5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Les restaurants et bars de poké : chiffres et statistiques

Les chiffres sur les restaurants de poké

Tout droit venus d’Hawaï, les fameux Poké Bowls ont rapidement séduit les français. S’inscrivant dans la tendance healthy, les Pokés Bowl sont devenus des incontournables et se déclinent à toutes les sauces et pour tous les goûts.

L’ouverture de plusieurs Poké Bar dans l’hexagone vient d’ailleurs confirmer l’engouement des français pour ces petits bols qui contiennent un repas complet.

Devenu le plat idéal pour les déjeuners, on le commande en ligne et on se le fait livrer au bureau, à la maison ou à la plage.

Bref, les Pokés Bar font fureur et leur croissance est étonnante.

Qui sont les différents acteurs ? Combien rapporte un Poké Bar ? Quel est le chiffre d’affaires moyen pour un tel établissement ?

Découvrez-les en 8 chiffres clés.

Vous retrouverez également les chiffres concernant ce marché dans notre modèle de business plan pour un Poké bar. À noter que ces éléments sont mis à jour tous les 6 mois dans nos modèles.

Un marché de 930,4 millions d’euros

En 2019, le marché du snacking en grande et moyenne surface représentait un marché de près de 930,4 millions d’euros. 68 % des snacking sont issus de chaînes de restauration rapide et 18 % dans des enseignes de proximité. 57 % des consommateurs optent pour le snacking pour leur déjeuner et 28 % d’entre eux choisissent des salades type poké bowl.

Source : Malou

2,1 % en 2020

Le chiffre d’affaires de la pause déjeuner a enregistré une hausse de 2,1 %, passant ainsi à 945,6 millions d’euros en 2020. Cela représente une progression de + 1,8 % en volume UC et le prix moyen a également enregistré une hausse de + 0,4 %, passant ainsi à 2,45 €.

En 2019, les trois segments phares restent les sandwiches, les salades et les box. Ces derniers en ont effet enregistré une hausse en valeur de leur vente de 2 à 6 %.

Source : LSA

Entre 1,3 m et 4,8 m d’euros de CA

Chez Pokawa, le chiffre d’affaires est de 1,3 million d’euros par mois et la progression est notable. Pour l’enseigne Poké Bowl, le chiffre d’affaires mensuel a été multiplié par cinq, passant ainsi de 3 000 à 15 000 euros par mois.

Poke House quant à elle, table sur un chiffre d’affaires de plus de 40 millions d’euros pour cette année. On peut ainsi dire que le secteur ne connaît pas la crise et que les possibilités de croissance sont très élevées.

Sources : Paris-Normandie.fr et neorestauration

Le marché des restaurants de poké

2 millions d’euros par an

77,16 % des commandes sont désormais passées sur mobile en 2020, soit une progression de 2 % par rapport aux chiffres de 2019. En choisissant de se positionner comme étant un restaurant foodtech, une enseigne de poké bowl peut générer plus de 2 millions d’euros par an, et ce, grâce au digital et à son impact.

À noter que la livraison à domicile compte pour 25 % des ventes des établissements.

Sources : IFOP et snacking

43 % des français déjeunent pendant 45 minutes

D’après une étude réalisée par Ideal meal sur les habitudes alimentaires de 2 500 collaborateurs de la société Edenred dans 14 pays, les Français consacrent plus de 30 minutes pour leur déjeuner.

Quand ils sont dans l’obligation de déjeuner sur leur lieu de travail, 43 % des Français s’accordent une pause de 45 minutes, 34 % entre 30 et 45 minutes, et 21 % entre 15 et 30 minutes. Le snacking est ainsi très privilégié (sandwiches, salades, poké bowl, box, etc.).

Source : Tout & Bon

Entre 9,90 et 17,40 € le bol

Un bol de Poké coûte généralement une dizaine d’euros. La plupart des enseignes proposent un poké bowl mini à moins de 10 € et un poké classique dans les 12,90 €.

Accompagné d’une boisson détox ou d’un smoothie, son prix monte à 14,90 € et à 17,40 € s’il est proposé avec une boisson et un dessert. Bien évidemment, les prix diffèrent selon les enseignes et la formule proposée, car pour une personnalisation, il faudra payer plus.

Source : L'AUVERGNAT DE PARIS

32,5 % pour les produits healthy

D’après les chiffres issus du Congrès du Snacking 2021, les parts de marché acquises en valeur en 2020 par la restauration rapide ont enregistré une hausse de 32 %. 23 % des foyers français passent par les plateformes de livraison telles Uber Eats ou Deliveroo contre 15 % en 2019.

On enregistre par ailleurs une croissance en hausse de + 32,5 % pour les produits équitables, notamment sur le segment des produits healthy.

Source : snacking

50 000 euros d’apports personnels

Poke et Moi compte parmi les précurseurs de la tendance en France et a connu une croissance fulgurante. L’enseigne fait aujourd’hui 30 % de son CA avec la livraison à domicile.

Pour ceux qui souhaitent se lancer en franchise et se rattacher au réseau Poke et moi, il faudra compter avec un apport personnel de 50 000 € et un droit d’entrée de 20 000 €. Après 2 ans d’activité, il sera possible d’espérer un CA annuel de 800 000 €.

Source : Toute la Franchise

À lire également

Le guide complet pour ouvrir un restaurant de poké
Comment rédiger le business plan d'un poké restaurant ?