L'analyse SWOT pour une épicerie fine : 4 exemples

La SWOT pour une épicerie fine

L'analyse SWOT vise à préciser les objectifs de l'entreprise ou du projet et à identifier les facteurs internes et externes favorables et défavorables à la réalisation de ces objectifs. Elle vous permet d'analyser les forces de votre épicerie fine (tout ce qui fait votre différence) ainsi que ses faiblesses (tous vos points d'amélioration).

Elle donne également l'occasion d'identifier les éléments externes qui peuvent contribuer (les opportunités) ou limiter (les menaces) le développement de votre activité.

Le SWOT n'est pas un outil intuitif, qui serait simple à construire. Il s'agit là d'un exercice assez théorique, qui peut entraîner de la confusion. À l'intérieur de cet article, nous vous donnons pas moins de 4 exemples, pour chaque lettre de la SWOT d’une épicerie fine. En espérant que cela puisse vous aider !

Vous retrouverez également une SWOT entièrement rédigée dans le business plan pour une épicerie fine et dans l'étude de marché pour une épicerie fine.

Enfin, sachez que notre équipe d’experts mène une veille constante et active sur ce secteur. La synthèse de ses heures de collecte de donnés, de recherche et d’analyse se trouve dans les documents du pack complet pour une épicerie fine (business plan, prévisionnel financier, étude de marché et executive summary).

4 exemples de forces pour la SWOT d’une épicerie fine

Un emplacement au cœur d’une zone piétonne.

Le choix du local commercial ainsi que son emplacement est important pour la visibilité d’une épicerie fine.

Le bon emplacement d'épicerie prend en compte les éléments suivants : la zone, la démographie du quartier, la densité de population, la visibilité, la concurrence locale, la quantité de trafic qui passe, entre autres.

Vous devriez étudier le nombre de personnes qui vivent dans la région et combien d'entre elles peuvent être vos clients potentiels. Vous pouvez aller plus loin en étudiant leurs revenus moyens afin de savoir s'ils peuvent se permettre vos produits.

Renseignez-vous également sur la circulation moyenne des piétons et des véhicules. Les épiceries fines dépendent des clients du quartier, et il devrait y en avoir suffisamment pour faire vivre votre entreprise. En termes d’achat d’aliment, les acheteurs se rendent généralement à l’épicerie la plus proche. Ainsi, votre épicerie doit être située à une distance raisonnable du domicile de votre client cible. L'emplacement de votre magasin doit être situé dans un endroit où il y a un trafic élevé tout au long de la journée. Il pourrait être proche d'une banque, d'une école, d'un hôpital ou même d'une pompe à essence.

Une atmosphère travaillée

Pour capter l’attention des clients, il est important de faire appel au sens du goût, de la vue, du toucher, de l'odorat et de l'ouïe. Lorsqu’il s’agit d’alimentation, il est en effet important de prendre en compte les cinq sens pour séduire et attirer les clients.

Pour un magasin physique, le toucher est particulièrement important pour l'expérience d'achat. Optimiser les expériences tactiles de vos clients offre plusieurs avantages. L'effet de dotation est un effet psychologique où les clients sont plus enclins à acheter un article qu'ils ont touché. Cela donne aux magasins physiques un avantage sur les détaillants en ligne.

En d’autres termes, visez à créer une expérience d'achat multisensorielle qui plaira à vos clients à plusieurs niveaux. Assurez-vous simplement d'être subtil dans vos efforts.

Une politique de prix claire et transparente

Les épiciers doivent déterminer les bons prix qui répondent aux besoins de leurs clients tout en protégeant les marges. Alors que les acheteurs sont attirés par la découverte de nouveaux produits et de nouvelles marques, ils sont plus sensibles au prix. A l’heure où les comparateurs de prix et les applications pour trouver le meilleur prix sont accessibles, la transparence en matière de politique est cruciale. Pour ce faire, il faut éviter les frais cachés et proposer le juste prix.

Pour tenir compte de l'évolution du marché et proposer le meilleur, les épiciers peuvent collecter des analyses avancées et des données en temps réel pour modifier les décisions de tarification en fonction des changements de comportement et des attentes des clients. Par exemple, si une marque devient de plus en plus populaire en raison d'une rupture de stock d'une autre marque, les épiciers peuvent rapidement réévaluer leurs assortiments et maximiser les performances de leur stratégie de prix.
.

L’exclusivité sur la vente de certains produits.

Un détaillant achète des produits à un fabricant ou à un grossiste et les revend aux consommateurs. L'exclusivité fait référence à une situation dans laquelle un détaillant particulier est le seul autorisé à revendre les produits d'un fournisseur particulier. Cette relation offre plusieurs avantages à une épicerie fine.

