5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Mettre une salle de mariage en location : 5 étapes

La location d'une salle de mariage

Étape 1 : faire une étude de marché pour louer une salle de mariage

La réalisation d'une étude de marché est l'une des étapes clés du lancement d'une activité de location de salles de mariage.

Tout d'abord, elle vous permet de vérifier qu'il existe une demande sur ce marché et de mieux comprendre les attentes des clients. Par exemple, elle vous permet de connaître la capacité d'accueil recherchée sur le marché, le nombre de mariages organisés chaque année dans la région et le nombre de personnes qui y participent.

Par ailleurs, ce document vous renseigne sur les équipements privilégiés par votre marché cible. Il vous permet également de comprendre le budget de la clientèle cible afin de fixer des tarifs de location appropriés pour les mariages.

Cette étude de marché offre un aperçu des salles de mariage concurrentes, de leurs propositions, des plateformes sur lesquelles elles sont répertoriées, de la présentation de leurs annonces, de leurs prix et de leurs équipements.

Pour finir, elle vous permet d'analyser le marché global. Cela vous aidera à identifier les moyens de maximiser votre nombre de locations et à comprendre les facteurs de réussite du secteur. Elle vous permet également de prendre connaissance de la réglementation actuelle, de manière à être sûr de démarrer sur de bonnes bases.

Étape 2 : faire un business plan pour mettre en location une salle de mariage

Le business plan est indispensable pour la mise en location d'une salle de mariage. En effet, ce dernier représente l'une des clés de la réussite de votre activité.

Le business plan vous permet de mieux connaître les chiffres et les principaux indicateurs du marché de la location de salle de mariage. Avec ce document, vous pouvez définir une feuille de route et une stratégie de développement, pour la phase de construction et de rénovation, mais aussi pour la location de la salle.

Par ailleurs, il vous permet de réfléchir à votre marketing, afin d'améliorer la visibilité de la salle auprès des couples bientôt mariés, d'augmenter les week-ends de location et donc la rentabilité générale de votre activité.

Grâce à une liste de dépenses, il vous permet de fixer le budget de démarrage nécessaire pour avoir une salle opérationnelle pour les mariages. Il vous permet également de faire des prévisions de chiffre d'affaires, de coûts et de rentabilité.

Enfin, le business plan sert de support à la présentation du projet à un éventuel partenaire financier, afin d'obtenir des financements.

Personnalisez le business plan pour une salle de réception afin de mettre toutes les chances de votre côté pour la mise en location de votre salle de mariage.

Le business plan pour la location d'une salle de réception

Étape 3 : déclarer son activité et obtenir les licences pour mettre une salle de mariage en location

La location d'une salle de mariage est une activité qui implique des obligations. En cas de manquement, celles-ci peuvent être lourdement sanctionnées.

Le respect des règles de sécurité

La location d'une salle pour une réception de mariage fait obligatoirement l'objet de règles de sécurité imposées aux Établissements Recevant du Public (ERP). En fonction de la capacité d'accueil, les ERP sont classés en différentes catégories.

Ainsi, il est important de bien évaluer la capacité d'accueil de la salle, puisque chaque catégorie impose différentes obligations de sécurité. Il s'agit notamment des règles de prévention pour l'évacuation de la salle, de l'utilisation de matériaux résistant aux incendies, de l'aménagement, etc.

Pour assurer le respect de la réglementation, une commission de sécurité doit intervenir avant l'ouverture au public.

En cas de non-respect des règles de sécurité, le propriétaire risque une fermeture administrative temporaire ou définitive qui sera ordonnée par le maire ou le préfet, voire des sanctions pénales.

Le respect des règles d'accessibilité pour les handicapés

Depuis le 1er janvier 2015, les ERP existants doivent être accessibles aux personnes handicapées. Ces règles varient en fonction des différentes catégories d'ERP. Elles portent notamment sur le cheminement, le stationnement, l'accès aux sanitaires, etc.

Dans le cas où la salle de mariage est déjà conforme aux exigences d'accessibilité, vous devez envoyer une attestation de conformité à la préfecture.

Dans le cas inverse, vous devez vous engager à réaliser les travaux dans un délai déterminé, à les financer et à respecter les règles d'accessibilité. En cas de non-respect, les sanctions sont les mêmes que pour les règles de sécurité.

Néanmoins, des exceptions à l'obligation d'accessibilité existent, notamment dans les cas suivants :
- impossibilité technique de procéder à la mise en accessibilité
- contraintes relatives à la conservation du patrimoine architectural, tel qu'un bâtiment classé
- disproportionnalité entre la mise en accessibilité et son coût, ou ses effets sur l'usage du bâtiment et de ses abords ou la viabilité de l'exploitation

La souscription d'un contrat d'assurance conforme à l'activité

La souscription d'une assurance adaptée à l'activité de location d'une salle de mariage peut s'avérer nécessaire. Cependant, il est possible de demander au client de souscrire cette assurance pour les besoins du mariage.

