5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir une onglerie rentable : le guide complet

Ouvrir une onglerie rentable


Le concept de salon à ongles a le vent en poupe depuis une dizaine d’années. Si vous souhaitez ouvrir le vôtre, ce guide est fait pour vous.

Nous y avons répondu à toutes les questions qu’il faut se poser avant le démarrage.

Vous trouverez toutes les informations pertinentes sur l’industrie. De l’explication du concept aux tendances du marché sans oublier les conseils pour trouver des clients et comment choisir un emplacement adapté, tout est là.

Qu'est-ce qu'un salon à ongles ?

Le concept de salon à ongles consiste à offrir des services et produits de soins d'ongles tout en laissant le confort au client de profiter d'un moment de détente.

Pour se rendre dans un salon à ongles, le client n’est pas toujours obligé de prendre rendez-vous. Le principe d’une onglerie est d’offrir de façon rapide, un service de qualité à sa clientèle. Les principaux services proposés par un salon à ongles sont :
- la manucure
- la pédicure
- la pose de vernis (permanents ou semi-permanent)
- le nail art
- la superposition de gel UV
- la beauté des mains et des pieds

Certains salons à ongles offrent bien plus que des services liés à la pédicure et la manucure. Par exemple, la commercialisation de produits de beauté connaît un essor dans les salons à ongles.

Pourquoi les clients se rendent-ils dans les ongleries ?

Les salons à ongles offrent de nombreux avantages aux clients.

D'abord, il y a la qualité et la rapidité. En effet, le service dans une onglerie prend moins de temps que dans un salon traditionnel. Le personnel est également bien formé afin d'assurer une satisfaction totale à la clientèle.

Ensuite, il y a la variété des produits et services disponibles. Les salons à ongles proposent en effet, un large de gamme de produits et des services aux clients : couleurs de vernis, bijoux, accessoires, etc. Cela offre plus de choix et de possibilités aux clients.

Par ailleurs, les prix dans un salon à ongles sont plus abordables pour la clientèle. Aussi, l'ambiance et le décor sont deux facteurs qui attirent les clients dans ce type d'établissement. Les salons à ongles mettent généralement en place un décor soft et moderne pour le plaisir des clients.

Pour finir, la bonne hygiène est de mise dans les salons à ongles. Les employés sont informés et sont régulièrement formés en ce qui concerne la propreté du salon et des outils de travail. Le risque pour le client de contracter une infection ou une maladie de la peau est donc réduit.

Quel futur pour le marché de l’ongle ?

Le marché de la beauté des ongles est très dynamique et florissant. On estime que l’onglerie représente à elle seule, 15% du marché de l'esthétique en France. C'est un domaine lucratif dont l'avenir est très prometteur d'après une étude de Research and Markets. Selon cette étude, la valeur du marché de l'onglerie devrait atteindre 15,6 milliards de dollars en 2024 (environ 14 milliards d’euros).

Aujourd'hui, la France compte des milliers d'établissements spécialisés dans le soin des ongles. L'onglerie, leader sur le marché en France, réalise en moyenne 150 000 euros de chiffres d'affaires par an. De plus, l'industrie de l'onglerie connaît une croissance annuelle de 9,5% en moyenne.

Par ailleurs, Planetoscope note que 22% des Françaises font usage de vernis à ongles. Aussi, le budget moyen dédié à l’achat de vernis est de 11,5 par an pour les Françaises.

Faut-il un diplôme pour ouvrir une onglerie ?

Aucun diplôme spécifique n'est exigé pour l'ouverture d'une onglerie. Une note de 2016 émanant de la secrétaire d'État d’alors, Martine Pinville, apporte plus de précision en ce sens. La note stipule que : "L’activité de Prothésiste ongulaire non assortie de prestation de manucure n’est pas soumise à l’obligation de qualification professionnelle prévue par l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996, et ne nécessite donc pas la détention d’une qualification d’esthéticien pour son exercice".

Cependant, il y a certaines chambres de métiers et de l'artisanat (CMA) qui continuent d'exiger un CAP esthétique en tenant compte du caractère esthétique de l'activité.

Enfin, il est recommandé de suivre une formation certifiante. Celle-ci vous apporte, en plus des connaissances et du savoir-faire, de la crédibilité vis-à-vis de vos clients.

Existe-t-il des formations pour ouvrir un salon à ongles ?

Pour acquérir les connaissances et techniques de base pour le soin des ongles, un CAP esthétique-cosmétique est le bienvenu. La formation comporte également des modules de cours sur la gestion d'un salon de soin esthétique :
- gestion de stocks
- règles d'hygiènes
- gestion de la clientèle
- techniques de vente de produits

Il est possible de suivre une telle formation en continu, en alternance ou en validation des acquis de l'expérience si vous avez déjà de l’expérience dans le secteur. Il y a également des organismes qui proposent cette formation en ligne.

