5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrir une supérette : le guide complet

Business plan d'une supérette

Les supérettes sont des commerces de proximité qui redeviennent à la mode. En effet, les études récentes montrent que 90 % des consommateurs préfèrent la convivialité des petits commerces aux grandes surfaces.

Si vous souhaitez lancer un commerce alimentaire, vous vous demandez sûrement quelles sont les étapes à suivre.

Nous avons élaboré ce guide pour vous aider. Il s’agit d’un guide complet, facile à lire et comportant la réponse à (presque) toutes les questions qu’un entrepreneur peut se poser avant d’ouvrir une alimentation générale.

Découvrez sans plus tarder notre guide sur l’ouverture d’une supérette.

Quelles sont les différences entre une épicerie et une alimentation générale ?

Les épiceries, comme les supérettes, sont deux types de commerces de proximité de plus en plus répandus en France.

La supérette est généralement située en centre-ville et propose de la vente au détail, en libre-service, de divers articles du quotidien.

En ce qui concerne l'épicerie, on y retrouve souvent une plus grande diversité de produits d'alimentation tels que des fruits, des légumes, des conserves, des produits laitiers, du vin et bien d'autres.

La principale différence entre ces deux types de commerces se situe au niveau de la superficie. Une épicerie s'étend sur une superficie inférieure à 120 m² tandis que la surface d'une supérette est généralement comprise entre 120 et 400 m².

Faut-il un diplôme pour ouvrir une supérette ?

Aucun diplôme spécifique n'est requis pour l'ouverture d'une épicerie.

Il faut tout de même avoir certaines compétences pour ouvrir un commerce d’alimentation générale :
- disposer de bonnes compétences en matière de marketing et vente
- avoir le contact facile et faire preuve d’empathie
- être rigoureux et organisé,
- savoir gérer efficacement un stock de produits périssables

Il est également nécessaire de maîtriser les réglementations en vigueur, en ce qui concerne le commerce que vous souhaitez lancer.

Par ailleurs, sachez qu'il existe des formations de courtes durées, que vous pouvez suivre pour acquérir ces connaissances. Par exemple, les chambres de commerce et de l'industrie (CCI) proposent ces types de formations que vous pouvez suivre.

Quelles sont les démarches pour l’ouverture d’une supérette ?

Lorsque vous ouvrez un commerce alimentaire, il est nécessaire d'immatriculer votre établissement. Les démarches varient en fonction du statut juridique que vous choisissez.

Par exemple, selon la forme juridique, il sera indispensable ou non de rédiger les statuts de la société. Ces formalités vous permettent d'obtenir l'immatriculation de votre entreprise dans les registres légaux.

Il faut noter que certaines autorisations peuvent être nécessaires en fonction de l'activité. Par exemple :
- disposer d'une licence adaptée si vous commercialisez de la boisson alcoolisée
- suivre une formation spécifique si vous vendez de la boisson alcoolisée dans la nuit (22H à 8H)
- déclarer l'activité auprès de la DDCSPP en cas de préparation, manipulation ou vente de denrées animales
- faire une demande d'agrément DDCSPP dans le cas où vous proposez des denrées intermédiaires (l'ensemble des produits alimentaires ayant subi un début de préparation)

Quelle est la réglementation autour de l’ouverture d’une alimentation générale ?

Lorsque vous ouvrez une supérette, vous devez respecter plusieurs normes.

D'abord, vous devez vous conformer aux règles de sécurité relatives aux établissements recevant du public (ERP). En bref, il faut :
- mettre en place un système d'alarme et de sécurité incendie
- disposer des moyens de lutte contre l'incendie
- mettre en place un système de désenfumage
- disposer de sorties de secours, en nombre suffisant vis-à-vis de la taille du bâtiment
- développer un système d'éclairage électrique au sein de l'établissement et mettre en place un éclairage antivol

Aussi, vous devez favoriser l'accès à votre commerce alimentaire aux personnes handicapées.

