5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir un salon de coiffure rentable : le guide complet

Le pack complet pour un salon de coiffure

Si votre rêve est d'ouvrir un salon de coiffure, c'est peut-être l'un des meilleurs moments pour le faire. En effet, les salons, qui ajoutent toujours plus de prestations dans leur offre, sont en croissance.

Avec plus de 90 000 établissements sous gérance, les coiffeurs représentent le deuxième métier artisanal en France.

Si vous envisagez de démarrer votre propre salon de coiffure, ce guide vous donnera les détails dont vous avez besoin pour commencer.

Notez que notre équipe d’experts mène une veille constante du marché. Ces derniers collectent des données, les analysent et les mettent en forme. Tout le fruit de leur travail se trouve dans les documents du pack complet pour un salon de coiffure.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un salon de coiffure ?

Pour ouvrir un salon de coiffure, il n'est pas obligatoire que l'entrepreneur soit titulaire d'un diplôme professionnel. Toutefois, il est important de savoir qu'au moins un des employés du salon doit détenir l'un des diplômes nécessaires.

De plus, il est fortement conseillé que le créateur du salon soit lui-même titulaire du diplôme.

Parmi les diplômes nécessaires pour l'ouverture d'un salon de coiffure, on trouve :
- un brevet professionnel de coiffure
- un diplôme de maîtrise en coiffure
- un diplôme inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles dans le même domaine que le brevet professionnel de coiffure et d'un niveau égal ou supérieur

À noter qu'il existe un cas très particulier où il est possible d'ouvrir un salon de coiffure sans aucun diplôme. En effet, lorsque l'activité est exercée en complément d'une activité principale, implantée dans une commune de moins de 2 000 habitants et qu'il s'agit d'un salon de coiffure pour hommes, la détention d'un diplôme n'est pas exigée.

Quelles compétences pour ouvrir un salon de coiffure ?

Même s'il n'est pas nécessaire d'être coiffeur pour ouvrir un salon prospère, l'expérience du travail avec les clients et les autres coiffeurs apporte des connaissances inestimables. En effet, les compétences interpersonnelles sont essentielles dans ce secteur.

Comme le travail de votre personnel affecte directement la réputation de votre salon, vous devez le gérer et veiller à son efficacité. Pour ce faire, vous devez avoir les connaissances commerciales requises pour prendre des décisions et vous y tenir. Pour réussir, vous devez équilibrer cette détermination avec une attitude ouverte et flexible.

En outre, il est nécessaire d'avoir un esprit d'accueil et de service pour réussir dans cette activité.

Parmi les compétences nécessaires pour ouvrir un salon de coiffure, citons les suivantes :
- savoir bien accueillir les clients
- être à l'écoute des clients pour déterminer leurs attentes
- savoir adapter la coupe à la morphologie des visages et à la texture des cheveux
- avoir la capacité de réaliser des traitements capillaires, tels que la coloration et les permanentes
- être capable de sécher et de coiffer les cheveux
- maîtriser la comptabilité et la gestion du salon de coiffure
- savoir négocier avec les fournisseurs

Quelles sont les tâches d’un gérant de salon de coiffure ?

La majorité des propriétaires de salon de coiffure passent au moins une partie de leur journée à travailler sur les cheveux des clients.

Toutefois, en tant que propriétaire du salon, un certain nombre d'autres tâches peuvent vous occuper durant la journée, à savoir :
- l'analyse des cheveux et des traits du visage des clients pour leur recommander la coupe la plus adaptée
- l'apprentissage et le perfectionnement des nouvelles techniques de coiffure
- la réception des appels téléphoniques et la prise de rendez-vous
- la mise à jour et le maintien des dossiers des clients
- la réception des paiements des clients
- la vente de produits de soins capillaires en fonction des besoins de chaque client
- le nettoyage des outils et le maintien de la propreté du salon

Pour finir, vous devez réapprovisionner les stocks et régler les factures impayées au moins une fois par semaine.

