5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Le guide complet pour ouvrir une pension canine rentable

Ouvrir une pension canine

Quel est le principe d’une pension canine ?

Les pensions canines proposent la garde des chiens, pour une nuit ou plusieurs semaines. Les chiens sont installés dans des box individuelles disposant d’un espace couvert et une niche pour dormir. Ils disposent également d’un espace extérieur individuel.

Les gérants (et parfois employés) de ces établissements prennent soin des chiens, les nourrissent, suivent leur état de santé et les soignent si nécessaire. Si un chien est malade, il est conduit chez un vétérinaire.

Généralement, les pensions canines peuvent être visitées avant toute réservation. Ainsi, les propriétaires de chiens peuvent vérifier les conditions d’accueil en fonction de leurs attentes.

Quelles sont les activités d’un gérant de pension canine ?

Les propriétaires des pensions canines exercent de nombreuses et diverses activités, parmi lesquelles :
- vérifier les conditions des différents environnements, afin d’assurer la sécurité et le bien-être des chiens
- suivre les instructions fournies par les propriétaires
- introduire les informations des clients et de leurs chiens dans une base de données, afin de pouvoir s’y référer ultérieurement
- nourrir
- abreuver
- entraîner
- dresser
- socialiser les chiens
- administrer les médicaments et les traitements prescrits
- laver et toiletter les animaux
- assurer les rendez-vous chez le vétérinaire
- garantir la sécurité de l’établissement
- entretenir la propriété et le jardin
- déterminer le prix des services, la facturation, la promotion et la comptabilité

Ouvrir une pension pour chiens : est-ce une bonne idée ?

Avoir une passion pour les chiens ne suffit pas pour ouvrir une pension canine (c'est une condition nécessaire mais malheureusement pas suffisante).

Comme pour toute activité, il faut prendre le temps de peser les avantages et les inconvénients avant de se lancer.

Les avantages d’une pension canine

De faibles coûts de démarrage : il faut seulement prévoir quelques fournitures de base pour chiens. De plus, dans la plupart des cas, les propriétaires préfèrent l’utilisation de leur propre équipement.

Absence de local : la base des opérations sera probablement votre maison et votre véhicule. La majeure partie de votre travail se fera au domicile des clients ou dans des lieux publics.

La passion : si les chiens sont une passion pour vous, c’est un excellent moyen de gagner de l’argent en faisant ce que vous aimez.

La gestion de l’emploi du temps : administrer une pension canine vous permet de gagner un revenu supplémentaire. De plus, si vous vous constituez une clientèle suffisamment importante, cette activité peut se transformer en un emploi à plein temps.

Un grand nombre de clients potentiels et de nombreuses méthodes de prospection : le moyen le plus simple de démarrer est de proposer ses services à vos voisins. Il est néanmoins intéressant de développer une clientèle grâce aux relations tissées avec les animaleries et les vétérinaires locaux.

L’exercice tout en travaillant : cette activité est un excellent moyen pour intégrer de l’exercice dans votre routine quotidienne.

Les inconvénients d’une pension canine

La passion pour les chiens ne suffit pas : bien qu’aucune formation ne soit requise, il faut avoir des connaissances et une expérience suffisantes pour s’occuper des différentes races et tempéraments de chiens.

Certaines organisations proposent des certifications qui vous permettent de valoriser vos compétences et votre expérience. De plus, il faut apprendre les bases de la gestion d’une entreprise.

Une forme physique supérieure à la moyenne : bien que ayez des journées bien remplies, vous devez garder le même rythme tout le long de la journée et honorer les services proposés. En particulier si vous exercez ce métier à plein temps, il faut être en pleine forme pour gérer un grand nombre de chiens.

Une assurance pour vous protéger de la responsabilité : en cas de blessure ou de perte d’un chien sous votre surveillance, le propriétaire peut vous poursuivre en justice pour négligence.

Une grande flexibilité : généralement, les clients ont besoin de vos services durant les week-ends, les jours fériés et lorsqu’ils sont en déplacement. Il faut également mettre en place une politique en cas d’urgence à court terme.

