5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

La matrice SWOT pour une boutique de prêt-à-porter : 4 exemples

Ouvrir un magasin de vêtements

Un bon business plan pour un magasin de vêtements contiendra toujours une une analyse SWOT. De quoi s'agit-il ?

Tout d'abord, il convient de comprendre pourquoi on appelle cela une SWOT. Cela vient des 4 lettres, qui ont chacune une signification : Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités) et ... Threats (menaces).

L'analyse SWOT permet de catégoriser les facteurs internes et externes qui ont un impact (positif ou négatif) sur le développement de votre boutique de prêt-à-porter.

C'est un outil qui vous permet notamment de lister les forces et faiblesses de votre magasin de vêtements. Elle permet aussi d'identifier des des éléments sur lesquels votre boutique de vêtements a peu ou pas d’influence mais dont vous devez tenir compte pour assurer son développement économique.

Dans la suite de cet article, nous vous donnons pas moins de 4 exemples, pour chaque lettre de la SWOT d’un magasin de vêtements.

Vous retrouverez également une SWOT entièrement rédigée dans le business plan pour un magasin de vêtements.

4 exemples de forces pour la SWOT d’une boutique de prêt-à-porter

Un emplacement idéal

L’emplacement du local du magasin de vêtements reste le facteur le plus important dans la réussite du commerce.

En choisissant intelligemment le lieu d’implémentation, vous pouvez disposer de la plupart des ingrédients nécessaires afin de rendre votre magasin prospère. Un commerce avec un emplacement bien choisi dispose d’une visibilité, ce qui permet d’attirer facilement les passants.

En outre, une zone d’implantation bien étudiée permet d’éviter la promiscuité avec les concurrents. Par ailleurs, un emplacement réfléchi offre aux clients une meilleure sécurité, mais également toute la commodité qu’ils recherchent. Un magasin situé près des gares, arrêts de bus, centres commerciaux, est plus accessible aux clients, et les attire plus facilement qu’un magasin dans une petite rue.

Des vêtements personnalisés, en fonction du client

La personnalisation représente un outil marketing redoutable pour un magasin de vêtements.

En effet, en proposant des vêtements et accessoires personnalisables, le magasin offre aux clients des produits qu’ils ne trouveront pas chez la concurrence. La personnalisation permet donc au magasin de se différencier.

Par ailleurs, le prix d’un produit personnalisé revient souvent plus cher qu’un produit classique (neutre), ce qui peut augmenter significativement les marges bénéficiaires du magasin.

En outre, la personnalisation des vêtements encourage les clients à effectuer des achats d’impulsion. En effet, le fait de porter quelque chose d’unique est très gratifiant pour le consommateur, et lui offre l’occasion de se distinguer de ses pairs.

Un canal e-commerce, avec la possibilité de click-and-collect en boutique

De nombreuses industries se digitalisent aujourd’hui et le secteur du prêt-à-porter n’est pas en reste.

Face à cette situation, les comportements d’achat des consommateurs évoluent également. En effet, après la crise sanitaire de 2020, de plus en plus de consommateurs achètent leurs habits en ligne.

Ainsi, les marques qui associent le canal internet et un retail traditionnel disposent d’une part de marché beaucoup plus importante que celles qui ne font exclusivement que de la vente physique.

Quant au click-and-collect, il s’agit d’un système qui permet aux clients d’acheter leurs vêtements en ligne et de les retirer par la suite en magasin. En plus de faire gagner du temps aux clients, il permet au magasin d’alléger leurs files d’attente en caisse, tout en améliorant l’expérience d’achat de ses clients.

Une véritable expérience d’achat

L’approche centrée sur le client est aujourd’hui au cœur de la stratégie commerciale de grandes enseignes.

En effet, un client bien traité est plus enclin à revenir de nouveau au magasin. C’est donc une technique de plus pour fidéliser les clients.

Par ailleurs, offrir une expérience d’achat mémorable aux clients permet d’actionner les leviers de recommandation client tels que le bouche-à-oreille, les avis positifs sur les réseaux sociaux.

Une bonne expérience d’achat reste donc une technique marketing redoutable pour augmenter la popularité du magasin.

