5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Ouvrez une épicerie fine rentable : le guide

ouvrir une épcierie fine rentable

Malgré la forte concurrence des grandes surfaces, le marché des épiceries est marqué par une croissance annuelle à deux chiffres.

Les français ont en effet besoin de retrouver de la proximité avec leurs commerçants. Également, on constate un fort engouement pour la consommation "locale".

Vous souhaitez ouvrir votre propre épicerie fine ?
Vous ne savez pas par où commencer ?
Comment analyser votre marché ?
Quel type de produits votre audience pourrait avoir envie d'acheter ?
Quel serait un bon emplacement pour votre épicerie ?
Comment capturer des parts de marché aux épiceries concurrentes ?
Comment savoir au bout de combien de temps vous pourrez commencer à générer des profits ?

Nous répondons à tout cela dans la suite de l'article. Enfin, notez que notre équipe d’experts mène une veille constante sur le marché de l'épicerie fine. Elle collecte des données, les analyse et les met en forme. Tout le fruit de son travail se trouve dans les documents du pack complet pour ouvrir une épicerie fine rentable.

Qu’est-ce qu’une épicerie fine ?

Par définition, une épicerie fine est un commerce qui propose une variété de produits alimentaires de haute qualité. Ces établissements se concentrent essentiellement sur l'aspect artisanal, ce qui leur permet d'éviter d'entrer en concurrence avec les supermarchés.

Si les épiceries fines ont autant de succès, c’est parce qu'elles proposent des produits de qualité, souvent de luxe, difficilement accessibles ailleurs. 

Quel futur pour le marché des épiceries fines ?

Aujourd'hui, on compte plus de 5 300 épiceries fines en France et le nombre de ces établissements continue de croître, même après la pandémie.

Si les épiciers fins restent globalement positifs, c’est surtout pour les raisons suivantes :
- la valeur de marché des épiceries fines est estimée à au moins 7 milliards d'euros, avec un taux de croissance de plus de 3 %, pour l’année 2022
- les épiceries fines sont extrêmement populaires auprès des millenials
- une vaste majorité des français préfèrent les commerces physiques
- les français encouragent les commerces de proximité

Vous retrouverez un rapport actualisé régulièrement dans notre étude de marché pour une épicerie fine.

Faut-il un diplôme pour ouvrir une épicerie fine ?

Vous n’avez pas besoin de diplôme pour ouvrir une épicerie fine.

Cela dit, ces qualités individuelles peuvent vous aider grandement à faire de votre établissement un commerce florissant :
- l’esprit mercantile
- l’esprit de l'entreprenariat
- la bonne humeur
- l’assiduité

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous avez également la possibilité de suivre une formation professionnelle. Vous pouvez alors bénéficier d’une assistance en plus de la formation en question.

Vous avez même le choix entre plusieurs modules différents, comme chef de rayon autonome, responsable adjoint autonome, gestionnaire économique de bail commercial, etc.

Quelles normes et quel cadre réglementaire pour ouvrir une épicerie fine ?

Afin d’ouvrir légalement une épicerie fine, il vous suffit de :
- vous assurer que votre établissement respecte les normes de sécurité des locaux commerciaux
- répondre aux exigences des organismes de contrôle de l’hygiène

Si vous comptez vendre des boissons alcoolisées, vous devez également :
- déclarer l’activité à la mairie
- obtenir un permis d’exploitation ainsi qu’une licence

Le cadre réglementaire pour ouvrir une épicerie fine

Quels sont les risques quand on ouvre une épicerie fine ?

Même si le lancement d’une épicerie fine ne comprend pas beaucoup de risques, il est important de faire attention à certains points :
- vendre des produits périmés par mégarde
- se faire voler (par des voleurs ou par le personnel)
- la perte de certains équipements essentiels par inadvertance (comme le réfrigérateur)
- les catastrophes naturelles (comme les inondations)
- les incendies

Faut-il rédiger une étude de marché pour ouvrir une épicerie fine ?

Une étude de marché pour votre épicerie fine vous permettra de mieux comprendre la demande et de construire une offre pertinente.

Vous allez par exemple pouvoir étudier votre clientèle, En effet, on ne rencontre pas toujours les mêmes profils de clients entre les rayonnages d'une épicerie. Il y a par exemple les CSP++ qui visent les commerces de proximité de centre-ville, avec des produits de qualité et les épiceries de nuit qui ont pour audience cible les étudiants et autres noctambules.