Si vous êtes la seule épicerie fine à commercialiser une marque en particulier, vous disposez d'une flexibilité de prix par rapport à une situation plus concurrentielle. Bien que vous deviez prendre en compte les implications à long terme de votre stratégie de tarification, vous pouvez généralement réaliser une marge plus élevée sur les produits exclusifs. Cela permet d’avoir le monopole sur la marque. Tant que vous offrez une expérience client positive et que vos prix ne sont pas exorbitants par rapport aux substituts, vous pouvez maintenir de fortes marges brutes.

4 exemples de faiblesses pour la SWOT d’une épicerie fine

Des ruptures de stock trop fréquentes dans les produits.

Lorsqu'une épicerie fine n’est pas en mesure de fournir au client les produits qu’il recherche, elle perd une vente. Par conséquent, une rupture de stock trop fréquente entraîne une perte de revenus.

La première cause de la plupart des ruptures de stock est un mauvais contrôle des stocks. Si une épicerie n'a pas la possibilité d'accéder à des informations d'inventaire précises en temps réel, elle ne peut analyser les performances du cycle de vente précédent et automatiser les points de réapprovisionnement pour éviter les ruptures de stocks.

Si la rupture de stock est trop fréquente, l'épicerie peut perdre ses clients au profit d’un autre concurrent.

Un temps d’attente trop long aux caisses

Les longues files d'attente font fuir les clients. Une analyse du temps d'attente des clients a montré que le temps d’attente moyen des consommateurs est de 14 minutes. Par ailleurs, dans une enquête, les entreprises ont déclaré avoir perdu 75 % de leurs clients en raison des temps d'attente. En effet, grâce à des recherches approfondies sur la théorie des files d'attente au cours des trois dernières décennies, il est plus facile de déterminer comment les gens se comportent lorsque l’attente est trop longue. Près de 50 % des clients peuvent décider d’attendre dans la file d'attente malgré le fait qu'ils se sentent irrités.

Des horaires d’ouverture trop limités

De nos jours, les clients ne se contentent pas d'aller dans des épiceries où ils peuvent trouver ce qu'ils veulent. Ils font leurs achats dans des endroits qui répondent à l'ensemble de leur style de vie. En effet, les consommateurs exigent de plus en plus que les épiceries s’adaptent à leur mode de vie. Modifier les heures d'ouverture de votre magasin pour répondre à leurs besoins d'achat peut donc vous permettre d’augmenter votre chiffre d'affaires. Après tout, si votre magasin est fermé lorsque vos clients cibles font leurs achats, en quoi cela aide-t-il votre entreprise ?

Les petites entreprises doivent tenir compte de plusieurs facteurs lorsqu'elles décident de leurs heures d'ouverture. L’idéal est d’être ouvert aux heures où vos clients cibles font leur achat. Cela peut nécessiter un aménagement des horaires d’ouvertures, mais cela ne signifie pas qu'il faut être ouvert 24 heures sur 24.

Pas de parking à proximité

Le manque de parkings dans les commerces est souvent une cause d'anxiété et d'agacement pour les clients qui s’approvisionnent régulièrement dans une épicerie.

Aucune place de parking n'est préjudiciable à une entreprise. L'expérience commerciale d'une personne avec une entité est souvent définie par son expérience avec les espaces de stationnement et l’itinéraire jusqu'au magasin.

Parfois, l'image de marque de l'entreprise est influencée par le point de vue d'un client sur l'ensemble des performances de l'entreprise en démontrant la nécessité de fournir un espace de stationnement.

Selon des études, les clients préféreraient payer le prix plus cher si l'épicerie leur offre confort, commodité et sécurité. Ainsi, quels que soient les produits ou services que vous fournissez, efforcez-vous d'assurer le confort et le bonheur de vos consommateurs.

4 exemples d'opportunités pour la SWOT d’une épicerie fine

Le développement d’un système de clic-and-collect

Click and Collect est une stratégie de vente au détail omnicanal où les acheteurs achètent en ligne et récupèrent en magasin. Opter pour un système click and collect vous permet d'offrir aux clients différentes options pour l'exécution de la collecte. Cela vous permet de vous différencier des autres détaillants de commerce électronique.

Avec une stratégie d'achat en ligne et de retrait hors ligne réussie, vous pourrez facilement attirer les internautes vers votre épicerie. Plusieurs enquêtes montrent que 50 % des clients qui utilisent le click and collect finissent par effectuer des achats supplémentaires pendant qu'ils récupèrent leurs articles.

Pour rentabiliser cette technique de vente, vous devez exploiter les données collectées en ligne pour créer des recommandations personnalisées en magasin. Cela peut être accompli en imprimant simplement des recommandations ou en transmettant les informations client au personnel du magasin pour augmenter les revenus.

