5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Démarrer une activité de peintre en bâtiment : le guide complet

Démarrer une activité de peintre en bâtiment

Les investissements immobiliers, le désir des gens à avoir leur propre chez-soi : voilà deux des principales raisons pour lesquelles les métiers du bâtiment sont en croissance permanente.

Parmi ceux qui recrutent le plus, nous pouvons citer les peintres en bâtiment. C’est un secteur dynamique qui manque de main d'œuvre.

Alors si vous envisagez de vous lancer à votre compte, c’est le moment.

Toutefois, en voulant démarrer dans le métier, vous êtes probablement encore dans le doute. Vous vous demandez si c’est une bonne idée et vous vous posez sûrement diverses questions comme :
- faut-il un diplôme pour démarrer une activité de peintre en bâtiment ?
- quelle est la réglementation pour ce type d’entreprise ?
- quel est le budget pour le démarrage ?
- quelle est la liste des dépenses pour démarrer une activité de peintre en bâtiment ?
- quelles sont les prestations ?
- quelle stratégie marketing ?
- devenir peintre en bâtiment : est-ce rentable ?
- comment financer le démarrage de votre structure ?

Voilà, par exemple, les questions auxquelles nous allons répondre dans ce guide complet.

Faut-il un diplôme pour démarrer une activité de peintre en bâtiment ?

Le métier de peintre en bâtiment est une activité réglementée, il relève de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Dans ce sens, pour pouvoir démarrer dans ce secteur, vous devez disposer d’un certain nombre de compétences.

Effectivement, vous devez justifier d’un diplôme reconnu par l’État ou d’une expérience significative dans le domaine de la peinture.

Parmi les diplômes valables dans l’activité de peintre en bâtiment, nous pouvons parler du CAP Peintre-Applicateur de Revêtement, du BP Peinture Applicateur de Revêtements, du Bac pro Aménagement-Finition du Bâtiment et Peinture et du BTS Aménagement et finition.

Toutefois, si vous n’avez pas de diplôme, mais que vous désirez démarrer votre activité, vous pourrez le faire sous quelques conditions.

Vous devez, notamment, avoir une expérience d’au moins trois ans dans cette activité. En outre, vous pouvez aussi monter une entreprise de petit bricolage et vous installer en tant qu’ « homme de toutes mains ».

Il est aussi possible d’exercer votre activité si elle ne touche pas la structure du bâtiment.

Quelles assurances pour couvrir un peintre en bâtiment ?

Il est recommandé d’avoir des assurances pour vous couvrir si vous êtes peintre en bâtiment. C’est pourquoi, nous vous présentons dans cette partie plusieurs types de souscriptions qui peuvent s’avérer intéressantes pour votre entreprise.

L’Assurance Décennale

Bien que l’Assurance Décennale ne soit pas obligatoire pour les peintres, elle est recommandée si vous comptez exercer en tant que peintre façadier.

Effectivement, des défauts d’étanchéité peuvent survenir dans ce cas-là. Ainsi, le fait de souscrire à une assurance décennale vous couvrira de ces défauts.

De manière plus explicite, la garantie décennale permet de couvrir les dommages causés à un ouvrage. Ces dommages peuvent affecter sa solidité ou ne pas permettre l’utilisation de l’ouvrage en question. Cette protection dure 10 ans à compter de la réception des travaux.

L’Assurance Décennale peut, par exemple, intervenir en cas de peinture extérieure abîmée par un orage, d’infiltration d’eau suite au décollement de la peinture, de défaillance d’une peinture anticorrosion ou de projections de peintures sur les biens du tiers.

Cette souscription est donc une protection indispensable pour sécuriser votre activité professionnelle.

L’Assurance Responsabilité Civile Professionnelle

En souscrivant à une Assurance Responsabilité Civile Professionnelle, vous vous protégez des dommages physiques et immatériels que votre entreprise pourrait causer à un tiers lors de l'exercice de votre activité de Peintre en bâtiment.

Lorsque nous parlons d’entreprise, on parle ici de tous les membres de votre entreprise : vous, les autres dirigeants, les sous-traitants, les véhicules, etc.

Ainsi, si vous embauchez du personnel, l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle couvre aussi les dommages que les membres de votre équipe peuvent causer à un tiers.