Une politique de gestion des urgences concernant les chiens : les urgences relatives aux chiens peuvent se produire à tout moment, vous devez donc être prêt à y faire face. Les propriétaires voudront également être sûrs que vous êtes en mesure de les gérer.

De ce fait, il faut avoir les notions de base en matière de premiers soins et savoir quoi faire lorsque les choses dépassent vos connaissances.

Faut-il créer un business plan pour sa pension canine ?

La rédaction d’un business plan est toujours bénéfique.

Ce document vous permettra de rassembler toutes les données et de détailler vos objectifs. Ainsi, vous pourrez mieux vous concentrer et avoir une meilleure compréhension de la situation.

Grâce au business plan de votre pension canine, vous aurez une idée plus claire du marché, de la concurrence, ainsi que des services et des prix proposés.

Quelles sont les étapes pour créer une pension pour chiens ?

Après avoir obtenu la qualification, il vous faudra prévoir un local pour votre petite pension canine.

Une fois le local trouvé, vous devez obtenir un document délivré par la Direction des Services Sanitaires.

Ce document doit indiquer la surface de votre local et le nombre de chiens pouvant y être accueillis.

Par ailleurs, le local doit se situer, de préférence, à proximité d’un accès routier et assez loin de tout voisinage.

Quel diplôme faut-il avoir pour ouvrir une pension canine ?

En France, il n’existe pas de formation particulière pour ouvrir une pension canine. Cependant, certains certificats vous permettront de vous occuper des chiens, de les entraîner et de maîtriser certains soins.

Pour lancer une activité de pension canine, vous devrez néanmoins prouver votre professionnalisme et votre expertise. Pour cela nous vous conseillons les titres suivants :
- un certificat professionnel, tel un diplôme d’agriculteur
- un certificat de capacité délivré avant le 1er janvier 2016 ou une Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques
- une attestation de connaissances délivrée par une Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, après la participation à une formation de 14 à 22 heures et la validation du test

Le coût de cette formation ne dépasse pas 400 euros.

Est-ce possible d’ouvrir une pension pour chiens sans apport ?

En France, il n’est malheureusement pas possible d’ouvrir une pension canine sans le moindre apport.

Quoique parfois, les banques financent entièrement la conciergerie, si le business plan est complet et assez convaincant.

Toutefois, le plus souvent, elles exigent tout de même un léger apport.

Quelles règles, cadre légal et mesures pour ouvrir une pension canine ?

En France, l’ouverture et la gestion d’une pension canine sont réglementées par les articles L.216-4 à L216-8 du Code Rural et de la Pêche Maritime. Ainsi, il faut respecter une réglementation précise en ce qui concerne le matériel et l’hygiène. Cette réglementation varie en fonction du nombre de chiens pouvant être accueillis :

Moins de 10 chiens : il faut faire une déclaration auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) en utilisant le Cerfa n° 15045*03.

La pension canine doit être située à plus de 100 mètres de toute habitation.

De 10 à 49 chiens : il faut faire une déclaration auprès de la DDPP et de la préfecture. La pension doit être éloignée d’au moins 100 mètres de toute habitation.

50 chiens et plus : il faut faire une demande d’autorisation par arrêté préfectoral. Celle-ci comprend une étude environnementale, suivie d’une enquête auprès du voisinage.

Par ailleurs, le responsable de la pension canine doit obligatoirement tenir un registre des entrées et sorties de chiens. Il doit également tenir un registre de suivi sanitaire, répertoriant les différents soins apportés aux chiens.

En ce qui concerne les niches et les cages, elles doivent :
- être individuelles- avoir une surface minimale de 5 m²
- avoir une hauteur supérieure à 2 m
- être nettoyées quotidiennement et désinfectées mensuellement

Quel statut juridique pour une pension canine ?

Il est essentiel de connaître et surtout de comprendre les différents statuts juridiques. En effet, pour ouvrir une pension canine, il faut choisir le statut juridique qui vous convient le mieux.

Il existe deux formes juridiques possibles :

La SAS (SASU si votre entreprise ne compte qu’un seul associé) : cette forme offre la possibilité d’accueillir des associés de manière simple. Elle offre également beaucoup de souplesse.