Par ailleurs, les supérettes sont soumises à l'obligation d'afficher leurs tarifs.

En outre, vous devez respecter les normes en vigueur en matière d'hygiène alimentaire. Les outils utilisés pour peser les aliments doivent être également conformes aux exigences réglementaires en vigueur.

Pour finir, il faut rappeler qu’il est impératif de détenir une licence d'exploitation si vous commercialisez de l'alcool. Aussi, la vente de tabac est soumise à une formation préalable.

Ouvrir une supérette rentable

Quelles assurances pour couvrir un commerce de proximité ?

L'ouverture d'un commerce alimentaire vous expose à plusieurs risques. Il peut s'agir de risques liés aux matériels, au local de l'établissement ou encore des risques qui peuvent survenir à la suite d'une erreur humaine (le personnel, les clients, vos fournisseurs, etc.).

Il est donc important de souscrire aux assurances adéquates. Pour une supérette, voici les assurances essentielles auxquelles vous devez souscrire :
- assurance responsabilité civile professionnelle
- protection des locaux et biens du commerce
- assurance perte d'exploitation
- assurance pour les stocks de marchandises
- assurance auto professionnelle (véhicules utilitaires, voitures professionnelles).

Il faut noter qu'il est possible de souscrire à un contrat multirisque.

Faut-il faire un business plan avant d’ouvrir une supérette ?

La réalisation du business plan de votre supérette est une étape quasi indispensable dans le processus de création d'une entreprise.

En effet, il s'agit d'un document qui vous permet de définir la stratégie commerciale ainsi que le plan marketing de votre établissement. Le business plan permet également de réaliser le prévisionnel financier de votre activité. Ces facteurs favorisent le lancement d'une supérette à succès.

Par ailleurs, il faut noter que le business plan de votre supérette sera votre meilleur allié dans la recherche de financement. Vous pourrez vous en servir pour présenter le potentiel de l'activité à vos partenaires financiers et investisseurs. Par exemple, il faut savoir que les chiffres contenus dans le business plan renseignent sur le seuil de rentabilité de votre commerce alimentaire.

Faut-il faire une étude de marché avant d’ouvrir une supérette ?

L'étude de marché de votre supérette constitue une étape clé, au cours de laquelle vous collectez des informations pertinentes, qui vous permettront de réussir votre activité.

Entre autres, réaliser une étude de marché pour votre supérette vous permet de :
- vérifier l'existence d'une demande locale pour votre supérette
- identifier les attentes de vos futurs clients
- connaître vos concurrents et analyser leurs forces ainsi que leurs faiblesses
- s'informer sur les dynamiques du marché des commerces de proximité

En résumé, l'étude de marché vous permet d'effectuer des expériences de vérifications sur votre concept et votre offre. Ainsi, vous êtes en mesure d'ajuster votre projet afin d'éviter de nombreuses erreurs.

Quel est le budget prévisionnel d’un commerce alimentaire ?

L'ouverture d'une supérette nécessite, de façon générale, un budget compris entre 60 000 et 160 000 euros.

Il faut noter qu'il s'agit d'une estimation qui peut varier en fonction de plusieurs paramètres, notamment :
- la surface de vente de la supérette
- la région d’implantation du commerce
- l'investissement en équipements et fournitures
- le nombre de références produits
- le coût d'achat ou la location d'un local qui accueillera l’activité

Estimez facilement votre budget de départ grâce au prévisionnel financier pour une supérette.

Quelles dépenses faut-il faire pour ouvrir une supérette ?

Les principales lignes de dépenses nécessaires pour l'ouverture d'une alimentation générale se présentent comme suit :
- frais de création de l'entreprise (formalités administratives, rédaction des statuts de l'entreprise)
- achat ou location d’un local pour abriter le commerce
- travaux d'aménagement et de mise en conformité du local
- potentiellement, l’achat de véhicules utilitaires
- investissement en équipement et mobilier
- achat de matériel informatique
- budget marketing et communication
- honoraires des prestataires externes (comptables, avocats, consultant en marketing etc.)
- achat de licences logiciels (comptabilité, caisse, etc.)
- coût d'achat du stock initial de produits qui seront mis à la vente
- souscription aux assurances qui couvriront la supérette
- dépenses liées au personnel (recrutement, premiers salaires, cotisations patronales, etc.)
- un budget pour le fonds de roulement

Retrouvez la liste complète et détaillée des dépenses nécessaires à l’ouverture dans prévisionnel financier pour une supérette.