Plus explicitement, cette offre couvre donc les préjudices résultant d’une faute (erreur, oubli, inexactitude, omission, négligence) involontaire en rapport direct avec la prestation que votre entreprise effectue.

L’assurance automobile professionnelle

Le peintre a également l’obligation de souscrire à une assurance automobile dès lors qu’il utilise un ou plusieurs véhicules dans l’exercice de son activité.

Cette garantie couvrira donc tous les dommages que pourrait causer votre véhicule de fonction lors d’un déplacement professionnel.

Quelle est la réglementation pour un peintre en bâtiment ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, tout métier d’artisan relevant du bâtiment est réglementé, notamment en matière d’assurances. Dans ce sens, il est fortement recommandé pour un peintre en bâtiment de souscrire à une assurance décennale.

En dehors de l’assurance, il existe également d’autres réglementations liées au métier de peintre en bâtiment.

En effet, si vous employez des ouvriers, vous devez disposer de la carte d’identification professionnelle des salariés du bâtiment. Elle doit être fournie à tous vos salariés travaillant sur chantier.

De plus, sachez que vous et votre équipe devrez porter des protections telles que des chaussures de sécurité, des gants, des lunettes de protection ainsi que des masques sur vos lieux de travail.

En parallèle, lorsque vous effectuez un contrat avec un client, vous devez obligatoirement lui fournir certaines informations.

Plus précisément, vous devez lui énoncer les taux horaires de main d’œuvre toutes taxes comprises, les modalités de décompte du temps estimé, du prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées, du frais des déplacements et du caractère payant ou gratuit du devis.

En ce qui concerne les échafaudages, ceux-ci doivent être montés et démontés uniquement sous la direction d’une personne habilitée. De plus, en utilisant ces équipements, vous devez mettre en place des dispositifs de sécurité afin d’éviter les risques de chute.

Faut-il faire un business plan pour démarrer une activité de peintre en bâtiment ?

Oui, un business plan est nécessaire pour démarrer votre activité de peintre en bâtiment.

En effet, le business plan de votre entreprise de peinture en bâtiment vous permet de connaître et de comprendre le marché du bâtiment. Rédiger cette phase vous aide aussi à clarifier la vision de votre entreprise et votre stratégie.

En outre, la partie financière du business plan de votre activité de peintre en bâtiment permet de budgétiser vos charges tout en déterminant un chiffre d’affaires prévisionnel. Il vous aidera à déterminer si votre modèle économique est financièrement viable.

Ainsi, lorsque vous aurez vérifié l’équilibre financier du projet, vous pourrez vous servir du business plan pour convaincre vos partenaires financiers.

Pour finir, le business plan vous servira également de repère en comparant les prévisions et la situation réelle de votre activité de peintre en bâtiment.

Faut-il rédiger une étude de marché pour démarrer une activité de peintre en bâtiment

Oui, rédiger une étude de marché est essentiel pour pouvoir démarrer votre activité de peintre en bâtiment.

Cette phase vous permet de vérifier l'opportunité commerciale qui se trouve sur le marché du bâtiment. Dans ce sens, elle vous permet d’identifier vos concurrents ainsi que leurs forces et faiblesses, mais également la pérennité de votre projet.

Avec l’aide de celle-ci, vous pourrez développer des avantages concurrentiels.

En parallèle à cela, une étude de marché vous aide aussi à déterminer le profil détaillé de vos clients cibles. Cela vous permet de définir leurs attentes et leurs besoins.

De plus, vous pouvez vous servir de l’étude de marché pour apporter de la crédibilité à votre projet.

Quel est le budget pour le démarrage d'une activité de peintre en bâtiment ?

En général, pour commencer une activité de peintre en bâtiment, il vous faudra prévoir entre 8 000 et 35 000 euros.

Bien évidemment, ce budget peut varier d’une entreprise à une autre, et ce, en fonction de plusieurs critères.

Estimez maintenant le budget de votre projet grâce au prévisionnel financier pour une activité de peintre en bâtiment.

Parmi les éléments déterminants de votre budget de démarrage, on peut parler de l’utilisation d’un véhicule professionnel (un utilitaire est vivement conseillé).

Si vous comptez recruter des employés, vous devez penser aux formations qui leur sont destinés. Commencer en tant qu’entreprise individuelle peut donc être une solution plus économique. Néanmoins, tout dépendra de vous et de vos objectifs.

