5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir une pâtisserie : le guide complet

Ouvrir une pâtisserie

Est-ce rentable d'ouvrir une pâtisserie ? Quelles sont les démarches à suivre ? Faut-il un diplôme spécifique pour l'ouverture d'une pâtisserie ? Quel est le cadre réglementaire ? Quel est le chiffre d’affaires d’une pâtisserie ? Est-ce rentable ? Comment attirer des clients ?

Dans cet article, vous allez découvrir la réponse à toutes ses interrogations et bien plus. Il s'agit en effet d'un guide complet qui renseigne sur toutes les informations dont vous avez besoin pour ouvrir votre pâtisserie.

Quelles sont les dernières tendances pour les pâtisseries ?

Dans l'industrie de la pâtisserie, on remarque plusieurs tendances qui émergent.

Les consommateurs demandent, de plus en plus, des produits moins sucrés. Cela résulte d'une prise de conscience des effets négatifs du sucre sur la santé. Par ailleurs, les pâtisseries faites à base d'ingrédients bénéfiques pour la santé sont de plus en plus sollicitées par les clients. Par exemple, les pâtisseries composées de chocolat noir et les produits sans gluten ou lactose sont bien accueillies par les consommateurs.

Les pâtisseries classiques occupent également une bonne place dans les tendances actuelles. Les pâtissiers retournent aux traditions en proposant des saveurs authentiques et adaptées aux exigences du consommateur actuel.

À côté des classiques, on remarque également que les saveurs mondiales sont à la mode. Par exemple, les desserts et pâtisseries d'origine asiatique sont bien présents sur le marché.

Pour finir, il faut noter que les cookies gastronomiques sont également tendances actuellement. Les pâtissiers proposent notamment des cookies haut de gamme, en prenant soin d'utiliser des ingrédients de qualité.

Faut-il un diplôme pour ouvrir une pâtisserie ?

En raison des multiples capacités techniques nécessaires pour exercer en tant que chef pâtissier, il est préférable de suivre une formation spécifique. Vous pouvez exercer avec l’un des diplômes ci-après :
- CAP pâtissier
- BEP pâtissier

Par ailleurs, vous pouvez ouvrir une pâtisserie sans diplôme. Dans ce cas, vous devez justifier de trois ans d'expériences dans le secteur.

Dans le cas où vous ne remplissez aucune de ces conditions, vous avez une dernière alternative. Il s'agit d'intégrer une personne ayant la qualification professionnelle requise dans votre équipe.

Quelles sont les démarches et étapes pour ouvrir une pâtisserie ?

D'abord, vous devez commencer par la rédaction des statuts d'associés de votre établissement. Pour plus d'efficacité, il est recommandé de vous faire accompagner par un expert.

Après cette étape, il y a le dépôt de capital social. Le capital social est constitué des apports numéraires et des apports en nature pour la création de votre établissement. Il faut noter que le capital social peut être déposé à partir de 1 euro.

Par la suite, il faudra passer une annonce au journal d'annonces légales. Cela vous donne droit à une attestation de parution que vous allez joindre à votre dossier d'immatriculation.

La dernière étape concerne le dépôt de votre demande d'immatriculation. Pour ce fait, vous devez vous rendre dans le centre de formalités des entreprises compétent.

Quelle est la réglementation pour ouvrir une pâtisserie ?

En tant que pâtissier, vous devez respecter plusieurs règles. En effet, vous devez tout d’abord vous assurer que votre établissement respecte les normes de sécurité et d'accessibilité applicables aux ERP (établissements recevant du public).

Il est également nécessaire de veiller aux installations techniques de votre local. En revanche, l’isolation de vos installations doit permettre la tranquillité du voisinage.

Par ailleurs, il est obligatoire de vous conformer aux normes en matière de sécurité des aliments. Il en est de même pour la propreté des équipements que vous utilisez.

Pour finir, il faut noter que les pâtissiers doivent afficher les prix et étiqueter les denrées alimentaires.