Quel est le meilleur emplacement pour une supérette ?

L'emplacement joue un rôle important dans la réussite d'une supérette.

Pour maximiser vos chances de réussite, il est conseillé de privilégier une rue piétonne. Aussi, il est recommandé d'installer votre supérette à proximité d'autres commerces. Toutefois, assurez-vous de ne pas choisir un endroit trop proche de vos concurrents au risque d'affronter une concurrence trop rude dès le démarrage.

Aussi, il est important de s'assurer qu'il existe un espace de stationnement proche de l'emplacement. Cela offre un certain confort aux clients et représente donc un véritable atout pour votre commerce.

La présence de supérettes concurrentes dans le quartier n’est pas forcément une mauvaise chose. Cela signifie qu’il existe une demande active. Cependant, veillez à ne pas vous implanter dans une zone de chalandise saturée.

prévisionnel financier d'une supérette

Comment choisir le local de son alimentation générale ?

Le choix d'un local pour votre supérette doit prendre en compte plusieurs paramètres. En règle générale, il faut s'assurer que :
- le bâtiment soit dans un état satisfaisant (cela permet de réaliser des économies sur les travaux de mise en conformité)
- la taille du local permette d'obtenir la surface d'exploitation dont vous avez besoin
- l'isolation phonique et l'isolation acoustique du bâtiment soient bien faites
- le local soit facilement accessible et puisse bénéficier d'une bonne visibilité

Vaut-il mieux ouvrir une supérette en indépendant ou en franchise ?

En ouvrant votre commerce alimentaire en franchise, vous bénéficiez de plusieurs avantages qui ne sont pas accessibles à une supérette indépendante.

En effet, votre franchiseur peut, par exemple, vous apporter une aide financière afin de faciliter le lancement de l'activité. Aussi, vous bénéficiez de conseils et de formations auprès des experts de la maison de franchise. Ainsi, vous pouvez vous consacrer au développement de votre commerce en toute quiétude.

Par ailleurs, la franchise peut vous fournir de précieuses données du marché : tendances, chiffres clés à connaître, etc. De même, vous avez la possibilité d'utiliser l'image de marque de votre franchiseur pour votre marketing. Cela représente un réel avantage pour un nouveau commerce. Il convient également de rappeler que l'appartenance à un réseau de franchise augmente (souvent) vos chances d'obtenir du financement.

D'un autre côté, sachez que l'ouverture en indépendant présente également de nombreux avantages. D'abord, ce modèle vous offre plus de liberté et de flexibilité. En effet, vous n'êtes pas soumis aux règles de gestion fixées par une maison de franchise. En outre, vous êtes libre de proposer vos propres tarifs, en prenant soin de déterminer les marges bénéficiaires qui vous conviennent.

Il faut noter, par ailleurs, qu'il est nécessaire de payer un droit d’entrée au départ afin d'appartenir à un réseau de franchise. Cette dépense au démarrage n'est pas applicable lorsque vous ouvrez en indépendant.

L'autre avantage d’ouvrir en indépendant est que la totalité de vos revenus vous revient. Les supérettes en franchise doivent, elles, généralement verser entre 5% et 20% du chiffre d'affaires à leur franchiseur.

Enfin, il faut noter que l'ouverture en indépendant vous épargne d'éventuels conflits avec une maison de franchise.

Au vu de ce qui précède, il vous revient de choisir le modèle qui vous convient en tenant compte de vos moyens et de votre vision à long terme.

Comment trouver de bons fournisseurs pour son alimentation générale ?