Sachez que la quantité de matériel que vous allez acheter au départ sera aussi déterminant en ce qui concerne votre investissement de départ.

Ne négligez pas votre stratégie de communication. Elle joue un rôle important sur votre budget de démarrage.

En effet, si vous comptez utiliser un site internet ou gagner en visibilité sur les réseaux sociaux, vous aurez à allouer un certain montant dans la publicité.

Enfin, votre investissement de départ dépendra aussi du type de clients que vous visez. Plus vous visez des prestataires importants, plus vous aurez à dépenser pour fournir un service de qualité.

Quelle est la liste des dépenses pour le démarrage d'une activité de peintre en bâtiment ?

Les plus grosses dépenses que vous aurez à faire dans le démarrage de votre activité de peintre en bâtiment seront les outils et les matériels pour la réalisation de vos travaux.

Ainsi, parmi ce matériel, nous pouvons citer : des rouleaux à peinture, des couteaux et des lames de finition, une ponceuse professionnelle, des équipements de protection pour le travail de vos employés, des pinceaux de différentes formes, les peintures et la sous-couche pour l'ensemble des surfaces que vous aurez à traiter, des récipients à eau, des marqueurs, du vernis et un aspirateur à eau et à poussières.

De plus, vous aurez à payer les frais d’établissement. Comme vous allez vous implanter en tant qu’entreprise, vous devez régler les coûts liés à sa création.

Parmi les dépenses les plus fréquentes, nous pouvons citer : les frais de publication dans un journal d'annonces légales, les honoraires des comptables, les prestations accessoires proposées par le Centre de Formalité des Entreprises (CFE), l'élaboration d'une étude de marché ainsi que les démarches pour obtenir certaines autorisations.

Outre ces montants, si vous recrutez, il faut prévoir une somme pour les frais d'annonces, la gestion des premières paies ainsi qu’aux différentes sommes liées aux éventuelles formations de vos employés et de votre équipe.

N’oubliez pas d’anticiper les investissements pour votre marketing afin de gagner en visibilité. Pour ce faire, vous devez prendre en compte la publicité sur Facebook, les différentes opérations avec les partenaires, la fabrication de supports de communication ainsi que la création, l’optimisation et l’animation de votre site internet.

Enfin, il ne faut pas omettre les frais liés à l'achat de petites fournitures dont vous aurez besoin. En parallèle à cela, prévoyez une marge de trésorerie.

Celle-ci doit vous permettre de continuer votre activité de peintre en bâtiment durant vos premiers mois d'opération, même en cas d'imprévus.

N’oubliez pas le remboursement de votre prêt, notamment des premières mensualités, si vous optez pour le prêt bancaire comme moyen de financement.

Retrouvez la liste, complète, détaillée et chiffrée, dans le prévisionnel financier pour une activité de peintre en bâtiment.

Quelles sont les prestations d’un peintre en bâtiment ?

En général, le métier du peintre en bâtiment consiste à appliquer des peintures, des revêtements spécifiques ou encore des papiers-peints sur des surfaces intérieures et extérieures.

Ce travail a pour but de protéger ou d’embellir les murs, plafonds et sols. Dans ce sens, en tant qu’entreprise de peinture, vous pouvez proposer vos services à différents types de clients, mais aussi pour différentes structures. Vous pouvez alors intervenir sur des bâtiments résidentiels, commerciaux, industriels et municipaux.

Lorsque vous réalisez ces prestations, votre travail se divisera en 3 étapes : la préparation du chantier, la préparation des surfaces à peindre et la pose.

La préparation du chantier consiste à protéger et à sécuriser les surfaces. C’est dans cette étape que vous allez aussi installer les échafaudages.

Dans la préparation des surfaces, vous allez boucher les trous, poncer, lessiver, enduire, vernir et lisser les surfaces pour les préparer à recevoir la peinture.

Puis, la pose consiste à préparer les mélanges et à appliquer la peinture.

Au-delà de cela, en tant que peintre, vous pouvez aussi intervenir dans des projets d’infrastructures tels que les constructions de routes, de ponts, de stades, etc.

En tant que peintre, vous pouvez aussi être appelé pour intervenir suite à un dégât des eaux et pour des travaux de rénovation. Vous pouvez également proposer des services de rénovation et de mise en peinture des menuiseries.

Quel est le revenu moyen d'un peintre en bâtiment ?

