5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE AUTOMNE2021

La matrice SWOT d'une Application Mobile expliquée

plan d'affaires application mobile

Un bon business plan contient toujours une une analyse SWOT. Les initiales de l'acronyme SWOT signifient Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités) et ... Threats (menaces).

L'analyse SWOT permet de catégoriser les facteurs internes et externes qui auront un impact (positif ou négatif) sur le développement de votre application mobile. C'est un outil qui vous permet notamment de lister les forces et faiblesses de votre projet d'application. La SWOT permet également de mieux appréhender les opportunités présentes sur un environnement concurrentiel, mais également les menaces qui l'entourent.

Généralement, c'est un outil que les entrepreneurs et créateurs d'entreprise maitrisent mal. Il faut dire que c'est un terme qu'on utilise peu dans la vie de tous les jours. Pourtant, un tel exercice vous donne l'occasion passer en revue les atouts de votre projet d'application mobile, mais également les lacunes qui pourraient freiner son développement. Au sein de cet article, vous retrouverez 4 exemples, pour chaque point de la SWOT d'un projet. Nous espérons que cela vous permettra d'y voir plus clair ! 

L'analyse SWOT d'une application mobile : 4 exemples de forces

Une offre totalement gratuite : un avantage concurrentiel pour votre application mobile. Le modèle économique de la gratuité reste le plus efficace pour acquérir rapidement des utilisateurs dans le monde des applications mobiles. En effet, les applications qui cumulent des millions d’utilisateurs sur les stores restent libres d’utilisation. Par exemple, WhatsApp, Facebook, TikTok, Booking ou encore Airbnb font partie de cette catégorie, et elles dépassent chacune le milliard de téléchargements. Ainsi, la gratuité est une force indéniable pour une application mobile, surtout si cette dernière propose des fonctionnalités qui apportent des solutions à de vrais problèmes.

La possibilité d’essayer l’application sans avoir à s’inscrire. Ce modèle économique reste aussi l’un des plus populaires pour les applications. Apparu il y a quelques années, le modèle Freemium représente aujourd’hui 90 % des applications. Le modèle Freemium donne la possibilité aux utilisateurs d'utiliser, gratuitement, les fonctionnalités de base de l’application. Si, par la suite, l’utilisateur souhaite bénéficier des fonctionnalités avancées de l’application, il doit alors souscrire à un abonnement. Ce modèle économique est redoutablement efficace pour attirer de nouveaux utilisateurs, car il permet à ces derniers de tester l’application en toute liberté, sans contraintes et sans engagement. 

De très bonnes notes sur App Store ou sur Google Play. Les notes positives reçues sur ces plateformes constituent également une force pour une application mobile. En effet, des bonnes notes permettent de mieux référencer l’application sur les deux plateformes de publication. En outre, les notes aident vos potentiels à clients dans leur décision à télécharger ou non une application. Plus une application récolte des notes positives, plus elle devient populaire. Les notes constituent donc une force majeure pour une application.

Une expérience personnalisée, en fonction des utilisateurs. La personnalisation a le vent en poupe partout, peu importe le secteur. Elle l’est encore plus dans le monde technologique, où les utilisateurs ont l’embarras du choix en termes d’applications. Par ailleurs, un Français passe en moyenne 90 minutes par jour sur un smartphone, et ce temps est partagé entre 10 applications différentes. Ainsi, pour retenir au maximum le mobinaute, la stratégie gagnante réside dans la personnalisation. Pour ce faire, il est possible de présenter à l’utilisateur des contenus à travers 2 méthodes. La personnalisation implicite, c’est-à-dire, que l’algorithme présente des contenus en fonction du centre d’intérêt, les données de navigations, la localisation etc. La deuxième méthode est la personnalisation explicite, c’est-à-dire que le mobinaute choisit les thématiques, les fonctionnalités qui l’intéressent, et le contenu s’ajuste en fonction de ses choix. Ces fonctionnalités sont considérées comme une force pour une application mobile, car elles permettent de retenir plus longtemps l’utilisateur, en plus de le fidéliser. 

analyse swot application mobile
étude concurrence application mobile

L'Analyse SWOT d'une application mobile : 4 exemples de faiblesses

Une application payante, quand les applications concurrentes sont gratuites. Certaines catégories d’applications sont en proie à une concurrence féroce sur les stores. C’est surtout le cas pour les applications dans les catégories suivantes : fitness, productivité, divertissement et jeux vidéos. Ainsi, faire payer l’utilisation d’une application dans ces catégories pourrait rebuter les mobinautes, d’autant plus si les fonctionnalités de l’application n’apportent pas de réelles innovations par rapport à la concurrence.

