5€ DE RÉDUCTION AVEC LE CODE HELLO2022

Les chiffres du marché de la restauration rapide

marché restauration rapide chiffres

Retrouvez notre rapport complet sur le marché de la restauration rapide

La crise sanitaire avait engendré des répercussions négatives sir le secteur de la restauration : fermetures à répétitions des restaurants suite aux différents confinements, règles d'hygiène renforcées ne permettant pas à certains restaurateurs de suivre le rythme, forte baisse du chiffre d'affaires annuel.

C'est à partir de là que de nouvelles façons de travailler se sont développées.

Grâce à l'essor des ventes à emporter, du support des différentes plateformes digitales pour la livraison a domicile et la naissance des drives dans de nombreux fast-foods, le marché se porte bien et a de beaux jours devant lui. Retour en chiffres sur ce secteur.

Vous retrouverez également des données sur ce secteur dans notre modèle de business plan pour de la restauration rapide et dans notre modèle d'étude de marché pour de la restauration rapide. À noter que ces chiffres sont mis à jour tous les 6 mois dans nos modèles.

Vous retrouverez également ces documents dans le pack complet pour de la restauration rapide.  

Un chiffre d'affaires de 16,7 milliards d’euros

Au premier trimestre 2021, le secteur de la restauration rapide enregistrait un chiffre d’affaires global de près de 16,7 milliards d’euros, soit une légère baisse de 16 %.

Le montant du panier moyen quant à lui est de 10,7 €, soit une hausse de près de 10,3 % par rapport aux chiffres de 2020.

Source : LSA

170 000 € de revenus par établissement

Le secteur de la restauration rapide reste dynamique, le chiffre d’affaires moyen d’un établissement de restauration rapide est de 170 000 €.

Le taux de marge moyen représente 65 % du chiffre d’affaires et l’excédent brut, 25 %. Le prix moyen d’un repas dans un restaurant rapide est de 9 €.

Si vous souhaitez lancer le vôtre et devenir rapidement rentable, appuyez-vous sur les ressources du pack complet pour un restaurant rapide.

Source : Le Coin des Entrepreneurs

32 % en valeur

En 2020, la restauration rapide a acquis près de 32 % des parts de marché en valeur de la restauration en France.

Cependant, les chiffres ont été revus à la baisse en 2021.

Les visites en restauration rapide ont baissé de 16 % tandis que le chiffre d’affaires des chaînes de restauration rapide a baissé de 5 %.

Pour pallier le manque de fréquentation, plus de 85 % de la restauration commerciale propose désormais la livraison.

Source : snacking

Entre 50 000 et 150 000 € d’apports

Ouvrir son enseigne de restauration rapide en franchise reste une très bonne idée à condition de bien choisir le réseau.

Il faut par ailleurs compter avec un apport personnel de 50 000 à 150 000 € auxquels s'ajoute un droit d’entrée qui se chiffre souvent entre 20 000 et 50 000 euros.

Il faut compter, en somme, avec un investissement global de 450 000 €.

Sources : Observatoire de la franchise et Observatoire de la franchise

Les consommations nomades passent à 90 %

En 2021, les options nomades et rapides sont encouragées par les nouvelles habitudes de consommation du jeune public.

Cela a participé à dynamiser le marché et à booster le segment de la vente à emporter et de la livraison. La consommation nomade est ainsi passée de 70 % à 90 % des visites en 2021.

Source : npd

18 000 établissements en île de France

D’après l’INSEE, l’île de France et ses 12,1 millions d’habitants comptent 18 000 établissements de restauration rapide, dont 22 % d’enseignes françaises.

Rien qu’à Paris, il y a 6 500 établissements de restauration rapide, la Seine Saint-Denis en compte 2 500 et les Hauts-de-Seine,1 960 établissements.

Le secteur de la restauration rapide emploie par ailleurs près de 64 900 salariés, ce qui représente 31 % des effectifs français du secteur de la restauration en France.