Peut-on ouvrir une pâtisserie en auto-entrepreneur

Peut-on ouvrir une pâtisserie en auto-entrepreneur ?

Il n'est pas impossible d'ouvrir votre pâtisserie en choisissant le statut d'auto-entrepreneur.

Toutefois, cette forme juridique n'est pas très recommandée pour une pâtisserie. En effet, elle vous impose une limitation en ce qui concerne le chiffre d'affaires. Aussi, l'abattement forfaitaire dont vous ferez face peut se révéler plus contraignant.

Par ailleurs, la forme juridique SAS est souvent recommandée pour la création d'une pâtisserie. Il est important de tenir compte de votre situation pour choisir le statut juridique le plus adapté à votre projet.

Quelles assurances pour ouvrir une pâtisserie ?

Dans l'exercice de votre activité, vous êtes exposé à de nombreux risques. Entre autres, on peut citer :
- un sinistre (vol, incendie, dégât des eaux,…)
- un dommage causé à un client ou un fournisseur (brûlure, chute, intoxication alimentaire,…)
- une perte d'exploitation
- un litige qui implique votre responsabilité professionnelle

Il convient de souscrire aux offres d'assurances adaptées pour couvrir votre activité. Les assurances suivantes sont essentielles pour les pâtisseries.

RC pro

L'assurance responsabilité civile professionnelle vous protège et couvre votre activité en cas de dommage causé à une tierce personne.

Assurance du local commercial

Elle protège votre activité des risques tels que l'incendie, les catastrophes naturelles ou encore le bris de glace.

Véhicules professionnels

Pour les besoins de votre activité, vous pouvez disposer de plusieurs véhicules professionnels. Il est nécessaire de couvrir les éventuels risques afférents.

Par ailleurs, vous pouvez souscrire à d'autres contrats d’assurances optionnels tels que :
- garantie de perte d'exploitation
- protection juridique professionnelle
- garantie individuelle agression
- garantie intoxication alimentaire

Faut-il faire un business plan pour ouvrir une pâtisserie ?

La réalisation d'un business pour votre pâtisserie vous offre plusieurs avantages indéniables.

Primo, le business plan vous permet de bien bâtir votre projet. Ce document comporte le prévisionnel financier de votre pâtisserie (notamment les prévisions concernant le seuil de rentabilité) ainsi que la stratégie de développement de votre entreprise.

Secundo, le business plan permet de rassurer et de convaincre vos interlocuteurs. Grâce à ce document, vous pouvez démontrer avec aisance, le potentiel de votre projet à vos partenaires, investisseurs ou associés.

Tertio, le business plan vous permet de définir la stratégie de communication de votre établissement. Il est important de savoir présenter efficacement votre établissement à votre cible.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir une pâtisserie ?

À l'instar du business plan, la réalisation d'une étude de marché présente plusieurs avantages.

En effet, une étude de marché bien menée vous permet de répondre à de nombreuses questions :
- quelles sont les attentes des clients ?
- quels sont les produits et services qui existent déjà sur le marché ?
- qui sont vos concurrents et quelles sont leurs forces et faiblesses ?

Les réponses à ces questions vous permettront de bien définir votre stratégie commerciale.

En outre, l'étude de marché vous aide à analyser les tendances du marché. C'est également une phase qui vous permet de vérifier la faisabilité de votre projet.
Ainsi, vous serez en mesure de réduire les risques stratégiques, opérationnels et financiers liés à votre activité.

Comment savoir qui seront les clients de ma pâtisserie ?

En réalité, l'étude de marché vous permet de collecter les informations nécessaires pour répondre aisément à cette question. Il est certain que vous n'allez pas cibler tout le monde.

L'idéal est de segmenter votre clientèle. Vous pouvez avoir un sous-groupe pour des clients à fort pouvoir d'achat par exemple. Aussi, il est possible de proposer des offres qui s'adressent à la majorité de la population, ayant un revenu moyen.