4 exemples de faiblesses pour la SWOT d’un magasin de vêtements

Un positionnement compliqué et difficilement compréhensible par votre marché

Le positionnement sert avant tout à se différencier des autres magasins sur place. En d’autres termes, c’est la manière dont le magasin souhaite être perçu par les clients potentiels.

Ainsi, un positionnement difficile à comprendre risque de semer la confusion chez les clients, d’amoindrir les valeurs perçues par ces derniers.

Par conséquent, il est impossible au magasin de rivaliser avec ses concurrents. Pire encore, se retrouver dans une situation où l’offre proposée n’est pas en adéquation avec la demande du marché.

Un gérant qui connaît mal les tendances de mode

Bien qu’aucun diplôme ne soit requis pour ouvrir un magasin de prêt-à-porter, avoir une très bonne connaissance du secteur de la mode est vivement recommandé pour plusieurs raisons.

Premièrement, être à l’affût des tendances de l’industrie permet de prendre les bonnes décisions en matière d’approvisionnement, et risque par conséquent, de proposer des produits démodés aux clients.

En second lieu, un gérant ayant que très peu d’expériences dans l’industrie de la mode risque de se tromper dans le choix de sa stratégie marketing. Par exemple, il serait incapable d’anticiper l’évolution des goûts vestimentaires des clients, ce qui pourrait nuire à la performance commerciale de son magasin.

Un mauvais étiquetage en magasin

Des erreurs dans l’étiquetage des produits engendrent un mauvais affichage des prix. De telles erreurs auront deux conséquences pour le magasin.

D’abord, si l’erreur profite aux clients, le magasin subit logiquement une perte importante ou un manque à gagner difficile à combler. En plus, dans ce cas de figure, le client est en droit d’exiger d’acheter le produit au prix affiché.

Deuxième cas, si le prix à la caisse diffère de celui affiché, la loi est presque toujours favorable au consommateur. Il peut demander une réclamation et avoir gain de cause.

En outre, en plus d’égratigner l’image de l’enseigne, cette pratique est assimilée aux yeux de la loi comme une pratique commerciale trompeuse. Si le client venait à alerter la DGCCRF ou (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) le magasin risque de subir des contrôles et de subir de lourdes conséquences administratives.

Une équipe de vendeurs incapables de donner des conseils

Bien conseiller les clients constitue un élément essentiel afin de leur offrir une expérience d’achat mémorable.

En effet, une équipe de commerciaux serviable et compétente conduit à un meilleur engagement de la part des clients potentiels. Par conséquent, cela augmente le taux de conversion et améliore également le chiffre d’affaires du magasin.

À l’opposé, des vendeurs qui s’intéressent peu aux attentes des consommateurs créent de la frustration chez les consommateurs. Les conséquences d’une telle incompétence peuvent être une prise à partie du magasin sur les réseaux sociaux ou encore la montée en flèche du taux d’insatisfaction client. Deux conséquences qui ternissent l’image de marque du magasin, mais qui nuisent également à ses performances commerciales.

4 exemples d’opportunités pour la SWOT d’une boutique de prêt-à-porter

Le développement d’une boutique e-commerce

S’il y a bien une opportunité à ne pas rater pour les commerçants, c’est celle de la vente en ligne.

En effet, avec le bouleversement des modes de consommation, internet est devenu une mine d’or pour ceux qui arrivent à bien l’exploiter.

En développant une boutique e-commerce, les limites géographiques inhérentes à un magasin physique n’existent plus. La boutique peut ainsi atteindre une clientèle très large, internationale comme locale.

Par ailleurs, un e-commerce reste ouvert 24h/24h et peut traiter les ventes 365 jours/an. De ce fait, un site e-commerce peut être un canal de vente redoutable pour un magasin de vêtements.

En outre, selon les récentes tendances de consommation, davantage de consommateurs privilégient un parcours d’achat hybride. Les raisons qui expliquent de tels comportements ne sont autres que le confort des achats en ligne et les prix avantageux.

En effet, les consommateurs n’ont pas de déplacement à prévoir. En plus, ils bénéficient souvent de belles réductions.

La vente de vêtements d’occasion

Vendre des vêtements de seconde main permet à un magasin d’affirmer son engagement pour la préservation de l’environnement.