Source : CCI PARIS ILE-DE-FRANCE

5,42 milliards d’euros de chiffre d'affaires pour les franchises de la restauration rapide

Le secteur de la restauration rapide français compte près de 208 réseaux et 6 658 franchisés.

Le secteur enregistre un chiffre d’affaires de 5,42 milliards d’euros et représente 8,49 % du chiffre d’affaires global de la franchise en France.

Le marché affiche une belle croissance, grâce surtout à la diversité de l’offre et aux réseaux qui ne cessent de s’étendre.

Source : AC Franchise

5 % des repas hors domicile par semaine

D’après les chiffres partagés par l’ANSES dans son rapport de 2021, il semblerait que la restauration rapide concerne 5 % des repas pris chaque semaine hors domicile.

Pour rappel, 80 % des adultes et 83 % des enfants âgés de 3 à 17 ans prennent au minimum un repas hors domicile chaque semaine.

55 % des adultes et des étudiants actifs y vont une fois par mois et 20 %, plus d’une fois par semaine.

Source : siga

Un ticket moyen de 25 % plus élevé

Le fast casual, ou "restauration rapide haut de gamme", connaît depuis ces derniers temps un vif succès auprès des consommateurs soucieux de leur équilibre alimentaire.

Ils affichent un ticket moyen de 20 à 25 % plus élevé que sur les autres segments de la restauration rapide. Le concept a rapidement séduit et de nombreux réseaux sont d’ailleurs apparus depuis, comme Bert’s ou Prêt à Manger.

Comment augmenter son panier moyen dans son établissement ? Découvrez le grâce aux documents du pack complet pour un restaurant rapide.

Source : jesuisentrepreneur.fr

Un ratio de 0,1 959 restaurants rapides pour 1 000 habitants

En 2020, on comptait un ratio de densité des enseignes de restauration rapide de 0,1 959 pour 1 000 habitants à Bordeaux.

À Tours, le ratio passe à 0,1 724 en 2021 contre 0,1 611 en 2020. Metz garde la troisième place de ce podium, comme ce fut déjà le cas l’année dernière.

Source : AC

49 % des restaurateurs choisissent les SARL

49 % des restaurateurs choisissent les SARL et les EURL comme forme juridique.

40 % des restaurateurs préfèrent se tourner vers les entreprises individuelles (auto-entrepreneurs, EIRL, etc.) et 9 % vers la SAS ou la SASU.

Source : Assistant-Juridique.FR

Un ratio de marge brute de 60 %

Le ratio de matière en restauration rapide doit être compris entre 25 et 35 %.

Le ratio coût d’emballage doit quant à lui être de 3-4 % tandis que le ratio de personnel doit être compris entre 30 et 40 %.

Le taux d’effort en restauration rapide doit, pour sa part, se situer dans les 10 %.

Enfin, le ratio de marge brute doit être de 60 % tandis que le ratio de marge commerciale doit être de 75 %.

Pour tester différents prix et voir comment cela influence votre marge brute, votre seuil de rentabilité, le chiffre d’affaires et la rentabilité de votre établissement, utilisez le prévisionnel financier pour de la restauration rapide.

Source : snapshift

17 % pour la restauration rapide

Selon le bilan sectoriel partagé par NPD Group sur les 7 premiers mois de 2021, la restauration hors domicile (RHD) a enregistré un recul de 45 % au niveau des dépenses et de 39 % au niveau des visites.

Pour la restauration commerciale, les pertes se sont évaluées à 70 % en termes de visite et de valeurs. Sur la même période, la restauration commerciale n’a enregistré qu’une perte de 17 %.

Source : Les Echos

Le fast good représente 10 % du marché

50 % des Français sont prêts à améliorer leurs habitudes alimentaires et 77 % privilégient les produits du terroir.

C’est d’ailleurs autour de cette envie de "mieux manger" que s’axe le concept du "fast-good" ou du "fast casual".

