5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Comment réussir l’ouverture et le business plan d’une supérette ?

Business plan d'une supérette

L’alimentation générale représente un secteur dynamique, porté par environ 30 000 entreprises dans l’hexagone.

Les acteurs du marché sont généralement des commerçants indépendants, qui sont cependant de plus en plus nombreux à s’associer à une enseigne. Un choix stratégique important lorsqu’on sait que seulement 50 % des supérettes ont un taux de survie supérieur à 1 an (alors que la moyenne pour tous les commerces du secteur alimentaire est de 60 %).

C’est une industrie qui sait également se renouveler. Les supérettes misent par exemple sur le digital pour se différencier et cibler les plus jeunes. Le dispositif click-and-collect fait partie de ces solutions. Le digital concerne aussi les opérations, avec des solutions pour la gestion des stocks.

La construction d’un business plan permet de réfléchir à une stratégie pour construire une supérette pérenne.

En effet, un business plan bien rédigé pour votre alimentation générale vous donnera non seulement des objectifs, mais également une direction pour les atteindre. C’est la phase de rédaction du business plan qui permet de réfléchir aux futures opérations de son commerce de proximité.

Également, un business plan bien ficelé pour votre supérette vous permettra de convaincre un banquier de vous aider à démarrer votre projet.

Que doit contenir le business plan d’une supérette ?
Comment réussir le business plan d’un commerce de proximité ?
Quel chiffre d’affaires votre supérette peut-elle générer ?
Comment faire le budget prévisionnel d’un commerce d’alimentation générale ?
Comment prouver à un partenaire financier que son entreprise peut devenir rentable ?
Que doit contenir la partie financière d’un business plan d’une supérette ?

L’article suivant répond à toutes ces questions.

La présentation du business plan d’une supérette

Est-ce nécessaire de rédiger un business plan avant d’ouvrir un commerce d’alimentation générale ?

Oui, rédiger un business plan avant d’ouvrir votre supérette vous permettra de :
- étudier le marché des supérettes dans son intégralité
- construire une proposition de valeur convaincante pour votre supérette
- analyser vos segments de marché
- identifier les commerces concurrents et leurs faiblesses
- prouver à un partenaire financier que votre projet est solide et rentable
- montrer une stratégie marketing pour développer le chiffre d’affaires de votre supérette
– identifier les risques liés à la gestion d’un commerce de proximité
– informer des nouvelles tendances du secteur
– identifier les facteurs de succès d’une supérette
– comprendre les besoins de votre marché cible
– trouver des avantages concurrentiels pour votre supérette
– préparer un plan de développement

Notre modèle de business plan pour une supérette permet de remplir tous ces critères.

Quelle structure adopter pour le business plan d’une supérette ?

Voici les 5 parties que l’on retrouve dans notre business plan pour un commerce d’alimentation générale :
- la partie « Opportunité de Marché », qui donne l’occasion de présenter les chiffres du marché
- la partie « Présentation du Projet », qui présente les grandes lignes de votre projet de supérette
- la partie « Étude de Marché », qui donne l’occasion de cibler les acteurs qui entourent le projet
- la partie « Stratégie », pour dévoiler un plan qui permettra à la supérette d’être rentable
- la partie « Finances », soit l’analyse des ratios, indicateurs et tableaux financiers

business plan d'une supérette

La structure de notre modèle de business plan pour de l'alimentation générale

Comment valoriser au mieux son projet dans le business plan de son commerce de proximité ?

Pour valoriser un projet de création d’une supérette, il faut être attentif sur les points suivants :
- expliquer comment vous allez faire venir les clients dans vos rayons
- exposer un plan financier complet, avec des indicateurs pertinents
- présenter une stratégie sur le long terme pour booster les ventes du commerce
- décrire les avantages concurrentiels que votre projet de supérette présente
- prouver que le seuil de rentabilité de la supérette va être rapidement atteint

Notre business plan pour une supérette respecte toutes ces étapes.

Quel est le business model d’une supérette ?

Le business model, ou modèle économique, d’un commerce de proximité comme une supérette est la vente de produits alimentaires, généralement du quotidien.