Pour développer une activité pérenne, il est préférable de nouer des relations avec des fournisseurs qui vous offrent des produits de qualité à un bon prix.

Voici comment dénicher les meilleurs fournisseurs pour votre supérette :
- participer aux évènements professionnels du secteur
- demander des devis pour divers produits, chez plusieurs fournisseurs afin de comparer les propositions
- prendre le soin de vérifier la qualité des produits
- demander des échantillons de produits, toujours pour s’assurer de la qualité
- ne pas hésiter à négocier les tarifs, en concluant des contrats sur le long terme
- privilégier les fournisseurs locaux, vos clients apprécieront
- maintenir le contact avec plusieurs fournisseurs et instaurer une concurrence (saine) entre eux

Quel concept pour réussir l'ouverture de son alimentation générale ?

Pour réussir à vous démarquer de la concurrence, il est primordial de développer un concept original et innovant pour votre supérette. Voici quelques idées pour vous aider :
- proposer des produits de consommation écoresponsables
- privilégier la vente de produits sains et naturels au détriment des produits industriels
- commercialisez des produits issus de la production locale
- développer une boutique en ligne, sur laquelle on retrouvera vos produits
- mettre en place un service de click-and-collect
- personnaliser l'expérience client de votre supérette

Quelle stratégie de distribution pour une alimentation générale ?

La stratégie de distribution dépend de plusieurs critères propres à votre supérette : le positionnement commercial, l’emplacement, les objectifs de ventes ainsi que la clientèle cible.

On observe une émergence du click-and-collect dans l’univers de l’alimentation générale. Il s'agit ici d'offrir, aux clients, la possibilité d'effectuer leurs commandes en ligne et de passer récupérer l’ensemble à la supérette. Cela suppose que vous devez créer une plateforme e-commerce (une supérette en ligne) capable de présenter vos stocks en temps réel. Il est important d’optimiser l’expérience utilisateur de votre boutique e-commerce.

Aussi, vous devez soigner la présentation de vos produits, en utilisant des photos de qualité et en rédigeant des descriptions claires et concises. Le click-and-collect donne la possibilité, aux clients de votre supérette, de gagner du temps et d'économiser sur les frais de livraison.

Comment attirer des clients dans sa supérette ?

Une fois que vous ouvrez votre supérette, vous devez déployer les bonnes stratégies afin d'attirer des clients.

Voici quelques idées et astuces que vous pouvez exploiter pour attirer des clients dans votre supérette :
- proposer une large gamme de produits
- Instaurer une ambiance conviviale et agréable
- mettre en place un merchandising efficace, en valorisant les meilleurs produits
- proposer des réductions en fin de journée, afin de libérer les stocks de denrées périssables
- prendre les dispositions nécessaires pour éviter un scandale sanitaire
- vendre vos produits à des prix compétitifs, en sélectionnant certains produits d’appel
- commercialiser des produits premium et des articles en édition limitée
- obtenir l’exclusivité (auprès de vos fournisseurs) sur certains produits)
- développer votre présence en ligne (et notamment auprès des moteurs de recherche)
- établir de bonnes relations avec vos partenaires et fournisseurs

Quelle stratégie marketing pour un commerce de proximité ?

Pour écouler vos produits et réaliser des profits, vous devez déployer une stratégie marketing efficace pour votre supérette. Plusieurs moyens techniques sont à votre disposition.

D'abord, comme évoqué plus haut, il est plus que nécessaire de développer votre présence en ligne. Pour ce fait, commencez par créer un site internet moderne pour votre alimentation générale. Une fois le site créé, vous devez travailler les mots clés, afin d’obtenir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche. Il faut que les clients potentiels puissent vous trouver facilement.