En observant la concurrence, vous serez à même d'identifier des segments de marché à privilégier. Par exemple, certains types de pâtisseries peuvent être rares dans votre zone alors que la demande existe. Il est également possible que des entreprises de votre environnement aient régulièrement besoin de service traiteur.

En fonction de ces paramètres, vous serez en mesure d’adresser la bonne cible. N’hésitez pas à créer un nouveau concept pour vous adapter aux réalités du marché.

Quel budget prévisionnel pour créer une pâtisserie ?

En règle générale, un budget prévisionnel compris entre 85 000 et 140 000 euros est nécessaire pour l'ouverture d'une pâtisserie.

Cependant, plusieurs facteurs sont susceptibles d'impacter significativement le budget de démarrage. Il s'agit notamment de :
- la zone d'implantation de la pâtisserie
- les travaux de mise en conformité du local
- les frais de location ou d'achat du local
- les dépenses du personnel (salaires, cotisations patronales, etc.)
- le coût du matériel et des équipements

Pour connaître le budget précis de votre commerce, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour une pâtisserie.

Quelle liste de dépenses pour l’ouverture d’une pâtisserie ?

Pour ouvrir votre pâtisserie, vous avez plusieurs catégories de dépense à faire.

Premièrement, il y a les dépenses liées à l’installation de votre établissement. Cela inclut les dépenses concernant l'achat ou la location du local commercial, le coût des travaux d'aménagement ainsi que d'autres dépenses afférentes (décoration, dépôt de garantie).

Ensuite, vous devez investir dans les fournitures et équipements nécessaires à l'activité. Il s'agit aussi bien des équipements destinés à la production que du matériel nécessaire pour la présentation des produits en magasin.

Voici une liste de quelques équipements de pâtisserie :
- four pâtissier
- table de présentation
- chambre froide
- ustensiles et accessoires de pâtisserie
- meubles
- caisse enregistreuse
- téléphone
- vitrines réfrigérées et chauffantes

La troisième catégorie de dépense concerne les frais liés à la création de l'établissement. Les principales dépenses de cette catégorie concernent :
- rédaction des statuts juridiques
- dépôt de la marque
- honoraire des prestataires (comptable, avocat, ...)
- assurances
- coût de la réalisation d'une étude de marché
- élaboration d’un business plan

En quatrième position, il faut prévoir un budget pour le marketing et la communication. Cette ligne de dépense comprend entre autres :
- supports publicitaires
- conception et impression de visuels
- création d'un site internet
- campagne publicitaire sur les réseaux sociaux

Si vous souhaitez recruter des employés au démarrage, les dépenses liées au personnel vont s'ajouter à la liste. Vous devez prévoir un budget devant couvrir les charges suivantes :
- les honoraires des agences de recrutement
- les cotisations patronales
- les premiers salaires

Par ailleurs, il faut prévoir un budget pour les frais annexes. Il est primordial de réserver un budget pour le stock initial. Si vous avez contracté un emprunt financier, il faut aussi prévoir le budget suffisant pour le paiement de la rente mensuelle correspondante.

En règle générale, il est recommandé de disposer d'un fonds de roulement pouvant tenir sur 6 à 9 mois sans générer des revenus.

Pour connaître précisément le budget prévisionnel de votre commerce, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour une pâtisserie.

Ouvrir une pâtisserie sans apport

Ouvrir une pâtisserie sans apport : est-ce possible ?

Il est bien possible d'ouvrir votre pâtisserie sans apport. Toutefois, le processus peut sembler un peu difficile.

De façon générale, l'apport personnel est estimé à environ 20 % du montant total. Vous avez plusieurs alternatives pour constituer ce capital :
- love money
- financement participatif
- subventions des collectivités locales

Dès lors que vous réunissez ce montant, vous pouvez solliciter un financement auprès des banques. Pour réussir cette étape, vous devez vous servir du business plan de votre pâtisserie pour démontrer la viabilité du projet.

Comment choisir l’emplacement pour sa pâtisserie ?

Pour choisir le bon emplacement pour votre établissement, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs.