Par ailleurs, on distingue principalement deux spécialistes dans un salon à ongles :

Styliste ongulaire : ce professionnel doit disposer obligatoirement d'un diplôme

Le prothésiste ongulaire : ce dernier peut exercer sans un CAP, mais une formation qualifiante de 105 H minimum est nécessaire

Quelle est la réglementation pour ouvrir une onglerie ?

Les règles d'hygiène sont fondamentales dans une onglerie. Il importe d'avoir une hygiène irréprochable dans votre onglerie.

Ensuite, il y a les normes concernant la sécurité. Vous devez vous assurer de prendre les dispositions nécessaires contre les incidents habituels : incendie, sinistre, explosion, etc.

Il faut également faciliter l'accès à votre établissement aux personnes handicapées.

Quels sont les risques quand on ouvre une onglerie ?

En ouvrant un salon à ongles, il y a certains risques auxquels vous vous exposez. Vous pouvez vous retrouver face à plusieurs difficultés telles que :
- une concurrence rude : un nouveau concurrent peut s'installer à tout -moment dans votre de zone chalandise
- des tarifs trop chers : certains salons à ongles peuvent baisser considérablement leur prix et vous mettre en difficulté face à vos clients
- une mauvaise gestion financière : vous pouvez subir des difficultés qui découlent d'une mauvaise gestion de la trésorerie. Vous devez donc être très rigoureux sur la gestion de la trésorerie de votre établissement.

Vous pouvez également faire face à un taux élevé de clients non satisfaits. Une telle situation peut engendrer des mauvais avis en ligne. Il faut donc travailler pour avoir une bonne réputation sur internet.

Les assurances pour une onglerie

Quelles assurances pour ouvrir un salon à ongles ?

Les assurances vous permettent de mieux faire face aux éventuels dommages et aux dégâts qui peuvent impacter négativement votre activité.

En tant que propriétaire d’un salon à ongles, il y a plusieurs produits d’assurances qui sont utiles pour vous :
- Assurance multirisque entreprise : cette protection est incontournable pour tous les établissements disposant d’un local. Elle vous protège en cas d’incendie, dégâts matériels, dégâts des eaux, etc.
- Responsabilité civile professionnelle : cette assurance vous protège en cas de dommage qui implique votre responsabilité professionnelle.
- Assurance pour votre véhicule : si vous offrez des prestations à domicile pour vos clients, il est important d’assurer le véhicule qui vous permet de faire les déplacements.

Les compagnies d’assurances ont également développé des offres dédiées pour les prothésistes qui sont susceptibles de vous intéresser :
- les assurances prévoyances pour Prothésiste ongulaire
- les mutuelles pour Prothésiste ongulaire

Faut-il faire un business plan pour ouvrir un salon à ongles ?

Dans la phase de préparation au lancement de votre établissement, le business plan de votre onglerie est l'un des documents importants que vous devez réaliser. Ce document présente de nombreux avantages. Il vous permet de mener la réflexion nécessaire pour mettre en place le plan d'expansion de votre établissement.

La réalisation du business plan vous permet également de travailler votre stratégie marketing. De plus, vous y prévoyez les différentes phases à respecter pour lancer votre salon à ongles.

Le business plan contient également un certain nombre de prévisions à savoir :
- le chiffre d'affaires
- le seuil de rentabilité
- les lignes de dépenses

Pour finir, il faut noter que le business sera votre meilleur allié lors des présentations de projet en vue d'obtenir du financement.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir un salon à ongles ?

A l'instar du business plan, l'étude de marché est primordiale. En effet, c'est grâce à une étude de marché que vous pourrez mieux comprendre les réels besoins de vos clients cible. C'est une manière efficace de tester votre projet et d'opérer des améliorations si nécessaires. Ainsi, vous réduisez les risques et les erreurs qui peuvent coûter très chères avant de lancer l'activité.

Par ailleurs, l'étude de marché vous donne l'occasion d'analyser la concurrence. Vous serez en mesure d'identifier les forces et faiblesses de vos potentiels concurrents qui sont déjà sur le marché. Comme cela, vous pourrez mieux positionner votre établissement sur le plan commercial et marketing.

En outre, l'étude de marché vous aide à comprendre les tendances du marché. Vous pourrez analyser le marché dans sa globalité pour identifier les enjeux auxquels vous ferez face.

Reprendre une onglerie : une bonne idée ?

Il est vrai que le coût d'une reprise d'entreprise est plus cher que la création en règle générale. Cependant, plusieurs avantages s'offrent à vous. Il s'agit notamment d'un démarrage d'activité plus aisé et rapide. En effet, l'entreprise dispose déjà d'un portefeuille client, d'un local et d'un personnel prêt pour le travail.