Après la constitution de votre équipe, vous pouvez déléguer les tâches administratives à vos employés. De cette manière, vous pouvez vous concentrer sur la gestion de votre équipe et le maintien de votre stratégie marketing.

Est-ce qu’un gérant de salon de coiffure est un artisan ?

En règle générale, l'activité de coiffure est considérée comme une activité artisanale. Cela désigne toute personne qui exerce une activité professionnelle de production, de transformation ou encore de prestation de services. Ainsi, le propriétaire du salon doit s'inscrire au répertoire des métiers, après avoir obtenu le diplôme requis.

Toutefois, il est possible d'opter pour le statut de commerçant. En effet, selon le Code du commerce, sont commerçants ceux qui accomplissent des actes de commerce et en font leur profession habituelle. Ainsi, lorsque le propriétaire du salon décide d'exercer une activité de vente en parallèle de son activité de coiffure, il obtient le statut de commerçant. Dans le domaine de la coiffure, ce statut est très fréquent.

Une fois le statut de commerçant obtenu, vous devez immatriculer votre activité au Registre du Commerce et des Sociétés. Contrairement à l'artisan, le statut de commerçant n'exige aucun diplôme.

Quelles étapes pour immatriculer un salon de coiffure ?

Pour l'immatriculation de votre salon de coiffure, les démarches à accomplir dépendent du statut juridique choisi.

Dans le cas d'une société, vous devez rédiger les statuts, publier une annonce légale dans un journal officiel et déposer le capital social. Pour finir, vous devez immatriculer votre salon de coiffure auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Pour une entreprise individuelle, vous devez également publier une annonce légale dans un journal officiel et déclarer la création de votre salon de coiffure au Centre de Formalité des Entreprises (CFE).

Pour un artisan, l'ouverture d'un salon de coiffure doit faire l'objet d'une immatriculation au Répertoire des métiers. Si votre salon est exploité sous forme de société commerciale, vous devez également vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés.

Quelles sont les règles à respecter pour ouvrir un salon de coiffure ?

Pour ouvrir un salon de coiffure, vous devez vous conformer à une réglementation complexe. Ainsi, il est nécessaire de bien se renseigner sur les lois applicables et de les respecter.

Pour vos services de coiffure, vous disposez de la liberté de facturer les tarifs que vous désirez. Toutefois, vous devez afficher les prix TTC, de manière visible et compréhensible, à l'intérieur et à l'extérieur du salon. De même, les factures fournies aux clients doivent indiquer le prix hors taxes et le prix TTC des services.

Par la suite, vous devez respecter les normes de sécurité liées aux Établissements Recevant du Public (ERP), en particulier en matière de lutte contre l'incendie. Le salon doit également être entretenu et aménagé dans le but d'assurer la sécurité des salariés. Par ailleurs, vous devez respecter toutes les réglementations en matière d'hygiène et d'environnement existantes.

Pour finir, vous devez demander une autorisation à la SACEM, pour diffuser de la musique dans votre salon de coiffure. Pour cela, vous devez payer une redevance à cet organisme.

Quelles assurances pour couvrir un salon de coiffure ?

En tant que gérant d'un salon de coiffure, vous devez assurer votre entreprise contre les risques liés à son activité et les différents aléas du quotidien.

L'assurance Responsabilité Civile Professionnelle

Elle couvre les dommages causés par l'activité de l'entreprise à des tiers. Cela comprend tous les sinistres causés par le personnel, le local, le matériel professionnel ou les produits. Voici quelques exemples de sinistres courants :
- blessure d'un client suite à un équipement défectueux
- réaction allergique à un produit chimique
- chute d'un client sur le sol mouillé de votre salon

L'assurance du local d'un salon de coiffure

Il est fortement recommandé de souscrire cette assurance afin de protéger votre enseigne, vos biens et votre équipement. Grâce à cette assurance, l'entreprise est couverte en cas de catastrophe naturelle, d'incendie, de vandalisme, etc.

