5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

La SWOT d’un gîte : exemples

La SWOT d'un gîte

Un bon business plan contient toujours une analyse SWOT. Les initiales de l'acronyme SWOT signifient Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités) et ... Threats (menaces).

L'analyse SWOT permet de catégoriser les facteurs internes et externes qui auront un impact (positif ou négatif) sur votre gîte. C'est un outil qui vous permet notamment de lister les forces et faiblesses de votre gîte. La SWOT permet également de mieux appréhender les opportunités présentes sur un environnement concurrentiel, mais également les menaces qui l'entourent.

Généralement, c'est un outil que les entrepreneurs et créateurs d'entreprise maîtrisent mal. Il faut dire que c'est un terme qu'on utilise peu dans la vie de tous les jours. Pourtant, un tel exercice vous donne l'occasion de passer en revue les atouts de votre gîte, mais également les lacunes qui pourraient freiner son développement.

Au sein de cet article, vous retrouverez 4 exemples, pour chaque point de la SWOT d'un projet. Nous espérons que cela vous permettra d'y voir plus clair !

Vous retrouverez également une SWOT, complète et modifiable, dans le business plan pour un gîte.

4 exemples de forces pour la SWOT d’un gîte

Une grande capacité d’accueil

Une grande capacité d’accueil permet à un établissement d’attirer de nombreux clients. Ainsi, lors des hautes saisons, par rapport aux autres gîtes de la région, vous pouvez répondre positivement aux nombreuses demandes d’hébergement dans votre localité.

Cette grande capacité d’accueil peut forger votre réputation auprès d’un segment particulier : les voyageurs en groupe. Cependant, cela ne vous empêche pas d’héberger des groupes de personnes plus restreints.

Une capacité d’accueil importante vous donne la chance de nouer des partenariats avec des organisateurs événementiels. Par exemple, vous pouvez accueillir des évènements culturels au sein de votre gîte si vous avez également un grand espace.

Sinon, il est possible de devenir partenaire privilégié d’un organisateur, ceci afin d’héberger les touristes ayant assisté à un événement organisé par ce dernier.

Des annonces de qualité sur les plateformes de référencement

Le défi d’être dans l’industrie hôtelière est la quantité écrasante de concurrence. Surtout avec la popularité croissante de sites web comme Airbnb, il est encore plus difficile de se démarquer de la concurrence.

Les plateformes de référencement dédiées pour hôtel vous permettent de promouvoir le gîte auprès d’une audience très ciblée tout en générant davantage de réservations directes. Si elle est bien rédigée, votre annonce sera visible par les voyageurs prêts à réserver un hébergement dans l’immédiat.

Les plateformes de référencement proposent un certain nombre d’autres opportunités, telles que les annonces payantes, mais il est recommandé de profiter des résultats sponsorisés au début, et d’envisager par la suite les autres options dites organiques une fois que votre hôtel aura ouvert ses portes.

En effet, une fois que votre établissement commence à avoir de la visibilité sur ces plateformes, il n’est plus nécessaire de payer des encarts publicitaires pour vos annonces.

Les animaux sont acceptés

Le tourisme des animaux de compagnie se développe à l’échelle mondiale. Il y a de nombreux avantages pour un hôtelier à accepter les animaux de compagnie, notamment :
- augmentation des revenus
- amélioration de la fidélité à la marque
- opportunités innovantes de marketing

Les réservations de voyageurs propriétaires d’animaux de compagnie sont très rentables pour les gîtes. Surtout ceux qui facturent des frais supplémentaires si les voyageurs sont accompagnés de leurs animaux de compagnie.

Par exemple, si un hôtel facture 100 euros de frais en accueillant des animaux de compagnie, quasiment la totalité de ces 100 euros constituerait un revenu supplémentaire à l’établissement. En effet, la présence des animaux n’engendre pas de coûts additionnels conséquents pour votre gîte.

De plus, il est possible de facturer 25 à 30 euros par jour comme frais de nettoyage des chambres, ce qui est très raisonnable selon les normes du marché. Or, ces frais supplémentaires facturés aux clients augmenteraient encore plus les revenus de votre établissement.

Toutefois, il est conseillé de garder ces coûts supplémentaires aussi abordables que possible, ceci afin de conserver la fidélité des clients à votre établissement.