Les produits sont vendus sur place, en rayons. Également, certaines supérettes proposent un service de livraison de nourriture. Les supérettes les plus innovantes ont même développé une boutique en ligne, pour que le client puisse sélectionner ses produits depuis le confort de son domicile. Il a ensuite la possibilité de les recevoir chez lui ou bien de passer les chercher directement au commerce, grâce au dispositif qu’on appelle le « click-and-collect ».

Le business model votre supérette devra être expliquée à travers le Business Model Canvas, qui est un outil synthétique que l’on doit retrouver dans votre business plan.

Bien entendu, notre business plan pour une supérette contient un Business Model Canvas qui présente le modèle économique d’une supérette.

Comment faire l’étude de marché d’une supérette ?

Le business plan contient la synthèse des éléments d’une étude de marché.

Dans la partie « Étude de Marché » de notre business plan pour une supérette, on retrouve notamment :
- des chiffres et données sur le marché des commerces de proximité
- les nouvelles tendances sur le secteur des épiceries
- les différents segments de marché possibles d’une supérette
- l’analyse SWOT complétée et rédigée d’une supérette
- l’analyse des supérettes concurrentes
- l’étude concurrentielle d’un commerce de proximité

Les points essentiels du business plan d’un commerce d’alimentation générale

Les segments de marché de votre supérette

Pour bien vendre, il faut connaître son marché… et c’est l’étude de marché qui permet d’identifier ce marché et ses différents segments.

Correctement identifier et présenter les segments de marché de votre établissement vous sera utile pour expliquer en quoi votre commerce d’alimentation générale est adapté à leurs modes de consommation.

Le business plan de votre supérette doit ainsi contenir une proposition de valeur convaincante.

Dans votre cas, si nous prenons un exemple, il se peut que votre marché rencontre les problèmes suivants : pas de commerce de proximité en ville, des prix trop élevés dans les grandes surfaces, aucun commerce ouvert après 19 h ou l’impossibilité de se fournir en produits bio. Quelle solution apportez-vous à ces problématiques de marché ?

Vous retrouverez une proposition de valeur ainsi qu’une présentation des segments de marché propres à cette activité dans business plan pour une supérette.

La matrice SWOT de votre supérette

Sans avantage compétitif, votre supérette ne pourra pas survivre longtemps.

Il faut commencer par une étude approfondie de l’environnement concurrentiel.

L’élaboration d’une analyse SWOT pour votre supérette vous permettra de mieux anticiper les différents aspects de votre environnement concurrentiel. Identifiez les faiblesses de vos concurrents (exemple : un mauvais emplacement, peu de choix pour les légumes, aucun produit bio, un commerçant peu affable ou l’impossibilité de faire ses courses en ligne).

Ces manquements produisent forcément de l’insatisfaction sur votre marché cible, proposez quelque chose de mieux avec votre projet de supérette.

Notre business plan pour une supérette contient les avantages concurrentiels et la matrice SWOT propres à ce type de commerce.

La politique de gestion des risques de votre supérette

Évoquer les risques potentiels dans votre business plan ne fera pas fuir un investisseur. Anticipez plutôt ces risques dans votre plan d’affaires : on saluera votre attitude proactive.

Tout d’abord, il y a le risque de ne pas parvenir à faire décoller son chiffre d’affaires. Comment faire pour éviter cela ? Dressez un plan d’acquisition marketing, sur 3 ans, dans le business plan de votre supérette.

Un autre risque crucial pour la viabilité de votre commerce d’alimentation générale, c’est celui de ne pas réussir à convaincre la banque de vous suivre dans ce projet. Présentez un plan B.

Évoquons aussi le risque de manquer de trésorerie. Présentez une version « pessimiste » de votre budget prévisionnel de trésorerie, et montrez que la balance de trésorerie n’est jamais négative au cours des 3 ans. Enfin, le risque de ne pas lancer votre projet aussi vite que vous le souhaiteriez.

À quoi ressemblerait la balance de trésorerie sur 3 ans de votre supérette si c’était le cas ? Construisez ce scénario, grâce à notre prévisionnel financier pour une supérette, en modifiant les hypothèses.

L’analyse de la rentabilité de votre supérette

Un business plan digne de ce nom commence toujours par une solide étude de rentabilité.