L'assurance pour les salariés des salons de coiffure

Depuis le 1er janvier 2016, tout employeur est dans l'obligation de proposer un contrat de mutuelle d'entreprise à ses salariés, correspondant au panier de soins ANI. Un contrat de prévoyance est également obligatoire pour les dirigeants.

Faut-il faire un business plan pour ouvrir un salon de coiffure ?

Comme pour la création de toute entreprise, l'ouverture d'un salon de coiffure nécessite la rédaction préalable d'un business plan.

Le business plan de votre salon de coiffure représente un support important pour évaluer la viabilité du projet, faire le point sur les possibilités et les éventuelles difficultés.

Il permet également de bien analyser la concurrence afin de pouvoir mieux se positionner sur le marché.

Par ailleurs, le business plan permet de définir une feuille de route et une stratégie de développement. Ainsi, il vous permet de déterminer les objectifs du projet et les moyens pour les atteindre.

Grâce à ce document, vous pouvez élaborer une stratégie marketing pour augmenter le chiffre d'affaires de votre activité. Vous pouvez également établir un budget de démarrage, accompagné d'une liste des dépenses prévues.

Pour finir, un business plan vous permet d'obtenir des financements, en convainquant les partenaires potentiels, notamment le banquier, de la faisabilité du projet.

Faut-il faire une étude de marché pour ouvrir un salon de coiffure ?

Pour ouvrir un salon de coiffure, il est nécessaire de bien connaître le marché, les concurrents et les clients avant toute création d'entreprise. Ainsi, il est indispensable de réaliser une étude de marché. Cette dernière vous permettra de répondre aux attentes de vos clients, tout en vous distinguant de vos concurrents.

Bien que l'étude de marché soit une étape essentielle pour tout créateur d'entreprise, elle est bien souvent négligée.

Avec cette étude, vous pouvez vérifier à la fois la pertinence et la faisabilité de votre projet. Elle vous permet également d'approfondir vos connaissances sur les dernières tendances et les acteurs du marché.

Pour finir, l'étude de marché de votre salon de coiffure vous permet de réfléchir et de mettre en place la stratégie marketing de votre futur salon de coiffure.

Quel budget pour démarrer un salon de coiffure ?

En règle générale, il faut un budget compris entre 35 000 et 90 000 euros pour ouvrir un salon de coiffure.

Cependant, il est important de savoir que de nombreux éléments sont susceptibles de faire varier le montant de ce budget prévisionnel, tels que :
- l'achat ou la location d'un local pour votre salon de coiffure
- l'état des locaux et les besoins en travaux
- la qualité ainsi que la quantité des équipements et des produits à acheter
- le fait d'adhérer ou non à une franchise
- le nombre de personnes que vous prévoyez de recruter lors de l'ouverture de votre salon de coiffure

Vous pourrez estimer facilement votre budget initial grâce au prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Quelles sont les dépenses du budget prévisionnel d'un salon de coiffure ?

La majorité des propriétaires de salons de coiffure suivent une formation pour être certifiés. Ainsi, la formation peut faire partie des dépenses de l'investissement initial de votre salon.

Outre la formation, il existe d'autres éléments essentiels dans lesquels vous devrez investir avant l'ouverture de votre salon, notamment :
- l'acquisition d'un local
- les travaux de mise en conformité du local
- l'aménagement et l'achat du matériel de votre salon, comme les fauteuils, les sèche-cheveux, les serviettes, etc.
- les frais d'installation classiques
- l'achat du stock de produits de soins capillaires
- la conception du site internet
- le logiciel de comptabilité et de gestion
- le logiciel de gestion de la clientèle et du planning
- les honoraires de l'expert-comptable
- la rémunération des premiers mois du personnel du salon
- les frais liés au marketing

Vous retrouverez la liste détaillée et complète des investissements et charges dans le prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Quel est l'emplacement idéal pour un salon de coiffure ?

Pour ouvrir un salon de coiffure rentable, le choix de l'emplacement est déterminant.