Un gîte bien desservi par les transports en commun

Bien que la voiture personnelle reste le moyen de transport le plus utilisé en France, il est recommandé de penser à ceux qui empruntent d’autres moyens de locomotion. Les transports en commun occupent la deuxième place en tant que moyen de transport dans l’Hexagone.

De ce fait, un gîte bien desservi par les transports en commun offre toutes les commodités que les clients recherchent, peu importe le moyen de transport qu’ils utilisent. Cette facilité d’accès, par conséquent, rend votre établissement plus attrayant aux yeux des voyageurs.

Avec un gîte accessible par l’intermédiaire des transports en commun, vous élargissez votre marché cible. En effet, en plus de pouvoir cibler ceux qui utilisent leurs voitures, vous pouvez également cibler les profils disposant de moyens limités. Par exemple, les groupes d’étudiants, les familles aux revenus modestes, etc.

4 exemples de faiblesses pour la SWOT d’un gîte

Manque d’équipements pour le confort des locataires

Encouragés par les attentes croissantes des clients en matière de normes d’hygiène, de service exceptionnel et d’expériences personnalisées, les gîtes sont confrontés à un vaste ensemble de défis.

Conjugués à une concurrence croissante, grâce en partie à la croissance de l’économie du partage, les hôteliers d’aujourd’hui doivent veiller à dépasser les attentes à chaque étape du séjour des clients s’ils veulent assurer une bonne rentabilité à long terme.

De ce fait, un manque cuisant d’équipement peut potentiellement vous faire perdre des clients au profit de la concurrence. En effet, les équipements restent le deuxième critère le plus important dans le choix d’un hébergement pour les voyageurs.

Pas de réduction pour les longs séjours

Récemment, les tendances des gîtes indiquent que les séjours de longue durée augmentent chez les voyageurs. Cela peut représenter donc une opportunité afin de générer des revenus supplémentaires pour votre établissement.

Les clients qui souhaitent rester plus de 7 à 14 jours seraient considérés comme des clients en séjour prolongé, et leurs besoins sont différents de ceux des vacanciers en location courte durée.

Par ailleurs, les clients en séjour prolongé peuvent avoir besoin de services supplémentaires, tels que des services de blanchisserie et des services d’entretien ménager haut de gamme.

En ne proposant aucune promotion, vous laissez à la concurrence l’opportunité de séduire cette clientèle très lucrative et souvent au fort pouvoir d’achat.

En outre, les réductions sont très attrayantes et permettent non seulement d'attirer de nouveaux clients, mais aussi de faire revenir des clients précédents. La réduction sur les séjours constitue un bon moyen d’attirer l’attention.

Sans offrir une réduction pour les longs séjours, vous ne pouvez pas attirer de nouveaux clients qui recherchent ce type d’offres. En sus, vous ne pouvez pas retenir les clients ayant acheté le passé des séjours longue durée dans votre établissement.

Peu d’activités dans la région d’implantation

Les acteurs du secteur hôtelier essayent aujourd’hui d’offrir les meilleures expériences de séjour aux clients, ceci afin de rester compétitifs. Pour ce faire, beaucoup misent sur le divertissement, qui joue un rôle majeur à la satisfaction des voyageurs.

En effet, l’ambiance et les activités proposées influencent considérablement l’attractivité d’un établissement hôtelier.

En outre, face à une clientèle en quête d’immersion et d’expériences, l’hébergement pour la nuit n’est plus une fin en soi. Augmenter le nombre de nuitées hôtelières proposées représente un objectif largement dépassé.

Désormais, un gîte doit devenir un véritable lieu de vie, un lieu où se côtoient les voyageurs d’affaires, les touristes, et surtout les personnes qui vivent et travaillent dans la région.

Qu’ils habitent la région ou seulement de passage, ils viennent pour l’ambiance décontractée, pour passer des moments de détente mémorables (expositions, concerts, randonnées en groupe, etc.).

Cependant, sans activités, faire vivre de telles expériences à vos clients représente une tâche difficile.

Pas de pricing évolutif (avec des réductions pendant les périodes creuses)

Déterminer le tarif d’une prestation est d’une importance stratégique pour toute entreprise hôtelière. La tarification a un rôle opérationnel crucial. C’est une variable qui doit correspondre à votre marketing hôtelier, comme le positionnement de la marque, et votre adaptation aux différents segments de marché.