Toujours dans cet objectif, il est recommandé de travailler le référencement local de votre établissement. Pour ce fait, configurez un compte Google MyBusiness pour votre supérette. Aussi, vous pouvez vous servir de la publicité en ligne (Facebook Ads, Google Ads etc.) pour cibler les internautes qui habitent dans votre région. Il est également important de fédérer une communauté en ligne autour de votre activité. N'hésitez pas à créer et animer une page professionnelle sur Facebook et un compte sur Instagram. Vous pouvez y publier des photos de vos produits (en particulier, les nouveaux arrivages), des témoignages de clients satisfaits, des astuces du quotidien et bien plus. Une supérette est un commerce de quartier, il est donc important de fédérer une communauté autour de son activité.

Par ailleurs, il est aussi conseillé de développer des partenariats avec les commerces environnants. Il s'agit d'une stratégie gagnant-gagnant, qui vous permet d'obtenir plus de visibilité dans votre zone d’implantation.

Au niveau du merchandising de votre supérette, assurez-vous par ailleurs de bien disposer vos produits dans la boutique. Par exemple, il est astucieux de ranger les produits essentiels, comme les œufs et les légumes, à l’extrémité du magasin. De cette façon, le client doit parcourir d’autres rayons, dans lesquels se situeront peut-être des produits qui retiendront son attention.

Pour finir, il est primordial de développer une stratégie de fidélisation de la clientèle. Par exemple, vous pouvez offrir des réductions aux clients qui ont atteint un certain nombre de commandes. Ce n’est pas difficile à mettre en place.

Développer un canal e-commerce pour son alimentation générale : une bonne idée ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, il est important d'avoir un site e-commerce pour votre supérette. Vous y gagnez de nombreux avantages, comme :
- l'accès à une audience plus large
- la possibilité de lever les barrières géographiques
- la collecte d'informations pertinentes sur vos clients (habitudes de consommations, préférences, etc.)
- la possibilité de proposer un système de click-and-collect
- une meilleure expérience d’achat, en général

Comment fixer les prix dans sa supérette ?

Vous êtes libre de fixer le prix de vente des produits de votre supérette. Toutefois, vous devez prendre en compte certains paramètres, comme :
- le type de produits
- les tarifs appliqués par la concurrence
- le prix d'achat auprès des fournisseurs

Il est possible de déterminer le prix de vente en partant du taux de marge que vous envisagez. Par exemple, supposons que vous souhaitez un taux de marge de 125% pour les produits vendus dans votre supérette.

Pour un produit acheté à 8 euros auprès de votre fournisseur, il faudra alors réaliser un profit de 125% x 8 euros = 10 euros sur la vente. Ainsi le prix de vente du produit en question dans votre supérette sera de 8 + 10 = 18 euros.

Pour faire des hypothèses de prix de vente, de coût de revient, de marges brutes et voir comment cela influe sur le chiffre d’affaires et la rentabilité de votre établissement, utilisez le prévisionnel financier pour une supérette.

Quel chiffre d'affaires pour une alimentation générale ?

D’après nos observations et les nombreux business plans que nous avons pu réaliser, le chiffre d'affaires d'une supérette oscille généralement entre 160 000 euros et 350 000 euros.

Il faut noter que le revenu d'une supérette dépend de plusieurs facteurs, dont l'emplacement et les heures d'ouverture. Il en est de même pour le nombre de références produits. Aussi, la variation des saisons est susceptible d'influencer la vente de certains produits. Par conséquent, cela peut avoir une influence sur le chiffre d'affaires de votre supérette.

Comment estimer le chiffre d’affaires prévisionnel de son alimentation générale ?

Pour estimer le chiffre d'affaires prévisionnel de votre commerce alimentaire, vous devez d'abord déterminer le panier moyen de vos acheteurs. Généralement, le panier moyen des clients d'une supérette se situe autour de 30 euros. Bien entendu, cela varie selon les régions.

Ensuite, il faut estimer le nombre de clients qui achèteront des produits dans votre supérette au cours d’un mois, puis d’une année. Il est préférable de rester modeste dans vos estimations.

Au début, vous n'aurez pas forcément un portefeuille client assez large. Au fil du temps, vous pouvez faire croître votre clientèle en mettant en œuvre une stratégie marketing efficace.