Le secteur de la coiffure étant très concurrentiel, une bonne exposition est essentielle pour le succès de votre salon. En général, l'emplacement idéal pour votre salon se situe dans les lieux à fort trafic. Ainsi, les rues animées, les centres commerciaux, les écoles et les zones industrielles sont à privilégier.

Cependant, il faut savoir que ce type d'emplacement présente un inconvénient majeur, à savoir un loyer souvent très élevé. En contrepartie, il vous permettra d'éviter d'investir dans des campagnes de communication massives pour vous faire connaître. En effet, la visibilité de votre local vous permettra d'attirer des clients de manière spontanée.

Pour finir, il est primordial de bien analyser la concurrence présente dans la région. Dans le cas où il existe un ou plusieurs salons de coiffure dans la zone, il est conseillé de reconsidérer l'emplacement. Toutefois, si vous estimez pouvoir vous différencier en proposant une meilleure offre, vous pouvez envisager cet emplacement.

Comment choisir le local de son salon de coiffure ?

Une fois l'emplacement choisi, il est temps de trouver le local idéal pour votre salon de coiffure.

Tout d'abord, il est nécessaire de contrôler l'adaptabilité du local. En effet, l'activité de coiffure requiert un aménagement assez particulier. De plus, vous devez vous assurer de la bonne condition du local, de sa bonne insonorisation et de son isolation acoustique.

Dans le cas où vous reprenez un salon de coiffure, il n'est pas nécessaire de faire beaucoup de travaux, sauf pour adapter la décoration à votre goût.

Ensuite, vous devez vous assurer de la présence d'un parking à proximité afin de garantir le confort de vos clients. Vous devez également veiller à ce que l'espace soit suffisamment grand pour la capacité d'accueil souhaitée.

Pour finir, il faut calculer minutieusement l'espace nécessaire à la création de votre salon. En effet, il faut compter en moyenne 10m2 par coiffeur pour pouvoir travailler correctement.

Vaut-il mieux ouvrir un salon de coiffure en indépendant ou en franchise ?

Pour ouvrir un salon de coiffure, deux possibilités s'offrent à vous. En effet, vous avez le choix entre ouvrir un salon indépendant ou franchisé.

Par conséquent, vous devez bien comprendre chacune de ces options, afin de trouver celle qui vous convient le mieux.

Les avantages d'un salon de coiffure sous franchise

- la réduction du budget de démarrage grâce à l'aide de la franchise
- un lancement plus rapide de votre salon avec l'accompagnement offert
- la limitation des risques, dans la mesure où vous êtes bien conseillé
- bénéficier d'une formation au métier de gérant d'entreprise
- obtenir des financements de manière plus facile
- profiter des avantages d'une image de marque déjà bien établie
- avoir accès aux données du marché et aux tendances du secteur
- la réduction du stress, puisque vous aurez le sentiment d'être encadré

Les avantages d'un salon de coiffure indépendant

- l'absence de redevance de franchise à payer au départ
- bénéficier de l'intégralité des revenus, sans devoir 5 à 20 % du chiffre d'affaires au franchiseur
- profiter de plus de flexibilité et d'autonomie, puisque vous n'êtes pas tenu de suivre les règles du franchiseur
- la liberté de fixer vos propres prix et de choisir vos propres marges
- l'absence de risque de conflit avec une entité mère
- l'absence d'accord contractuel avec une entité mère
- la possibilité de revendre facilement votre entreprise

Quel concept pour réussir l'ouverture de son salon de coiffure ?

Pour rester performants sur le marché de la beauté, les salons de coiffure sont amenés à innover.

Ainsi, vous devez adopter un concept en adéquation avec votre expertise et vos valeurs, afin de mieux vous positionner. Parmi ces différents concepts, on peut citer les suivants.

Le salon écologique

D'après une récente enquête, plus de 90 % des clients sont plus enclins à faire davantage confiance à un coiffeur aux pratiques responsables et respectueuses de l'environnement.