L’organisation d’ateliers avec des producteurs de la région

Les ateliers vous offrent un double avantage. Premièrement, le fait de vous rapprocher de vos clients. En effet, durant ces événements votre équipe est amenée à interagir encore plus que lors des jours de vente habituels avec les clients. Par ailleurs, ces ateliers vous permettent d’éduquer les clients à mieux connaître vos produits. De ce fait, ils vous offrent l’occasion d’accroître votre taux de transformation.

Des ateliers avec les producteurs sont également utiles pour accroître la confiance des clients envers votre marque. En effet, du fait que le marché de l’épicerie fine est considéré comme étant un marché haut de gamme, les clients sont plus exigeants que ceux qu’on trouve dans les épiceries traditionnelles. Ils veulent connaître les produits mis en vente dans les moindres détails (origine, date de production, équité commerciale, etc.).

Par ailleurs, l’organisation de tels ateliers, de plus en concert avec les producteurs, vous confère le titre d’expert dans le domaine du point de vue des consommateurs. Une perception qui est très bénéfique pour votre image de marque.

Créer et distribuer sa propre marque de produits alimentaires

Disposer d’un réseau de distribution indépendante vous offre un avantage concurrentiel de taille. Celui d’éliminer les intermédiaires de commerce et d’avoir un meilleur contrôle sur les prix de vente de vos produits. En effet, avec un réseau indépendant, vous avez la possibilité de pratiquer des tarifs légèrement en dessous de ceux pratiqués par la concurrence. Une stratégie qui peut attirer de nombreux clients.

Quant à la création de votre propre marque, cela peut vous amener une très bonne visibilité. D’un point de vue marketing, une bonne visibilité se traduit toujours par une hausse significative des ventes.

Vendre en vrac (sans emballages)

À une époque où les consommateurs prennent conscience, plus que jamais, de l’importance de préserver l’environnement, la vente en vrac constitue une stratégie marketing efficace. En effet, en plus de lutter contre l’utilisation abusive des emballages non-biodégradables, la vente en vrac offre également aux consommateurs la possibilité d’acheter la quantité exacte dont ils ont besoin. Cela permet ainsi de lutter contre le gaspillage et la surconsommation.

Cette stratégie est donc bénéfique pour votre image de marque, et surtout, il permet aux consommateurs de ne payer que ce qu’ils doivent consommer réellement.

4 exemples de menaces pour la SWOT d’une épicerie fine

Une mauvaise gestion du stock et de la trésorerie

La trésorerie représente souvent le talon d’Achille des jeunes entreprises. De nombreuses entreprises ferment leurs portes au bout de deux ans d’activité en raison d’une mauvaise gestion de trésorerie. Pour une jeune entreprise, une trésorerie suffisante reste capitale afin d’honorer ses charges, ses fournisseurs et pour financer son développement. Sans une liquidité suffisante, une entreprise risque d’être dans le rouge financièrement, voire même d’être contrainte de déposer bilan.

Le stock est également un élément aussi sensible que la trésorerie pour une épicerie fine. Des ruptures de stock trop fréquentes peuvent par exemple frustrer les habitués, donc de cause de l’insatisfaction. À force de se répéter, elles risquent de pousser les clients, même les plus fidèles, à se tourner vers une autre marque concurrente.

La vente de produits périmés

Pour vendre des produits alimentaires, il est primordial de porter une attention particulière à la date de péremption des articles en vente. Des produits périmés représentent en effet un danger réel pour la santé des consommateurs, et surtout, ils exposent votre épicerie à de lourdes sanctions administratives en cas de contrôle.

Si un scandale alimentaire se produit à cause d’un produit acheté dans votre épicerie, votre image serait durement écornée. Or, une fois cette image de marque salie, il vous sera difficile de la redorer, même des années après les faits.

Des marges bénéficiaires trop fines

Avec des marges trop faibles, le développement de votre épicerie risque d’être difficile à mettre en œuvre. En effet, vos possibilités en termes de budget promotionnel restent très limitées, et vous empêchent ainsi de lancer des campagnes publicitaires efficaces. En sus, vous ne pouvez réaliser des investissements en termes d’infrastructures ou même de ressources humaines.

Cette situation constitue un réel handicap pour votre épicerie, car vous risquez d’être doublé par la concurrence, tout en restant incapable de mettre en œuvre les ripostes commerciales adéquates.

Des fournisseurs qui changent leurs conditions de vente

Des fournisseurs qui changent souvent les termes de leur contrat de vente mettent en péril votre activité. En plus de ne pas pouvoir se réapprovisionner régulièrement, vos tarifs risquent d’augmenter fréquemment. Des situations qui vous mettent en position délicate vis-à-vis des clients, car cela favorise les ruptures de stock fréquentes et l’insatisfaction chez les clients.

À lire également

Le guide complet pour ouvrir une épicerie fine rentable
Ouvrir une épicerie fine : revenu, dépenses et bénéfice