Quel type de personnes devez-vous viser pour construire un projet d'épicerie fine rentable ? Réaliser une étude de marché pour votre épicerie fine permet de trouver des réponses. À quoi ressemble votre audience ? Où achètent-ils leurs produits du quotidien ? Quel est leur pouvoir d'achat ? Ce sont là des points que vous aborderez au cours de votre étude de marché. Il est essentiel de bien connaître son marché avant d'ouvrir une épicerie fine, et notamment ses habitudes et préférences de consommation.

Par exemple, une étude de marché approfondie constitue un support essentiel pour choisir les bons produits à mettre en rayonnage mais également un positionnement marketing qui résonnera auprès de votre audience cible.

Une étude de marché ne permet pas seulement d'appréhender la demande. Elle permet aussi d'étudier l'offre présente sur votre marché.

Par exemple, vous allez passer en revue les caractéristiques, les parts de marché et la stratégie commerciale de vos concurrents. Combien y-a-t-il d'épiceries fines dans un rayon de 5 kilomètres ? 10 kilomètres ? 20 kilomètres ? Que proposent-elles ? Quels sont leurs horaires d'ouverture ? Y-a-t-il de la place pour un nouvel entrant sur ce marché concurrentiel ? Conduire une bonne étude de marché pour votre épicerie fine vous donnera des éléments clés pour répondre à ces questions.

Faut-il rédiger un business plan avant d'ouvrir une épicerie fine ?

Oui ! Vous pourrez notamment planifier chaque étape du développement grâce à un business plan pour votre épicerie fine. C'est sur ce document que vous allez coucher votre stratégie pour les prochaines années.

En construisant votre business plan, vous passerez en vue un nombre important d'éléments et serez capable de prendre des décisions quant à un concept unique pour votre épicerie fine, votre chiffre d'affaires prévisionnel, les investissements de votre budget de démarrage ou encore à un plan d'actions pour faire croître le revenu de votre commerce de proximité sur plusieurs années.

Également, grâce au prévisionnel financier de votre épicerie fine, vous saurez si votre épicerie fine peut devenir rentable. Quel est le chiffre d'affaires maximum auquel vous pouvez prétendre ? Cette analyse financière vous donnera la réponse.

Ce travail permet aussi de réfléchir aux investissements nécessaires à l'ouverture d'une épicerie fine, mais aussi à toutes vos futures charges courantes. Ainsi, vous saurez combien de temps il vous faudra pour que votre épicerie atteigne son seuil de rentabilité.

Enfin, le business plan représente un document essentiel pour solliciter l'aide d'investisseurs pour votre épicerie fine. S'il est correctement structuré et rédigé, il deviendra un précieux allié pour convaincre un banquier du futur succès de votre entreprise et donc de décrocher des financements pour votre épicerie. C'est notamment pour cette raison que nous conseillons à tout créateur d'entreprise de rédiger un business plan.

Faut-il ouvrir une épicerie fine en franchise ou en indépendant ?

Même si vous avez toutes vos chances de réussite en optant pour une épicerie fine indépendante, l’ouverture d’une épicerie fine franchisée reste une alternative viable.

Pour faire le meilleur choix, vous devez peser le pour et le contre de chaque option.

Voici les avantages d’une ouverture d’épicerie fine franchisée :
- attire les clients plus facilement
- donne l’accès à certains produits exclusifs
- vous accompagne pendant l’installation
- l’accès aux fournisseurs
- l’accès rapide à des formations de qualité
- globalement plus sûre

Voici les inconvénients d’une ouverture d’épicerie fine en indépendant :
- nécessite un plus gros budget
- les gains risquent d’être limités (à cause des droits d’entrée et de la redevance)

Voici les avantages d’une ouverture d’épicerie fine en indépendant :
- davantage d’autonomie dans la prise de décision
- pas de redevance de franchise à payer
- le gérant ne partage pas ses bénéfices

Voici les inconvénients d’une ouverture d’épicerie fine en indépendant :
- le démarrage est souvent plus difficile
- les chances de réussite à court terme sont moins importantes

Enfin notez qu'une franchise demandera à être convaincue par le potentiel de votre projet, avant de vous acceptez. Appuyez-vous sur les documents du pack complet pour ouvrir une épicerie fine pour valoriser votre projet.

Combien cela coûte d’ouvrir une épicerie fine ?

Si on compte les travaux et l'aménagement du local, les dépenses peuvent être de 500 euros par m², en moyenne. Par ailleurs, la superficie minimale recommandée est de 100 m². En d'autres termes, la préparation du local d'une épicerie fine coûte au moins 50 000 euros.