Une application disponible que sur certains systèmes d’exploitation. La compatibilité avec tous les systèmes d’exploitation constitue un enjeu majeur pour une application mobile. Si une application ne fonctionne que sous certains OS seulement, cela risque de restreindre considérablement son audience. Par exemple, même si 75 % des smartphones en France tournent sous Android, délaisser IOS et Windows vous ferait manquer un marché assez important, en terme de chiffre d’affaires potentiel.

Une charte graphique qui manque de clarté.
Aujourd’hui, plus que jamais, l’UX et le design sont au cœur de la stratégie de conquête. En effet, les application mobiles n’ont que quelques secondes pour donner une première bonne impression. Si l’UX est mal conçu (bugs, navigation compliquée, couleurs criardes, textes avec des fautes d'orthographe), l’utilisateur risque de rapidement oublier l’application en question.

Une application qui prend du temps à être téléchargée et installée. Une application mal optimisée au niveau du code source n'est pas souhaitable. Aujourd'hui, les utilisateurs ont l'habitude de surfer sur des applications rapides, qui délivrent du contenu de façon quasi instantanée. Plus personne n'a le temps d'attendre devant son téléphone portable. Pour éviter ce genre de déconvenue, des tests approfondis doivent être menés, avant de commercialiser votre application mobile. 

Aujourd'hui (...) les application mobiles n’ont que quelques secondes pour donner une première bonne impression.

Application Mobile Business Plan
Application Mobile Business Plan

Application Mobile Business Plan

€39,90
VOIR LE MODÈLE

L'analyse SWOT d'une application mobile : 4 exemples d'opportunités

Une solution unique sur le marché, sans concurrent direct. En effet, au lieu de se lancer dans des concepts déjà vus et revus, il vaut mieux se concentrer sur une proposition de valeur unique. Par ailleurs, il faut que l’application soit utile et réponde à des problèmes concrets (au moins pour un marché de niche). Ce fut le cas de WhatsApp lors de son lancement. Aucune application sur le marché ne permettait d’envoyer un message gratuitement à l’international. WhatsApp a saisi l’opportunité et s’était lancé. Aujourd’hui, l’application compte plus d’un milliard d’utilisateurs mensuels dans le monde. Se positionner sur un créneau inexploité représente une réelle opportunité à saisir.

Un développement de l’application en plusieurs langues. Comme dans toute activité commerciale, l’étendue de la zone de chalandise est d’une importance capitale. Mathématiquement, si vous faites traduire votre application, vous devenez visible auprès d'un plus grand nombre de personnes. Les applications Facebook, Twitter, WhatsApp ont toutes été des applications initialement destinées au marché américain. Cependnat, leur déclinaison en plusieurs langues internationales leur ont permis de générer plusieurs milliards de téléchargement.

Un développement de l’application sur plusieurs supports. Quand on pense à une application mobile, ce sont les smartphones qui nous viennent à l'esprit. Cependant, il est également possible de décliner une application en version tablette, et même concevoir une version pour les smart TV. En effet, rendre une application disponible sur plusieurs supports permet d'accroître sa portée et de toucher un public plus large. C’est donc une opportunité à prendre en compte dès la phase de conception.

