôtel permet aux voyageurs d’associer votre nom à un ensemble de valeurs, de sentiments et à une image particulière. De plus, elle encourage les clients potentiels à faire moins de recherches et à se fier à votre réputation. Ainsi, il faut prendre en compte les éléments suivants.

Une approche globale

Pour créer votre marque, vous devez faire preuve de cohérence. En effet, l’image de marque de votre hôtel doit se refléter dans tous les éléments associés à votre activité, notamment :
-le nom et le logo
- la typographie
- le papier à lettres
- les opérations marketing
- les réseaux sociaux et autres contenus publics

Vos clients cibles

La marque de votre hôtel doit refléter la personnalité des différents clients ciblés par votre hôtel. Ainsi, vous devez déterminer vos clients cibles et utiliser ces informations pour créer votre image de marque et votre histoire. Il faut rester cohérent et authentique.

L’histoire de votre hôtel

En racontant bien votre histoire, les clients se souviendront mieux de la marque de votre hôtel et seront plus enclins à la partager. Ainsi, vous devez créer une histoire qui évoque votre passé, votre mission, vos valeurs et votre engagement envers vos clients. Une bonne histoire permettra aux clients de s’identifier à votre hôtel et d’en faire ressortir une marque durable.

Les réseaux sociaux

Outre votre site web, les réseaux sociaux représentent le meilleur moyen de promouvoir la marque de votre hôtel et de générer de l’enthousiasme au sein du marché du voyage.

Le secret consiste à inciter les clients satisfaits à mettre en valeur la marque de votre hôtel autant que possible. Les clients qui partagent des photos de votre établissement en ligne contribuent à la promotion de ce dernier.

Quelle stratégie marketing pour un hôtel ?

Une bonne stratégie marketing permet de garantir le succès de votre hôtel. Voici quelques-unes des stratégies les plus efficaces, que vous retrouverez également dans le business plan d’un hôtel.

Offrir des cadeaux de bienvenue

Grâce à ce que vous savez sur vos clients, vous pouvez créer un cadeau de bienvenue personnalisé.

Mettre en place des programmes de fidélité

Les programmes de fidélité permettent d’augmenter le taux d’occupation de votre hôtel et de créer un lien de confiance avec vos clients.

Créer des packs spéciaux

Les packs vous permettent d’optimiser le prix réel de la chambre, en ajoutant des éléments qui améliorent le séjour dans votre hôtel.

Lancer des campagnes de remarketing

Grâce au remarketing, vous pouvez réduire votre taux d’abandon et réaliser davantage de réservations. Il suffit de montrer des publicités attrayantes aux personnes qui ont récemment visité votre site et de proposer des offres plus intéressantes que les précédentes.

Développer une offre B2B

Pour les hôtels urbains et les hébergements dans les grandes villes, il est indispensable de créer des partenariats avec des entreprises. Pour cela, vous devez simplement contacter les entreprises et leur proposer une offre attractive.

Créer des partenariats avec les commerces locaux

Pour augmenter le nombre de clients de votre hôtel, vous pouvez le promouvoir lors des événements des entreprises locales, tels que des séminaires d’affaires, des réunions, etc.

Créer et optimiser un profil Google My Business

Google My Business permet d’obtenir une meilleure visibilité auprès des moteurs de recherche. Il suffit de remplir votre profil de manière précise. Les données fournies apparaîtront dans les résultats de recherche et dans Google Maps.

Mettre en place une stratégie d’e-mailing

Pour attirer les clients et générer des réservations directes, le marketing par e-mail est l’un des moyens les plus efficaces et les plus rentables. C’est souvent le canal qui offre le meilleur retour sur investissement.

Soigner votre réputation en ligne

Votre réputation en ligne, y compris les avis, les résultats de recherche, les commentaires sur les réseaux sociaux et la presse locale, contribue grandement aux décisions des clients.

Varier les canaux de réservation

Bien que vous soyez déjà présent sur un OTA (comme Booking), il est nécessaire d’en trouver d’autres. De plus, il est essentiel de suivre vos performances sur ces plateformes de réservation.

Quel est le chiffre d’affaires moyen d’un hôtel ?

En règle générale, le chiffre d’affaires moyen d’un hôtel se situe entre 85 000 et 600 000 euros par an.

Toutefois, il faut savoir que ce chiffre varie considérablement d’un hôtel à l’autre.

Parmi les facteurs susceptibles d’influencer le chiffre d’affaires d’un hôtel, on trouve notamment :
- l’emplacement de l’hôtel
- la capacité d’accueil et le nombre de chambres disponibles
- le positionnement de l’hôtel, autrement dit le nombre d’étoiles, et donc les tarifs pratiqués
- les services et activités supplémentaires proposés par l’hôtel

Vous souhaitez faire des estimations pertinentes sur le chiffre d’affaires de votre projet ? Utilisez le prévisionnel financier pour un hôtel.

Comment calculer le chiffre d’affaires prévisionnel d’un hôtel ?

L’estimation du chiffre d’affaires prévisionnel de votre hôtel est essentielle à la réussite de votre établissement. En effet, vous devrez intégrer des prévisions de revenus cohérentes et pertinentes dans le business plan de votre hôtel.