Votre seuil de rentabilité (ou point mort) est atteint lorsque votre alimentation générale génère suffisamment de revenus pour couvrir ses charges.

C’est le prévisionnel financier qui est l’outil privilégié pour analyser sa future rentabilité. Un bon modèle vous permettra d’avoir une vision de votre point mort en termes de revenu, mais également en nombre de jours.

Toutes ces indications se retrouvent notamment dans notre modèle de prévisionnel financier pour une supérette.

Le créateur du projet de supérette

Pour bien comprendre votre projet d’alimentation générale, il faut comprendre qui vous êtes. Ainsi, il faut vous mettre en valeur. Vous retrouverez une présentation type dans le business plan d’une supérette.

Lorsque vous détaillerez votre parcours professionnel, ne gardez que les expériences pertinentes. Listez vos qualités qui feront de vous un bon chef d’entreprise. Pourquoi avez-vous envie d’ouvrir ce commerce de proximité ?

Pour qu’un projet prenne sens, il faut en connaître ses origines. Idéalement, vous expliquez dans le business plan de votre supérette que vous avez identifié une véritable opportunité de marché et que c’est ce qui vous a poussé à vous lancer (exemple : grâce à vos expériences passées, vous disposez d’un solide réseau de fournisseurs de produits alimentaires dans la région).

La partie financière du business plan d’une supérette

Comment estimer les revenus de sa supérette ?

C’est une question difficile, mais dont la réponse est essentielle.

Lorsqu’on veut établir le budget prévisionnel d’un commerce d’alimentation générale, il faut commencer par déterminer un panier moyen pour chaque client qui viendra acheter des produits dans vos rayons. Dans le cas d’une supérette classique, ce panier moyen de dépenses devrait se situer aux alentours de 30 euros.

Également il vous faudra estimer le nombre de personnes qui passeront, chaque mois, aux caisses de votre commerce.

Au début, vos caisses ne seront probablement pas pleines. Cependant, ce nombre n’a pas vocation à rester stable : faites croître votre nombre de clients de mois en mois. Il n’est pas rare de voir une supérette faire augmenter son chiffre d’affaires de 20 % lors des premières années de lancement.

Ainsi, n’oubliez pas de faire croître le chiffre d’affaires prévisionnel de votre supérette dans votre business plan. Cependant, plus votre croissance sera  "agressive ", mieux il faudra savoir la justifier.

Pour une estimation précise du chiffre d’affaires d’une supérette, vous pouvez utiliser notre modèle financier pour une supérette. Vous rentrez des hypothèses, le chiffre d’affaires prévisionnel et les autres indicateurs financiers importants se calculent automatiquement.

Quel est le budget prévisionnel d’une supérette ?

Le budget prévisionnel d’une supérette se situe généralement entre 60 000 et 150 000 euros.

Les éléments les plus importants qui vont influencer le budget de démarrage d’une supérette sont l’emplacement du commerce (la région d’implantation et le dynamisme de la zone de chalandise), la surface de vente, le montant alloué aux équipements et au petit mobilier, la taille du stock de départs (pour les produits mis à la vente) et enfin le nombre de personnes que vous recruterez dans l’équipe de départ.

Pour mettre sur pied un budget prévisionnel exact et pertinent, vous pouvez utiliser notre modèle financier conçu pour une supérette.

Dans ce budget prévisionnel déjà complété, vous pouvez corriger les chiffres déjà établis par vos éléments personnels. Cela vous permettra de créer votre propre budget de démarrage.

Quels sont les investissements et étapes pour créer une supérette ?