Dans tous les cas, il est important de contacter votre compagnie d'assurance avant de commencer ce type d'activité, afin d'être certain des risques couverts par le contrat.

Mettre une salle de mariage en location

Étape 4 : acheter des équipements pour mettre en location une salle de mariage

Selon votre public cible, vous devez choisir la manière dont la salle de mariage sera préparée et présentée. Le principe est de la mettre en valeur. Cette étape nécessite parfois des travaux de rénovation ou de décoration.

N'hésitez pas à contacter, ou à vous inspirer, de décorateurs d'intérieur et autres experts en "home staging", c'est-à-dire la mise en valeur de l'intérieur d'un bien immobilier.

Pour la location d'une salle de mariage, il faut notamment prévoir les équipements suivants.

Retrouvez la liste complète des équipements (avec les montants) dans le prévisionnel financier pour la location d’une salle de réception.

Une estrade : les mariages sont souvent marqués par un ou plusieurs discours. Il convient donc de choisir un matériel à la fois léger et stable pour s'adapter à toutes les situations.

L'éclairage : pour instaurer une ambiance particulière pendant le mariage, l'éclairage est d'une grande importance. Par exemple, il existe des spots à LED qui varient en fonction du rythme de la musique.

Le matériel de mixage : il est essentiel d'acquérir une table de mixage, un bon amplificateur, un microphone, un casque et de bonnes sorties pour profiter d'un bon son.

Des tables et des chaises confortables : installées autour de la piste de danse, les tables et les chaises de réception aideront à délimiter la surface.

Les éléments à effets : il existe des équipements pour faire de la fumée, mais aussi pour faire des bulles ou de la mousse, sans oublier l'éternelle boule disco.

La climatisation : lorsque l'on est entouré de personnes, il arrive souvent de se sentir inconfortable. Pour satisfaire les clients, misez sur un climatiseur qui contrôle la température, la qualité de l'air et l'humidité.

La présence d'un parking : lors d'un mariage, de nombreuses personnes sont présentes. Ainsi, la présence d'un parking est essentielle pour la location d'une salle de mariage.

La domotique : la domotique permet d'automatiser et d'optimiser la gestion de l'énergie, la sécurité, la commodité et le confort de vie.

Étape 5 : trouver des clients et locataires pour louer une salle de mariage

Avant la location d'une salle de mariage, il faut tenir compte de certains éléments fondamentaux pour attirer des clients :
- une salle de mariage spectaculaire et propice à la prise de photos
- un matériel de bonne qualité
- un emplacement facilement accessible
- une décoration à la fois ancienne et moderne
- une cohérence entre l'immobilier, la décoration et la présentation générale de la salle
- un nombre d'équipements suffisant pour la capacité d'accueil de la salle de mariage

Ensuite, afin de trouver vos premiers clients, vous pouvez notamment :
- planifier un cocktail et en profiter pour inviter les médias, des célébrités ou des influenceurs du secteur, tels que les organisateurs de mariage, les traiteurs, etc.
- promouvoir votre salle de mariage sur les réseaux sociaux
- référencer la salle de mariage sur différentes plateformes de réservation

Par ailleurs, vous devez vous appuyer sur les plateformes digitales pour obtenir plus de visibilité. À titre d'exemple, vous pouvez :
- développer un site vitrine professionnel
- travailler le référencement de votre site, afin que votre salle soit facilement trouvée lors des recherches
- mettre en place un module de réservation en ligne pour la salle de mariage
- proposer une visite en réalité virtuelle de la salle, pour les potentiels clients qui ne peuvent pas venir visiter
- gérer une page Instagram au nom de la salle de mariage, avec des photos de différentes décorations qui donneront envie aux abonnés de louer la salle
- distribuer des prospectus bien rédigés dans les commerces et l'Office du tourisme local
- inscrire la salle sur des plateformes de réservation, et travailler le référencement

Pour finir, pour maximiser le taux d'occupation de votre salle de mariage, vous devez :
- proposer des tarifs adaptés selon les saisons et donc plus abordables en période creuse
- travailler le référencement du site web de la salle de mariage sur les moteurs de recherche
- prévoir une politique d'annulation qui protège le gestionnaire de la salle
- mettre en place une formule "tout-en-un", après avoir rassemblé un réseau de sous-traitants, notamment des traiteurs, des musiciens, etc.
- considérer ces mêmes professionnels comme des apporteurs d'affaires
- proposer votre salle de mariage pour des événements publics et associatifs, afin d'augmenter votre visibilité

À lire également

Le guide complet pour un projet de location de salle rentable
Comment réussir le démarrage et le business plan de sa salle de réception ?