Des partenariats avec d’autres applications. Établir un partenariat gagnant-gagnant avec d’autres applications peut constitues un véritable levier d’acquisition. Si vous touchez des audiences similaires mais que vos applications apportent des solutions à des problèmes différents, alors une opération de co-branding peut être profitable aux deux entreprise. Cela peut se faire à l’aide d’une publicité in-App, à travers une bannière ou un lien. Cette opportunité présente de multiples bénéfices, et ces opérations peuvent être répétées dans le futur. 

exemple analyse SWOT application mobile

L'analyse SWOT d'une application mobile : 4 exemples de menaces

Ne pas être accepté sur App Store ou sur Google Play. La première menace qui pèse sur une application mobile reste le refus d’indexation sur les stores. En effet, Google et Apple n’acceptent pas toutes les applications qui leurs sont soumises. Pour conserver leur excellente qualité de services, ils examinent rigoureusement les applications qui demandent à être référencées sur leurs plateformes respectives. La moindre ligne de code suspicieux entraîne la révision intégral du code source de l’application, voire même le refus de publication. En outre, il faut se soumettre aux conditions d’utilisation des deux stores. Si une application enfreint une seule condition de celles dictées par les deux mastodontes de la tech, elle sera refusée sur les stores et le compte développeur qui y est associé peut-être banni temporairement, ou même à vie. Si votre application n'est pas sur ces stores, vous perdez alors les plus importants circuits de distribution et vous aurez de grandes difficultés pour la commercialiser à votre marché cible. 

Trop de publicités dans l’application. La publicité in-App demeure le meilleur moyen de gagner de l’argent avec une application. Toutefois, trop de publicités peut venir gâcher l’expérience utilisateur. En effet, il arrive que certaines applications exécutent automatiquement plusieurs pop-ups publicitaires sur chaque contenu qu’elles diffusent. De plus, certaines d'entre elles ne donnent pas aux utilisateurs la possibilité de fermer les pop-ups : cette technique est considérée comme abusive ... et fait vivre aux mobinautes des expériences agaçantes. Respectez vos utilisateurs si vous souhaitez concevoir et développer une application pérenne. 

Des bugs qui viennent perturber l’expérience utilisateur. Les bugs peuvent menacer dangereusement une application mobile. Ils peuvent résulter d’une erreur de programmation ou d’un problème de compatibilité. Quoiqu'il en soit, les bugs à répétition gênent l’utilisateur, et peuvent l'amener à désinstaller rapidement une application. En effet, une application présente des bugs perd toute son utilité, car elle ne peut pas exécuter correctement les requêtes demandées. Pour éviter les bugs, des tests unitaires et fonctionnels doivent être menés, avant même de publier une application sur les stores. En outre, la maintenance doit être effectuée périodiquement, afin de corriger d' éventuelles erreurs. En effet, un bug peut survenir lorsque Google et Apple mettent à jour les noyaux d’Android et de IOS. Avec les mises à jour récurrentes des OS, il se peut que l’application devienne obsolète. Ainsi, il est nécessaire de maintenir et de mettre constamment à jour son application mobile.

Ne pas respecter la RGPD. La vente de données peut rapporter énormément d’argent aux créateurs et éditeurs d’applications. Cependant, avec l’entrée en vigueur des règles de RGPD en Europe, les lois qui régissent la collecte de données personnelles ont bien changé. En effet, généralement, pour ce genre de procédures, il faut généralement demander une autorisation explicite à l’utilisateur. En outre, les données collectées ne peuvent servir strictement qu’à l’objectif initialement prévu. Aussi, l’utilisateur a le droit de récupérer ses données dites « sensibles ». En cas de non-respect des règles de RGPD, l’éditeur d’une application encourt le risque de payer une amende pouvant atteindre 20 millions d’euros ou l’équivalent de 4 % du chiffre d'affaires, selon la gravité de l’effraction. Se conformer à ces règles demeure un impératif pour les applications qui ciblent les citoyens européens.

À lire également

- Réussir le business plan d'une application mobile
- Réussir le prévisionnel financier d'une application mobile
- 20 solutions pour trouver des financements pour votre application mobile
- Comment faire l'étude de marché d'une application mobile ?

Application Mobile Pack Complet
Application Mobile Pack Complet

Application Mobile Pack Complet

€149,90
VOIR LE PACK