La SARL (EURL si votre société ne compte qu’un seul associé) : cette forme convient parfaitement aux conciergeries familiales. Toutefois, il est difficile d’accueillir de nouveaux associés et la liberté de rédaction ou de modification des statuts est très limitée.

Quel est l’investissement et quels sont les équipements nécessaires pour l’ouverture d’une pension canine ?

Afin de prendre soin de plusieurs chiens, il est nécessaire de disposer de nombreux équipements.

Ainsi, il faut établir une liste du matériel à acheter selon le nombre de chiens pouvant être accueillis.

Outre le local, vous devrez prévoir l’achat de :
- mobilier, il vous faudra du mobilier adapté aux chiens, à savoir des meubles, des jouets, des accessoires, etc.
- nourriture, il est préférable de disposer d’un stock de nourriture dès l’ouverture de votre pension
- produits, afin d’assurer l’entretien des chiens, il faut se munir de produits désinfectants, produits de lavage, produits de soins, mais aussi de produits d’entretien du mobilier des chiens
- véhicule, si vous envisagez de vous déplacer, alors il vous faudra également un véhicule assuré

Ainsi, de nombreux facteurs déterminent le coût de l’ouverture d’une pension canine. Il est donc difficile d’établir un budget.

Néanmoins, hormis le local et le véhicule, un investissement entre 12  000 et 20  000 euros semble suffisant pour la garde d’une dizaine de chiens.

Retrouvez un budget prévisionnel pré-rempli, avec toute la liste des dépenses, dans le prévisionnel financier pour une pension canine.

Quels tarifs appliquer quand on ouvre une pension pour chiens ?

La tarification des services est généralement déterminée selon les critères suivants :
- la race, la taille et le nombre de chiens
- le nombre d’heures et les types de services demandés
- les conditions physiques et médicales du chien
- les tarifs appliqués par la concurrence

La garde de jour coûte en moyenne 17 euros par jour, avec une fourchette allant de 12 à 20 euros. La garde de nuit, quant à elle, coûte légèrement plus cher.

Pour les longs séjours, une réduction est généralement appliquée à partir d’un certain nombre de nuits.

Pour tester différents tarifs et voir comment cela va influer sur votre seuil de rentabilité, modifiez les hypothèses du prévisionnel financier pour une pension canine.

Quelle localisation et quel emplacement pour ouvrir une pension canine ?

Il est difficile de sélectionner le bon emplacement pour une pension canine.

En premier lieu, il faut avoir une idée claire de la conciergerie. Selon le nombre de chiens pouvant être accueillis et les types de services proposés, les dimensions du local et de l’enclos nécessaires sont déterminées.

Par la suite, il faut déterminer la clientèle que vous ciblez. Ainsi, vous pourrez implanter votre pension canine à proximité de cette clientèle.

Pour finir, une fois l’emplacement déterminé, il est primordial d’étudier la concurrence. Pour cela, il faut repérer l’emplacement des pensions existantes, ainsi que les services et tarifs proposés.

Comment augmenter le chiffre d’affaires de sa pension pour chiens ?

Afin de pouvoir trouver facilement des clients et augmenter le chiffre d’affaires de votre pension canine, vous devez vous assurer de :
- avoir un site web à jour avec toutes les informations nécessaires
- afficher les commentaires et les avis des clients
- partager des photos et des vidéos d’activités et de promenades de chiens sur les réseaux sociaux
- avoir un bon emplacement, avec une forte demande et une faible concurrence
- proposer la vente de certains produits tels que des paniers, de la nourriture, des jouets, à travers une boutique en ligne
- coller des affiches, distribuer des cartes de visite et des brochures publicitaires
- développer son réseau et établir des partenariats avec différentes associations de races de chiens, des vétérinaires, des animaleries
- concevoir une offre pour les entreprises ou encore des packages comprenant plusieurs services
- varier les services, innover en permanence et se démarquer de la concurrence

Retrouvez l'ensemble de la stratégie marketing pour cette activité dans le business plan pour une pension canine.

À lire également

Guide pour réussir le business plan d'une pension canine
La SWOT d'une pension canine
Le budget prévisionnel d'une pension pour chiens
Revenus, dépenses et marges d'une pension canine