Il faut d'abord vous assurer que le local est facilement accessible aux clients. Aussi, disposer d'un parking à proximité est un véritable atout pour votre pâtisserie.

Par ailleurs, il est préférable d'installer votre établissement dans une zone d'affaires. Par exemple, vous pouvez choisir un emplacement à proximité d'autres commerces, écoles ou encore des arrêts de transport publics.

Le type de pâtisserie vous aidera également dans le choix de l'emplacement idéal. Pour réduire l'intensité de la concurrence, il est important de ne pas installer votre pâtisserie proche de vos concurrents.

Comment choisir le local pour l’ouverture d’une pâtisserie ?

L'état du bâtiment est l'un des facteurs clé à prendre en compte dans le choix d’un local pour votre pâtisserie. En effet, un local en bon état permet de minimiser les dépenses nécessaires pour les travaux de mise en conformité.

Ensuite, il faut tenir compte de l'espacement. Vous aurez besoin d'une surface consacrée à la vente et d'un espace dédié pour abriter l’espace de production. Il faut également une place pour stocker les matières premières. Assurez-vous donc que le local offre suffisamment d'espace pour bien gérer ces aspects de votre activité.

Par ailleurs, vous devez privilégier un bâtiment dont l'isolation phonique et acoustique sont de qualité. Aussi, il est conseillé de choisir un local qui offre une bonne visibilité à votre établissement. Par exemple, le local de votre pâtisserie peut être situé aux abords d'une route bien pratiquée par les consommateurs, dans une zone piétonne ou commerciale.

Vaut-il mieux ouvrir une pâtisserie en indépendant ou en franchise ?

Ouvrir une entreprise en franchise offre plusieurs avantages incontestables.
En effet, la maison de franchise vous apporte son aide et un accompagnement adapté. Ainsi, vous pouvez lancer votre activité plus rapidement tout en réduisant les risques d'échecs. La franchise peut aussi mettre, à votre disposition, un concept fonctionnel que vous allez simplement implémenter.

En outre, le fait d'appartenir à un réseau de franchise vous facilite l'accès au financement. Il en est de même pour les données relatives à l'industrie de la pâtisserie.

Votre maison de franchise peut également vous offrir une formation en gestion d'entreprise. Cela permet de réduire le stress lié à la fonction de gérant ou propriétaire d’une pâtisserie.

Pour autant, l'ouverture en indépendant n'est pas dépourvue d’avantage.

D'abord, vous n'avez pas de redevance à payer pour intégrer un réseau de franchise. De plus, vous disposez de la totalité de vos revenus. Généralement, les franchisés versent 5 % à 20 % du chiffre d'affaires aux franchiseurs.

Par ailleurs, l'ouverture en indépendant est gage de liberté et d'autonomie dans la gestion de votre établissement. Aucune maison de franchise ne vous impose des règles de gestion qu'il faudra respecter. Aussi, il est plus contraignant de revendre une pâtisserie en franchise qu'un établissement indépendant.

Quel concept pour réussir l'ouverture d’une pâtisserie ?

Le concept de votre pâtisserie est un facteur déterminant de votre réussite. Il est important d'adopter un concept original et créatif. En tenant compte des résultats de votre étude de marché, il vous sera plus facile de développer un bon concept.

Par exemple, vous pouvez proposer un endroit de dégustation pour le confort des clients. Aussi, il peut être intéressant de proposer un espace de restauration.

Vous pouvez également vous spécialiser dans la production de pâtisserie vegan. C'est une tendance qui émerge dans le secteur. L'apparence de vos créations n'est pas à négliger non plus. Les clients sont de plus en plus attirés par les produits qui sont bien travaillés.

Par ailleurs, l'ambiance dans votre établissement joue un rôle important. La décoration et l'agencement de l'établissement sont des éléments que vous pouvez utiliser pour affirmer votre positionnement commercial. Il est également important de réserver un accueil chaleureux et agréable à votre clientèle.

Pour finir, il est possible de créer une boutique en ligne. La livraison de repas fait partie des habitudes d'une grande partie de la population. C'est donc une bonne idée de se positionner sur cette niche. En plus, internet permet de toucher une audience plus large.