Pour répondre à ces nouvelles attentes, les coiffeurs se préoccupent davantage de l'origine de leurs produits. C'est ainsi que les cheveux naturels sont davantage utilisés pour les extensions et que les shampoings industriels sont remplacés par des produits à base d'ingrédients naturels.

Le spalon

Les clients des salons de coiffure ayant souvent un quotidien chargé, ils ont besoin de se détendre. Conscients de ce besoin, les coiffeurs proposent le Spalon. Il s'agit d'un soin qui combine coiffure et soins du corps (spa).

Par exemple, en plus de la coiffure, vous pouvez proposer un massage du cuir chevelu, un soin du visage, une manucure, etc.

Le salon numérique

Les clients ont la possibilité de confirmer leurs réservations par e-mail ou SMS, ce qui réduit le nombre de rendez-vous manqués. Ils peuvent également consulter les prix et les listes de prestations en ligne, tout en consultant les avis des clients.

Quant aux coiffeurs, ils peuvent tenir leurs clients informés des nouveautés du salon et des changements d'horaires.

Le salon spécialisé

Face à la forte concurrence, les professionnels peuvent conserver leurs clients en leur offrant une expérience unique.

À titre d'exemple, certains salons sont spécialisés dans l'entretien de la barbe, tandis que d'autres ne font que des coiffures de mariage ou des coupes pour cheveux frisés.

Retrouvez toutes les tendances et les derniers changements quant aux modes de consommation dans le business plan pour un salon de coiffure.

Comment créer une forte image de marque pour son salon de coiffure?

Le nom, le slogan et le logo constituent des éléments fondamentaux pour le succès de votre salon de coiffure. En effet, il s'agit des premiers éléments visibles par vos clients. Ainsi, il est nécessaire de créer une forte image de marque pour votre salon.

Afin de bien choisir ces éléments, vous devez prendre en considération vos objectifs et votre cible.

Le nom : Il doit être facile à prononcer, à retenir et cohérent avec votre positionnement sur le marché.

Le slogan : Il doit correspondre à une courte phrase publicitaire, qui décrit au mieux votre activité, vos valeurs et les critères qui vous différencient de la concurrence.

Le logo : Il doit être facilement identifiable, si vous désirez que vos clients se souviennent de vous. Il s'agit d'un symbole graphique qui représente votre marque.

Par ailleurs, il est important de créer une atmosphère agréable et unique. Outre vos goûts personnels, vous devez vous assurer que votre style est cohérent avec votre marché cible et votre positionnement marketing.

Quels sont les segments de marché d’un salon de coiffure ?

Les segments de marché auxquels s'adressent les coiffeurs diffèrent d'un coiffeur à l'autre.

À titre d'exemple, un salon spécialisé dans le lissage brésilien s'adresse à une clientèle assez spécifique, en quête d'un cuir chevelu lisse, brillant et sain. Quant à un salon de coiffure sans rendez-vous et à bas prix, il propose un ensemble de services à une large partie du public.

Grâce à une étude de marché pour votre activité, vous pouvez définir les segments de marché les plus rentables pour votre salon de coiffure. Cette étude vous permet d'analyser les données démographiques relatives à votre salon.

La bonne connaissance de votre public vous permettra d'augmenter vos chances de réussite. En effet, vous serez en mesure de proposer à vos clients un service qui leur convient.

Par exemple, une bonne étude de marché vous permet d'identifier les soins capillaires les plus demandés et les produits à vendre susceptibles de plaire à vos clients.

Vous retrouverez les segments de marché de ce secteur dans le business plan pour un salon de coiffure.

Comment attirer des clients quand on a un salon de coiffure ?

Afin d'attirer les clients dans votre salon de coiffure, vous disposez de nombreux moyens.

Parmi celles-ci, on peut citer :
- le développement d'une véritable image de marque pour votre salon
- les partenariats avec des entreprises qui visent la même cible, comme les marques de produits capillaires
- le lancement d'une nouvelle gamme de services
- la vente de produits de soins capillaires pour augmenter le panier d'achat moyen
- l'expansion sur de nouveaux marchés, comme le lissage brésilien et les coupes de cheveux pour hommes
- le recrutement de coiffeurs reconnus
- le rachat d'un salon de coiffure concurrent
- la création de votre propre franchise

Par ailleurs, vous pouvez créer un salon de coiffure unique en misant sur la décoration.