Grâce à notre expérience des business plans d’alimentation générale, nous savons que les premières étapes sont souvent :
- la recherche d’un local (ou d’un fonds de commerce existant)
- la mise en place d’un réseau de fournisseurs
- les démarches juridiques pour créer sa société

Quant aux investissements de départ pour ouvrir une supérette, il y aura notamment :
- l’achat ou la location d’un espace qui accueillera votre activité
- des travaux, de l’aménagement et éventuellement des constructions
- un véhicule utilitaire, pour transporter les stocks de produits
- un budget alloué à la décoration
- du petit mobilier (des rayonnages, des chaises, bureaux, etc.)
- l’achat d’un premier stock de produits (prévoir pour une durée de 1-2 mois)
- du matériel informatique (claviers, souris, etc.)
- des frais d’établissement (pour la création de votre société)
- des honoraires de comptable et d’avocat
- un budget communication alloué au lancement de votre projet
- l’abonnement à des logiciels (notamment un logiciel de caisse et de comptabilité)
- des frais d’inscription dans les annuaires
- un dépôt de garantie ou encore le paiement des premiers loyers

Pour chaque investissement, tentez d’estimer le montant que vous aurez à débourser. La totalité constitue le budget de départ de votre supérette, que vous pourrez présenter à un banquier ou à un investisseur.

Pour connaître la liste complète et détaillée des dépenses quand on ouvre un commerce d’alimentation générale, vous pouvez la consulter dans notre modèle financier adapté à une supérette.

Les données et les chiffres de chaque dépense sont modifiables afin de créer votre propre liste des investissements.

Quels sont les frais récurrents d’une supérette ?

Les frais récurrents essentiels quand on dirige un commerce de proximité sont :
– les factures liées à l’occupation d’un local : eau, électricité, assurances, internet, etc.
– la gestion et la rotation du stock de produits mis à la vente
– d’éventuels frais bancaires
– les frais liés aux prestataires externes (avocat, consultant marketing, comptable)
– les investissements dans le marketing et la communication
– peut-être des commissions reversées à une franchise
– les salaires des personnes qui travaillent dans la supérette
– les taxes et impôts divers

Pour connaître la liste complète et détaillée des dépenses courantes d’une supérette, vous pouvez utiliser notre modèle financier adapté à une supérette.

Les données et les chiffres de chaque dépense sont modifiables afin de créer votre propre liste des frais récurrents.

Ouvrir un commerce d’alimentation générale : est-ce rentable ?

Votre supérette est rentable lorsque votre chiffre d’affaires est suffisant pour couvrir toutes les charges courantes. On dit alors que vous avez atteint le seuil de rentabilité.

Pour connaître votre chiffre d’affaires prévisionnel, vos dépenses et votre seuil de rentabilité, vous pouvez utiliser notre modèle financier adapté à une supérette.

Comment augmenter le chiffre d’affaires d’une supérette ?

Le démarrage est essentiel. Cependant, on doit également pouvoir trouver un plan d’action sur trois ans dans le business plan de votre supérette.

Comment allez-vous mener votre supérette vers la rentabilité ?
Comment allez-vous accroître votre portefeuille client ?

Pour augmenter le revenu et les profits d’une épicerie, voici ce que vous pouvez peut mettre en place :
- partenariats avec d’autres commerces de la ville qui touchent la même audience
- lancement et mise en rayons d’une nouvelle gamme de produits
- travaux d’agrandissement dans la supérette
- expansion vers de nouveaux marchés tels que la vente sans emballages
- montée en gamme des produits vendus
- développement d’une offre à destination des étudiants
- promotions en fin de journée pour lutter contre le gaspillage
- début d’un système de franchise, etc.

Penser que le revenu de sa supérette va continuer à croître sans que l’on ait à dépenser le moindre euro en marketing est naïf. Développez, dans le business plan, un arsenal de techniques pour faire croître le chiffre d’affaires de votre commerce d’alimentation générale.

Notre business plan pour une alimentation générale contient une stratégie marketing détaillée.

Comment prouver la rentabilité de son projet dans le business plan de sa supérette ?

Pour développer une supérette rentable, il y a deux choses à garder en tête. Premièrement, il y a la croissance du chiffre d’affaires prévisionnel (donc, s’assurer que de plus en plus de personnes viennent s’approvisionner chez vous). Ensuite, il faut s’assurer que le montant des charges courantes ne dépasse pas ce chiffre d’affaires.