Or, selon les chiffres avancés par Environnement Magazine, 67 % des consommateurs européens se tournent davantage vers la mode écoresponsable. Certains sont même prêts à payer plus pour une diminution de l’empreinte Carbone de leurs achats.

Par conséquent, la vente de vêtements d’occasion représente une arme de séduction efficace pour conquérir des clients sensibles à la cause environnementale. De surcroît, s’engager dans la lutte contre le gaspillage s’avère bénéfique pour l’image du magasin.

En outre, les vêtements de seconde main constituent une meilleure alternative pour certains consommateurs qui ont un pouvoir d’achat restreint. De ce fait, vendre ces types de vêtements d’occasion peut élargir la clientèle cible du magasin.

Mettre en place des ventes privées

Limitées dans le temps, ces opérations commerciales permettent au magasin de prouver sa reconnaissance aux clients les plus fidèles.

En effet, contrairement aux soldes, le nombre de personnes pouvant assister à ces événements particuliers reste restreint, d’où le terme « privé ». Être invités à ces opérations font ressentir aux clients récompensés qu’ils sont valorisés, qu’ils entretiennent une relation privilégiée avec la marque.

Une relation qui, en fin de compte, permet de fidéliser à plus long terme les meilleurs clients.

Ensuite, les ventes privées représentent également un excellent moyen pour le magasin d’écouler certains produits (fin de série, collection limitée, etc.). Lors de ce genre d’événement, la réduction sur certains articles est comprise entre -50 et -70 %.

Enfin, la vente privée offre au magasin l’occasion de faire de nouvelles acquisitions clients. Si l’événement est réussi, les clients en parleront forcément autour d’eux, ce qui aura comme conséquence de favoriser le bouche-à-oreille.

La réalité augmentée

Avec la tendance de consommation actuelle, investir dans la réalité augmentée permet de disposer d’un avantage concurrentiel important.

En effet, s’il y a bien un inconvénient de l’achat en ligne par rapport à l’achat au retail, c’est surtout l’impossibilité d’essayer les vêtements.

Or, avec la réalité augmentée, les clients ont la possibilité d’essayer les produits, et ce avec un plus grand confort. En effet, avec les essayages virtuels, ils n’ont pas à se déplacer en magasin.

4 exemples de menaces pour la SWOT d’un magasin de vêtements

Des imprévus dans les mouvements de trésorerie

Une bonne gestion de la trésorerie reste essentielle pour un magasin de prêt-à-porter.

En effet, de nombreuses sorties d’argent non planifiées peuvent chambouler le bon fonctionnement du magasin. Par exemple, des frais de travaux non prévus dans le prévisionnel financier peuvent engendrer le retard de paiement des salaires du personnel.

Si une telle situation se répète fréquemment, le magasin risque de mettre la clé sous la porte, en raison d’un défaut de paiement.

Un mauvais référencement auprès des moteurs de recherche

Le référencement naturel demeure vital pour toute entreprise moderne. En effet, le SEO constitue un levier d’acquisition et de visibilité majeur à l’ère d’internet.

Avec un mauvais référencement, le magasin risque de ne pas apparaître dans les résultats de moteurs de recherche, laissant ainsi les clients se tourner vers la concurrence.

Selon une étude, 80 % des Français effectuent des recherches en ligne avant d’acheter en magasin.

L’arrivée d’un nouveau concurrent dans la zone de chalandise

Cette situation constitue une menace, car elle se traduit directement par la baisse du chiffre d’affaires réalisé par le magasin.

Si le magasin ne réagit pas au plus vite, son concurrent nouvellement arrivé risque de lui prendre une part de marché conséquente, mais aussi toute sa clientèle.

Des fournisseurs qui changent leurs conditions

Une relation stable avec les fournisseurs assure la pérennité du magasin.

Si les conditions de vente changent constamment, les problèmes d’approvisionnement peuvent s’accumuler rapidement.

En outre, les ruptures de stock et l’augmentation fréquente des prix qui en résulte peuvent pousser le magasin à des difficultés financières majeures, voire même à la faillite.

À lire également

Réussir le business plan d'un magasin de prêt-à-porter
Guide pour ouvrir un magasin de vêtements rentable
Ouvrir un magasin de vêtements : le budget à prévoir