Ainsi, vous pouvez créer un salon convivial avec des sièges confortables, des tons clairs et une décoration zen. Les grands miroirs et un éclairage puissant donneront au salon une impression de grandeur et de clarté.

Quelle stratégie marketing pour un salon de coiffure ?

L'apparence de votre salon de coiffure, la convivialité et l'expertise de votre personnel sont des facteurs qui attirent de nombreux nouveaux clients.

Cependant, il existe d'autres moyens d'attirer une nouvelle clientèle :
- offrir des prestations uniques
- développer un site web doté de fonctionnalités de réservation automatique
- être actif sur les réseaux sociaux, en publiant des photos avant et après
- travailler le référencement du salon auprès des moteurs de recherche
- collaborer avec des influenceurs ayant une communauté active
- collecter des avis positifs sur les plateformes en ligne
- utiliser des outils publicitaires, tels que Google Ads et Facebook Ads, pour gagner en visibilité
- proposer des programmes de recommandation, dans lesquels les clients actifs sont récompensés pour avoir recommandé votre salon
- créer un programme de fidélité
- accueillir les clients sans rendez-vous
- commercialiser des produits capillaires
- aménager un espace spa et bien-être au sein du salon

Retrouvez la stratégie marketing complète dans le business plan pour un salon de coiffure.

Comment fixer les tarifs de son salon de coiffure ?

En qualité de gérant d'un salon de coiffure, vous avez la liberté de définir le prix de vos prestations de coiffure.

Cependant, il est obligatoire d'afficher les prix TTC, de manière visible, à l'intérieur et à l'extérieur du salon. Il est également obligatoire de préciser les prix TTC et HT des prestations sur les factures remises à vos clients.

En ce qui concerne la TVA, votre activité est soumise au taux normal de TVA.

Quant aux produits commercialisés, ils sont soumis à leur propre taux de TVA. Si certains produits sont utilisés dans le cadre de vos services, ils peuvent être compris dans les services de coiffure et donc soumis à la TVA.

Quel est le chiffre d'affaires moyen pour un salon de coiffure ?

Le chiffre d'affaires d'un salon de coiffure est généralement compris entre 45 000 et 90 000 euros.

Toutefois, de nombreux facteurs peuvent faire varier ce montant.

Ainsi, le chiffre d'affaires d'un salon de coiffure dépend principalement de :
- l'emplacement de votre salon de coiffure et donc des prix proposés
- la catégorie de clientèle ciblée
- les heures et les jours d'ouverture
- le nombre de concurrents présents dans le secteur d'activité
- la vente de produits capillaires dans le salon

Par ailleurs, il faut savoir qu'un salon qui suit les dernières tendances du marché engendre un chiffre d'affaires plus important.

Si vous souhaitez estimer facilement les futurs revenus de votre établissement, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Comment estimer le chiffre d’affaires prévisionnel d’un salon de coiffure ?

Pour calculer le revenu prévisionnel d’un salon de coiffure, il faut d'abord évaluer le panier de dépenses moyen par client qui vient vous rendre visite.

En règle générale, la moyenne des revenus par transaction se situe entre 15 et 25 euros pour un salon pour hommes et autour de 70 euros pour un salon pour femmes.

Ensuite, vous devez déterminer le nombre de clients susceptibles de franchir la porte de votre salon.

Au début de votre projet, il est probable qu'il vous faudra un certain temps avant d'avoir un salon bien rempli. Cependant, ce nombre peut évoluer. Vous pouvez donc accroître ce nombre au fil des mois.

Pour un salon de coiffure, vous pouvez prévoir une croissance annuelle de 20% du chiffre d'affaires durant les trois premières années d'activité. Vous pouvez, bien évidemment, présenter des estimations de chiffre d'affaires plus ambitieuses.