Il vous faut une solide stratégie marketing pour attirer de la clientèle et lui faire acheter les produits qui sont présents dans vos rayonnages.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, vous pouvez proposer de nouvelles gammes de produits à la vente pour toucher de nouveaux segments de marché. Soyez ouvert plus longtemps : de nombreuses supérettes sont ouvertes 24 h/24 ; certaines n’ont plus de passage en caisse et d’autres proposent même des espaces de coworking. Notez également que les Français ont un rythme de vie de plus en plus effréné et plébiscitent les produits précuisinés de qualité. Ainsi, pour faire grossir votre chiffre d’affaires, vous pouvez assortir vos linéaires en produits de snacking.

Quant à l’optimisation des coûts de votre supérette, il faut apporter ici une nuance. Limiter les investissements pour l’ouverture de son commerce de proximité n’est pas toujours une bonne idée. Par exemple, choisir de ne rien allouer au marketing et à la communication pour le lancement de votre supérette n’est pas conseillé.

Afin de devenir rentable, regardez plutôt du côté des décaissements récurrents dans votre plan de trésorerie. Par exemple, encore trop de gérants de commerces d’alimentation générale maîtrisent mal la gestion de leurs stocks, et essuient des pertes financières conséquentes en gaspillage.

Quant aux charges de personnels, il ne faut pas qu’elles dépassent 40 % du chiffre d’affaires.

Aussi, il faudra contrôler son budget marketing et s’assurer que chaque euro dépensé vous en rapporte davantage. Quant aux taxes, assurez-vous d’avoir choisi le bon régime pour votre entreprise.

Finalement, une supérette rentable, c’est avant tout des finances maîtrisées.

Dans notre modèle financier pour une supérette, nous vous guidons pour construire des prévisions de revenu réalistes qui permettent d’obtenir le niveau de rentabilité souhaité pour une supérette. Vous pourrez également étudier l’impact de chaque poste de dépenses sur les profits de votre commerce de proximité.

Quels ratios financiers doit-on inscrire dans la partie financière du business plan d’une supérette ?

Si vous souhaitez présenter une analyse financière sérieuse à un potentiel partenaire financier, voici ce qu’on doit retrouver dans le business plan de votre supérette :
- des hypothèses de revenu
- un compte de résultat prévisionnel
- un bilan prévisionnel
- un budget de trésorerie prévisionnel
- des indicateurs de performance (les soldes intermédiaires de gestion)
- une analyse du BFR (Besoin en Fonds de Roulement)
- un plan de financement
- la liste des investissements de départ

Pour une lecture plus agréable, vous pouvez ajouter des graphiques dans le prévisionnel financier de votre alimentation générale.

Vous retrouverez, bien entendu, tous ces éléments dans notre modèle financier pour une supérette.

Comment réussir facilement le business plan d’une supérette ?

Un modèle de business plan pour un commerce d’alimentation générale

Notre modèle de business plan pour une supérette vous aidera à réussir votre business plan.

En effet :
- le modèle est adapté à la réalité d’une supérette
- le modèle contient tous les éléments évoqués plus haut
- le modèle contient 80 % de votre business plan final (il ne vous reste plus qu’à personnaliser les 20 % restants)
- le modèle est entièrement modifiable (texte, couleur, photos, images, etc.)
- notre équipe vous accompagne

Pour bien comprendre ce que contiennent nos modèles de business plan, vous pouvez consulter un exemple gratuit de business plan.

Un prévisionnel financier pour un commerce de proximité

Notre modèle financier pour une supérette vous aidera à réussir votre business plan.

En effet :
- le modèle contient tous les éléments financiers évoqués plus haut
- le modèle est facilement modifiable
- le modèle vous guide et vous aide à corriger vos hypothèses
- le modèle est adapté à la réalité d’une épicerie

Pour bien comprendre ce que contiennent nos modèles de prévisionnel financier, vous pouvez consulter un exemple gratuit de prévisionnel financier.

Une équipe en support

Bien entendu, notre équipe reste disponible pour la moindre question et vous accompagne pour remplir le modèle.

Nous sommes réactifs et disponibles pour nos entrepreneurs.

Ils ont téléchargé nos modèles

Plus de 20 000 entrepreneurs ont téléchargé nos modèles et ont pu donner naissance à leur projet d’entreprise.

Vous pouvez voir les entreprises qu’ils ont créées en cliquant sur ce lien.
Nous espérons que vous ferez également partie de cette liste.