5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Démarrer une activité de conseiller juridique

budget conseiller juridique

Combien faut-il investir pour le démarrage d'une activité de conseiller juridique ?
Que retrouve-t-on dans la liste des dépenses ?
Est-ce une idée rentable ?

Nous vous répondons maintenant.

En plus de cela, si vous avez besoin de connaître d'autres ratios financiers concernant votre future activité de conseilelr, utilisez notre prévisionnel financier pour un consultant juridique.

Les estimations suivantes sont basées sur plusieurs sources mais aussi sur notre expérience dans la rédaction de business plans et de prévisionnels financiers pour des consultants juridique. Veuillez noter : chaque projet est différent. De plus, les différences sont parfois significatives. Ainsi, les indicateurs suivants ne seront peut-être pas pertinents au vu de votre projet. Ce contenu vous est délivré afin de vous informer, et non de vous conseiller. Ainsi, il ne se substitue en aucun cas à un jugement d'expert et surtout propre à votre projet entrepreneurial.

Quel est le budget prévisionnel pour démarrer une activité de conseiller juridique ?

Généralement, il ne faut pas compter beaucoup.

C'est une activité relativement simple à démarrer : le budget prévisionnel est compris entre 1,000 et 30,000 euros.

Bien sûr, certains éléments vont venir faire pencher la balance.

Voici les paramètres qui font généralement varier (significativement) le montant des investissements initiaux :
- si vous embauchez (ou non) une secrétaire, un comptable, etc.
- si vous décidez de créer (ou non) et vendre des formations juridiques en ligne
- si vous voulez (ou non) de créer un site web professionnel
- le budget prospection pour le démarrage

Enfin, la variable la plus importante consiste à savoir si vous installez (ou non) votre activité de consultant dans un local dès le départ.

Si vous démarrez seul, sans local, avec seulement votre ordinateur et peu de marketing, alors vous pouvez presque vous lancer sans investir le moindre euro. Il vous suffit de vous inscrire sur une plateforme de freelancing et trouver vos premiers clients. 

Si vous souhaitez estimer précisément votre budget prévisionnel, téléchargez maintenant notre prévisionnel financier pour un consultant juridique.

Quels investissements sont nécessaires pour démarrer une activité de conseiller en droit ?

Quels équipements faut-il pour le démarrage d'une activité de conseiller juridique ?

Il faut prendre le temps de faire une liste afin d'investir dans les bonnes fournitures pour réussir le démarrage d'une activité de conseiller juridique.

Parmi les lignes de votre budget de démarrage, on pourra identifier éventuellement
- du matériel de bureau confortable et pratique (chaises, bureaux, meubles de rangement, luminaires, etc.)
- des dispositifs de classement de la documentation
- un logiciel de facturation pour vos prestations
- un agenda numérique
- un logiciel de gestion de clientèle où vous pourrez renseigner toutes les informations pertinentes au sujet de vos clients
- un moyen de transport pour vous rendre auprès de vos clients
- des livres et de la documentation sur le droit juridique ou un abonnement à des ressources numériques
- un ordinateur adapté et performant, des accessoires et périphériques informatiques (scanners, imprimantes, rétroprojecteur, etc.)
- des tenues vestimentaires (costumes, chemises, cravates, chaussures, etc.) adaptées pour les rencontres avec vos clients

Voilà quelques exemples. Notez cependant que le budget prévisionnel d'un conseiller en droit est souvent plus complet que cela.

Pour ne rien oublier dans votre liste de départ, téléchargez notre prévisionnel financier pour un consultant juridique.

Quels sont les autres investissements un conseiller en droit ?

Créer son entreprise : frais et coûts

Votre activité de conseiller juridique est, premièrement, une entreprise. Vous devez savoir qu'il existe des "frais d'établissement", liés aux "opérations qui conditionnent l’existence de cette dernière.

Dans votre budget de départ, il y aura (entre autres) : des frais de greffe pour créer l'entreprise, des frais pour faire rédiger une étude de marché des prestations accessoires proposées par les centres de formalités des entreprises, le paiement des comptables, ou encore le paiement d'assurances diverses.

Notez que, dans le cas d'une auto-entreprise, beaucoup de ces frais n'ont pas lieu d'être. Rien ne vous empêche de démarrer avec ce statut.

La constitution d'une équipe

Dans l'hypothèse où vous souhaitez vous entourer (un stagiaire qui s'occupe de votre communication, du personnel administratif, un assistant juridique, etc.), vous devez ajouter certaines lignes à votre budget prévisionnel.

Ce budget comporte (notamment) les dépenses suivantes : la gestion des premières paies, la publication d'offres d'emplois, ou bien les frais liés aux formations.

La publicité pour le démarrage d'une activité de conseiller juridique

Donnez de la visibilité à votre activité de conseiller juridique en investissant dans du marketing.

Voici des dépenses en communication qu'on peut retrouver dans le budget initial de votre activité de consultant juridique : des frais de partenariats, la publication d'un article dans la presse que consulte vos futurs clients, Facebook Ads, du matériel de communication, le recrutement d'un freelance pour gérer vos réseaux sociaux, mais aussi le budget SEO pour votre site vitrine.

Les autres dépenses

Le budget exhaustif et chiffré fait partie des indicateurs qu'on retrouve dans le prévisionnel financier conçu pour un consultant juridique.

Démarrer une activité de conseiller juridique : est-ce rentable ?

Cela va dépendre de 3 facteurs : le montant des investissements initiaux, le revenu espéré et le taux de marge nette que votre activité va produire.

Par exemple, nous prenons l'hypothèse suivante : le budget de départ de votre activité de consultant juridique atteint 8,000 euros.

Également, on dit que votre activité de consultant juridique parvient à générer la somme de 80,000 euros de chiffre d'affaires, annuellement.

Pour terminer, la marge nette est à la hauteur de 35.0% du chiffre d'affaires.

Notre premier calcul nous indique le profit : votre activité de consultant juridique va enregistrer 35.0% x 90,000 = 28,000 euros de profit.

En somme, il faudra 8,000 / 28,000 = 0.28 années à votre activité de conseiller juridique pour rembourser son investissement initial.

En d'autres termes, votre activité de consultant juridique sera rapidement rentable : il lui faudra seulement 4 mois. 

Bien entendu, les chiffres propres à votre projet seront probablement différents.

Vous voulez connaître le seuil de rentabilité de votre activité de conseiller juridique ? Téléchargez notre prévisionnel financier pour un consultant juridique.

À lire également

Rédiger un business plan pour un consultant juridique