Comment trouver des clients pour sa pâtisserie ?

Pour attirer des clients dans votre pâtisserie, vous pouvez adopter plusieurs stratégies diverses.

En effet, vous pouvez développer une gamme de recettes uniques. Ainsi, les consommateurs viendront chez vous pour bénéficier de saveurs qui ne sont disponibles nulle part ailleurs. D'un autre côté, il est possible de varier vos offres. Par exemple, vous pouvez proposer des produits destinés à tous les budgets.

En dehors des pâtisseries, il est conseillé de vendre des produits complémentaires. Par exemple, vous pouvez commercialiser des produits tels que du chocolat à tartiner, du café soluble, des jus faits maison ou encore des biscuits.

Vous pouvez également miser sur les ateliers-dégustations pour attirer de nouveaux clients. Les clients sont intéressés par les opportunités pour apprendre à créer des pâtisseries chez eux. Il peut donc être intéressant de se servir de cette audience pour vous faire connaître.

Par ailleurs, il est nécessaire d'avoir de bons avis sur internet. N'hésitez pas à inviter vos clients à vous noter sur Google ou sur TripAdvisor. Pour mériter de bonnes notes, vous devez offrir des services et produits de bonne qualité. Assurez-vous donc d'offrir une belle expérience client à tous vos visiteurs.

Comment créer une forte image de marque pour sa pâtisserie ?

Plusieurs éléments contribuent à la création d'une marque forte. Contrairement aux idées reçues, l'identité visuelle à elle seule ne suffit pas.

Pour faciliter la création d'une image de marque forte, il est recommandé de mener les réflexions dès le début. Vous ne devez rien choisir au hasard : du nom de la pâtisserie aux couleurs utilisées dans la conception de votre identité visuelle.

En ce qui concerne le nom de votre pâtisserie, il est préférable de choisir un nom d'entreprise court, significatif et facile à mémoriser. Vous devez également tenir compte de votre positionnement et des valeurs que vous souhaitez transmettre.

Pour ce qui est du logo de votre pâtisserie, c'est l'un des éléments phares qui vous identifient. Il faut donc opter pour un logo bien soigné et bien travaillé. Vous pouvez confier la conception de votre logo à un professionnel.

Le packaging de vos produits ainsi que l'ambiance au sein de la pâtisserie sont des éléments qui contribuent également à la création de votre image de marque. Vous devez aligner la décoration intérieure de votre établissement sur vos valeurs. En outre, les emballages de vos produits doivent respecter votre identité visuelle.

Selon votre positionnement commercial, vous pouvez également parrainer des événements. Vous pouvez aussi apporter votre soutien à une cause communautaire en accord avec l'orientation de votre activité.

Stratégie marketing

Quelle stratégie marketing pour une pâtisserie ?

Il est indispensable de mettre en place une stratégie marketing en bonne et due forme. La stratégie de votre pâtisserie doit prendre en compte les habitudes des consommateurs ainsi que les évolutions en matière de communication marketing.

La communication digitale offre de nombreux avantages et possibilités que vous pouvez exploiter. D'ailleurs, de nombreux chefs pâtissiers ont su utiliser efficacement les réseaux sociaux pour se faire connaître. N'hésitez donc pas à vous inscrire sur les plateformes comme Facebook ou Instagram. Pour animer votre communauté, vous pouvez publier des vidéos et des photos de vos recettes.

Vous pouvez aussi organiser des jeux-concours pour booster la visibilité de votre pâtisserie. En outre, les retours positifs de vos clients vous aideront à retenir l'attention des prospects. Les coulisses de votre pâtisserie ainsi que des astuces pratiques sont des bons contenus que vous pouvez aussi publier sur les réseaux sociaux.

Comme nous l'avons souligné dans une section précédente, il peut être intéressant de créer une pâtisserie en ligne. Vous pourrez ensuite animer un blog autour des thématiques connexes à la pâtisserie. Ainsi, vous pourrez mettre en place une stratégie d'optimisation du positionnement de votre site sur les moteurs de recherche. C'est une source de trafic qui peut vous rapporter beaucoup de clients.