Au cours d’une année, un peintre en bâtiment peut générer entre 18 000 et 45 000 euros. Bien évidemment, ce revenu peut grandement varier d’une entreprise à une autre.

Le chiffre d’affaires que vous allez générer dépendra principalement de votre équipe. Si vous travaillez seul, vous pourrez gagner plus, mais ne pourrez pas réaliser plusieurs chantiers.

En revanche, si vous collaborez avec des ouvriers, la vitesse de production augmentera et vous pourrez également gérer plus de contrats.

Si vous obtenez des offres de sous-traitance, à long terme, avec des entreprises de construction et de rénovation de votre région, votre revenu en sera augmenté. Votre revenu dépendra aussi des autres services que vous proposez.

Sachez aussi que le référencement de votre entreprise de peinture en bâtiment sur les moteurs de recherche pourra affecter votre chiffre d’affaires.

Estimez vos futurs revenus, facilement et rapidement, grâce au prévisionnel financier pour une activité de peintre en bâtiment.

Quelle stratégie marketing pour un peintre en bâtiment ?

Pour réussir dans le domaine de la peinture en bâtiment, vous devez adopter une bonne stratégie marketing, comme celle que nous avons décrite dans notre business plan pour un peintre en bâtiment.

Pour cela, vous pouvez réaliser des partenariats avec des entreprises qui visent le même public, comme les agences immobilières ou encore les acteurs en lien avec le bâtiment et l’immobilier.

Proposez un module pour faire un devis gratuit en ligne. Cela attirera plus de clients. En parallèle à cela, n’oubliez pas de développer votre présence sur les réseaux sociaux.

Pensez également à collecter les avis positifs sur votre site web et sur les plateformes de référencement. De bons commentaires augmenteront votre réputation et donc votre clientèle.

Quelles sont les dépenses et charges pour un peintre en bâtiment ?
Les charges courantes de votre activité de peintre en bâtiment sont celles auxquelles il faut subvenir chaque semaine, chaque mois ou chaque trimestre (en fonction de vos stocks).

Ainsi, parmi les dépenses les plus courantes, nous pouvons citer :
- l’achat des peintures
- le coût des primaires d'accrochages et différentes sous-couches
- le renouvellement des pinceaux et des rouleaux
- l’achat des bâches de protection
- le salaire de votre équipe
- les frais de déplacement sur les chantiers
- les différentes
- les assurances

Retrouvez l’ensemble du compte de résultat dans le prévisionnel financier pour une activité de peintre en bâtiment.

Le démarrage d'une activité de peintre en bâtiment : est-ce une idée rentable ?

Oui, le démarrage d’une activité de peintre en bâtiment est une idée rentable.

Toutefois, il faut savoir définir ce qu’est la rentabilité. De manière plus explicite, votre activité est rentable, si le revenu dépasse la totalité des dépenses récurrentes (citées précédemment).

En général, la marge nette d'un peintre en bâtiment se situe entre 25 % et 65 % du chiffre d'affaires.

Prenons un exemple pour chiffrer toutes ces informations.

Si par exemple, vous prenez une marge nette de 50 % et que vous générez un chiffre d’affaires annuel de 25 000 euros, alors votre profit s’élèvera à 50 % x 25 000 = 12 500 euros.

Connaissez votre seuil de rentabilité en modifiant les hypothèses du prévisionnel financier pour un peintre en bâtiment.

Comment financer le démarrage d’une activité de peintre en bâtiment ?

Pour financer le démarrage de votre activité de peintre en bâtiment, il existe plusieurs moyens.

La meilleure façon de démarrer une activité est de dépendre de votre apport personnel. Il peut s’agir d’économie ou de love money. Le love money consiste à demander à vos amis proches ou à des membres de votre famille de vous soutenir dans votre projet. Dans ce cas-là, il peut s’agir de dons, d’héritage ou encore de prêt.

Il vous est également possible de faire un prêt bancaire. Toutefois, notez bien que, généralement, les organismes financiers ne donnent pas la totalité de la somme dont vous avez besoin.

Il faut, notamment, que vous ayez un certain apport pour qu’une banque vous accorde un crédit.

À lire également

Comment faire le business plan d'un peintre en bâtiment ?
Quelle est la rentabilité d'une activité de peintre en bâtiment ?
Quel est le budget pour créer une activité de peintre en bâtiment ?