Toutefois, il faut savoir qu'une estimation trop audacieuse peut sembler irréaliste pour votre banquier.

Si vous souhaitez obtenir le chiffre d’affaires prévisionnel de votre établissement sans avoir à faire de calculs, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Quelles sont les charges courantes d'un salon de coiffure ?

La gestion d'un salon de coiffure implique de nombreuses dépenses courantes, comme :
- le maintien et la gestion d'un inventaire complet
- la rémunération du personnel, qui représente environ 10 % du chiffre d'affaires
- l'entretien de l'équipement du salon, près de 3 % du chiffre d'affaires
- les dépenses administratives habituelles du salon
- le budget marketing, soit environ 2 à 5 % des revenus du salon
- les diverses taxes liées à l'activité
- le remboursement d'un éventuel prêt

Retrouvez l’ensemble de ces charges courantes dans le prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Ouvrir un salon de coiffure : est-ce profitable ?

Un salon de coiffure est rentable lorsque le chiffre d'affaires est supérieur au total des charges. En règle générale, la marge nette d'un salon de coiffure est comprise entre 25 % et 30 % du chiffre d'affaires total.

À titre d'exemple, on considère qu'un salon de coiffure génère un chiffre d'affaires de 80 000 euros et bénéficie d'un taux de marge nette de 27 %. Quant au budget de démarrage, il s'élève à 40 000 euros.

Dans ce contexte, le bénéfice du salon de coiffure est d'environ 27 % x 80 000 = 21 600 euros, une fois les charges acquittées. Ainsi, votre salon de coiffure sera rentable au bout de 40 000 / 21 600 = 1,85 an, soit environ 1 an et 10 mois.

Vous voulez estimer la rentabilité et les profits futurs de votre établissement ? Utilisez le prévisionnel financier pour un salon de coiffure.

Comment augmenter la rentabilité d’un salon de coiffure ?

Afin de maximiser le chiffre d'affaires de votre salon de coiffure, il existe un certain nombre de stratégies que vous pouvez mettre en place :
- investir dans un bon équipement et des produits de qualité
- proposer des services supplémentaires, tels que la manucure, les massages et l'épilation
- mettre en place un service de réservation en ligne
- consacrer une partie de votre salon à la vente au détail
- être au courant des dernières coiffures en vogue et être en mesure de les réaliser correctement
- faire la promotion de vos propres créations sur les réseaux sociaux
- proposer une prise de rendez-vous avant qu'un client ne quitte votre établissement

Comment financer un salon de coiffure ?

Il existe de nombreux moyens d'obtenir le capital nécessaire à la création d'un salon de coiffure. En effet, vous pouvez non seulement trouver des aides publiques, mais également des initiatives privées ou encore mixtes.

Les aides publiques

Ces aides correspondent à des dispositifs de soutien instaurés par l'Etat et les régions, en partenariat avec d'autres organismes. Parmi ces aides, on trouve l'Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE). Il s'agit d'une aide versée par Pôle Emploi, dont le bénéficiaire reçoit 45 % du reliquat de ses allocations chômage en tant que capital.

On trouve également le Nouvel Accompagnement à la Création ou à la Reprise d'Entreprise (NACRE). Dans le cadre de cette aide, l'entrepreneur bénéficie d'un accompagnement lors du montage du projet, de la structuration financière et du démarrage de l'activité. Quant au montant de l'aide, il varie entre 1 000 et 8 000 euros.

Les initiatives privées ou mixtes

Ces initiatives peuvent être, par exemple, des prêts d'honneur, dont le remboursement peut se faire avec ou sans intérêt. Elles peuvent également se présenter sous la forme de différents concours. Toutefois, il est important de savoir que l'État et les institutions publiques sont également en mesure d'organiser des concours.

À lire également

Le budget prévisionnel pour ouvrir un salon de coiffure
Analyse du revenu et du profit d'un salon de coiffure