Depuis le développement des pratiques de fortes variations de prix, la tarification hôtelière a beaucoup évolué. En effet, le fait d’adapter les prix des hébergements aux conditions du marché et à la fluctuation de la demande est devenu presque inévitable pour les acteurs du secteur hôtelier.

Les clients quant à eux se sont habitués à cette pratique, et nombreux sont ceux qui attendent que les prix soient au plus bas avant de décider de partir en voyage.

Par conséquent, il est clair que les variations de prix influent directement sur les décisions d’achat des consommateurs. Sans prendre en compte cela, vos taux d’occupation risquent d’être très faibles durant ces périodes creuses. Une telle situation vous fait perdre de l’argent, car malgré un taux d’occupation au plus bas en ces périodes de l’année, vous devez honorer vos charges courantes.

4 exemples d’opportunités pour la SWOT d’un gîte

Rejoindre un label (Gîte de France, Clévacances, etc.)

Rejoindre un label n’est pas obligatoire pour les propriétaires d’un gîte. Il est toutefois conseillé de le faire, car cela permet de bénéficier de nombreux avantages. Intégrer un label permet avant tout de profiter de la notoriété et de l’image de marque déjà établie des organismes certificateurs.

Par ailleurs, c’est un excellent moyen de se faire connaître grâce au référencement sur leur site internet et leur guide papier.

Bien que la location saisonnière courte durée hors hôtellerie soit réglementée par un cadre légal, les normes qualité n’y sont pas concernées par ces règlements. En effet, il n’existe pas de normes préétablies qui permettent de garantir la qualité de service d’un hébergement touristique. C’est tout l’intérêt même d’adhérer à un label.

Chaque label définit ses propres normes afin de garantir aux touristes des standards de qualité élevés. Des normes qualité qui, à leur tour, permettent aux gîtes et établissements certifiés d’attirer plus facilement la confiance des voyageurs.

En France, il existe 4 labels nationaux reconnus par le Ministère du Tourisme. Il s’agit de : Gîtes de France, Fleurs de Soleil, Accueil Paysan et Clévacances. Il existe également d’autres labels assez modestes, mais plus spécialisés, comme : L’eco-label européen et Bienvenu à la ferme.

L’autre avantage de rejoindre un label national est qu’il ouvre droit à une subvention du Conseil Général lors de l’ouverture du gîte.

Créer son propre site web avec sa propre plateforme de réservation

La création d’un site web pour un gîte est importante, car cela lui permet d’élargir sa cible, d’obtenir des réservations directement depuis la plateforme et d’augmenter les revenus du gîte. Cependant, le simple fait d’être visible en ligne et de fournir des informations pertinentes sur votre établissement ne suffit pas.

En effet, il faut créer un site web à la fois ergonomique, offrant une navigation intuitive.

Cependant, il n’y a aucun intérêt à créer un site web si vos visiteurs potentiels ne peuvent pas effectuer de réservation. En effet, cette fonctionnalité vous permet de convertir le trafic du site web en clients. Les réservations directes augmentent le chiffre d’affaires de votre établissement et éliminent les intermédiations entre vous et vos clients.

Faire des travaux de rénovation

Même si votre établissement est en bon état général, un rafraîchissement déco et un changement de style peuvent faire toute la différence. Un aménagement intérieur soigné permet d’attirer les clients les plus exigeants.

En outre, des bâtiments en très bon état renforcent la réputation ainsi que l’image de marque de votre établissement.

Grâce à des espaces aménagés avec plus de services (restaurant, salon de thé, spa, salle de sport ou de réunion, coworking, etc.), les clients sont susceptibles de prolonger la durée de leurs séjours. Plus qu’une offre d’hébergement à la nuitée, votre gîte peut devenir un acteur majeur de la dynamique locale et attirer régulièrement de nouveaux clients.

Toutefois, la rénovation ne fait pas tout, il est évidemment important de privilégier le confort des clients tout en apportant beaucoup d’attention dans le choix du design, de la lumière, de l’ergonomie d’utilisation et de la facilité de déplacement. La principale chose à considérer est la qualité de la literie. À noter que 50 % de la fidélité à un meublé de tourisme vient des premières impressions et des employés sur place, même s’ils doivent en payer le prix.

