5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Les chiffres sur le marché des instituts de beauté

marché des instituts de beauté

Les instituts de beauté fleurissent un peu partout en France ces dernières années. Véritables commerces de proximité, ils répondent à la demande actuelle du culte de l’apparence et de l’esthétique.

Qu’ils soient spécialisés dans un domaine particulier comme la beauté du regard, la manucure, l’épilation ou bien proposant une grande variété de soins, ces commerces sont, pour la plupart, indépendants.

Toujours prêt à s’adapter et à suivre les dernières tendances, le secteur des instituts de beauté est en constante évolution, et n’est pas près de s’arrêter. Voici 10 chiffres qui le prouvent.

Vous retrouverez également d’autres chiffres sur le marché dans :
– notre business plan pour les instituts de beauté
– notre étude de marché pour les instituts de beauté
– notre pack complet pour ouvrir un institut de beauté rentable

À noter que ces éléments sont mis à jour tous les 6 mois dans ces fichiers.

25 % des Françaises se rendent dans des instituts de beauté

Selon le Salon SME, 1⁄4 des femmes françaises sont clientes d’un institut de beauté.

De plus en plus de personnes privilégient les soins dans les instituts pour faire face au stress ou tout simplement prendre du temps pour soi.

De votre côté, si vous souhaitez évaluer la demande locale, vous pouvez utiliser notre méthode détaillée dans l’étude de marché pour un institut de beauté.

Un chiffre d’affaires annuel moyen de 74 499 €

La Confédération Nationale de l’Esthétique et de la Parfumerie (CNEP) nous indique que le chiffre d’affaires annuel moyen d’un institut de beauté est de 74 499 €.

De plus, ce chiffre promet d’augmenter considérablement avec les années. En effet, on observe une réelle fidélisation des clients aux instituts qui savent se moderniser et répondre aux besoins de leur clientèle.

Pour estimer facilement et rapidement le chiffre d’affaires provisionnel de votre institut de beauté, vous pouvez utiliser le modèle financier adapté à un institut de beauté.

Les trentenaires sont les plus accros aux salons de beauté

Les Français fréquentant le plus régulièrement les instituts sont ceux âgés entre 35 et 44 ans, d’après une étude menée par la CESAD.

Principalement active, cette tranche d’âge prend particulièrement soin de son apparence et n’hésite pas à pousser la porte d’un institut de proximité plusieurs fois par mois.

Pour connaître précisément les segments de marché et les customer personas d’un institut, vous pouvez consulter l’étude de marché pour un institut de beauté.

70 % des consommatrices disent oui au cruelty-free

Selon une étude de LSA, 70 % des personnes qui achètent des produits de beauté refusent que ces derniers soient testés, au préalable, sur des animaux.

Cela tombe bien puisque le nouveau cadre législatif européen interdit, de toute façon, ce genre de tests.

Nous mettons à jour, plusieurs fois par an, les tendances et changements dans les modes de consommation sur le secteur de la beauté, dans le pack complet pour un institut de beauté.

Statistiques sur les salons de beauté

160,90 € de panier moyen dépensé en institut pour les produits de beauté

Ceux qui dépensent le plus en produits de beauté et d’hygiène en instituts sont les 15-24 ans. En effet, avec une dépense moyenne de 160,90 € par venue selon Ecole Thalgo, la vente de produits cosmétiques se démocratise !

À chaque passage en institut, c’est 1 client sur 2 qui déclare avoir acheté au moins un produit cosmétique !

150 000 € de revenu moyen pour les bars à ongles

Toujours à la recherche de la dernière tendance, les instituts de beauté n’hésitent plus à se spécialiser.

Cela leur permet notamment d’offrir une prestation de qualité réalisée par des professionnels expérimentés. La beauté des ongles est actuellement le segment numéro un du secteur en France, avec un chiffre d’affaires annuel estimé à 150 000 €.

La plupart de ces enseignes sont franchisées, ce qui permet une multiplication rapide et efficace des instituts.

10 % des hommes sont clients des instituts de beauté

De plus en plus à l’écoute de leur corps, les hommes français sont demandeurs de soins esthétiques. Le Salon SME comptabilise déjà plus de 10 % de clients masculins fréquentant les instituts de beauté.

Ces derniers semblent être une cible privilégiée des publicitaires, car de nombreuses enseignes développent actuellement des soins ciblés pour un public masculin.

L’exemple français : +20 % de boutiques en seulement un an

Les Échos nous explique que le réseau d’instituts de beauté “Body Minute”, majoritairement en franchise, a connu une croissance fulgurante de plus de 20 % en un an. En effet, en 2019, l’entreprise est passée de 500 boutiques dans l’Hexagone à 600 en 2020. La tendance se vérifie !

Le marché mondial des produits bio va bientôt atteindre 22 milliards de dollars

Selon Statista, en 2024, le marché des produits de beauté naturels et biologiques dans le monde représentera environ 22 milliards de dollars, soit un doublement de sa valeur en seulement 8 ans. Ce secteur en plein essor attire les instituts français.

En effet, les consommateurs comme les commerçants sont nombreux à prendre conscience des effets néfastes des produits chimiques dans les soins, et l’offre du bio explose !

31,3 % de consommateurs ont essayé le e-commerce

Selon Alioze, plus de 30 % des consommateurs de produits de beauté et de cosmétiques ont réalisé au moins un achat en ligne durant l’année 2020.

De plus en plus de personnes décident de passer par le canal e-commerce lorsqu’il s’agit d’acheter ce type de produits. Ainsi, le secteur de la beauté est devenu le 4ème marché de la vente en ligne (en terme de clients). C’est une tendance qu’on retrouve notamment dans notre le pack complet un institut de beauté .

À lire également

Ouvrir un institut de beauté : le guide complet
Faire un business plan pour son institut de beauté
Rédiger une étude de marché pour un institut de beauté
Construire un budget prévisionnel pour un institut de beauté
Réussir la SWOT d'un institut de beauté
Ouvrir un institut de beauté : dépenses et rentabilité