Aussi, vous avez plus de facilité à obtenir un financement auprès de la banque. Les banques pourront se baser sur les comptes de l'entreprise pour vous accompagner.

Par contre, il est important d’analyser rigoureusement les comptes de l'entreprise avant de procéder à la reprise. Il est préférable de vous faire accompagner par des spécialistes dans cette phase. Ainsi, vous serez en mesure de réduire les erreurs et de faire une bonne affaire.

Quel est l'emplacement idéal pour un salon à ongles ?

L'idéal est d'installer votre établissement à proximité des clients que vous ciblez. L'étude de marché vous fournira des informations pertinentes pour mieux décider.

De façon générale, voici quelques critères qui pourront vous aider à faire le choix de l'emplacement idéal :
- accessibilité : votre établissement doit être facilement accessible pour les clients
- parking : disposer d'un parc de stationnement à proximité offre plus de confort aux clients
- population : il est préférable d'ouvrir un salon à ongles en centre-ville, avec une population active
- concurrence : il est conseillé de ne pas vous installer proche de vos concurrents

Enfin, il ne faut pas oublier que la grande majorité de vos clients sont des femmes. C'est un facteur qui vous guidera également dans le choix de l'emplacement.

Comment choisir le local de son onglerie ?

Le choix d'un local pour votre onglerie dépend surtout de votre budget. Pour réduire les dépenses de lancement, il faut privilégier un local en bon état. Le bâtiment doit également disposer d'une bonne isolation phonique et acoustique. Ainsi, vous n'aurez pas besoin de dépenser une fortune pour la mise en conformité.

La taille du local est également une caractéristique qui pourra vous orienter. Vérifiez si le local vous permettra d’avoir l’espace d'accueil que vous envisagez. Par ailleurs, vous devez vous implanter idéalement dans une zone qui est très bien fréquentée par les femmes. Le local doit aussi disposer d'une bonne visibilité pour le public.

Vaut-il mieux ouvrir un salon à ongles en indépendant ou en franchise ?

La franchise présente des avantages incontestables. En effet, vous pourrez exploiter la marque de votre franchiseur pour un démarrage rapide et efficace. Aussi, la totalité des frais de lancement n'est plus à votre charge.

Il est également possible que votre franchiseur vous donne des formations en gestion d'entreprise. Ainsi, vous faites moins d'erreurs. En outre, grâce à un réseau de franchise, vous pourrez accéder plus aisément aux financements et aux données relatives à votre marché.

Tout comme la franchise, l'ouverture en indépendant présente plusieurs avantages également. D'abord, vous n'avez pas de droit d'entrée à verser à un franchiseur au départ. De plus, vous ne partagez pas votre chiffre d'affaires avec une maison de franchise. En règle générale, les franchisés versent 5 à 20% du chiffre d'affaires à leur franchiseur.

Par ailleurs, évoluer en indépendant vous donne plus de flexibilité et d'autonomie dans la gestion de votre établissement. En effet, vous n'avez pas de consignes venant d'une maison de franchise. Vous êtes libre dans vos prises de décisions. Pour finir, il est beaucoup plus facile de revendre un salon à ongles indépendant contrairement à un salon franchisé.

Quel budget pour ouvrir un salon à ongles ?

Le budget de démarrage d'un salon à ongles oscille entre 55 000 et 150 000 euros.

Cependant, le budget varie en fonction de plusieurs facteurs :
- la zone d'implantation
- la taille du local
- la quantité et la qualité des équipements nécessaires
- les prestations de votre onglerie

Vous retrouverez le budget prévisionnel complet dans le prévisionnel financier pour une onglerie.

Quelles sont les dépenses du budget prévisionnel d’un salon à ongles ?

D'abord, vous avez les dépenses liées à l'installation. Il s'agit notamment du coût d'achat ou de location du bâtiment, les travaux de mise en conformité, etc.

Ensuite, vous avez les frais liés à la création de votre établissement. Il faut prévoir un budget pour :
- rédaction des statuts d'associé
- dépôt d'une marque
- réalisation d'une étude de marché
- élaboration d'un business plan
- souscription aux assurances
- prestations diverses (comptable, avocat, ...).

Les équipements et fournitures pour votre onglerie constituent une ligne de dépenses principale. Cette section de dépense comprend le coût d'acquisition des matériels spécifiques tels que :
- limes à grains (fins et moyens)
- colle pour les capsules
- pinces à guillotine et à envies
- gel de base
- gels de couleurs
- pinceaux de nail art

Il faut également inclure le coût d'achats des meubles et d'autres équipements nécessaires à savoir :
- téléphone professionnel
- poste informatique
- caisse et terminal carte bancaire

Ensuite, vous avez les dépenses sur le plan marketing et communication. En fonction de vos moyens, vous pouvez travailler avec une agence de communication spécialisée. N'oubliez pas d'inclure le budget pour l'organisation d'une soirée d'ouverture. Il en est de même pour la conception d'un site ou le développement d'une boutique en ligne.