Ce type d’enseigne représente aujourd’hui 10% du marché et fait de bons chiffres d’affaires par rapport aux enseignes traditionnelles.

Sources : eh! ONLINE et Les Echos

Un chiffre d'affaires annuel estimé à 19 milliards d’euros

D'après l'étude de NPD, la branche “fast-food” représente, à elle seule 63% de part de marché de la restauration en France.

Avec 19 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel enregistré en 2020, elle a été moins impactée par la crise sanitaire que les autres branches de la restauration.

En effet, ces restaurants n'auraient perdu que 25% de leur chiffre d'affaires en moyenne, comparé à une perte de plus de 50% pour les autres branches.

+7% de fréquentation entre 2019 et 2020

Malgré la crise sanitaire et ses restrictions, la branche de la restauration rapide a été, en France, le seul secteur de la restauration a avoir vu sa fréquentation augmenter sur un an.

En effet, selon l'étude réalisée par NPD, la fréquentation est passée de 36% en 2019 à 43% en 2020, soit une augmentation de 7 points.

Marché des fast food

30% des parts de marché pour la livraison à domicile

Toujours selon l'étude éclairée de NPD, la livraison à domicile est le grand gagnant de la difficile année 2020.

En restauration rapide comme, dans les autres branches de la restauration en général, le chiffre d’affaires des livraisons a doublé en seulement un an, pour atteindre 30% de part de marché.

Le "drive" a augmenté de 25% en 2020

Commander sans sortir de sa voiture, le "drive" est un système bien connu et déjà mis en place depuis de nombreuses années par les fast-foods.

Selon Les Echos, 2⁄3 des parts du marché du Drive appartiennent déjà à la branche de la restauration rapide.

Avec les restrictions sanitaires de 2020, les fast-foods ont enregistré un bond de +25% de leurs commandes en Drive.

Un réseau de 208 chaînes de franchises en France

D'après l'Observatoire de la Franchise, les fast-foods sont nombreux à vouloir se franchiser.

Les principaux motifs évoqués sont la notoriété déjà existante d'une marque, du marketing au niveau national et une réduction significative des coûts de fonctionnement.

En 2020, on comptabilise 208 chaînes de franchise pour ce secteur. Cela représente environ 8.5% des fast-foods sur l’ensemble du territoire.

31 minutes, c’est le temps qu’accordent les Français à la pause déjeuner

Contrairement à la croyance mondiale, les Français n’accordent que très peu de temps entre midi et deux.

Une étude d’EdenRed de 2019 estime à seulement 31 minutes le temps accordé par les Français à la pause déjeuner.

Cette donnée statistique représente une aubaine pour le secteur de la restauration rapide.

Les Français déboursent, en moyenne, 16€ pour le déjeuner hors domicile

Selon Statista, les Français souhaitant déjeuner à l'extérieur dépensent en moyenne 16 euros et cela peut même monter jusqu’à 20 euros si l’offre semble plus qualitative, ou incluant des produits d'exception.

Il s'agit là d'un budget moyen qui se rapproche des standards de la restauration rapide.

En 1972, le premier restaurant rapide voit le jour en France

Venu tout droit des USA, le premier fast-food de France, un McDonalds, ouvre ses portes en région parisienne en 1972.

Selon Acrelec, la restauration rapide en France a démarré les 20 premières années par une majorité de burgers et de pizzas.

Depuis quelque temps, nous assistons à l'émergence d’une plus grande variété, plus healthy, plus qualitative.

À lire également

Ouvrir un restaurant rapide : le guide complet
Quel profit espérer d'un restaurant rapide ?
Faire un business plan pour de la restauration rapide
Faire un business plan pour une pizzéria
Faire un business plan pour un food truck
Réaliser un business plan pour un bar à salades
Rédiger un business plan pour un kebab
Guide pour la réalisation d'un business plan d'une crêperie
Comment faire le business plan pour une sandwicherie ?