Ouvrir un deuxième gîte dans la région

L’ouverture d’un deuxième établissement dans la région vous permet de devancer vos concurrents en termes de domination sur le marché local. En effet, le fait d’avoir plusieurs gîtes vous offre l’opportunité de mieux occuper le terrain géographiquement, un avantage concurrentiel de taille dans un secteur aussi concurrentiel que le tourisme.

Par ailleurs, un second gîte vous permet d’augmenter votre chiffre d’affaires. Ce choix s’avère particulièrement avantageux en haute saison où la demande en hébergement atteint un pic important. En plus de satisfaire les clients, vous réalisez plus de chiffres que vos principaux concurrents. Par conséquent, votre compétitivité ainsi que votre capacité financière augmentent de manière considérable.

4 exemples de menaces pour la SWOT d’un gîte

De mauvais avis sur les plateformes de référencement

Avoir des critiques négatives sur votre entreprise ou vos produits et services détournera immédiatement les consommateurs. C’est vraiment aussi simple que cela. Les consommateurs font presque tout en ligne et les gens utilisent Internet pour faire des achats et effectuer des recherches avant achat. Ils comparent les marques, les prix et les produits en ligne.

9 consommateurs sur 10 utilisent des moteurs de recherche comme Google et Bing pour faire leurs recherches en ligne avant de faire un achat. Lors de leurs recherches, les clients lisent les critiques sur les marques et leurs produits.

Les avis en ligne affectent les décisions d’achat de près de 70 % des voyageurs. Les avis positifs sont bénéfiques pour votre entreprise, car ils améliorent votre réputation, augmentent vos ventes, améliorent votre classement sur les moteurs de recherche ainsi que votre rentabilité.

D’autre part, les critiques négatives ont de nombreux effets néfastes tels que la difficulté à convertir les prospects en clients.

Une catastrophe naturelle, qui détériore le gîte

Les hébergements touristiques et particulièrement les gîtes ne sont pas épargnés par les catastrophes naturelles. Cela a des conséquences importantes et à long terme sur les meublés de tourisme. L’industrie de la location saisonnière est particulièrement vulnérable et exposée au risque que les biens soient physiquement endommagés ou complètement détruits.

Outre les dommages physiques, il existe également un risque économique lié à la souffrance du secteur du tourisme, car les touristes évitent les zones touchées par une catastrophe.

Par conséquent, les hébergements touristiques situés dans les zones sujettes aux catastrophes naturelles doivent s’assurer qu’ils soient suffisamment résistants pour continuer à traverser la période de turbulences jusqu’au retour des niveaux d’activité réguliers.

Pour éviter les grosses pertes, il est conseillé d’élaborer des plans avant que les catastrophes ne se produisent. Attendre qu’un ouragan frappe, c’est trop tard pour commencer à agir. D’où la nécessité d’élaborer un plan de pré-urgence.

Des locataires qui provoquent des dommages importants

Les établissements hôteliers sont souvent victimes de vandalismes et d’actes irresponsables de certains clients. Bien que dans la majorité des cas, ce cas n’arrive que très rarement, leurs conséquences peuvent être importantes pour les établissements.

En effet, pour restaurer l’état des locaux, les propriétaires doivent souvent avancer les fonds de leurs poches. Le fait d’attendre le versement des indemnités de la part des assureurs (si couvert par les assurances) peut rendre la chambre indisponible pour un long moment.

Si ce n’est pas couvert par les assurances, il est possible de demander des dommages et intérêts via la justice, mais là encore, les procédures y afférentes peuvent s’éterniser, menant aussi à l’impossibilité d’exploiter la chambre.

Un incident dû à des normes de sécurité non respectées

Non seulement, un tel incident engage votre responsabilité, mais peut également mettre à mal votre réputation.

Dans le cas où un manquement de votre part est prouvé, vous risquez de recevoir de lourdes amendes.

Par ailleurs, si cet incident a provoqué des blessures chez un client, vous serez tenu de l’indemniser et de prendre en charge les frais relatifs aux soins de ce dernier. Or, de tels frais pourraient peser très lourd sur vos finances si vous n’êtes pas couvert par une assurance.

À lire également

Vente et location d'un gîte : tout ce qu'il faut savoir
Guide complet pour réaliser le business plan d'un gîte