Par ailleurs, il faut prévoir un budget pour le personnel si vous n'êtes pas seul. Du coût de la publication des offres d'emploi aux premiers salaires sans oublier le paiement des cabinets de recrutement.

Pour finir, il faut allouer un budget suffisant pour le fonds de roulement. Il est conseillé de prévoir 6 à 9 mois sans revenu. Si vous avez obtenu un prêt auprès de la banque, il faut prévoir la rente mensuelle que vous devez payer.

Quel concept pour réussir l'ouverture de son onglerie ?

En offrant un concept unique et original, vous réussirez à vous faire une place sur le marché. De ce fait, vous devez analyser ce qui existe afin d'apporter des nouveautés.

Voici quelques idées que vous pouvez exploiter :
- proposer un service de réservation en ligne
- mettre en place un décor unique et agréable
- mettre en place des offres premium de nail art
- collaborer avec des micro-influenceurs
- écouter et prendre en compte les avis clients
- développer une relation de proximité avec vos clients

Comment trouver des clients quand on a un salon à ongles ?

La communication est la clé pour faire connaître votre onglerie et avoir des clients.

A priori, vous devez cibler les femmes qui sont dans votre zone d'implantation. Vous pouvez nouer des partenariats avec les entreprises locales : salons de coiffure, esthéticiennes, etc. Vous pouvez concevoir des flyers et affiches à installer chez ces derniers.

Vous pouvez aussi vous associer avec quelques artisans locaux pour organiser un événement. Par exemple, avec un DJ et un restaurateur, vous pouvez organiser une soirée avec de la musique et des rafraîchissements.

Les réseaux sociaux sont également de merveilleux canaux d'acquisition de clients. En ce sens, Instagram et Pinterest sont de meilleures plateformes pour une communication visuelle (images et vidéos). Le choix des réseaux sociaux dépend également de votre clientèle. Par exemple, Tiktok ou Snapchat peut vous aider à atteindre les plus jeunes.

Par ailleurs, il faut mettre toutes les chances de votre côté pour faciliter le bouche-à-oreille autour de votre salon à ongles. Pour cela, assurez-vous d'offrir un service de meilleure qualité. Prenez soin de votre espace en misant sur la propreté et le respect des règles d'hygiène.

Pour finir, il est primordial de mettre en place un programme de fidélité. Par exemple, vous pouvez offrir une carte permettant aux clients réguliers de bénéficier gratuitement de certaines prestations. En fonction de vos moyens, vous allez définir les conditions pour bénéficier des avantages de la carte.

Quelle stratégie marketing pour une onglerie ?

L'idéal est de définir une stratégie marketing et communication pour votre onglerie avant le démarrage. Ainsi, vous prévoyez toutes les actions visant à acquérir et à fidéliser les clients. Votre communication sera plus cohérente et efficace.

En dehors des exemples proposés dans la section précédente, vous pouvez exploiter les canaux de marketing traditionnel. Par exemple, vous pouvez communiquer via la presse régionale. La distribution de flyers est également une très bonne idée.

Vous pouvez aussi miser sur le marketing de contenu. Il s'agit par exemple de faire des vidéos explicatives à diffuser sur YouTube ou Instagram.

Il n'est pas obligatoire d'exploiter toutes les stratégies à la fois. Il faut plutôt privilégier celles qui sont pertinentes pour votre établissement.

Quel chiffre d'affaires pour un salon à ongles ?

Le chiffre d'affaires des salons à ongles est habituellement compris entre 115 000 et 225 000 euros.

Toutefois, le revenu varie d'un salon à un autre. En effet, le nombre de clients qui fréquente votre établissement dépend de votre emplacement. Sans aucun doute, plus votre portefeuille client est important, plus vous avez de chance d'accroître votre chiffre d'affaires.

De même, le chiffre d'affaires dépend de la capacité d'accueil de l'onglerie. Il y a aussi la diversité des services proposés et des produits complémentaires commercialisés.

Le revenu de votre onglerie résulte également de vos tarifs et de l'intensité de la concurrence. Par ailleurs, le loyer est un facteur susceptible d'impacter significativement votre revenu.

Pour estimer le chiffre d’affaires et la rentabilité de votre établissement, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour une onglerie.

À lire également

Guide pour réussir le business plan d'une onglerie
Le budget prévisionnel d'une onglerie
L'étude de marché pour un prothésiste ongulaire
Les revenus et dépenses d'un prothésiste ongulaire