Démarrer une activité de grossiste : équipements, coûts et profits

budget prévisionnel commerce de gros

Quel est le budget pour le démarrage d'une activité de grossiste ?
Quels équipements faut-il prévoir ?
Peut-on démarrer une activité de grossiste sans argent en poche ?
Peut-on estimer la rentabilité avant de démarrer ?

Nos experts ont écrit cet article afin de vous éclairer.

En plus de cela, si vous voulez obtenir tous les indicateurs financiers concernant votre activité de grossiste, mettez la main sur notre modèle financier élaboré pour un commerce de gros.

Afin de vous délivrer des estimations sérieuses, nous nous appuyons toujours sur plusieurs sources, et sur notre expérience en rédaction de business plans pour des commerces de gros. Bien sûr, votre projet d'entreprise est unique et les chiffres suivants sont à considérer au regard des spécificités de celui-ci. Ce contenu est là pour vous informer. Également, il ne se soustrait pas à un jugement professionnel et propre à votre projet d'entreprise.

Quel est le total des investissements pour démarrer une activité de grossiste ?

Avec une marge d'erreur possible, la somme nécessaire pour démarrer une activité de grossiste va être située entre 3,000 et 200,000 euros.

Sans aucun doute, certains éléments vont venir faire pencher la balance.

Voici des exemples de facteurs qui vont influencer budget initial d'un commerce de gros :
- si vous travaillez seul ou si vous embauchez une équipe pour démarrer
- la nature des produits que vous souhaitez vendre
- le stock de marchandise à constituer pour démarrer votre activité
- la marque et le type de véhicule utilitaire à posséder pour le transport de vos marchandises
- si le poids et la quantité de vos marchandises exigent l'utilisation d'appareils de manutention et de levage

Si vous voulez calculer une estimation précise et exacte de l'ensemble du budget de départ de votre projet d'entreprise, utilisez notre modèle financier élaboré pour un commerce de gros.

Peut-on envisager démarrer une activité de grossiste sans avoir d'argent ?

le démarrage d'une activité de grossiste sans argent de côté est, en soit, quelque chose de possible, cependant difficile à réaliser.

Il est possible de faire appel aux banques et investisseurs, qui viendront apporter l'argent dont vous avez besoin pour votre projet d'entreprise.

Attention, ne vous présentez pas devant ces personnes sans avoir rassemblé, au préalable, un apport financier.

Pourquoi cela ? Car disposer d'un apport personnel au cours d'une sollicitation pour un financement va prouver que vous êtes réellement motivé pour votre projet d'entreprise.

En règle générale, le montant de l'apport devrait au minimum représenter 10% du budget prévisionnel de votre commerce de gros.

Il existe différentes alternatives potentielles pour réunir une somme qui servira d'apport, comme les fonds de la famille, les petits cercles d'entrepreneurs et le financement des organisations locales.

Lorsque vous aurez collecté cet argent, allez-voir des organismes prêteurs, afin de décrocher l'ensemble du budget prévisionnel de votre commerce de gros.

Attention, il faut désormais leur prouver que votre commerce de gros génèrera bientôt des profits (et pourra donc rembourser cet argent). Pour cela, téléchargez maintenant notre business plan pour un commerce de gros.

Quels sont des exemples de dépenses pour un commerce de gros ?

Comment s'équiper pour un commerce de gros ?

Il faut réfléchir attentivement afin d'investir dans l'équipement adéquat pour réussir le démarrage d'une activité de grossiste.

Parmi les lignes du budget de démarrage de votre commerce de gros, on pourra identifier par exemple, n/a, n/a, n/a, n/a, n/a, n/a, n/a, n/a, n/a ou encore n/a.

La liste ci-dessus n'est, bien entendu, pas exhaustive.

Pour une vue complète et chiffrée de votre budget, vous pouvez télécharger notre modèle financier élaboré pour un commerce de gros.

Quel est reste du budget prévisionnel pour démarrer une activité de grossiste ?

Créer son entreprise : frais et coûts

Votre activité de grossiste doit exister légalement sous la forme d'une entreprise. Or, la création d'une entreprise implique des frais.

Voici des exemples de charges pour ce budget : des coûts liés aux formalités d'inscription de l'entreprise, des frais de consultants, des prestations proposées par votre CFE, le paiement des comptables, ou également les démarches pour obtenir certaines autorisations.

Cependant, il faut noter que la création d'une auto-entreprise n'engendre pas ce type de frais.

Les frais de personnel

Si vous souhaitez recruter (un représentant itinérant, un chauffeur-livreur, un gestionnaire administratif, etc.), vous devez ajouter certaines lignes à votre budget prévisionnel.

Dans ces dépenses, devront figurer (liste non exhaustive) : les salaires ainsi que les cotisations patronales des paiements faits aux agences de recrutement, ou également des frais de formations.

Les dépenses en communication

Un peu de publicité permet de rapidement se faire connaître.

Voici certaines dépenses marketing qui peuvent faire partie du budget prévisionnel de votre commerce de gros :
- des coupures de presse
- votre activité sur les réseaux sociaux
- l'inscription de votre commerce de gros sur des plateformes en ligne
- des accessoires de branding
- des partenariats avec des micro-influenceurs
- Google Ads (en misant sur des mots clés en rapport avec le marché de la vente de gros)
- le SEO du site de votre commerce de gros

Des frais qu'on oublie parfois

Allouez un montant pour l'achat de petites fournitures dans le budget de votre commerce de gros.

De plus un montant pour financer le fonds de roulement de votre commerce de gros : une somme qui permette à votre activité de grossiste de bénéficier d'une certaine flexibilité au cours des prochains trimestres.

Enfin, n'oubliez pas d'inclure vos mensualités de crédit, dans le cas où vous faites un emprunt pour financer votre commerce de gros.

Le budget, détaillé, chiffré et complet est présent dans le modèle financier adapté à un commerce de gros.

Combien de temps faut-il pour rembourser l'investissement de mon commerce de gros ?

Pour savoir si votre activité de grossiste est rentable, il faut se pencher sur 3 indicateurs financiers : le montant des investissements initiaux, le revenu espéré et enfin la marge nette.

Afin de vous aider à comprendre, nous allons illustrer. Considérons un exemple : nous prenons l'hypothèse suivante : l'ensemble des coûts de votre activité de grossiste est de environ 70,000 euros.

Pour le deuxième indicateur, nous supposons que votre activité de grossiste génère pas moins de 330,000 euros de chiffre d'affaires, chaque année.

Quant au troisième indicateur, la marge nette se situe à 13.0% du revenu généré.

Une formule nous éclaire sur la rentabilité : votre activité de grossiste génère 13.0% x 330,000 = 42,900 euros de profit net, chaque année.

Quant au dernier calcul, il faudra 70,000 / 42,900 = 1.63 année à votre commerce de gros pour amortir le montant total du budget prévisionnel.

En d'autres termes, dans cet exemple, votre commerce de gros représentera un projet rentable à la suite de 1 années et 8 mois d'existence.

Vous pouvez vous inspirer de cet exemple. Attention cependant, les données et chiffres de votre projet d'entreprise vont différer. Vous avez besoin d'estimer les profits de votre activité de grossiste ? Changez les hypothèses pré-remplies de notre modèle Excel pour un commerce de gros.

À lire également

Rédiger un business plan pour un commerce de gros
Faire une étude de marché pour un commerce de gros
La rentabilité financière d'un commerce de gros
Réussir le plan financier d'un commerce de gros