Bien entendu, vous devez aussi équiper votre épicerie fine (caisse automatique, vitrine frigorifique, fournitures, etc.).

Si vous créez votre propre entreprise, vous devez également prendre en compte certains frais additionnels, comme les honoraires d'un comptable, qui peuvent facilement atteindre les 2 000 euros.

En somme, l'ouverture d'une épicerie fine standard coûte généralement entre 75 000 et 160 000 euros.

Vous retrouverez le budget prévisionnel complet dans notre modèle financier pour une épicerie fine.

Quelles sont les dépenses d'une épicerie fine ?

Les dépenses d'une épicerie fine peuvent varier grandement en fonction d'une multitude de facteurs.

Cela dit, dans la plupart des cas, on retrouve les dépenses suivantes :
- l’achat et la rotation des produits mis en rayon
- la location (sauf si vous avez acheté) et les charges courantes du local
- un budget pour la maintenance et l’entretien des lieux
- le salaire des employés et des contractants (comme une femme de ménage)
- des dépenses administratives classiques
- des taxes et des impôts
- du marketing et de la communication
- éventuellement une redevance de franchise
- des assurances et des frais bancaires

L’achat de produits constitue le plus gros poste de dépenses d’une épicerie fine (entre 25 % et 35 % de son chiffre d’affaires).

Cependant, en achetant les produits en masse, vous serez en mesure de négocier des prix plus avantageux chez votre fournisseur. Notez, cependant, que vous devez également disposer d'un grand espace de stockage frigorifique. Par conséquent, vous devez également prendre en compte l'augmentation de votre facture d'électricité.

Pour retrouver toutes les dépenses d'une épicerie fine et comprendre la rentabilité de ce type d'établissement, vous pouvez utiliser notre prévisionnel financier pour une épicerie fine.

Comment trouver de bons fournisseurs pour son épicerie fine ?

Voici quelques conseils, qui vous permettront de trouver les fournisseurs les plus compétents :
- commencez par effectuer vos recherches en ligne et faites une sélection des fournisseurs les plus intéressants
- visitez les fournisseurs sur place et demandez des devis pour une variété de produits
- n'hésitez pas à demander des échantillons
- choisissez le fournisseur qui propose les meilleurs produits en termes de qualité
- négociez afin de profiter de prix moins chers
- continuez à chercher de nouveaux fournisseurs. Certains peuvent devenir plus compétitifs en proposant de meilleurs prix ou en améliorant la qualité de leurs produits
- sachez que les fournisseurs locaux offrent généralement les produits les plus appréciés dans la région

Les bons fournisseurs pour son épicerie fine

Quels sont les produits à succès d’une épicerie fine ?

Les épiceries fines sont connues pour la diversité des produits qu'elles proposent. Toutefois, certains parmi ces derniers se distinguent parfaitement par leur popularité.

Pour commencer, nous avons les grands classiques, comme :
- les épices
- le café
- le thé
- les huiles

Il s'agit des produits les plus consommés et il est donc normal qu'ils constituent une partie importante du chiffre d'affaires des épiceries fines.

Cependant, ces dernières années, d'autres produits ont considérablement gagné en popularité, comme :
- le chocolat
- les charcuteries
- les poissons (surtout le saumon)
- les fromages

Quel concept et quel positionnement pour votre épicerie fine ?

L'épicerie fine est un type de commerce qui s'adresse à une clientèle exigeante.

Les clients sont souvent à la recherche de produits premium, raffinés et généralement peu disponibles en grande surface. La particularité de ce type d’épicerie, c’est la qualité des produits alimentaires qu'on y trouve (souvent des produits "locaux" avec un marketing très travaillé).

Afin de vous démarquer des concurrents, vous pouvez ouvrir une épicerie fine avec un twist spécial : que des produits Made in France, que des produits bios, que des produits sans emballage.

En choisissant ce positionnement vous renvoyez l’image d’un commerçant soucieux du bien-être de ses clients - cela doit aussi se refléter dans votre marketing et votre politique de communication.

Cela vous permettra d'adopter une identité forte, de construire une véritable image de marque et donc de bénéficier d'un avantage concurrentiel pour votre épicerie fine.

Le décor et l'atmosphère de votre épicerie fine doivent également vous aider à vous différencier de vos concurrents. La réussite de votre épicerie fine ne passe pas uniquement par la qualité de vos produits ; la décoration doit être en phase avec votre positionnement. Le lieu et l’atmosphère doivent réveiller les sens et favoriser une expérience d'achat unique.