Pour estimer facilement le revenu prévisionnel de votre supérette, sans avoir à faire de calculs, vous pouvez utiliser le prévisionnel financier pour une supérette.

Quelles sont les charges courantes d'une supérette ?

De façon générale, les charges courantes auxquelles les propriétaires d'alimentation générale doivent faire face sont :
- l'achat du stock de produits qui seront mis en rayon
- les factures d'eau et d'électricité
- les frais de communication téléphonique
- les frais bancaires
- les primes d'assurances
- éventuellement des frais de franchise
- les honoraires des prestataires externes (avocat, consultant marketing, comptable)
- le budget marketing et communication
- les salaires et cotisations sociales des employés
- les taxes et impôts divers

Vous retrouverez l’ensemble de ces charges ainsi que leur influence sur le seuil de rentabilité d’un commerce de proximité dans le prévisionnel financier pour une supérette.

Ouvrir une alimentation générale : est-ce rentable ?

L'estimation du seuil de rentabilité de votre commerce alimentaire dépend de 3 principaux paramètres : le budget prévisionnel (l’argent qu’il faut pour démarrer), le chiffre d'affaires généré et le taux de marge nette du commerce.

Par exemple, considérons 70 000 euros comme budget de démarrage pour votre supérette. Nous allons également supposer que l'activité vous permet de générer 135 000 euros de chiffres d'affaires par an, avec un taux de marge nette de 16%.

Avec ces estimations, vous pouvez réaliser un profit d'environ 21 600 euros (soit 16% x 135 000) par an.

Pour compenser l'investissement initial, il faut, donc, environ 70 000 / 21 600 = 3,24 années. Soit approximativement 39 mois d'activité.

En résumé, on peut conclure que votre alimentation générale sera totalement rentable au bout de 3 ans et 3 mois d'exercice.

Pour connaître la rentabilité et les profits de votre commerce alimentaire, aidez-vous du prévisionnel financier pour une supérette.

Comment augmenter la rentabilité de son alimentation générale ?

Pour augmenter la rentabilité de votre supérette, il est nécessaire d'investir en marketing. Ainsi, vous serez en mesure d'augmenter votre chiffre d'affaires.

Par ailleurs, l'augmentation de la rentabilité passe aussi par l'optimisation et la maîtrise de vos finances. Par exemple, il ne s'agit pas simplement d'investir dans n'importe quelle stratégie marketing. Vous devez privilégier les techniques et canaux qui vous permettent de gagner plus (nous avons une stratégie marketing détaillée dans le business plan d’une supérette).

Aussi, il est primordial de gérer efficacement les stocks de votre supérette et de limiter les pertes. Il faut noter que de nombreux propriétaires de supérette perdent beaucoup d'argent en raison des gaspillages. Faites donc la différence.

En ce qui concerne les taxes, il est important de choisir un régime adapté à votre établissement. En règle générale, les dépenses du personnel ne devraient pas excéder 40% de vos revenus. En mettant en œuvre ces astuces, vous pourrez augmenter la rentabilité de votre alimentation générale.

Comment financer la création d’une alimentation générale ?

Le financement est l'une des principales questions auxquelles les entrepreneurs doivent répondre.

Sachez qu'il existe plusieurs moyens que vous pouvez utiliser pour financer l'ouverture d'une épicerie du quartier. Voici quelques dispositifs de financement disponibles :
- le financement participatif (crowdfunding)
- les fonds d'investissement et les business angels
- la société coopérative
- les dispositifs d'aides publiques (ACRE, NACRE, les aides Oseo, Bpifrance)
- les concours
- le microcrédit professionnel
- les prêts d'honneur
- la love money
- les aides des collectivités locales

Pour convaincre tous ces acteurs, vous devrez toutefois leur présenter un solide business plan pour votre supérette.

À lire également

Guide pour réussir l'ouverture et le business plan d'une supérette
Analyse SWOT pour de l'alimentation générale