Tout d’abord, vous devez estimer le revenu moyen par nuitée, qui varie considérablement selon les mois de l’année.

Vous devez également estimer le taux d’occupation de votre hôtel. Lors du lancement de votre hôtel, prévoyez un chiffre peu élevé pour les premiers mois, à moins que vous ne lanciez votre activité en haute saison.

Néanmoins, il faut savoir que vos initiatives commerciales et opérationnelles vous permettront de maximiser votre taux d’occupation. Ainsi, vous devez trouver l’équilibre entre une croissance stable et une croissance trop ambitieuse.

Si vous souhaitez tester différents scénarios, en faisant varier les taux d’occupation et le prix des nuitées, et sans avoir à faire de calcul, appuyez vous sur le prévisionnel financier pour un hôtel.

Quelle est la fiscalité appliquée aux hôtels ?

Les prestations d’hébergement, en particulier la location de chambres, sont soumises à un taux de TVA réduit de 10 %. De plus, chaque service supplémentaire proposé par l’hôtel est imposé à son propre taux de TVA.

À titre d’exemple, si vous proposez un service de restauration, les produits alimentaires à consommer sur place sont taxés à hauteur de 10 % et ceux destinés à une consommation différée sont taxés à 5,5 %.

Pour ce qui est de la taxe de séjour, elle n’est pas obligatoire et la décision appartient à chaque commune. En général, les communes touristiques sont celles qui exigent cette taxe. Cette dernière est calculée de manière forfaitaire, selon les modalités fixées par les communes. Cependant, ces communes doivent respecter un taux minimum ainsi qu’un seuil maximum pour l’application de cette taxe.

Tous ces éléments sont déjà renseignés dans le prévisionnel financier pour un hôtel.

Quelles sont les charges courantes d’un hôtel ?

La gestion d’un hôtel implique de nombreuses dépenses courantes. Parmi les postes de dépenses les plus importants, on trouve notamment :
- les différentes commissions prélevées par les plateformes de réservation
- l’entretien et la maintenance des chambres
- les charges liées au personnel
- les divers impôts et taxes
- les frais en matière de marketing, de publicité et de communication
- les coûts variables de l’espace de restauration
- une éventuelle redevance de franchise
- le remboursement du prêt, en cas de financement bancaire

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces charges ainsi que leur influence sur le chiffre d’affaires et les profits d’un hôtel dans le prévisionnel financier pour un hôtel.

Comment améliorer la rentabilité de son hôtel ?

Afin d’atteindre le seuil de rentabilité de votre hôtel, vous devez vous focaliser sur deux éléments.

Premièrement, vous devez augmenter vos revenus à long terme. Deuxièmement, vous devez minimiser les décaissements de votre budget de trésorerie.

Un hôtel ne peut pas augmenter ses revenus sans une bonne stratégie marketing. Parmi les plus efficaces, vous pouvez :
- travailler votre référencement sur internet et sur des plateformes comme Booking, AirBNB, etc.
- mettre en place de nouvelles gammes de nuitées et de nouveaux services complémentaires, pour atteindre de nouveaux segments de marché
- acquérir une meilleure visibilité en organisant des événements en partenariat avec d’autres sociétés
- gérer de manière efficace les dépenses de votre compte de résultat
- contrôler les dépenses récurrentes du budget de trésorerie de votre hôtel
- ne pas investir plus de 45 % des revenus de votre hôtel dans les salaires et les charges sociales
- consacrer entre 5 et 15 % du chiffre d’affaires de votre hôtel au marketing et à la communication
- surveiller le montant des taxes dans les prévisions de votre compte de résultat

Analysez votre seuil de rentabilité et voyez comment une variation des prix ou de certaines charges influence votre génération de profits grâce au prévisionnel financier pour un hôtel.

Comment financer la création d’un hôtel ?

Pour la création ou la reprise d’un hôtel, le montant à financer est assez conséquent.

De ce fait, l’entrepreneur doit disposer d’un apport personnel à hauteur de 30 % ou d’un patrimoine important. Pour ceux n’ayant pas un apport significatif, il peut être intéressant de se tourner vers la location-gérance qui nécessite moins d’investissement. En effet, elle est prise en charge par le propriétaire du fonds de commerce.

Parmi les solutions les plus adaptées pour financer la création ou la reprise d’un hôtel, on trouve les suivantes :
- un prêt immobilier professionnel pour financer les murs de l’hôtel. Ces derniers peuvent être détenus par une SCI indépendante de la société d’exploitation
- un crédit-bail mobilier ou crédit-bail, permet de financer les équipements. Cette solution est également recommandée en cas de rénovation ou de mise aux normes
- un prêt d’entreprise classique : pour financer les travaux nécessaires
- un prêt participatif : dans certains cas, un prêt participatif peut être également demandé

Comment convaincre ces investisseurs ? Présentez-leur les documents du pack complet pour l'ouverture d'un hôtel.

À lire également

Quelles sont les dernières tendances et innovations pour les hôtels ?
Réussir le business plan d'un hôtel : le guide
Ouvrir un hôtel : budget, équipements et rentabilité
Les étapes pour mettre un château en location