Si vous ouvrez une épicerie fine premium, vos agencements doivent être travaillés et raffinés. Si vous optez pour une épicerie fine bio, un décor rustique-chic peut convenir.

Comment choisir l'emplacement de son épicerie fine ?

Pour ouvrir votre épicerie fine, vous devez choisir un emplacement stratégique. Si vous souhaitez réaliser un bon chiffre d’affaires, il faudra réussir à faire venir de la clientèle dans vos rayons.

Votre emplacement doit être pertinent au regard du pouvoir d'achat de votre audience cible. Ainsi, vous devez mener une étude de marché pour votre épicerie fine.

Pour une épicerie fine luxueuse, vous pouvez opter pour des quartiers résidentiels avec des logements de qualité. Assurez-vous d’avoir un local facilement accessible et une devanture que l'on repère facilement.

Vous pouvez aussi vous installer dans une rue qui a constamment de l’affluence ; le centre-ville et ses rues offrent souvent de bonnes zones de chalandise pour les commerces de proximité.

Vous voulez vous installer dans une zone où il y a déjà d'autres épiceries fines ? Ce n'est pas nécessairement une mauvaise idée. Cela signifie qu'il existe probablement une demande pour ce genre de commerces.

Cependant, il faudra que votre épicerie fine ait une proposition de valeur plus convaincante que celle de vos concurrents.

Faut-il vendre des produits d’épicerie fine en ligne ?

Les épiceries fines font partie des commerces qui ont été les moins touchés durant la pandémie. Elles doivent cela essentiellement à la vente en ligne, qui a suffi pour les maintenir à flot pendant les confinements.

Les commerçants qui ouvrent des boutiques en ligne bénéficient des avantages suivants :
- ils peuvent accéder à un marché plus large, puisqu’ils peuvent vendre leurs produits partout dans le pays
- leurs produits deviennent plus accessibles, surtout pour les jeunes qui préfèrent la simplicité de l’achat en ligne
- ils peuvent recueillir plus d’informations sur les clients et leurs besoins
- ils ont la possibilité de faire des économies importantes sur les frais immobiliers (en louant des espaces moins chers pour stocker leurs produits)

Vendre les produits d'une épicerie fine

Combien gagne un gérant d’épicerie fine ?

En temps normal, une épicerie fine peut générer un chiffre d’affaires qui se situe entre 60 000 et 150 000 €.

Les bénéfices ne dépendent pas uniquement des produits qu’elle vend, mais également de son emplacement et de ses horaires de travail.

Pour faire une estimation du chiffre d’affaires d’une épicerie fine, il suffit de calculer la moyenne des achats de ses clients.

N’oubliez pas de prendre en compte les différentes saisons ainsi que les jours de la semaine. En multipliant ce chiffre par le nombre de clients qui y font leurs courses, vous obtenez le chiffre d’affaires.

Vous pouvez aussi obtenir une estimation précise et rapide en utilisant ce modèle financier pour épiceries fines.

Quelle stratégie marketing pour une épicerie fine ?

Voici des éléments à inclure dans la stratégie marketing d’une épicerie fine :
- obtenir l’exclusivité sur certains produits, qu’on ne retrouvera donc que chez vous
- proposer une épicerie en ligne, avec un système de clic-and-collect
- faire la promotion des arrivages de nouveaux produits sur les réseaux sociaux
- concevoir une offre à destination des entreprises (avec un système de livraison)
- relocaliser sur un meilleur emplacement
- proposer du WiFi et un espace détente au sein de l’épicerie (faire de l’épicerie un lieu de vie)
- travailler sa réputation en ligne et obtenir des avis positifs sur Google My Business

Ce ne sont là que quelques astuces. Retrouvez la stratégie complète dans le pack complet pour ouvrir une épicerie fine.

Comment augmenter le revenu et la rentabilité de son épicerie fine ?

En suivant ces quelques conseils, vous pouvez facilement améliorer la rentabilité de votre épicerie fine :
- n’hésitez pas à aller vers vos clients (distribuer des coupons, inviter à des évènements, etc.)
- créez un espace réservé aux produits bio
- encouragez la vente de produits locaux. Ces derniers sont souvent inaccessibles ailleurs
- ajoutez des produits d’appel, comme le tabac, les sodas, le pain
- effectuez des rotations de produits afin de limiter la monotonie
- maintenez des prix compétitifs, avec des marges qui ne dépassent pas les 35 %
- créez un site web
- soyez actif sur les réseaux sociaux
- offrez un bon service de vente à domicile
- faites des promotions régulières
- proposez un programme de fidélité