Par ailleurs, il est important de ne pas concentrer tous vos efforts sur le marketing digital. Vous pouvez mettre en place des partenariats avec des commerces et artisans locaux. Il faut également mettre en place une enseigne visible en face de votre établissement. Ainsi, vous allez réussir à attirer l'attention des consommateurs qui fréquentent votre zone d'implantation.

Quel chiffre d'affaires pour une pâtisserie ?

On estime que le chiffre d'affaires des pâtisseries est généralement compris entre 75 0000 et 300 000 euros.
Il faut noter que cette estimation varie d'un établissement à un autre. Il y a plusieurs facteurs qui justifient cette variation du chiffre d'affaires. Il s'agit notamment de :
- l'emplacement de la boutique
- la politique de prix de l'établissement
- la qualité du service client
- la densité de la concurrence
- la disponibilité d'une boutique en ligne ou non
- les dépenses du personnel

Comment estimer le chiffre d’affaires de sa pâtisserie ?

Le meilleur moyen pour estimer votre chiffre d'affaires consiste à utiliser un prévisionnel financier pour votre pâtisserie. Bien évidemment, le prévisionnel financier fournit de nombreuses autres informations pertinentes comme les dépenses nécessaires pour le démarrage.
Il vous fournit également les prévisions concernant le seuil de rentabilité. Il en est de même pour les charges récurrentes qui peuvent impacter significativement votre rentabilité.

Quelles sont les dépenses récurrentes d'une pâtisserie ?

Comme pour la plupart des entreprises, plusieurs charges courantes sont liées à votre activité de pâtissier. Il s'agit principalement de :
- factures d'eau et d'électricité
- frais de communication téléphonique
- frais bancaires
- budget marketing et communication
- honoraires des prestataires externes (freelances et divers consultants)
- salaires et cotisations patronales pour les employés
- loyer

Ouvrir une pâtisserie : est-ce rentable ?

On estime que l'ouverture d'une pâtisserie est très bien rentable. Cependant, il faudra attendre quelques mois pour atteindre la rentabilité.

L'estimation du seuil de rentabilité prend en compte trois principaux paramètres :
- l'investissement initial
- l'estimation du chiffre d'affaires
- la marge nette

Considérons 100 000 euros comme le budget initial investi dans l'ouverture de votre pâtisserie. En ce qui concerne le revenu, considérons 160 000 euros par an et 19 % comme le taux de la marge nette.

En simplifiant les règles de calcul financier, on note que vous pouvez réaliser un profit annuel de 30 400 euros, soit 19 % x 160 000 euros. Aussi, le temps nécessaire pour couvrir l'investissement initial est estimé à 100 000 / 30 400 euros = 3,33 années.

Il faut donc, dans ce cas, 40 mois d'activité pour que l’activité soit rentable.

Pour estimer la rentabilité de votre commerce, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier adapté à une pâtisserie.

Comment financer l’ouverture de sa pâtisserie ?

Comme vous avez pu le constater, l'ouverture d'une pâtisserie nécessite un investissement important au démarrage. Seul, il n'est pas évident de réunir ce capital.

Dans ce cas, vous pouvez vous lancer dans la quête de financement extérieur. Le business plan de votre pâtisserie sera votre meilleur allié pour réussir la recherche de financement. Que ce soit pour convaincre des associés à se joindre à vous ou pour présenter le projet à vos investisseurs, vous devez compter sur le business plan.

En dehors du financement participatif et de la love money dont nous avons déjà fait mention, vous pouvez avoir recours aux aides à la création d'entreprise. Par exemple :
- ACCRE : Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise
- NACRE : Nouvel Accompagnement pour les Créateurs et les Repreneurs d’Entreprise

À lire également

Le chiffre d'affaires et le profit d'une pâtisserie
Guide pour réussir le business plan d'une pâtisserie